Retour
Menu utilisateur
Menu

Bruits fort craquements charpente ou plafond ?

Ce sujet comporte 19 messages et a été affiché 3.128 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
7
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 10 message Corse
Bonjour à tous, je viens d'acquérir une maison des années 1983. Elle a subi une consolidation en 85 avec micropieux suite à des malfaçons de construction (elle a fissuré à plusieurs endroits). Pas mal de fissures mais aucune n'a bougé depuis cette date apparemment.
Mais j'ai un souci, de gros bruits se font entendre le soir et la nuit essentiellement style porte qui claque ou meuble qui tombent. La journée des sortes de bruit d'étirement se font entendre aussi. C'est invivable. très angoissant tellement c'est fort la nuit, toutes les 20/30 minutes. Je pensais à la charpente ou au plafond en briquette (avec crochet sur solive). Les combles sont accessibles mais non aménagés. Je n'ai rien vu de spécial, sauf que les solives sont posées dans la brique mais que le trou qui les accueille n'a pas été comblé avec du mortier ou ciment. A votre avis, d'où pourraient venir ces bruits ? Une idée ? Merci de votre aide précieuse.
Messages : Env. 10
Dept : Corse
Ancienneté : + de 2 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux de charpente...

Allez dans la section devis charpente du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de charpentiers de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les charpentiers, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-8-devis_charpente.php
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Eure Et Loir
Pour le plafond je ne pense pas, car vous auriez des fissurations. Par contre une charpente qui se dilate peut faire beaucoup de bruit. C'est plutôt de ce côté qu'il faut chercher à mon avis. J'ai une maison de 1820 avec une charpente en chêne hyper sèche, et pourtant j'ai encore des bruits de dilatation, mais bien moins pire que les vôtres. Il semble aussi que vous n'ayez pas de sablière à votre charpente. On peut imaginez que les chevrons provoque ce bruit en bas de pente. Voilà c'est des Pistes.
Vous pouvez par exemple poser des plots de plâtre au niveau des chevrons pour voir s'il son intacte après quelques nuits
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Eure Et Loir
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 10 message Corse
Merci beaucoup pour votre intervention. La sablière est existante. Je vais poser du plâtre comme vous m'avez dit mais du coup ce sera entre sablière et chevrons c'est ça ?
Je finis par me demander si ce ne sont pas les solives au sol en bois qui sont trop serrées sur les etresillons et qui gonflent et du coup ça fait craquer le plafond en briquettes. Le bruit est parfois celui d'un feu de cheminée qu'on alimente, ça pète par endroit de façon assez diffuse et d'un coup, un énorme claquement. Je reste à l'écoute de tout conseil et retour.
Messages : Env. 10
Dept : Corse
Ancienneté : + de 2 ans
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Eure Et Loir
J'avais cru comprendre qu'il n'y avait de sablière donc je n'ai rien dit. En effet c'est étrange votre histoire
. Je n'ai pas trop d'idée .
Vous avez peut être raison pour le solivage, car en effet le plafond plâtre est indépendant par les "suspentes". Mais comment vérifier ???
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Eure Et Loir
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 10 message Corse
C'est le problème... à part casser le plafond, je ne vois pas !
Messages : Env. 10
Dept : Corse
Ancienneté : + de 2 ans
 
Env. 4000 message 06 (6)
Bonjour

Vous avez essayé de circuler dans le comble, voir si ça provoque des craquements ?
Messages : Env. 4000
De : 06 (6)
Ancienneté : + de 5 ans
 
Env. 10 message Corse
Oui, j'ai circulé mais pas spécialement de craquement, j'ai vraiment l'impression que c'est lié à la température car les bruits sont surtout tard le soir et dans la nuit, les gros bruits surtout. J'ai soulevé la laine projeté pour voir l'état du plafond en brique, à l'oeil nu RAS, certains crochets en fer semblent sous tension mais ça parait normal vu leur role de soutien. Ils sont en bon état, pas rouillé ou autre. Je vais tenter de prendre qqes photos.
Messages : Env. 10
Dept : Corse
Ancienneté : + de 2 ans
 
Env. 10 message Lot Et Garonne
Bonjour,

J’ai également les mêmes tracas que vous.
Avez-vous trouvé une solution ? Auriez-vous la gentillesse de m’aider s’il vous plaît.
Bien à vous.

Lealys33.


france2a a écrit:Oui, j'ai circulé mais pas spécialement de craquement, j'ai vraiment l'impression que c'est lié à la température car les bruits sont surtout tard le soir et dans la nuit, les gros bruits surtout. J'ai soulevé la laine projeté pour voir l'état du plafond en brique, à l'oeil nu RAS, certains crochets en fer semblent sous tension mais ça parait normal vu leur role de soutien. Ils sont en bon état, pas rouillé ou autre. Je vais tenter de prendre qqes photos.
Messages : Env. 10
Dept : Lot Et Garonne
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 10 message Loire Atlantique
Bonjour,

Je serai également intéressée par les conclusions à vos problèmes car nous avons les mêmes. Avez-vous pu déterminer l’origine de ces bruits finalement ?

Merci de votre retour !


france2a a écrit:Oui, j'ai circulé mais pas spécialement de craquement, j'ai vraiment l'impression que c'est lié à la température car les bruits sont surtout tard le soir et dans la nuit, les gros bruits surtout. J'ai soulevé la laine projeté pour voir l'état du plafond en brique, à l'oeil nu RAS, certains crochets en fer semblent sous tension mais ça parait normal vu leur role de soutien. Ils sont en bon état, pas rouillé ou autre. Je vais tenter de prendre qqes photos.
Messages : Env. 10
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 6 mois
 
Env. 10 message Loire Atlantique
Bonjour Lealys33,

Où en êtes-vous finalement avec ces soucis ? Avez-vous trouvé la cause de ces bruits ? Nous nous posons aussi des questions pour des bruits du même ordre. Avez-vous pu avancer dans vos conclusions ?

Merci à vous!

Sotho


Lealys33 a écrit:Bonjour,

J’ai également les mêmes tracas que vous.
Avez-vous trouvé une solution ? Auriez-vous la gentillesse de m’aider s’il vous plaît.
Bien à vous.

Lealys33.


france2a a écrit:Oui, j'ai circulé mais pas spécialement de craquement, j'ai vraiment l'impression que c'est lié à la température car les bruits sont surtout tard le soir et dans la nuit, les gros bruits surtout. J'ai soulevé la laine projeté pour voir l'état du plafond en brique, à l'oeil nu RAS, certains crochets en fer semblent sous tension mais ça parait normal vu leur role de soutien. Ils sont en bon état, pas rouillé ou autre. Je vais tenter de prendre qqes photos.
Messages : Env. 10
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 6 mois
 
Env. 60 message Gironde
J'ai des soucis similaires.
Maison de 1968 avec doublage en briquette et plafond en briquette suspendu.
Isolation avec granulé de liege entre mur ext et cloison brique , et 30cm de laine de verre posé dans les combles non aménagées. Charpente traditionnelle 4 pans. Pas d'isolation sous rampant.

J'ai beaucoup de bruit de craquement surtout venant du plafond (ou au dessus) mais aussi venant des cloisons en briques.
C'est la nuit qu'il y a max de bruit.
Je soupçonne que c'est la charpente qui travaille compte tenu des écarts de température et d'hydrométrie entre le jour et la nuit.

La solution que j'envisage du coup est d'isoler sous rampant pour limiter ses écarts. Vous en pensez quoi ?

Et pour ceux qui ont le même problème, est ce que vous constatez de gros écarts de température et d'hydrométrie entre le jour et la nuit ?

Merci
Messages : Env. 60
Dept : Gironde
Ancienneté : + de 2 ans
 
Env. 10 message Saone Et Loire
Bonjour, votre sujet m’intéresse, j’ai aussi une maison des années 69, maison sur sous sol, isolation intérieur en briques avec vide d’air, briques au murs et plafonds. Effectivement j’ai les mêmes symptômes de construction, des bruits de craquement qui résonne alors je me demande si c’est la charpente ou les briques. Avec des fissures horizontales sur la facade a l’extérieur au niveau de la dalle des combles, on m’a dit que ka maison avait bouger a une période et qui a fait que les dalles on bouger un peu mais que une fois caler ça rebougerais pas (soit) et d’un autre avis on me dis qu’a l’époque c’était mal fait la maçonnerie et que les extrémités de la dalle se decolle et se surélève mais sans non plus etre grave puisque ca bouge plus. Mais voilà, j’entends bcp de bruits dans la maison et choses probante ou pas je fait un lien avec ces fissures.... c’est vrai que la journée je n’y entends pas, du moins pas beaucoup mais arriver en soirée ou nuit cela est plus fréquent et plus bruyant. Est ce ses fissures de facade qui s’ouvrent ? Est ce la brique qui travaille ? Est ce le crepi de l’époque humide qui seche avec les facades en plein soleil et des températures a 22* ? Ou vraiment la dalle du dessus qui bouge encore.... j’ai un maçon qui passe lundi 20 avril, donner un avis sur ses fissures qui date deja depuis 10 ans d’après l’avis du fils de l’ancien proprio, je me renseignerais de ses bruits, savoir ce qu’il en pense et je vous tiens au jus 😉
Messages : Env. 10
Dept : Saone Et Loire
Ancienneté : + de 6 mois
 
Env. 10 message Loire Atlantique
Bonjour,

J’avais un sentiment similaire jusqu’à ce que je prête vraiment attention en journée. J’ai quand même l’impression que ça s’intensifie la nuit mais clairement, ces bruits se produisent aussi en journée chez moi.

En revanche, j’ai l’impression que le taux d’humidité joue : beaucoup plus de bruits par temps sec. Ce qui laisserai penser que c’est effectivement plutôt la maison qui « travaille ». Mais bon... A vérifier.

toshibati a écrit:J'ai des soucis similaires.
Maison de 1968 avec doublage en briquette et plafond en briquette suspendu.
Isolation avec granulé de liege entre mur ext et cloison brique , et 30cm de laine de verre posé dans les combles non aménagées. Charpente traditionnelle 4 pans. Pas d'isolation sous rampant.

J'ai beaucoup de bruit de craquement surtout venant du plafond (ou au dessus) mais aussi venant des cloisons en briques.
C'est la nuit qu'il y a max de bruit.
Je soupçonne que c'est la charpente qui travaille compte tenu des écarts de température et d'hydrométrie entre le jour et la nuit.

La solution que j'envisage du coup est d'isoler sous rampant pour limiter ses écarts. Vous en pensez quoi ?

Et pour ceux qui ont le même problème, est ce que vous constatez de gros écarts de température et d'hydrométrie entre le jour et la nuit ?

Merci
Messages : Env. 10
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 6 mois
 
Env. 800 message Saint Cyprien (66)
Bonjour
Oui , la terre cuite est sensible aux variations hygrométriques, et c'est en partie pourquoi elle n'est utilisée qu'en éléments de petites dimensions (tuiles, briques).
Le probléme des plafonds en briquettes ou planelles suspendues provient du principe même de cette téchnique ,puisque par principe le plafond est monté avant les cloisons , ce qui fait qu'on obtient des portées d'un seul tenant allant souvent au delà de 10 à 12m (de gros-oeuvre à gros-oeuvre) Vient ensuite la pose des cloisons simplement bloquées en tête par un polochon de plâtre
Sûr que pour des longueurs aussi importantes, les variations dimensionnelles ne sont pas négligeables et
qu'elles peuvent parfaitement être à l'origine des craquements que vous entendez.
Cordialement
Messages : Env. 800
De : Saint Cyprien (66)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 60 message Gironde
Merci vraiment pour cette remarque intéressante
Du coup penses tu que mieux reguler l'hygrométrie dans les combles (en isolant sous rampant) pourrait améliorer les choses ?

dl66 a écrit:Bonjour
Oui , la terre cuite est sensible aux  variations hygrométriques, et c'est en partie  pourquoi elle n'est utilisée qu'en éléments de petites dimensions (tuiles, briques).
Le probléme des plafonds en briquettes ou planelles suspendues provient du principe  même de cette  téchnique ,puisque par principe le plafond est monté avant les cloisons , ce qui fait  qu'on obtient des portées d'un seul tenant allant souvent au delà de 10 à 12m (de gros-oeuvre à gros-oeuvre)  Vient ensuite la pose des cloisons simplement bloquées en tête par un polochon de plâtre
Sûr que pour des longueurs aussi importantes, les variations dimensionnelles ne sont pas négligeables et  
qu'elles peuvent parfaitement  être à l'origine  des craquements que vous entendez.
Cordialement
Messages : Env. 60
Dept : Gironde
Ancienneté : + de 2 ans
En cache depuis hier à 16h16
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
2

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis charpenteArtisan
Devis charpente
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Photos charpentes
Photos charpentes
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Photos couverture
Photos couverture
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Photos toits terrasses
Photos toits terrasses
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

7
abonnés
surveillent ce sujet
Voir