Retour
Menu utilisateur
Menu

Projet chauffage éolien sans batteries

Ce sujet comporte 30 messages et a été affiché 271 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
6
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 10 message
Bonjour, 

J'ai ressorti de mes cartons un vieux projet que j'avais abandonné.

J'explique :
Je veux chauffer la maison avec de l'éolien à l'eau chaude pour planchers radians

Je simplifie le concept :
Éolienne + génératrice + élément chauffant dans une cuve d'eau + circulateur. Point final.

Je vous fais grâce des détails que j'ai déjà réglé pour me permettre d'insister sur les points les plus coriaces pour moi :
la génératrice et l'élément chauffant. 
Malgré toutes mes lectures, je n'arrive pas à trouver le modèle de génératrice et d'élément chauffant que ça me prend dans cette situation puisque je veux produire de la chaleur directement à la sortie de la génératrice sans convertir le courant, ni le stocker dans des batteries.

Vos vues sur ces questions étant surement plus étendues que les miennes, je demeure attentif à toutes vos suggestions même les plus farfelues éventuellement 

Merci et a+
Cyril
Messages : Env. 10

Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 1000 message Rhone
Ne vous prenez pas la tête pour une installation de petite éolienne...

Allez dans la section devis petites éoliennes du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de professionnels de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les professionnels, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-41-devis_petites_eoliennes.php
 
Membre super utile Env. 1000 message Rhone
Bonjour,

a priori je suis assez dubitatif pour votre projet, où vivez vous pour avoir autant de vent ?
Une maison RT2012 demande 50 kWh/M2/an pour se chauffer et se sont déjà des maisons performantes en terme d'isolation. Pour une maison moyenne de 125 M2 cela représente une conso annuelle de 6250 KWh.

Meme en chauffant 6 mois par an, la production quotidienne devra être de 35 kWh, c'est déjà une sacrée éolienne !

Ce petit calcul ne prend pas en compte l'aléa météo ni les besoins les plus forts en plein hiver.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre maison ? ?
Mon récit de construction : [69] Maison passive dans les Monts d'Or
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 9 ans
 
Env. 60000 message
Et s'il n' y a pas de vent , tu t' habilles en esquimeau !
Messages : Env. 60000

 
Env. 10 message
Bonjour, 

Merci pour vos réponses. 

Ne vous cassez pas la tête avec les autres variables du projet. Elles n'ont pas grand chose à voir avec ce que vous avez l'habitude de faire/voir/calculer.

Je vis au Québec. altitude 350 M, région montagneuse, plateau forestier de milieu de vallée, venteux dans toutes les directions surtout l'hiver. Froid extrême -35°C 15j/an, vitesse des vents moyens de 11km/h quant il vente . 7 mois d'hiver avec gel et neige par année

Je vous fait grâce des autres détails qui sont déjà défini. J'ai des contingences légales et environnementales qui les restreignent. Je ne cherche qu'à résoudre la question de la génératrice et de l'élément chauffant. 

D'ou les questions : 
1- quelle sorte de génératrice me permettrait de produire le courant irrégulier fournit par les éoliennes et alimenter directement un élément pour chauffer de l'eau 
2- quelle sorte d'élément chauffant pourrait supporter cette variation de qualité du courant tout en produisant de la chaleur pour chauffer de l'eau.

Voilà, c'est à peu près tout

A+

Cyril
Messages : Env. 10

Ancienneté : + de 1 an
 
Membre ultra utile Env. 70000 message 3 X Cote D'or = 63 !
...a suppr.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 70000
De : 3 X Cote D'or = 63 !
Ancienneté : + de 15 ans
 
Env. 10 message
Elisa21 ???
Messages : Env. 10

Ancienneté : + de 1 an
 
Membre ultra utile Env. 70000 message 3 X Cote D'or = 63 !
Bonjour

dsl, j'avais rédigé un long message...
et lorsque j'ai posté, j'ai découvert votre réponse
cela arrive régulièrement avec ce fichu éditeur (qui n'affiche plus les derniers mess ...)

=> mon mess n'avait plus d'intérêt et je ne saurai pas vous aider Blush
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 70000
De : 3 X Cote D'or = 63 !
Ancienneté : + de 15 ans
 
Env. 10 message
Merci quant même pour votre effort.
Effectivement l'éditeur de ce forum aurait avantage à se moderniser un peu mais au prix qu'on paie, il est difficile de se plaindre réellement...
Messages : Env. 10

Ancienneté : + de 1 an
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Cotes D'armor
Il existe des résistances électriques qu'il est possible de brancher directement sur un panneau solaire ça devrait pouvoir fonctionner avec une génératrice éolienne.
Pour la génératrice éolienne, j'avoue mon incompétence.
Peut être voir avec Tripalium qui est la structure qui forme aux éoliennes Pigot en France.
Il existe aussi la chaine youtube de Barnabé qui présente différentes solutions basées sur des éoliennes faites maison, des rockets stove et des modules peltier. Peut être une piste à suivre ?

Cdlt
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Actuellement en ligne !
Messages : Env. 7000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre ultra utile Env. 9000 message Rhone
Bonjour,
Et pourquoi pas un simple cumulus pour l'élément chauffant ? La génératrice produirait assez pour alimenter la résistance électrique ? Parce que ça ferait quelque chose de pas cher à trouver et à mettre en place.
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 9000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 60000 message
Pour chauffer une maison , il faut bien une dizaine de KW , alors il va falloir une grosse éolienne et un gros chauffe eau.
Projet utopiste !
Messages : Env. 60000

 
Env. 10 message
@ ManuTaden
Merci pour ta réponse et tes idées. C'est apprécié.

Je ne savais pas qu'il existait des résistances électriques qui pouvaient se brancher directement à la sortie d'un panneau solaire.
C'est une bonne piste puisque, de ce que j'en sais, le panneau solaire produit du voltage constant ce qui devrait simplifier le choix de l'élément chauffant.
Mais je continue de m'interroger sur la question de trouver un élément qui va tenir le coup avec les variations de voltage que l'éolienne fournirait à moins qu'il n'existe des génératrices qui fournirait un voltage constant à sa sortie d'ou ma première question sur le génératrice....
As-tu idée de l'endroit ou trouver sur le net une résistance comme celle dont tu parles ?


Tripalium, bonne piste ça aussi, mon seul hic, c'est qu'ils sont un peu loin de chez moi genre 4000km . Je vais les contacter quant même, des fois qu'un plus illuminé que moi chez eux aurait réponse à mes questions


Barnabé, j'ai déjà tout regardé ce qu'il a sorti sur YT. Ce gars là est une sacré bidouilleur doublé d'un excellent pédagogue. Dans ses projets qui se rapprochent du mien, il produit de l'électricité ''noble'', ce que je veux justement éviter. Mon idée est de transformer directement l'électricité en chaleur sans avoir à l'anoblir non seulement pour le cout mais aussi pour le rendement.


@ Woofy
Merci pour ton idée.

Ce sont souvent les idées les plus simples qui sont les plus efficaces.
Je présume que ce que tu appelles un cumulus est l'élément chauffant que l'on retrouve dans un chauffe-eau électrique. Nous sommes tous installés avec ce genre de produits ici pour notre eau chaude et ces éléments ne coutent effectivement pas cher. Ils ont cependant un défaut, du moins ceux que je peux acheter ici, c'est qu'ils fonctionnent seulement sur le 220V et lorsque le vent sera insuffisant pour produire du 220, ils ne chaufferont presque pas. Je ne serai donc pas plus avancé...

J'ai contacté le principal fabricant de ces éléments ici, la société Giant, et c'est ce que m'a expliqué le technicien à qui j'ai parlé. Ça m'a été confirmé par un autre technicien de la société Bucan, à qui j'ai parlé aussi. Bucan fabrique des éléments chauffants industriels sur mesure mais seulement pour des sources constantes de courant (110, 220, 540...). Ils ne savent pas comment faire avec des sources de courants à voltage variable vu que c'est la première fois qu'un comique comme moi leur faisait cette demande

Donc je continue de chercher

Merci pour vos efforts, C'est apprécié.

A+

Cyril
'' L'utopie d'aujourd'hui, n'est que la réalité de demain. Victor Hugo''Biggrin
Messages : Env. 10

Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 1000 message Rhone
Je reste dubitatif mais l'important n'est pas là

Quelques notions sur le courant électrique et ses unités de mesures si on les comparait à un cours d'eau (ok, les puristes me diront que pas tout à fait mais peu importe).
La tension en volts, c'est la hauteur de la chute d'eau.
L'intensité en ampères, c'est débit.
La résistance c'est la largeur du cours d'eau.
La puissance en watt c'est le produit de la hauteur de la chute d'eau et de la quantité d'eau qui s'écoule. c'est le P=UI de la loi d'Ohm

Dans votre projet vous avez une éolienne dont la vitesse varie en fonction du vent. Plus elle tourne vite, plus elle délivre de puissance. Contrairement à ce que vous semblez penser vous pouvez tout à fait avoir une tension fixe et une intensité qui varie en fonction de la vitesse de l'éolienne.
De la même façon, si une dynamo produit du courant continu, un alternateur va produire du courant alternatif.
Vous pouvez donc simplement produire un courant alternatif de 220v ou 110v et alimenter des appareils courants.

Tout cela pour dire que plus vous vous approcherez des standards de l'électricité domestique plus votre projet sera simple et moins il sera coûteux.

Je reste dubitatif car malgré tout votre système s'il fonctionne risque d'avoir un rendement médiocre et une régulation difficile.
Mon récit de construction : [69] Maison passive dans les Monts d'Or
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Cotes D'armor
Les règles françaises actuelles des installations photovoltaiques interdisent l'envoi du surplus produit sur le réseau, même à titre gratuit. Des bidouilleurs ont donc conçus des systèmes électroniques basés sur un arduino permettant de délester le surplus de production sur la résistance d'un chauffe eau. Dans ce cas le chauffe eau est alimenté en 220V via l'onduleur situé en sortie des panneaux.
Vous trouverez des infos sur ces solutions sur les deux forums suivants : forum photovoltaique et forum APPER.

Bonnes lectures

CDlt

PS : étant une buse en électronique, je suis incapable de vous expliquer le fonctionnement, mais ça semble fonctionner correctement tout en étant un équipement à bas coût.
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Actuellement en ligne !
Messages : Env. 7000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 10 message
@ Coroebus

Merci pour les clarifications.

Si je vous ai bien compris, à la sortie de l'éolienne, je peux obtenir :
1- du courant continu ou du courant alternatif dépendant si je mets une génératrice ou un alternateur.
2- du courant à voltage constant, ex: 220V. et que les variations du vent feront seulement varier l'ampérage qui sortira de l'appareil choisi.

Si c'est bien le cas, ça va simplifier très-énormément-beaucoup toute l'opération.

Je reste confiant de la faisabilité du projet considérant les objectifs que je poursuis.
Petite clarification, il ne s'agit pas de chauffer la maison tout le temps avec ça mais de servir d'appoint pour 2 choses :
1-ne pas avoir à me lever la nuit pour mettre du bois dans ma fournaise ( je chauffe au bois avec planchers radians hydroniques). Cette réserve d'eau chaude sera là pour chauffer +/- 3 heures avant le lever dans les nuits les plus froides (de -15 à -35) soit +/- 50 nuits par année de décembre à mars.
2- chauffer la serre que je vais construire en 2020 ( +/- 80 m2)

Je compte chauffer 2 réservoirs de 700 gallons ( des fosses septiques que j'ai récupéré). Ils seront isolés avec 3 épaisseurs de coeur-de-porte ce qui me donnera +/- R40. C'est en masse pour garder la chaleur. Je compte commencer à les chauffer en octobre pour ''prendre de l'avance''

Je vieillis et faire mon bois de chauffage dans une dizaine d'années sera de plus en plus difficile, je veux donc aussi réduire ma production de bois de chauffage pour mes vieux jours en remplaçant progressivement le bois par de l'éolien et du solaire. Pour le solaire ce sera pas avant 5 ans que je m'en occuperais. On a peu de soleil l'hiver ici mais il y a quant même du potentiel. J'ai construit ma maison en solaire passif mais ce n'est pas assez dans notre coin pour assurer un chauffage suffisant.

@ ManuTaden
Merci pour les références mais je suis vraiment complétement nul en électronique. Je compte réguler cet appoint de la même manière que je l'ai fait pour mon chauffage principal, avec des relais. C'est une technologie plus accessible pour moi

A+

Cyril
Messages : Env. 10

Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 60000 message
POur le chauffage , as tu pensé a la géothermie ? Cela me semble plus réaliste !
Messages : Env. 60000

 
Membre ultra utile Env. 9000 message Rhone
CyrilR : effectivement je pensais à un ballon d'eau chaude électrique. Et pas qu'à l'élément chauffant, mais à tout le ballon : ça permet en l'isolant bien de faire un stockage sur quelques heures si l'éolien souffle bien.
Dans l'idée de toute façon, pour toute production d'électricité, il faudra la réinjecter en 220V alternatif donc tu dois avoir un onduleur derrière ton éolienne. La génératrice n'est pas fournie avec l'éolienne ? Parce qu'elle doit quand même respecter les caractéristiques de celle-ci (notamment en cas de vent fort, surchauffe : risque d'incendie).

A moins que tu autoconstruise entièrement l'éolienne ?
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 9000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Cotes D'armor
Concernant la solution arduino il y a eu des discussions sur le forum photovoltaique pour lancer une "mini production" de boitiers prêts à poser à moins de 100EUR, c'est peut être déjà en cours, et ce serait peut être une solution fiable.
Autre piste, un fablab près de chez vous, avec du personnel capable de vous aider.

Compte tenu de ce qui existe déjà, pourquoi de pas, aussi, suivre la piste : solaire thermique en préchauffage, photovoltaique et éolien avec alimentation directe d'un "thermo plongeur" dans les cuves. Aux beaux jours vous chauffez un maximum d'eau à la température la plus élevée possible, et, ensuite, vous essayez de maintenir la température de l'eau pendant la période froide à l'aide de l'éolien, du solaire, et pourquoi pas en détournant un peu de calories du chauffage bois avec un serpentin ?

Cdlt
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Actuellement en ligne !
Messages : Env. 7000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre ultra utile Env. 9000 message Rhone
Si tu n'utilise la production électrique de l'éolienne que pour le chauffage, autant la brancher en direct sur le cumulus (derrière l'onduleur), en circuit fermé. Pas de terre donc pas de risque de se prendre une chataigne, pas besoin de délesteur vu que tu n'es pas sur le réseau, ... éventuellement un relai pour couper la chauffe du ballon si ça venait à trop produire, mais j'en doute (d'ailleurs il vaudrait mieux débrayer le générateur si on n'en a pas besoin, ça évite qu'il ne chauffe).
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 9000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Cotes D'armor
Woofy a écrit:Si tu n'utilise la production électrique de l'éolienne que pour le chauffage, autant la brancher en direct sur le cumulus (derrière l'onduleur), en circuit fermé. Pas de terre donc pas de risque de se prendre une chataigne, pas besoin de délesteur vu que tu n'es pas sur le réseau, ... éventuellement un relai pour couper la chauffe du ballon si ça venait à trop produire, mais j'en doute (d'ailleurs il vaudrait mieux débrayer le générateur si on n'en a pas besoin, ça évite qu'il ne chauffe).

Il existe des "thermo plongeurs" compatibles panneaux solaires, on supprime alors l'onduleur de l'installation, il y a une discussion sur le forum photovoltaique sur ces produits.
Je me souviens d'une installation en Isère "zone froide" il s'agissait d'un gite dans une ancienne ferme, la personne avait récupéré d"anciens tanks à lait, avait auto construit des panneaux solaires thermiques (il avait suivit une formation en Suisse) et l'été il produisait plusieurs dizaines de milliers de litres d'eau chaude qu'il utilisait jusqu'au début du printemps pour chauffer les bâtiments (murs et sols chauffants) et préchauffer l'ECS.
Il avait une chaudière à bois en complément, et elle ne tournait quasiment pas, juste un peu pour l'ECS et en fin d'hiver début du printemps.
Dans ce cas, il avait de la place, il avait du stockage en quantité, il pouvait donc stocker d'énormes quantité d'eau chauffée. Ces tanks étaient dans un local un bien isolé, qui comprenait aussi sa chaudière.
J'avais passé deux jours sur place, et passé plus de temps avec le proprio qu'à randonner avec ma copine.

Cdlt
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Actuellement en ligne !
Messages : Env. 7000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre super utile Env. 4000 message Langeais (37)
Bonjour,
il faut rappeler quelques notions, non pas d'électronique qui n'a rien à faire dans ce cas: ce n'est pas directement la tension qui permet à une résistance ou thermoplongeur ce qui est la même chose, mais le courant (ampères) qui lui dépend de la tension( c'est une différence de potentiel qui crée le courant).
Alternatif ou continu, pour une résistance c'est la même chose, ce qui compte c'est l'intensité du courant.
La résistance chauffera d'autant plus que l'intensité sera élevée, quelque soit la tension qui produit cette intensité, car celle-ci ne dépend uniquement que de l'intensité et de la valeur ohmique de la résistance selon la formule que l'on apprend en physique en classe de 4ème : Q (énergie)en Wh= RxI2xt
Q= Wh pour R en Ohms , I en ampères, T(le temps en h (I2 = I X I soit le carré de l'intensité)
RI2 représente la puissance

Que le générateur produise du 12, 50, 1110 ou 220v, voire +, cela n'a pas d'importance; il faut choisir le thermoplongeur en fonction de l'intensité maxi produite par le générateur, càd qu'il ne faut pas demander à la résistance plus de puissance que celle pour laquelle elle a été fabriquée. Même avec un faible tension, donc un faible courant, le thermoplongeur délivrera un peu de chaleur.
Donc pas besoin de régulateur, de transformateur, ni tout autre matériel qui coûte la peau des fesses, pour produire de la chaleur avec une résistance chauffante.
Cela est valable aussi pour le PV, mais les vendeurs vous diront le contraire car leur boulot est de vendre leur camelote.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 4000
De : Langeais (37)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 10 message
@woofy
Je n'irais pas avec tout le ballon car 1- c'est trop petit, 2- j'ai déjà les cuves pour le stockage; 1400 galons au total. Je veux être autonome sur plusieurs semaines sans vent. Pour l'isolation, ce sera 3 épaisseurs de coeur de porte sur les 6 faces soit R40, c'est en masse surtout que mes cuves seront enterrées et en hiver, ici, on a en moyenne 3 pieds de neige par-dessus assez rapidement donc j'aurais une autonomie. J'ai calculé que je passe 1 cuve de 60 gallons les nuits de grands froids et que je me relève pour chauffer donc, j'ai assez d'autonomie de cette manière et je n'ai jamais vu 3 semaines pas de vents l'hiver ici
Le 220 V AC, ce n'est peut-être pas la bonne solution. Je pioche encore. Je vais avoir près de 100 m entre la maison et les éoliennes donc j'envisage de produire en haut voltage pour limiter les pertes de transport. Ici tout fonctionne sur le 110V mais il y a aussi du 550 dans le commercial et parfois même du 600. De ce que j'ai compris de toutes manières, je vais pouvoir produire le courant que je voudrais en autant que je choisisse la génératrice ou l'alternateur que je vais avoir besoin. Les forts vents, je vais en avoir besoin car c'est eux les plus payants et comme dans mon cas, le stockage ne sera pas un problème alors, go, les forts vents. Suffira que l'élément et la génératrice/alternateur soit conçue pour y faire face.
Autoconstruction, c'est essentiel sinon ça me coutera une fortune et comme je me débrouille assez bien coté construction, ça ne me frise pas vraiment les cheveux . Tu l'as compris, je ne veux pas de délestage, pas d'onduleur, pas de batterie ni aucune patente qui me grignoterai du rendement et qui m'obligerait à mettre la main dans ma poche. On se refait pas, Radin un jour, radin toujours .

@ManuTaden
Je ne sais pas si la production de boitiers Arduino serait une solution pour moi. Tous ces ateliers sont orientés pour de l'entraide sur du 220v 50 hz et nous fonctionnons ici avec du 110 60. J'irais voir lorsque je serai rendu à concevoir la gestion du tout mais ma préférence s'en va génétiquement vers ce que je maitrise et connais, soit les relais.
Fablab dans mon coin... c'est un peu perdu pour ça. Dans le coin de Montréal peut-être mais c'est 3h1/2 de route. J'ai donc pris l'habitude, peut-être mauvaise, de me débrouiller par moi-même ...
Le solaire thermique hydronique, c'est un casse-tête à cause des pointes de gel qui descendent jusqu'à -35 C fréquemment l'hiver. J'ai la toiture sud pour le permettre mais il faut y aller avec soit du glycol ( ce que je déteste) soit avec du thermique air/eau, ce qui n'est pas évident à cause des basses températures que ça implique. Le thermique fait partie de la solution à plus long terme à cause du manque l'hiver ici et ce sera probablement du FV si le budget le permet dans qq années qui sera couplé aux éléments mais je suis encore loin de ce coté obscur de la force...
Le concept que tu décris est cependant très proche de mon projet final. Il ne me sera pas possible de ne pas combiner les différentes sources d'énergies à ma disposition. Ma fournaise au bois actuelle peut produire 1,2Mbtu ce qui est amplement pour tous mes besoins et rien ne m'empêchera de continuer à m'en servir en autant qu'en vieillissant je n'ai pas à faire mes 15 cordes de chauffage comme ces années-ci... Produire éolien quant le temps s'y prête, solaire quant le temps s'y prête et bois lorsque plus rien ne marche
Ton gite en Isère est dans la même situation que moi et s'est installé comme je compte le faire. La place ne me manque pas.

@ Raymond037
Merci pour ta participation à la réflexion.
Si je te comprend bien quant tu dis alternatif ou continu, c'est que ça n'a pas d'impact sur le choix de l'élément et qu'il doit être plutôt choisi en fonction du nombre d'ampères qu'il aura à transformer, quel que soit la nature du courant qu'il recevra ?
Tout à fait d'accord avec toi sur l'idée de n'avoir rien entre l'éolienne et l'élément. C'est l'idée de base de tout mon projet : éliminer tout ce qui contraint la production d'électricité noble genre 220v AC et qui coute cher inutilement pour moi. Je veux au contraire une électricité brute et la stocker non pas dans des batteries mais dans de l'eau avec le moins d'étapes de transformation possible pour optimiser le rendement du tout.
D'ailleurs à ce sujet et c'est un choix qui peut sembler idiot pour la plupart des éoliennistes mais mes éoliennes seront verticales. Même si le rendement est inférieur à de simples Piggott, le vent dont je dispose est plus adapté à des verticales. En fait, rares sont les sites qui permettent de profiter d'éoliennes horizontales basses. Ici, je n'ai pas le droit d'installer quoique ce soit de plus haut que 7 m ce qui me contraint encore plus à des verticales.

Merci à tous

A+
Messages : Env. 10

Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 4000 message Langeais (37)
Bonjour,
Wouaa! 45 stères de bois, cela représente un certain nombre de rondins...n'est-ce pas les forums ?
Derrière l'alternateur, il est possible de mettre un transfo pour augmenter la tension, puis à "l'arrivée" (utilisation), en mettre un autre pour l'abaisser. Il faut trouver un compromis entre les pertes dans le câble de "transport" et les pertes de rendement dans les transfos.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 4000
De : Langeais (37)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 10 message
@ raymond37

Woups, c'est un peu intense là!
Les unités de mesures ici et chez vous ne sont pas tout à fait les mêmes.
Mes cordes de bois de chauffage sont de 4' X 8' X 22'' ce qui donne +/- 1.5 m3 pour 1 corde. De ce que j'ai lu, une stère chez vous c'est 1m3 donc ça devrait me faire +/- 22 stères et non 45.
Même là, je trouve ça trop . D'ici 10 ans, je veux baisser ça des 3/4 et m'en tenir à 2-3 cordes par année; maison, garage et serre, tout compris. Je ne sais pas si j'y arriverais mais c'est l'objectif que j'ai en tête.

Le fil de transport, j'ai prévu le même que celui que j'ai trouvé pour mon garage/atelier. Il est capable de supporter 100A en 220. Vu que je prévois 5 éoliennes de 1K chacune, ça devrait être assez pour ne pas avoir de pertes mais aucazou, ton idée de transfo n'est pas bête du tout et comme ce n'est surement pas ça qui me ruinera, ça va faire partie des compromis possibles.

Je te repose ma question de mon message précédent : Ai-je bien compris que le choix de l'élément ne dépendra pas de la nature du courant et que ce soit du AC ou du DC, l'élément devra être choisi en fonction de la puissance produite seulement ?


A+
Messages : Env. 10

Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 4000 message Langeais (37)
CyrilR a écrit:@ raymond37

Woups, c'est un peu intense là!
Les unités de mesures ici et chez vous ne sont pas tout à fait les mêmes.
Mes cordes de bois de chauffage sont de 4' X 8' X 22'' ce qui donne +/- 1.5 m3 pour 1 corde. De ce que j'ai lu, une stère chez vous c'est 1m3 donc ça devrait me faire +/- 22 stères et non 45.
Même là, je trouve ça trop . D'ici 10 ans, je veux baisser ça des 3/4 et m'en tenir à 2-3 cordes par année; maison, garage et serre, tout compris. Je ne sais pas si j'y arriverais mais c'est l'objectif que j'ai en tête.

Le fil de transport, j'ai prévu le même que celui que j'ai trouvé pour mon garage/atelier. Il est capable de supporter 100A en 220. Vu que je prévois 5 éoliennes de 1K chacune, ça devrait être assez pour ne pas avoir de pertes mais aucazou, ton idée de transfo n'est pas bête du tout et comme ce n'est surement pas ça qui me ruinera, ça va faire partie des compromis possibles.

Je te repose ma question de mon message précédent : Ai-je bien compris que le choix de l'élément ne dépendra pas de la nature du courant et que ce soit du AC ou du DC, l'élément devra être choisi en fonction de la puissance produite seulement ?


A+


Chez nous, une corde = 3 stères = 3 m3 , donc 15 cordes = 45 st.

Pour le(s) transfos, attention pour 5KW cela commence à être du gros et du lourd, là je ne crois pas que cela soit intéressant; le câble que tu as suffit largement pour les 5KW, qui te donneront 27 A (en comptant 6KW pour le maxi).

Pour moi, pas de soucis pour le choix de l'élément qui dépend que de la puissance, ni de la nature du courant.
Bien faire attention à ne faire aucune liaison à la terre, car le courant continu de plus de 50V est dangereux.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 4000
De : Langeais (37)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre utile Env. 900 message Haute Garonne
ManuTaden a écrit:Les règles françaises actuelles des installations photovoltaiques interdisent l'envoi du surplus produit sur le réseau, même à titre gratuit. 

Bonjour, c'est faux.
La loi française autorise de céder gratuitement à l'exploitant du réseau le surplus d'une installation d'autoconsommation de moins de 3 kWc. C'est la loi publiée le 25/02/2017.
Dans les faits, pour que ce soit fait dans les règles, ENEDIS propose une convention spécifique pour l'injection de ce surplus sans revente. Elle nécessite un contrôle par ENEDIS de la conformité de l'installation, et la taxe d'utilisation du réseau est légèrement augmentée (9 euros par an) par rapport à un raccordement uniquement dédié à la consommation.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 900
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 2 ans
 
Membre super utile Env. 2000 message Haute Garonne
Bonjour,
Le routeur en question permettant d'utiliser le surplus pour chauffer l'ECS est basé aussi sur un relais, mais statique (ou électronique) et non mécanique.
Quand le routeur "voit" par exemple 146W sortir sur le réseau, en quelques milli-secondes il module un courant à haute fréquence (50Hz tronqué), qu'il envoie à la résistance électrique pour que cette dernière ne consomme que 146W. Bilan, 0 injection sur le réseau.
Le relais statique est tellement rapide, que ça gère l'injection peu importe la variation de puissance (ce qui est pratique quand on voit que la production PV, éolien, etc n'est pas stable).
Et ça s'adapte aussi en temps réel à la consommation dynamique de la maison.
Par contre, c'est pour une charge résistive (résistance électrique, radiateur électrique, etc).

Avec un relais mécanique, c'est l'activation d'une charge en tout ou rien. Donc si par exemple tu injectes 100W sur le réseau, tu vas commander le démarrage d'une charge de 300W par exemple. Et tu vas donc consommer 200W de manière non optimisée.

Pour info, ledit routeur a évolué, il existe aujourd'hui une version avec 2 voies de routage. Il y a une voie prioritaire qui alimente en continue (comme un relais mécanique) une charge quelconque (prise, moteur, etc...sauf éléments à base d'hydraulique par pur sécurité) tant que le surplus est compris entre 2 valeurs. S'il reste du surplus, ça commande un relais statique en parallèle sur un élément résistif comme expliqué précédemment. 
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 2000
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Rhone
Tout a fait exact, c'est de cet appareil dont je parle dans le dernier post de mon récit. 

C'est vraiment une solution légère et ingénieuse qui va me permettre de limiter ma consommation de gaz et donc de CO2 en ne gâchant pas un kWh d’électricité produite.
Mon récit de construction : [69] Maison passive dans les Monts d'Or
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre super utile Env. 2000 message Haute Garonne
Coroebus a écrit:Tout a fait exact, c'est de cet appareil dont je parle dans le dernier post de mon récit. 

C'est vraiment une solution légère et ingénieuse qui va me permettre de limiter ma consommation de gaz et donc de CO2 en ne gâchant pas un kWh d’électricité produite.

ton ECS est seulement chauffée par le gaz?
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 2000
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Rhone
president13 a écrit:
Coroebus a écrit:Tout a fait exact, c'est de cet appareil dont je parle dans le dernier post de mon récit. 

C'est vraiment une solution légère et ingénieuse qui va me permettre de limiter ma consommation de gaz et donc de CO2 en ne gâchant pas un kWh d’électricité produite.

ton ECS est seulement chauffée par le gaz?

Oui, un chauffe-eau instantané à gaz est prévu. L'idée première était d'attendre le crédit d'impôt deux ans après la construction pour mettre un chauffe eau solaire complété par ce chauffe eau à gaz qui permet aussi d'avoir autant d'eau chaude qu'on le souhaite.
Du coup le routeur de tignous m'offre un système plus simple, plus souple et très peu coûteux : il me suffit de mettre son appareil en place, un cumulus électrique basique de 200 litres (250 € chez BD) et je préchauffe l'eau chaude.
Avec sa nouvelle version on pourrait même ajouter un second cumulus si on avait encore trop de production.
Techniquement il est possible que le rendement soit moins bon qu'avec le solaire thermique mais la différence de prix est si importante qu'avant de l'amortir il passera beaucoup de temps.
Mon récit de construction : [69] Maison passive dans les Monts d'Or
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 9 ans
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis éolienne personnelleArtisan
Devis éolienne personnelle
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

6
abonnés
surveillent ce sujet
Voir