Retour
Menu utilisateur
Menu

Construction d'un poteau en sous-oeuvre pour renforcer une baie qui se fissure en partie haute Résolu

Ce sujet comporte 9 messages et a été affiché 509 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
1
personne
surveille ce sujet
 
Env. 40 message Herblay (95)
Bonjour,

Ce sujet parle de la construction de poteaux de soutien en sous-œuvre, suite à la fissuration d'une ouverture "trop optimiste" pratiquée sur un mur en parpaing.

Je viens d'acheter une maison et son garage séparé.
Je savais qu'il y avait un problème du coté du garage, mais aujourd'hui, je dois le résoudre.
Voilà les faits.
Le garage est en deux parties. Une partie plus ancienne (2 voitures) et une extension à coté (pour une voiture supplémentaire). Il s'agit d'une construction en parpaings avec couverture en fibrociment. Dans la partie ancienne, la couverture est supportée par des poutrelles métalliques (un IPN et des poutrelles treillis) allant de l'avant à l'arrière (portée de 8m50) sur lesquelles sont posées des chevrons en bois (poutres) sur lesquelles reposent les plaques de fibrociment ondulées.
Le toit est à pente simple assez faible (pente avant-arrière : le coté haut est à l'avant du garage).

L'extension à été construite à coté de la partie ancienne : élévation d'un pignon supplémentaire parallèle au pignon existant, puis couverture en plaques ondulées de fibrociment supportées par des bastaings de bois reposant sur le pignon neuf et l'ancien.

Je précise que l'ancien pignon (comme le nouveau) fait 8,5 m de long. Il comportait, à l'origine, 3 ouvertures (fenêtres) de 1,5 m de large, séparées par deux murets de 50cm de parpaing. De chaque coté de cette zone "fenêtrée", il y avait environ 1,5 m de mur plein sans ouverture. De l'avant du garage à l'arrière, on avait donc : 1,5 m de mur plein, une première ouverture de 1m50, un poteau/muret en parpaing creux de 50 cm, une seconde ouverture de 1m50 de large, le second poteau/muret de 50 cm, la troisième ouverture de 1m50 et enfin le mur plein du fond (de 1m50 de large).

L'ennui, et là je peine à raconter vu comme c'est stupide ... c'est que celui qui a fait cet ajout s'est mis en tête d'agrandir la communication entre l'ancien et le nouveau garage ... allez savoir pourquoi ?

Il a donc cassé les deux poteaux/murets séparant les fenêtres ... et il a aussi cassé le bas des fenêtres. Résultat : alors oui c'est bien ouvert sur 5m50 ! Mais alors bonjour la solidité de l'ensemble !

Je peux me tromper mais je ne vois pas de chainage horizontal sur ce mur. Seuls les 3 linteaux de fenêtres (limités à la largeur des fenêtres, donc discontinus) semblent être en béton armé. Peu importe en fait.

Le fait est que je me retrouve avec des fissures et un début d'affaissement : dans la zone supérieure située entre la deuxième de la troisième fenêtre (vers le fond du garage, donc là où l'épaisseur de mur au dessus devient faible, vu la mente du toit) s'est formé une fissure verticale. L'endroit s'est affaissé d'au moins 2-3 cm et ma fissure verticale fait environ 1,5 cm de large en partie basse (et 0 en partie haute).

En même temps, des fissures en diagonale se sont formées de chaque coté du pignon, leur tracé suit les limites des blocs de parpaing et leur épaisseur, qui augmente quand on s'éloigne de la fissure verticale centrale, témoigne d'un basculement progressif des deux morceaux de pignon (séparés par la fissure verticale centrale).

J'ai acheté la maison il y a 15 jours. Il y avait déjà un étai de posé sous la fissure verticale. Le vendeur m'a indiqué que c'était par "pur acquis de conscience" qu'il l'avait mis là, et que c'était solide. Il m'a fallu un examen attentif de ce mur pour comprendre son histoire et le risque d'évolution.

Hier, j'ai ajouté 4 autre étais dans l'ouverture. Aujourd'hui, j'envisage de reconstituer au moins les deux poteaux/murets de 50 cm de large détruits, en débordant sur les linteaux.

Je me demande comment les construire.

Au sol, il y a une dalle en béton sans doute armé assez solide mais lisse. Ses fondations sont bonnes : en fait, sous l'extension de garage, il y a une cave ceinturée de parpaings ... c'est donc une dalle de sol à poutrelles et entrevous. Il y a donc un mur de parpaing sous la dalle, au droit des poteaux que j'envisage de construire (là où s'appuient actuellement mes 5 étais).

Les questions que je me pose sont les suivantes :
1 - En quoi réaliser mes 2 poteaux ?
     En béton armé ?
     En parpaings d'angle (20cm de large au maximum) : si je construits un mur en plaçant deux parpaings d'angle par niveau, je peux réaliser un chainage vertical de chaque coté (les deux "poteaux" remonteraient sous les linteaux). Je construirais ces murs en moins d'une heure, tout en coulant les poteaux (tous les 3 rangs), en enfilant les parpaings sur les deux ferraillages carré de 10cm (et en les vibrant) en finissant par un "matage"

2 - dois-je attaquer cette dalle béton pour essayer d'ancrer des poteaux en béton armé ? créer des attentes ? Si oui, comment ?

3 - comment vais-je réaliser les jonctions hautes de mes nouveaux poteaux avec le mur fissuré ? Dois-je tenter de casser les parpaings mitoyens de la partie basse de la fissure (la plus large) pour y couler du béton et peut-être un ou deux fers à béton arrivant de mon poteau de soutien ?

4 - Dois-je tenter de relever le mur affaissé (de chaque coté de la fissure verticale) avant de construire les nouveaux murets ou vaut-il mieux ne pas essayer de le faire ? En effet, j'ai des crics chandelle 3 T sans doute capables de relever chaque coté du pignon ... mais si des gravillons se sont insérés dans les fissures, celles-ci ne se refermeront pas et je risque de casser plus que je ne réparerai.

Toute suggestion me sera utile. J'ai des capacités "standard" d'auto-constructeur aidé par sa famille ...
En vous remerciant.
Messages : Env. 40
De : Herblay (95)
Ancienneté : + de 12 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour une expertise en batiment...

Allez dans la section devis expert en bâtiment du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de experts de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les experts, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-124-devis_expert_en_batiment.php
 
Membre super utile Env. 2000 message Gironde
Donc si je comprends bien, le précédent propriétaire a fait une ouverture de 5m sans linteau. Étonnant que ça ne soit pas encore par terre.
Le mieux est de consulter votre assistance juridique pour attaquer le vendeur pour vice caché.
Picto recompense Membre super utile
Actuellement en ligne !
Messages : Env. 2000
Dept : Gironde
Ancienneté : + de 9 ans
 
Env. 40 message Herblay (95)
Je peux difficilement dire que je ne l'avais pas vu (vice "caché") puisqu'un étai était déjà posé lors de mes visites.
Ça ne peut pas être le précédent propriétaire.
En effet, la dalle de béton présente au sol (et donc l'extension du garage, avec la cave qui se trouve en dessous) ne peut être que postérieure à l'ouverture du mur : cette dalle est plus haute de 10 cm par rapport au sol de l'ancien garage, et est parfaitement lisse. Elle recouvre la base du mur qui a été complètement ouvert.

Or, le propriétaire précédent (qui a acheté en 2005) n'a pas construit ce garage.

On peut voir que les baies d'origine commençaient à 1m20 du sol du fait que l'on voit encore les agglos cassés sur les parties inférieures des bords avant et arrière de la grande ouverture actuelle : tout semble avoir été "laissé en l'état" à un moment donné que je n'arrive pas à dater.

En fait, maintenant que j'ai placé les étais, je ne crains plus trop un affaissement.
Au dessus de cette baie, le pignon monte encore de 4 à 9 rangs de parpaing (4 dans le fond du garage, 9 devant). C'est pas une masse très lourde, mais je voudrais sécuriser le mieux possible tout ça (jusqu'au prochain tremblement de terre, ou à la prochaine sècheresse faisant se rétracter/gonfler l'argile).

voici une photo prise au moment où j'avais 3 étais (j'ai été en acheter 2 autres, pas parce que ça me semblait insuffisant, mais parce que je voulais pouvoir les déplacer sans relâcher le soutien) : https://img4.hostingpics.net/pics/923548Vuegarage.jpg

On peut remarquer, sur cette photo, que l'ouverture était en partie obturée par deux panneaux en bois (qui touchent le sol et servent à accrocher de petits outils de l'autre coté), dont celui de droite s'est tordu du fait que sa partie haute, fixée au mur, s'est affaissée.

Celui qui m'a vendu cette maison n'étant pas bricoleur, je ne l'imagine pas avoir ajouté ces panneaux.

Il est clair que ces panneaux de bois ont été mis en place APRES l'ouverture du mur (on ne ferme pas un mur avant de le casser), mais AVANT son affaissement (on n'attache pas un panneau en le tordant).

J'en déduis que le mur a tenu quelques années "en l'état" ... avant de bouger au cours d'une sècheresse ou d'une inondation.
Messages : Env. 40
De : Herblay (95)
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre utile Env. 600 message Pessac (33)
fiduce a écrit:Je peux difficilement dire que je ne l'avais pas vu (vice "caché") puisqu'un étai était déjà posé lors de mes visites.
Ça ne peut pas être le précédent propriétaire.
En effet, la dalle de béton présente au sol (et donc l'extension du garage, avec la cave qui se trouve en dessous) ne peut être que postérieure à l'ouverture du mur : cette dalle est plus haute de 10 cm par rapport au sol de l'ancien garage, et est parfaitement lisse. Elle recouvre la base du mur qui a été complètement ouvert.

Or, le propriétaire précédent (qui a acheté en 2005) n'a pas construit ce garage.

On peut voir que les baies d'origine commençaient à 1m20 du sol du fait que l'on voit encore les agglos cassés sur les parties inférieures des bords avant et arrière de la grande ouverture actuelle : tout semble avoir été "laissé en l'état" à un moment donné que je n'arrive pas à dater.

En fait, maintenant que j'ai placé les étais, je ne crains plus trop un affaissement.
Au dessus de cette baie, le pignon monte encore de 4 à 9 rangs de parpaing (4 dans le fond du garage, 9 devant). C'est pas une masse très lourde, mais je voudrais sécuriser le mieux possible tout ça (jusqu'au prochain tremblement de terre, ou à la prochaine sècheresse faisant se rétracter/gonfler l'argile).

voici une photo prise au moment où j'avais 3 étais (j'ai été en acheter 2 autres, pas parce que ça me semblait insuffisant, mais parce que je voulais pouvoir les déplacer sans relâcher le soutien) : https://img4.hostingpics.net/pics/923548Vuegarage.jpg

On peut remarquer, sur cette photo, que l'ouverture était en partie obturée par deux panneaux en bois (qui touchent le sol et servent à accrocher de petits outils de l'autre coté), dont celui de droite s'est tordu du fait que sa partie haute, fixée au mur, s'est affaissée.

Celui qui m'a vendu cette maison n'étant pas bricoleur, je ne l'imagine pas avoir ajouté ces panneaux.

Il est clair que ces panneaux de bois ont été mis en place APRES l'ouverture du mur (on ne ferme pas un mur avant de le casser), mais AVANT son affaissement (on n'attache pas un panneau en le tordant).

J'en déduis que le mur a tenu quelques années "en l'état" ... avant de bouger au cours d'une sècheresse ou d'une inondation.



Bonjour.

Vu la photo suffisamment explicite avec votre commentaire.
Ce que je ferai, sous réserves d'une visite complémentaire sur place (Donc votre BET ou assimilé), décrit ci-après :

1-Revoir votre Étaiement des existants, en vue de faire 2 baies....En tenant compte des charges actuelles ET en cours des travaux.

2-En Tableaux extrêmes ET au droit du futur Poteau Central, niveau Sol, dégarnir localement au marteau-piqueur pour création de 2 petites Semelle-Couteaux B.A. (Longueur à définir, 20 cm X Ht à définir). Armer et couler le béton au niveau du sol actuel.

3-A l'aplomb des futurs Piédroits Extrêmes, niveau des linteaux actuels dégarnir au marteau-piqueur sur Hort (20+20 cm) X (Ht du linteau actuel +25 cm env.) et scier les armatures actuelles.

4-Faire Armatures, Coffrage et bétonnage des Piedroits B.A. Prévoir, en fin de coulage, la F. et Pose d'une platine métallique 20 x 20 cm X 8 mm avec 1 Queue de Carpe dessous et bien Horle.

5-Pour le Poteau central, au choix:
-) En B.A. de section 20 x 20 cm et armé en concéquence.....avec la même Platine Métallique au-dessus et au même niveau que les autres.
-) En Profilé HEA de section appropriété avec en partie basse une Platine métal soudée continue 20 x 20 cm X 8 mm percée de 2 trous pour Chevillages chimiques....et en partie Hte une autre Platine Métal même Dims sans trou, au même Niveau aussi.

6- En 2 Phases:
-) F. et Pose de 2 Profilés IPE de section appropriée et préparés en Atelier (Raidisseurs Plats de 8 mm soudés de part et d'autre des âmes, 2 x 6 U/Fer, en parties medianes des Appuis....plus 2 x 5 trous pour poses des tiges filetées en Entretoises à mi-Ht des Âmes.
-) Auparavent, tj en 2 Phases, faire par face du Mur Agglos creux, une Saignée Horle, dite à Contre Profil du Fer. + 5 cm en Ht.
-) Ensuite, tj en 2 Phases, pose des Fers sur les Platines Métal.... puis FAIRE LA MISE EN CHARGE DE CHAQUE FE SELON LES VALEURS DE FLÉCHES DONNEES PAR VOTRE BET.....et faire en suivant pour chacun, les remplissages et blocages au mortier de ciment 'matté' le long de chaque Fer.
-) Entre ces 2 Phases, Poser vos Entretoises par tiges filetées de 10 mm avec rondelles +écrous, le tout serrées.
-)Enfin, au droit de cha que platine de tête, souder Extert Platine/Semelle bassede chaque fer.

7- Avec TOUTES LES SÉCURITÉS, procéder à la dépose, pour chaque Baie, de l'ensemble Etaies/ancien linteau B.A.
Vous pouvez louer un Monte-Charge à treuil manuel pour cette opération à risque.

8- Enfin faire les finitions adéquates, y compris le remplissage des fissures/lézardes constatées initialement au mortier de sable/ciment liquide (Granulométrie du sable fin/moyen selon).
Les Profilés seront protégés par une couche de peinture adéquate en sortie d'Atelier bien sûr.
Le respect de cette Méthodologie est À RESPECTER ABSOLUMENT par tout Exécutant sur chantier pour éviter tous risques.
Le BET est indispensable.

Cordialement.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
De : Pessac (33)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 40 message Herblay (95)
Merci pour cette réponse très développée, qui m'a bien sensibilisé à la complexité de ces travaux.

Pour l'option "on essaye de réparer en gardant le maximum de baies", c'est effectivement à ce type de travaux risqués et difficiles (avec calculs) que je m'attendais.

Les plaques en métal chapeautant les poteaux servent-elles à désolidariser les poteaux du mur soutenu ? Au cas ou le support bougerait ? Pendant le séchage ?
Ce sont des sortes de "fissures préfabriquées et parfaitement horizontales".

Vraiment, je ne me lancerais pas dans ce type de solution (je parle du replacement des linteaux, et de l'ajout de poutrelles métalliques à l'horizontal) sans recourir à un professionnel.


Cette baie a toujours été obturée par des panneaux de bois, la refermer en grande partie, pour ne garder qu'un passage de 1m10 de large environ, ne me dérangerait pas (si ça peut m'éviter de préparer et monter des linteaux compliqués).

Je peux peut-être essayer de simplement ancrer dans le sol (via une succession de petites semelles de 20 cm proposant des attentes, et espacées de 30 cm) deux murets piédroits de 2m20 de large exécutés en B.A. et surmontés d'une plaque de métal (5m50 de long, en 3 morceaux par exemple, dont celui qui passera sous le linteau de porte et solidarisera les deux murets) à queues de carpes ?
Messages : Env. 40
De : Herblay (95)
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre utile Env. 600 message Pessac (33)
fiduce a écrit:Merci pour cette réponse très développée, qui m'a bien sensibilisé à la complexité de ces travaux.

Pour l'option "on essaye de réparer en gardant le maximum de baies", c'est effectivement à ce type de travaux risqués et difficiles (avec calculs) que je m'attendais.

*Bonjour.
Faudrait savoir si vous voulez une solution technique pérenne....


Les plaques en métal chapeautant les poteaux servent-elles à désolidariser les poteaux du mur soutenu ? Au cas ou le support bougerait ? Pendant le séchage ?
Ce sont des sortes de "fissures préfabriquées et parfaitement horizontales".

*Les plaques métalliques servent à avoir des appuis convenables des IPE/IPN sur les têtes des poteaux BA ou HEA pour le central....et de pouvoir faire les liaisons convenables et plus faciles dans ce type de travaux.
Les déformations du 'Portique' créé se feront lors de la mise en charge de chaque Profilé Hor....et resterons admissibles si respect des préconisations du BET.

Vraiment, je ne me lancerais pas dans ce type de solution (je parle du replacement des linteaux, et de l'ajout de poutrelles métalliques à l'horizontal) sans recourir à un professionnel.

*Oui, à faire plutôt par un Pro.
Et vous vous affranchisseZ de tous les inconvénients dûs aux anciens linteaux faits pour des baies de dimensions et Charges biens précises.


Cette baie a toujours été obturée par des panneaux de bois, la refermer en grande partie, pour ne garder qu'un passage de 1m10 de large environ, ne me dérangerait pas (si ça peut m'éviter de préparer et monter des linteaux compliqués).

*Oui bien sûr.....mais à condition de respecter une position centrale à votre Trumeau maçonné et de Largeur minimale à 1.50 ml pour bien faire les liaisons d'Agglo...Mais je ne suis pas sur place pour apprécier cette faisabilité.


Je peux peut-être essayer de simplement ancrer dans le sol (via une succession de petites semelles de 20 cm proposant des attentes, et espacées de 30 cm) deux murets piédroits de 2m20 de large exécutés en B.A. et surmontés d'une plaque de métal (5m50 de long, en 3 morceaux par exemple, dont celui qui passera sous le linteau de porte et solidarisera les deux murets) à queues de carpes ?

*NON PAS VIABLE...c'est du bricolage pour moi.
Par contre, vous pouvez faire les Appuis hauts des 3 poteaux au-dessous des linteaux existants, mettre un Profilé HEA/HEB calculé pour, faire la Mise en Charge, faire les Garnissages au mortier matté, puis les soudures de liaisons Ailes sur Platines.
GROS INCONVÉNIENTS POUR VOUS :-Une hauteur utile plus basse; -Refaire un Étaiement sérieux, différent avec traverses perpendiculaires en Profilés métalliques calculées pour, sous les linteaux BA Actuels.
Je pense que vous ne serez pas gagnant. A vous de voir selon vos objectifs !

Cordialement.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
De : Pessac (33)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 40 message Herblay (95)
Si je voulais fermer toute la baie, comment devrais-je m'y prendre ?
Des agglos suffiraient ? (avec un chainage vertical ancré dans le sol tous les mètres par exemple)
Je peux terminer par une poutrelle de B.A (reliant tous les chainages verticaux) sous le linteau actuel ?
Messages : Env. 40
De : Herblay (95)
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre utile Env. 600 message Pessac (33)
fiduce a écrit:Si je voulais fermer toute la baie, comment devrais-je m'y prendre ?
Des agglos suffiraient ? (avec un chainage vertical ancré dans le sol tous les mètres par exemple)
Je peux terminer par une poutrelle de B.A (reliant tous les chainages verticaux) sous le linteau actuel ?



*Bonjour.
- Oui vous pouvez fermer cette baie de la manière dite 'par parties', cad en 2 ou 3 fois....et dans une méthodologie précise.
- Remplissage en Agglos creux de 20 cm...si votre mur est de cette épaisseur brute.

Mais il faudra reprendre ponctuellement l'Étaiement actuel de la partie à fermer.
Par exemple, pour fermer en 3 fois (Je ne connais pas les dimensions et positions exactes des anciennes baies et comment ont été fait le/les linteau(x) actuel(s) :

1- Reprendre l'Étaiement partie 1/3 gauche, comme déjà expliqué dernièrement. Vous boucherez les trous après.
2- Mettre en 'brèques' le Tableau gauche pour liaison 1 sur 2 rangs de 15 cm env.
3- Monter votre mur en laissant en 'brèques' le côté droit. Laisser environ 5 cm sous linteau, selon.
4- Remplissage de ce gros joint au mortier de sable + ciment consistance dit 'Frisée'. Le tout bien 'mater' en changeant de face (Technique à prendre).
5- Opérations dito 1 à 4.
5- Puis faire la partie centrale, dito 5, en 'mariant' bien aux droits des 'brèques' latérales.
6- Enlèvement des Étaiements, après prise suffisante des derniers mortiers (Ceux de gauche, puis droite et le milieu).
7- Faire les finition nécessaires.

Cordialement.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
De : Pessac (33)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 40 message Herblay (95)
Merci pour ces indications précises. Avec ça, j'ai appris pas mal de mots et concepts et je peux exposer des alternatives aux autres décideurs (ma femme notamment). Je ferme le sujet et le déclare résolu.
Messages : Env. 40
De : Herblay (95)
Ancienneté : + de 12 ans
En cache depuis avant-hier à 23h29
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
1
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis expert en batimentArtisan
Devis expert en batiment
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Fissures et micro fissures : que faire ?
Fissures et micro fissures : que faire ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Guide : Que faire en cas de malfaçon ?
Guide : Que faire en cas de malfaçon ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

1
personne
surveille ce sujet
Voir