Retour
Menu utilisateur
Menu
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
2
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 10 message Cher
Bonjour,

Ma maison est actuellement en cours de construction dans le Cher (18), en CCMI.

Pour faire simple, les maçons ont procédé à une grande partie de l’élévation des murs pendant la période de gel (jeudi 11/02). Visiblement, des mesures insuffisantes ont été prises et le mortier a gelé, principalement dans les premiers rangs.
Je me retrouve donc avec une bande d'environ 1,5 m ou les parpaings ne sont pas scellés (j'ai fait tomber des montant verticaux d'1,50 m de large d'une simple poussée de la main).

J'ai prévenu immédiatement le CdT et les maçons, mais l’élévation a continué lundi 15/02. Le CdT est allé sur le chantier mardi 16/02 et a demandé de "gratter" les joints et de les re-remplir.

Finalement, à force de secouer le cocotier, le chantier n'a pas repris le mercredi 17, j'ai rencontré le CdT sur le chantier et il a été convenu de tout faire tomber. La limite a été marquée à la bombe de peinture par le CdT.

Une partie des murs a effectivement été démontée et reconstruite jeudi 18/02 et vendredi 19/02

MAIS, après concertation entre le CdT et le patron des maçons vendredi 19/02, ils ont décidé (sans me prévenir) de laisser 2 murs debout.

Ce sont ceux comprenant le plus d'ouvertures (porte d'entrée, 3 baies vitrées de 2,40m, une fenêtre d'1,80m) au dessus desquelles les maçons s'étaient empressés de poser les coffres de volet roulants et le chaînage (lundi 15/02, malgré mes avertissements, et avant la visite du CdT)



Bref, maintenant je me retrouve avec les murs de mon salon/séjour dont les joints sont pourris à la base, mais parfaitement solides au dessus.

Un ingénieur béton doit passer jeudi. Je ne sais pas s'il a été mandaté par le maçon directement (ce que je crois), ou par le constructeur (j'ai des doutes).

Il semble y avoir une volonté de trouver une solution de la part des intervenants, mais cela vient après quelques événements qui me font douter de la sincérité. J'ai peur que :
1) le constructeur ne soit pas informé (et que le CdT et le maçon essayent de planquer ce qu'ils peuvent)
2) ils me trouvent une solution de bricolage qui ne sera pas pérenne (le maçon m'a déjà parlé de brochage).



Je compte faire un courrier de mise en demeure LR/AR au constructeur et à ma dommage-ouvrage (qui aura à régler les dégâts qui ne manqueront pas d'advenir).

J'ai pris contact avec une connaissance qui tient un Bureau d'Etude technique et d'ingénierie (à son compte). Il m'a indiqué qu'il pouvait évidemment m'assister, mais que son analyse ne pourrait pas être considérée comme impartiale, et qu'il vaudrait mieux faire intervenir directement un expert judiciaire.

Il m'a conseillé de voir auprès de la DO qui pourrait peut-être en faire intervenir un directement.

J'ai aussi déposé un formulaire d'adhésion à l'AAMOI et j'appellerai mon assistance juridique lundi.

Même si je préférerais largement que les murs restants soient abattus, je peux accepter une autre solution technique du moment qu'elle soit effectivement de nature à prévenir tout dommage ultérieur.

Je suis un peu pressé par le temps, car il est évident qu'une fois que la charpente sera posée, le dossier deviendra particulièrement difficile à dépatouiller.

---------------------
Après tout cela, mes questions :

1) la mise en demeure est-elle l'outil le plus adapté ? Que demander ? je comptais :
--> demander une expertise avec carottage
--> demander de mettre en place toute solution technique permettant une construction dans les règles de l'art et permettant de prévenir tout dommage ultérieur (j'imagine que ce n'est pas à moi de demander à abattre les murs)

2) Comment m'assurer de la visite d'un expert qualifié ? (je n'ai pas encore eu le temps d'appeler les greffes du tribunal)
Dois-je le mandater moi-même ?
(pour info j'ai contacté Bureau Veritas qui m'a gentiment dit qu'ils préféraient se consacrer à des dossiers plus importants et BTP Consulting qui parait plus disponible)

3) Avez-vous d'autres idées, ou des adresses (d'expert ou d'avocat spécialisé) à me conseiller par chez moi (18). Je préfère largement perdre 2 000 balles maintenant plutôt que de me retrouver avec des fissures partout dans 2 ans.

Merci beaucoup pour votre aide.
Messages : Env. 10
Dept : Cher
Ancienneté : + de 1 mois
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour une expertise en batiment...

Allez dans la section devis expert en bâtiment du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de experts de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les experts, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-124-devis_expert_en_batiment.php
En cache depuis le mercredi 24 février 2021 à 15h04
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis expert en batimentArtisan
Devis expert en batiment
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Guide : Que faire en cas de malfaçon ?
Guide : Que faire en cas de malfaçon ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

2
abonnés
surveillent ce sujet
Voir