Retour
Menu utilisateur
Menu

Quel système de chauffage (+ECS) pour une maison passive

Ce sujet comporte 16 messages et a été affiché 1.793 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
6
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 60 message
Bonjour !

Nous sommes lancés dans la construction d'une maison passive en ossature bois en Belgique (donc on est loin d'avoir des apports solaires suffisants pour la saison froide).
Nous en sommes à la finalisation des plans. La maison est de plus ou moins 250 mcarrés utiles, répartis sur 3 niveaux (rdc, 1er et 2e partiellement mansardé). On est orientés (quasi) plein sud (arrière). Façade opaque à l'ouest et quand même pas mal d'ouvertures à l'est (mais sans excès pour éviter la surchauffe)

Il y a un élément que nous tournons en long et en large mais nous changeons d'avis toutes les deux minutes et n'arrivons pas à nous décider : le système de chauffage !!!

On est intéressés par l'idée d'un chauffage par le sol à basse température. Mais on n'est pas braqués !

Nous avons envisagé plusieurs pistes :

Les pistes avec source unique d'énergie (c'est facile de ne devoir penser qu'à un truc !) : 
- le tout gaz : mais nous ne sommes pas reliés au gaz de ville, donc, ça imposerait d'installer un tank... On est bof bof chauds.
- le tout électricité : Avec chauffage par le sol (si possible). Installation possible de panneaux solaires. C'est ce que recommande l'architecte (électricité + panneaux) Mais est-ce vraiment très écologique, de fonctionner 100% à l'électricité ? Comment cela pourrait être mis en oeuvre ? Il faudrait un gros ballon d'eau chaude qui serve à la fois d'ECS et pour le chauffage par le sol ?
- le tout PAC : une petite pompe à chaleur qui permette chauffage par le sol + ECS ?

La grosse idée combinatoire
- Un poêle avec ballon tampon et récupération de l'énergie pour l'ECS (+ pour un chauffage par le sol), combiné, pour la saison sans chauffe, avec des panneaux solaires thermiques + une résistance électrique pour quand on ne fait pas de feu et qu'il fait gris. Mais quel serait le prix d'une telle installation ? On aime bien les flamme et on a du bois à profusion, mais on a peur d'un prix prohibitif.

On tourne en rond, on s'arrête sur une solution, qqun nous dit que c'est nul, on réexamine, on change d'avis, on repense à autre chose, on nous dit autre chose, on réexamine. On est perdus quoi ! 

Est-ce que vous auriez des avis, des expériences, à nous transmettre ? Voir des bases à nous donner ? Dur dur d'avoir un résumé bien fait... On a l'impression qu'il y a autant d'avis que de personnes.

Merci d'avance pour votre aide ! 

Ps : j'espère que j'ai posté dans le bon forum, j'ai hésité entre celui-ci, maison en bois et systèmes de chauffage...
Messages : Env. 60

Ancienneté : + de 6 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour une installation de pompe à chaleur...

Allez dans la section devis pompe à chaleur du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de chauffagistes de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les chauffagistes, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-36-devis_pompes_a_chaleur.php
 
Env. 10 message Val De Marne
Je n'ai pas les compétences pour répondre, mais peut être une petite info :
L'électricité via EDF pour la France (pour vous je ne sais pas qui est le fournisseur principal) c'est pas très écologique... Nucléaire, charbon...

MAIS vous n'êtes pas obligés de passer par eux. Il y a d'autres fournisseurs, un peu plus cher, mais qui vont privilégier les énergies propres/renouvelables, notamment solaire, éolien and co. Ça pourrait permettre de remédier a vos soucis tout en restant éthiques.
Messages : Env. 10
Dept : Val De Marne
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre utile Env. 700 message Yvelines
Bonjour,

Si le projet est vraiment passif (au sens de la PMP belge, donc du PHI), pourquoi un tel système de chauffage ?

Un tour sur le site de la PMP n'a pas donnée la solution ?
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 700
Dept : Yvelines
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 200 message
Bonsoir
vous etes ou en belgique ,entre ostende et arlon le climat est tres different ,il y a meme des endroits dans les ardennes ou il fait aussi froid que dans le haut jura .
Messages : Env. 200

Ancienneté : + de 5 ans
 
Bloggeur Env. 200 message Rospez (22)
Si vous etes en passif, vous pouvez utiliser le chauffage par l'air avec une vmc thermodynamique. C'est un système très efficace qui comprend :

une vmc double flux
un ballon thermodynamique
un chauffage par l'air en appoint qui utilise la PAC

Il faut regarder sur votre étude PHPP quel est votre besoin de chauffage et si vous pouvez chauffer par l'air. (moins de 10w/m2)

Nous on utilise ce système et on est très content.
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 200
De : Rospez (22)
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 60 message
Merci à tous !

On est en plein centre, à une vingtaine de km de Bruxelles.

On utilise déjà de l'électricité verte dans notre maison actuelle et comptons continuer. Mais l'électricité, même verte, n'est pas nécessairement très écologique (recyclage des panneaux photovoltaïques, construction et maintenance des éoliennes,...). Mais c'est une réflexion qui n'est pas bête (et qui, dans les milliers de trucs à penser... m'était sortie de la tête). 

Nous n'avons pas trouvé d'information vraiment complète sur le site PMP... Mais nous avons regardé à tellement d'endroits... Je ne sais plus exactement les sites que nous avons privilégié. Nous y retournerons donc. Des suggestions de pages intéressantes ? Blush

Maisonkydie : ce que vous suggérez est d'utiliser une petite PAC branchée sur la VMC, c'est cela ? Ce qu'on nous a dit à ce propos, c'est que la PAC transmet finalement relativement peu d'air dans les pièces et que du coup, chauffer par la PAC, ça peut être délicat (en tous cas, dans l'objectif de faire passer une maison qui a subi une journée de grisaille en hiver de 15° à 22°...).
Mais je suis intéressée par avoir plus d'informations !
Messages : Env. 60

Ancienneté : + de 6 ans
 
Bloggeur Env. 200 message Rospez (22)
Si vous etes en passif, vous ne devriez pas descendre à 15 degrés.

Chauffer par l'air peut en effet être sensible car cela à ces limites, à savoir ne pas avoir besoin de plus de 10w/m2 sur le rapport phpp.

Vous pouvez utiliser un appoint électrique design dans la pièce de vie, qui s'enclenchera probablement 3 ou 4 jours dans l'année et c'est tout.

Pour résumer, je suggère un système type Nilan Compact P (ou un équivalent car votre maison à l'air bien grande :

C'est un boitier dans lequel il y a une vmc double flux, un ballon d'eau et une pac. La pac sert à chauffer l'eau en priorité, et ensuite l'air, voir les deux. Elle se gère entièrement toute seul. Peu éventuellement souffler de l'air froid en été, pratique pour refroidir une chambre avant de se coucher.

L'avantage est donc qu'une seule pompe à chaleur est utilisée.

Si ce n'est pas suffisant, vous pouvez y ajouter une batterie de chauffe pour que l'air souffler soit plus chaud, ou encore une batterie de préchauffage, la récupération de chaleur de la hotte etc.

Dans une maison passive, il y a besoin de peu de soleil pour monter en température sur une journée, genre 1h de soleil le matin ou une heure le soir, enfin dans mon cas.

Il faut voir aussi du coté de chez vous comment quels sont les besoins de chauffage !
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 200
De : Rospez (22)
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 100 message Luxembourg
Bonjour,

Je vous laisse décider pour les choix éthiques, et quand vous serez sur que ce l'est, faites-moi en part et on se fera une Chouffe (le rendement d'une éolienne issue d'un monde de pétrole est celui du pétrole). Avec 250m2 passif, vous devriez arriver dans le pire des cas à 450€ /an de chauffage au pire tarif belge. Tout apport du genre votre bois, panneaux solaire thermique, etc, se déduiront de ceci.

Mais trouver un "système de chauffage" amortissable avec 450/an ce n'est pas facile: à supposer qu'il vous chauffe gratuitement et vous évite toute la dépense de 450/an, il devrait couter moins que 4500 pour être repayé en 10 ans! Et sa durée de vie sera sans doute juste un peu plus. Sans compter les coûts de maintenance comme les ramonages de cheminée obligatoires, etc..

Vous êtes peut-être sur la bonne piste en combinant de l'électrique ("vert" ou pas) avec du local comme le bois. L'électrique en câbles chauffants noyés dans la chape (super économique à l'achat), en surface supérieure d'une dalle épaisse pour l'inertie, surface de faible température d'émission qui se thermostate d'elle même (explications ailleurs, génial en confort et conso), Ceci est sans doute le plus économique à l'achat.

Vous pourriez combiner cela avec chauffage supplémentaire occasionnel très économique à l'achat comme un poêle à bois/pellets muni d'un chauffage d'eau chauffant un "boiler" électrique de grande capacité pour l'ECS et pour une boucle de chauffage de dalle ou un aérotherme. Tout cela se calcule pour établir un équilibre, mais les chauffagistes maitrisant chaque partie ne courent pas les rues, et attention au retour d'investissement!

Vous pourriez aussi avoir juste le circuit d'eau de chauffage dans la dalle branché sur le ballon d'eau de l'ECS, dont la chaleur vient soit d'une résistance directe dans le ballon, soit d'une pompe à chaleur mais il faut que le calcul détermine son retour d'investissement.

Je connais un projet qui a joué le "tout-bois/pellets", avec 15m3 d'eau chaude, mais c'est du sur-mesure... Plaisir du poêle de temps en temps, et stockage de plusieurs jours. Je connais un autre projet mutualisé oû l'électricité coute beaucoup moins cher car le lotissement a sa propre sous-station de transformation.

Avez-vous consulté un thermicien?
Messages : Env. 100
De : Luxembourg
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre utile Env. 800 message Prades (81)
Bonjour,

AFC a écrit:

La grosse idée combinatoire
- Un poêle avec ballon tampon et récupération de l'énergie pour l'ECS (+ pour un chauffage par le sol), combiné, pour la saison sans chauffe, avec des panneaux solaires thermiques + une résistance électrique pour quand on ne fait pas de feu et qu'il fait gris. Mais quel serait le prix d'une telle installation ? On aime bien les flamme et on a du bois à profusion, mais on a peur d'un prix prohibitif.



Dans le même esprit mais en beaucoup plus simple : un petit poêle de masse avec bouilleur pour l'eau chaude sanitaire (+ complément solaire et/ou elec).

Un poêle de masse c'est comme une chaudière à bois bûche avec ballon tampon mais en version compacte :

1 foyer
+ 1 échangeur performant (= les canaux internes du poêle)
+ 1 volume d'accumulation (= la masse du poêle pour ne faire qu'une flambée par jour)
+ des emetteurs (= les surfaces extérieures du poêle).

Si la maison est conçue pour être chauffée à partir d'un seul point de chauffage = espace ouvert et poêle bien placé dans cet espace (bien placé ne veut pas forcément dire en plein milieu !) ça vous permettrai de concilier pas mal de points de votre cahier des charges :
-énergie renouvelable,
-produite localement,
-plaisir du feu,
-production d'une grande partie de l'eau chaude sanitaire en hiver (solaire + élec en été) et ....
-confort +++ sans risque de sur chauffe

Le tout sans usine à gaz et sans chauffage par le sol, juste des petits compléments à utiliser ponctuellement pour les pièces éloignées et/ou fermées !

Pouvez vous poster un petit plan et une estimation des besoins de chauffage ?
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 800
De : Prades (81)
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre utile Env. 800 message Prades (81)
Bonjour,

Pour info, la première maison certifiée passive en haute Loire est équipée d'un poêle de masse en chauffage principal !

extrait de la fiche de présentation :

"La maison d’un volume assez compact est composée de deux niveaux superposés avec
un vide central qui offre de belles perspectives, une intense luminosité et permet une excellente homogénéité de la température ambiante.
Les menuiseries en bois-alu à triple vitrage sont équipées au sud et à l’ouest de brise-soleil orientables permettant de limiter les surchauffes d’été ou de mi-saisons tout en privilégiant la vue et la lumière.
L’importante isolation des parois et de la toiture est constituée de matériaux biosourcés en une couche répartie dans la structure bois et une couche rapportée par l’extérieur. Tous les ponts thermiques ont été étudiés et limités. L’étanchéité à l’air a été particulièrement soignée. L’inertie nécessaire est garantie par un dallage béton au sol du rez de chaussée et un mur en béton et pierres au centre de la maison.

Les faibles besoins en chauffage sont fournis par un poêle de masse de très petite puissance en position centrale dans la maison, lui conférant ainsi plus de convivialité.
....
Tout contribue à apporter un excellent confort d’espace, de lumière, de qualité de l’air, de température et d’acoustique.
Les clients sont enchantés de leur nouvelle maison où l’« on s’y sent très bien » !
Un dossier de labellisation « Maison Passive – Passiv Haus » a été déposé en septembre 2015 et le label européen obtenu en novembre 2015. C’est la première maison passive labellisée de la Loire.


"[img]

Bon il à comme un air penché !
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 800
De : Prades (81)
Ancienneté : + de 8 ans
 
Bloggeur Env. 200 message Rospez (22)
Personnellement je trouve ça gros et moche !

Mais bon les gout et les couleurs !
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 200
De : Rospez (22)
Ancienneté : + de 8 ans
 
Bloggeur Env. 200 message Rospez (22)
Après la maison doit être sympa !
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 200
De : Rospez (22)
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre utile Env. 800 message Prades (81)
Bonjour,

Je ne sais plus qui ni sur quel fil on m'a demandé le lien vers cette maison passive équipée d'un petit poêle de masse mais le voici :http://oikos-ecoconstruction.com/visite-de-la-1ere-maison-individuelle-passive-certifiee-en-loire/

@ maisonkydie : comment ça ils sont gros mes bébés ! pas du tout, juste un peu enveloppés et dans la famille des poêles de masse ils sont plutôt mignons.
Enfin moi, c'est mes bébés, je les aime et je les trouve très bôôôôs !
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 800
De : Prades (81)
Ancienneté : + de 8 ans
 
Bloggeur Env. 200 message Rospez (22)
Après en photo c'est jamais évident, mais je veux bien vous croire !

Du coup c'est quoi la puissance du poêle ? Au niveau de l'utilisation, l'inertie est pas trop grande ?

Je veux dire par là, imaginons vous lancer le poêle le matin, et il fait beau de 10h à 17h. L'inertie du poêle vient pas amplifier la surchauffe ?
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 200
De : Rospez (22)
Ancienneté : + de 8 ans
 
Bloggeur Env. 200 message Rospez (22)
Et aussi vous pourriez nous renseigner du prix ?
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 200
De : Rospez (22)
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre utile Env. 800 message Prades (81)
Bonjour,

maisonkydie a écrit:c'est quoi la puissance du poêle ?


Puissance de combustion ou puissance restituée ???

Ca dépend de la quantité de bois que vous brûlez et de la durée de restitution de l'appareil
Sur la base de 1 Kg de bois = +/- 4 kWh, si vous brûlez 6 Kg de bois en 2 heures et que la chaleur est restituée sur 24 heures ça vous donne une puissance de combustion de 12 kW (24 kWh/2 h)et une puissance moyenne restituée de 1 kW (24 kWh/24 h) (*).
La courbe de restitution n'est pas linéaire et ça tombe bien, les besoins de chauffage non plus !
Avec une charge de 6 Kg en fin de journée j'obtiens un pic de température à +/- 2 kW en soirée et un creux à +/- 0,5 kW le lendemain midi.

(*)à pondérer par le coeff de rendement.

En ce qui concerne mes gros bébés, le rendement est de +/- 90% selon les modèles (à noter, le rendement est un rendement effectif et reproductible à la maison car le mode d'emploi ayant permis d'obtenir ce rendement est lui aussi reproductible, contrairement aux poêles conventionnels qui devraient être alimentés toutes les heures pour bien faire).


maisonkydie a écrit:l'inertie est pas trop grande ?


Je suppose que vous voulez parler de la réactivité de l'appareil. C'est effectivement un point très important.

Elle dépend de la conception du poêle : épaisseur et conductivité des parois et disposition des canaux internes (échangeur) qui "irriguent" +/- bien la masse du poêle.
Si le poêle est testé selon la norme EN 15250, la durée pour atteindre le pic de température de surface du poêle(avec départ poêle froid)) est certifiée par un labo. Sur mes modèles elle varie de 1h30 à 2h30 mais sur certains gros poêles de masse elle peut atteindre 6 heures, voire 12 heures ce qui n'est pas très pratique au quotidien sauf cas exceptionnel où on voudrait faire son feu le matin et avoir chaud le soir !


maisonkydie a écrit:imaginons vous lancer le poêle le matin, et il fait beau de 10h à 17h. L'inertie du poêle vient pas amplifier la surchauffe ?


En général c'est plus agréable de faire son feu le soir pour profiter du plaisir de la flambée. Le poêle prend alors le relais des apports solaires disparus.
Du coup, si le poêle est bien conçu (bon équilibre réactivité/ durée de restitution), la courbe de puissance restituée du poêle est au plus haut jusqu'au matin et au plus bas l'après midi et "couvre" la courbe des déperditions => la température interne reste stable.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 800
De : Prades (81)
Ancienneté : + de 8 ans
En cache depuis le mercredi 12 janvier 2022 à 18h44
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis pompe à chaleurArtisan
Devis pompe à chaleur
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Quel chauffage choisir ?
Quel chauffage choisir ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos installations chauffages
Photos installations chauffages
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
11 idées de poeles à bois
11 idées de poeles à bois
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

6
abonnés
surveillent ce sujet
Voir