Retour
Menu utilisateur
Menu

CESI Low tech survitaminé, oui monsieur, Mise en route, Résultat...

Ce sujet comporte 8 messages et a été affiché 152 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
2
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 400 message Orléans (45)
Comme il me reste encore un peu de pourcentage WAF non utilisé, J'ai décidé de faire un CESI mais à moindre coût!

Ce n'étais plus dans les tuyaux mais je me dit qu'en maîtrisant les coûts et la maintenance cela peut devenir intéressant si très fiable.

En test de mars à septembre (dans mon hangar) avant une décision/installation définitive printemps 2022. Car pendant ce laps de temps j'aurais mon chauffe eau électrique qui sera alimenté par l’énergie potentiel provenant de mon système photovoltaïque

En s'installant dans la maison, allez savoir pourquoi j'ai mis un chauffe eau électrique de 150 litres ZENEO d'occasion à 100€ (et comme j'aime mieux prévenir que guérir j'ai acquis toute la partie électrique/électronique de remplacement à 20€) Et pourtant tout étais prévu pour le CET, mes gaines Ø160, j'aspire dans le vide sanitaire et je refoule à l'extérieur (oui oui ça marche en plus d'offrir une ventilation dynamique au VS, je lui offre des bonnes calories, installé comme ça chez un copain, résultat la résistance ne s'est QUASIMENT JAMAIS mise en route. De toute façon ça m'arrange je suis pas pour les CET :-( de  plus quand on peut trouver des bons chauffe-eau électrique d'occasion à 150€ maxi, le calcul est rapide et la durée de vie...

En FRANCE, la moitié des CET sont posés dans des mauvaises conditions et/ou mal paramétrés, je parle même pas de ceux qui ont eu un champ photovoltaïque de 3KW et un CET à 30.000€! Vous me suivez...


Les datas:
=>Nous sommes 3.5, dont un ado à l'internat
=>Conso moy. quotidienne mesuré de mon ECS de 150 litres (thermostat à 65°C pour avoir un gros V40)= 4,91kWh
=>Nous consommons en moyenne 282 litres d'eau froide par jour (mesuré)
=>chauffe eau dans buanderie
=>J'ai acquis une régulation solaire complète d'un solerio optimum ATLANTIC à 80€ et un échangeur de 60 litres industriel tout inox à 130€.
=>J'ai le choix pour le moment d'avoir 2 Panneaux NEUF SOLAR PLAN 230V à 350€ ou en occasion des SOLAR PLAN 200V avec châssis à 200€.

Mais pourquoi 60 litres, il est malade...

Globalement vous l'aurez compris je souhaite le réaliser à base de très bonnes occasions (mon low tech à moi) pour je dirais 700€ tout compris. Je voudrais m'approcher de 85% de couverture solaire (CESIS + résistance sur PV) je pense même que la machine à laver va y avoir droit.

Mon idée est de monter en série mon ECS 150 litres (qui sera remplacer par un 200 litres lors de sa prochaine panne-fuite) avec mon CESIS (S pour survitaminé) avec un circuit de bouclage auto quand CESIS chargé.

Si vous avez des conseils ou des erreurs à éviter ou même des avis, je suis preneur. Voilà dans l'état les éléments de la bête:



Avant de produire, il faut moins consommez!
Messages : Env. 400
De : Orléans (45)
Ancienneté : + de 9 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour une installation de panneaux solaires photovoltaïques...

Allez dans la section devis panneaux photovoltaïques du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de installateurs de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les installateurs, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-37-devis_panneaux_photovoltaiques.php
 
Env. 400 message Orléans (45)
Première question, je pense avoir identifié une régulation à vitesse variable et mode vacances, elle étais sur un solerio otpimum EC300 ATLANTIC. Je n'ai pas accès au réglage de température différentiel mais cette régul me semble bien conçu sans avoir à toucher quoi que ce soit.

il me semble que le régulateur gère un pourcentage la vitesse de la pompe, 30% au démarrage le matin etc...?

Ah sinon pourquoi un 60 litres inox... car bien entendu j'aurais pu mettre un préparateur sanitaire 300L mais à quelle prix... et surtout quid de sa durée de vie. Je préfère le combo ZENEO d'occasion de 150 à 200 litres (j'en voit même à 50€ - oui oui) que j'ouvrirais afin de procéder à un bon nettoyage régulièrement accompagné de mon petit échangeur tout inox de 60 litres industriel qui lui me garantit une durée de vie optimale. Bien entendu il faut que je planche sur un système simple de bouclage entre les deux appareils:

=> Circulateur sanitaire qui marche en même temps que le circulateur du CESI'S ou périodique selon température, là pas de soucis ma petite framboise va encore m'aidé, une sonde de T°C et un relais et le tour est joué! ou un bon vieux thermostat analogique avec doigt de gant (ceinture et bretelle)

=>Survitaminé... c'est à dire 4m² sur un Ballon de 60L (cela ne s'appelle même plus ballon là...) mais surtout l'optimisé pour les 4 mois les plus mauvais sinon plein sud à 20° je vais satellisé le bousin. Cela ferait un satellite de plus pour starlink mais pas sur la bonne orbite


Merci d'avance
Avant de produire, il faut moins consommez!
Messages : Env. 400
De : Orléans (45)
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre ultra utile Env. 9000 message Rhone
Hello,
En survitaminant, attention aux surchauffes ! Une fois que la température de consigne est atteinte sur le ballon, si le soleil tape toujours, il va falloir trouver un moyen de refroidir le liquide caloporteur et les panneaux thermiques qui continuent à chauffer (et peuvent monter au delà de 200°C).
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 9000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 400 message Orléans (45)
Ca y est j'ai opté pour 2 panneaux ATLANTIC NEUF "SOLAR PLAN 230V" à 175€ l'unité.

J'ai préférais NEUF car je veut que cette installation soit durable et en limité le maintien.

Donc pour le moment => 80€ + 127€ + 350€ = 557€ (je vise 700-800€ max)
Avant de produire, il faut moins consommez!
Messages : Env. 400
De : Orléans (45)
Ancienneté : + de 9 ans
 
Env. 400 message Orléans (45)
Woofy a écrit:Hello,
En survitaminant, attention aux surchauffes ! Une fois que la température de consigne est atteinte sur le ballon, si le soleil tape toujours, il va falloir trouver un moyen de refroidir le liquide caloporteur et les panneaux thermiques qui continuent à chauffer (et peuvent monter au delà de 200°C).

Salut,
Oui effectivement je risque faire un générateur de vapeur (et je compte bien concurrencé la centrale de Dampierre...)
Plus sérieusement j'ai lu beaucoup de chose sur les surchauffes, pour certain c'est un problème et pour d'autres non. Mais là il faut quand même que je fasse attention... Mes panneaux ont une T°C de stagnation à 194°C. Et il faut que je limite à 160°C pour le Tyfocor?

Plusieurs constat, idées, point de vue:
=> Déjà l'énergie potentiel de mon photovoltaïque pourra à lui seul offrir entre 65 et 70% de la chauffe ECS
=> Grâce au meilleur rendement du thermique je compte augmenté ce pourcentage jusqu'à 85%+++
=> Afin d'atteindre ces 85%+++ je vais optimisé l'orientation et l'inclinaison pour une "récolte" d'hiver (1ére idée afin de limiter la surchauffe) ou générer un masque à l'ouest (autre idée)
=> 2 panneaux l'hiver plein tube et 1 panneau masqué volontairement l'été avec une "bâche".
=> à 70°C (ballon) ma pompe de bouclage déchargera dans mon ECS 150 litres
=> la régul' garde une marge de sécurité entre 70°C et 85°C pour refroidir "capteur" le cas échéant.

Et la je me dit c'est tellement plus simple avec le photovoltaïque, j'ai l'impression de me confronter au même problème que l'éolien... trop de vent il faut arrêter, ou batterie pleine il faut laissé sur un circuit de décharge... il se peut que ce projet reste à l'état de projet même si je suis convaincu qu'en gardant la meilleure possibilité de chaque système ce combo peut être un bon choix.
Avant de produire, il faut moins consommez!
Messages : Env. 400
De : Orléans (45)
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre ultra utile Env. 9000 message Rhone
Si vous avez du glycol dans le réseau, il ne faut pas trop le faire chauffer sinon il crame et perds des propriétés. De même les joints peuvent se mettre à fuire passé les 160° (et une fuite sur le réseau d'eau glycolée c'est une catastrophe, c'est très polluant).
Vous pouvez aller sur le forum de l'Apper solaire, il y a de bons spécialistes en CESI et CESI autoconstruit.
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 9000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 400 message Orléans (45)
Woofy a écrit:Si vous avez du glycol dans le réseau, il ne faut pas trop le faire chauffer sinon il crame et perds des propriétés. De même les joints peuvent se mettre à fuire passé les 160° (et une fuite sur le réseau d'eau glycolée c'est une catastrophe, c'est très polluant).
Vous pouvez aller sur le forum de l'Apper solaire, il y a de bons spécialistes en CESI et CESI autoconstruit.

Oui ce sera du glycol car fonctionnement d'hiver, et je suis pas fan de l'auto-vidange même si de prime abord ce montage est très très séduisant. De plus mes panneaux ne sont pas adapté à ce fonctionnement.
Auto-vidange:
=>quid de la régulation en début de journée quand la sonde capte une température "à vide" marche/arrêt/marche...avant stabilisation.
=>quid d'une remise en route quand panneau très très chaud (fin de matinée ballon chaud, soutirage le midi, remise en route avec un delta de T°C important)
=>oxydation à pression atmo, emprisonnement de bulle d'air à chaque mise en route...
Avant de produire, il faut moins consommez!
Messages : Env. 400
De : Orléans (45)
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre ultra utile Env. 9000 message Rhone
Pour l'autovidangeable, je ne sais pas pour la première question (j'imagine qu'on attends que le panneau soit à une certaine température, et on empêche la pompe de s'arrêter durant quelques minutes pour avoir le temps d'avoir la température récupérable réelle ?). De toute façon, la pompe est sensée tourner presque en permanence lorsque les conditions climatiques sont bonnes (un passage léger d'un nuage ne doit pas arrêter la pompe). Il faut limiter les cycles de départs/arrêts de la pompe.

Pour la remise en route lorsque le panneau est très chaud ... bah faut pas. Il faut attendre que le panneau redescende en température pour pouvoir relancer la pompe, sinon il y a risque de vaporiser l'eau et le glycol à leur arrivée dans le circuit (avec fuites à la clé).

Oxydation : elle aura toujours lieu de toute façon, plus ou moins rapidement. Il faut pouvoir le traiter avec des raccords galvanique. Mais bon ça je ne m'y connais pas trop.
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 9000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 4 ans
En cache depuis le jeudi 25 février 2021 à 11h48
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis photovoltaïqueArtisan
Devis photovoltaïque
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Les réponses à vos questions sur le BBC
Les réponses à vos questions sur le BBC
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres de Forum Construire
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres ...
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.
Photos constructions béton cellulaire
Photos constructions béton cellulaire
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

2
abonnés
surveillent ce sujet
Voir