Retour
Menu utilisateur
Menu

Dalle bois coulé dans le ciment

Ce sujet comporte 29 messages et a été affiché 172 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
3
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 20 message Moselle
Bonjour,
j'ai fait construire une extension bois entre les deux murs des maisons mitoyennes et la façade arrière de ma maison.
La dalle en bois repose sur des plots en ciment et pour conserver un niveau égal entre la maison et l'extension j'ai du creuser le sol sur environ 60/ 70 cm. Les trois maisons périphériques, à savoir les deux mitoyennes plus la miennes sont très anciennes et n'ont pas de fondations, elles ont simplement des bas de murs très larges. C'est un terrain argileux et nous avons creusé à l'aplomb de ces murs, la terre était très compacte et rien n'a bougé. En voyant l'absence de fondations sur les murs environnants, le constructeur m'a proposé de combler le vide entre la dalle bois et ces " fondations de terre".
J'ai approuvé cette solution et ils ont coulé, sans précautions particulières, du ciment entre les longrines en laméllé collé de la dalle bois et ces "fondations de terre". Ces travaux ont été faits cet été et la construction s'est poursuivie. Le bâtiment est maintenant quasi fini. 
Stupeur, je découvre ce matin de l'humidité au bas des murs de ce plancher bois, (donc au bas des murs mitoyens + façade arrière) , je vois de gros champignons à certains endroits, des pissenlits et une forte odeur de moisi alors même que le local est ouvert et ventilé...
Il y avait déjà des malfaçons à tous les niveaux ( étanchéïté, zinguerie, isolation, etc) mais celle là est de loin la plus grave. Je comprends aussi que mon constructeur qui, à la base est charpentier couvreur, est totalement dépassé; il me parle de condensation. Il est incapable de proposer des solutions car il ne comprends pas ses erreurs.  
Je vois deux explications possibles: la ventilation sous la dalle n'est pas suffisante ( ça ça peut être corrigé) et les longrines auraient du être isolées du ciment, elles le sont en dessous, au niveau des plots, mais pas sur tout le pourtour latéral, qui a été cimenté pour combler le vide jusqu'aux murs environnants, et là je ne vois pas comment remédier. 
Bref, HELP!!!
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 2 mois
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour la construction d'une maison bois...

Allez dans la section devis maison bois du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de constructeurs bois de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les constructeurs bois, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-60-devis_maison_bois.php
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Haute Savoie
Bonjour,
Une dalle bois est un très bon procédé de construction.
Par contre, il y a une contrainte impérative : une très large ventilation de la sous-face. Il faut que l'air puisse circuler largement.

Je n'ai pas bien compris quelle est la configuration de vos travaux. Il faudrait voir des plans, des photos...
Mon récit : La Bistorte
licences : WTFPL version 2, ou LPRAB au choix Wink
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 20 message Moselle
Merci, la surface plancher est d'environ 50m2, la hauteur du vide sous la dalle d'environ 30 cm , la ventilation naturelle passe par un interstice de quelques centimètres tout le long sous la façade arrière et deux passages d'air sur le mur opposé (diam 100mm ) . Ce qui me fait souci, c'est l'absence de rupture de capillarité sur le pourtour de cette dalle, qui a été coulée dans le ciment sur trois côté, ce ciment étant lui en contact direct avec la terre . j'espère que c'est plus clair?
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 2 mois
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Haute Savoie
Oui, c'est plus clair... Sad

Je pense que la ventilation est très nettement insuffisante !

Àmha, le minimum serait de 2 ou 3 m² sur 2 cotés opposés, de préférence exposé au vent, pour ne pas que l'air humide stagne sous la dalle. Déjà que 30 centimètre n'est pas beaucoup...

Le béton n'est pas capillaire, ce n'est pas par là que l'humidité va arriver, mais pas non plus par là que ça va sécher. Il est probablement défavorable que les 4 faces des longrines ne soient pas libres...
Mon récit : La Bistorte
licences : WTFPL version 2, ou LPRAB au choix Wink
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 20 message Moselle
J'ai essayé de faire un shéma et une coupe. les proportions ne sont pas justes, mais c'est le principe.

Edité 1 fois, la dernière fois il y a +2 mois.
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 2 mois
 
Env. 20 message Moselle
Je suis rassurée de savoir que le béton n'est pas capillaire, mais tout de même étrange de trouver des pissenlits frais sur le bas du murs en pierre! Si c'etait uniquement un problème de ventilation,je ne devrais pas trouver cette humidité jusqu' à une mètre au dessus de la dalle?
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 2 mois
 
Env. 20 message Moselle
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 2 mois
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Haute Savoie
Il faudrait que tu édites ton message de 21:15 pour enlever le code en bas qui casse la page.
Merci.
Ok, merci.
Mon récit : La Bistorte
licences : WTFPL version 2, ou LPRAB au choix Wink
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +2 mois.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 20 message Moselle
OK, modifier le message de 21.15, mais comment?
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 2 mois
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Cotes D'armor
funambuliste a écrit:OK, modifier le message de 21.15, mais comment?

il doit y avoir une icône de crayon en bas à droite
si elle est absente tu cliques sur le panneau de danger et tu demandes de l'aide au modérateur.
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 5 ans
 
Env. 20 message Moselle
Voilà, c'est mieux. Merci. 
Pour revenir à mon problème et à la capillarité du béton, puisqu'on pose entre les plots et les longrines une bande bitumée pour stopper les remontées humides, c'est qu'il y a de la capillarité. Est il possible d'intervenir pour isoler entre les longrines et le béton, latéralement? Je ne vois pas comment mais on ne sait jamais. 
Je peux percer la dalle et poser plus de bouches d'aération, mais ça ne stoppera pas les remontées humides en provenance du sol de terre et des murs en pierres ? 
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 2 mois
 
Membre super utile Env. 3000 message Calvados
Bonjour,
Si des champignons et pissenlit poussent en partie inférieure c'est qu'il y a beaucoup d'humidité ,il y a peut être une infiltration venant de la partie haute des murs ?,Comment est traité le raccordement avec l'existant en partie haute des murs ? car si les infiltrations proviennes due la partie haute ,l'eau suit la paroi puis ruisselle sur le calage béton et se loge entre la partie bois et ce remplissage béton ,qui soit dit en passant est une malfaçon flagrante .
Ce n'est qu'une hypothèse .
L'homme sage connait ses limites .
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Calvados
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Haute Savoie
funambuliste a écrit:Merci, la surface plancher est d'environ 50m2, la hauteur du vide sous la dalle d'environ 30 cm , la ventilation naturelle passe par un interstice de quelques centimètres tout le long sous la façade arrière et deux passages d'air sur le mur opposé (diam 100mm ) . Ce qui me fait souci, c'est l'absence de rupture de capillarité sur le pourtour de cette dalle, qui a été coulée dans le ciment sur trois côté, ce ciment étant lui en contact direct avec la terre . j'espère que c'est plus clair?


"quelques centimètres" est très insuffisant pour ventiler efficacement. Il faudrait "quelques décimètres", assortis d'une section équivalente en face, ce qui est loin d'être le cas avec "deux passages d'air sur le mur opposé (diam 100mm )".

Comme solution : la plus pérenne est de remplacer cette dalle bois impossible à ventiler par des longrines et poutrelles béton, et faire une dalle portée en béton.
Il y a peut-être une possibilité de mettre une ventilation forcée, une sorte de VMC. À voir quels débits seraient capable de tenir ce dessous de dalle confiné au sec...

Question subsidiaires : est-ce qu'il y a un professionnel, bureau d'étude, architecte... (un pro avec une décénale) qui a conçu, calculé, validé cette solution de dalle bois ?
Mon récit : La Bistorte
licences : WTFPL version 2, ou LPRAB au choix Wink
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Calvados
Manu-d.en-haut a écrit:
Comme solution : la plus pérenne est de remplacer cette dalle bois impossible à ventiler par des longrines et poutrelles béton, et faire une dalle portée en béton.
?


+ 1 C'est au vu de la configuration ce qui aurait dû être fait à la base .
Une dalle bois ne se prête pas à des situations d'encuvement .
L'homme sage connait ses limites .
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Calvados
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 20 message Moselle
Merci pour vos réponses. 
Ce projet a été conçu par moi et validé par le constructeur, qui a déja réalisé plusieurs extensions bois et maison paille. Pas de bureau d'étude, pas d'architecte. 
La chose étant faite il faut que je trouve maintenant les bons remèdes.
Les gouttières n'ont été raccordées au caniveau que il y a quelques jours et donc depuis deux mois l'eau ruisselait le long du mur en extérieur . Ceci peut avoir généré beaucoup d'humidité.  
Pour la ventilation, il y a une fente de 8m de long par 4 centimètres de haut, et sur le mur opposé deux ouvertures de 1O cm de diam mais pour l'instant non raccordées aux sorties prévues sur le toit, donc , pas vraiment opérationnelles.
La structure repose sur des plots mais finalement du fait de l'encuvement cela fonctionne plus comme un vide sanitaire de faible hauteur. 
J'ai passé une jauge ce matin dans les trous d'aération et le baton est ressorti couvert de boue, le dessous de ma dalle est très humide donc, et a cet endroit je suis très loin de l'endroit où le ruissellement des gouttières a pu détremper le mur.
Je me dis que je vais devoir démonter le plancher bois et les solives, donc laisser en place les longrines bois qui sont le support de toute la structure de cette extension. Ensuite couler une dalle béton sur un hérisson à la place du pseudo VS. Il y a environ 20 / 30 centimetres, donc ça fait 10/ 15 cm de cailloux et 10:15 cm de béton. Est ce que c'est correct ? 
Si la chappe béton arrive au même niveau que le dessus des plots, je peux remonter mes solives et mon plancher bois, en désolidarisant les deux éléments ( béton/ bois) par un revêtement étanche.
Est ce que cela vous semble cohérent? 
Ma question est: cela suffit il a stopper l'humidité qui remonte du sol? Si oui, reste le problème des faces externes des longrines qui sont en contact direct avec le béton sur toute la périphérie et qu'il est impossible de casser...Comment protéger ces longrines de l'humidité des bords de cette cuve en terre? 
Mon autre question, qui peut être va vous faire hurler.... mes voisins ont fait couler une sorte de chappe en polystyrène extrudé sous leur plancher, sur le même principe que le camion malaxeur, sauf que là c'est du polystyrène sous forme liquide. Est ce que chez moi ce serait possible, directement sur la terre? 
Pas écolo du tout, mais j'essaye de sauver les meubles. 
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 2 mois
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Haute Savoie
Je ne suis pas compétent en béton et dalle portée, ni dallage.

Il faudrait que les "bons" en maçonnerie puissent voir le sujet, peut-être aller le poster dans la bonne rubrique...
Mon récit : La Bistorte
licences : WTFPL version 2, ou LPRAB au choix Wink
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Calvados
La jonction entre les murs mitoyens et les parois de votre extension est surement source du problème et ceci restera une faiblesse,un débordement de gouttière ou de chenaux ou défaut d'acrotère si toit plat ,provoquera par ruissellement, la pourriture des poutres de rives et de la base des murs bois .
Avoir comblé cet espace avec du béton est la pire des chose .
L'homme sage connait ses limites .
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Calvados
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Cotes D'armor
funambuliste
bonjour
votre dessin montre un sol en terre
vous parlez de hérisson ?
hérisson ? ou terre ?
si c'est un hérisson, est il ventilé ?
Pourquoi avoir mis du béton sur les cotés, au niveau des murs mitoyens ? à quoi sert il ?

La ventilation sous dalle semble ne pas être suffisante, il faudrait l'augmenter, ou tout démonter et remplacer par une dalle sur terre plein.
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 5 ans
 
Env. 20 message Moselle
Merci.
Il y a clairement un défaut de conception, c'est évident. Mon idée c'est de combler le vide insuffisant et mal ventilé sous la dalle bois par un plein  ( dalle béton) qui stoppe les remontées humides et sur lequel je peux poser mon sol bois. 
Pour l'instant sous ma dalle bois j'ai du  vide sur 30 cm, le sol en terre et les plots. Si je démonte l'OSB et les solives du plancher, je peux poser un lit de cailloux sur la terre puis couler du béton. Cette dalle n'a pas pour fonction de soutenir l'ossature bois qui est finie, en place et intouchable et repose sur les plots. Le but c'est de faire barrage à l'humidité qui émane du sol.
Pour ce qui est du ciment qui a déja été coulé entre les longrines bois et la terre en périphérie, c'etait: 
1) pour remplacer la terre qui a été enlevée au pied des murs mitoyens quand on a décaissé
2) pour bloquer le reste de la terre qui sert de fondation aux trois maisons environnantes. 
Si ma proposition semble correcte, et fait barrage à l'humidité du sol c'est déja bien.  Ensuite,l me faudra trouver une solution pour empêcher l'humidité qui vient des côtés ( terre et murs ) via le mortier ou le béton périphérique. Là j'ai pas d'idée pour faire barrage sans toucher aux longrines...
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 2 mois
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Cotes D'armor
funambuliste
Donc si, je comprends bien
- c'est déjà construit et terminé
- c'est de l'autoconstruction
- le béton sur les cotés c'est pour "soutenir" les terres des voisins
- vous vous demandez s'il ne faudrait pas couler une chape sur la terre pour empêcher l'humidité de monter ?

quelques idées de réponse :
- une dalle béton n'empêchera jamais l'humidité de remonter, c'est pour cela qu'il y a un film polyane sous beaucoup de dalles
- si vous bloquez la montée de l'humidité où va t elle aller ?
- vous avez un problème de ventilation en sous face
- pouvez vous essayer d'améliorer la ventilation ?
en ventilant ? en agrandissant les entrées et sorties ? en mettant en place un système forcé comme un "ventilateur" ? en captant de l'air chaud via un capteur solaire à air et en l'envoyant en sous face de la dalle après avoir agrandi les passages d'air ?
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Calvados
C'est à l'entreprise qui a réalisé les travaux qui doit remédier aux problème .
comment est conçu la toiture de cette extension ? elle dépasse des murs mitoyens ou est plus basse ?

Avant de vous lancer dans des modifications aléatoires ,il faut identifier le désordre de façon précise !
L'homme sage connait ses limites .
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Calvados
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 20 message Moselle
Merci pour vos réponses.
Oui, vous avez compris la situation.
Je ne peux pas ventiler plus de manière naturelle, au mieux je peux remettre deux conduits d'air de 100mm. L'idée d'entretenir en permanence une VMC pour assainir ce sous sol ne me plait pas plus que ça.

C'est en effet à l'entreprise de régler le problème mais ils ont tellement accumulé de malfaçons et d'approximations que je ne leur fait plus confiance. Avant d'agir je veux être sûre d'opter pour le bon remède.  
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 2 mois
 
Env. 20 message Moselle
La toiture de l'extension est plus basse que les deux murs mitoyens , le toit est donc entre ces deux murs qui par ailleurs servent de murs latéraux à mon extension . J'ai utilisé ma façade arrière (sur cour) + les murs mitoyens qui bordent cette cour, et j'ai fermé ce carré en construisant le quatrième mur en bois. 

Je regarde les sujets traitant des "planchers bois sur terre battue" en zone humide, et je vois que certains proposent 
le montage suivant:
sur terre battue de bas en haut: chaux, cailloux, sable, polyane, béton de ciment ou mortier chaux chanvre.
Il semble qu'il faille absolument que je trouve un moyen de casser le béton en périphérie pour étanchéifier le pourtour.
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 2 mois
 
Membre super utile Env. 3000 message Calvados
funambuliste a écrit:La toiture de l'extension est plus basse que les deux murs mitoyens , le toit est donc entre ces deux murs qui par ailleurs servent de murs latéraux à mon extension . J'ai utilisé ma façade arrière (sur cour) + les murs mitoyens qui bordent cette cour, et j'ai fermé ce carré en construisant le quatrième mur en bois. 

J.


Quel est le type de votre toiture (acrotère,chenaux.... )? et comment est réalisée la jonction avec les murs des voisins?
L'homme sage connait ses limites .
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Calvados
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 20 message Moselle
Merci. 
La toiture est en tuile, avec des chenaux qui courent le long des murs mitoyens et finissent par un tuyau qui descend au caniveau. A l'étage, les murs sont secs. Le problème d'humidité se situe au rdc, au bas des murs et surtout sous le plancher.Pour l'instant rien de particulier n'a été fait pour la jonction entre la façade bois et les murs mitoyens . J'imagine qu'ils vont mettre un joint . En fait cette entreprise est un désastre.
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 2 mois
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Cotes D'armor
funambuliste a écrit:La toiture de l'extension est plus basse que les deux murs mitoyens , le toit est donc entre ces deux murs qui par ailleurs servent de murs latéraux à mon extension . J'ai utilisé ma façade arrière (sur cour) + les murs mitoyens qui bordent cette cour, et j'ai fermé ce carré en construisant le quatrième mur en bois. 

Si je comprends bien vous avez ajouté un sol, un toit et une façade à l'existant ?
Mais les 3 autres murs, en particuliers ceux donnant chez les voisins vous appartiennent ?
ou l'entreprise à réalisé de nouveaux murs ?
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Calvados
Si l'espace entre votre chenaux et le mur existant n'est pas fermé et étanche ,il est évident que la pluie coule le long des murs mitoyens,sans mouiller la partie bois(si il y en a une) ,le fait qu'il vous semblent secs ne prouve rien car c'est en partie basse que l'eau mouille votre poutre LC .
Ce qui d'ailleurs serait plus probable que de la condensation venue du sous sol ,qui se trouve lui aussi humide du fait de ces écoulements .
Montez sur le toit et prenez des photos .
L'homme sage connait ses limites .
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Calvados
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 20 message Moselle
Je suis montée sur le toit et le raccord entre le mur et le chenaux est correct, il n'était pas tout a fait étanche à un endroit et ca s'est vu tout de suite: tache d'eau sur le mur.  Ca a ete refait et vraiment je ne pense pas que cela vienne d'en haut. 
Je crois que tant qu'on aura pas ouvert une partie du plancher, on n'aura pas la réponse, mais l'entrepreneur fait le mort et ne me répond pas. 
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 2 mois
 
Membre super utile Env. 3000 message Calvados
Ou ouvrir la base du mur pour y voir plus clair,de manière a avoir accès au dessus des poutres LC.
L'homme sage connait ses limites .
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Calvados
Ancienneté : + de 8 ans
En cache depuis le mercredi 20 janvier 2021 à 23h50
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis maison boisArtisan
Devis maison bois
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Maisons à ossature bois : la FAQ
Maisons à ossature bois : la FAQ
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos de constructions de maisons en bois
Photos de constructions de maisons en bois
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
11 constructions aux matériaux différents
11 constructions aux matériaux différents
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

3
abonnés
surveillent ce sujet
Voir