Retour
Menu utilisateur
Menu

Fondations et chainage vertical

Ce sujet comporte 65 messages et a été affiché 1.960 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
6
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 60000 message
Bonjour,

En passant ce matin voir les fondations que les maçons ont coulé, je les ai vu enfoncer à la main les fers verticaux dans le béton frais 

Les semelles font 30cm de haut, donc je dirais que les fers sont enfoncés d'une quinzaine de cm

Dois-je exiger qu'ils recommencent en ayant liés les verticaux aux horizontaux ? Ou est-ce que ce n'est certes pas beau mais ça peut passer ?

Ce sont les semelles du VS

Merci pour votre aide !

Gwen
Messages : Env. 60000

 
message
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux de maçonnerie...

Allez dans la section devis maçonnerie du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de maçons de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les maçons, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-7-devis_maconnerie.php
 
Env. 90 message Herault
Bonjour,
Ça n’est pas conforme, en avez vous parlé au maçon sur place ? Informez votre CT, le seul moyen de reprendre c’est scellement chimique et résine sur une certaine profondeur selon diamètre.
Messages : Env. 90
Dept : Herault
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 60000 message
Le maçon sur place m'a assuré toujours faire comme ça, sans soucis évidemment. J'ai informé le CT, j'attends sa réponse.
Je demande sur ce forum pour avoir plusieurs avis
Messages : Env. 60000

 
Env. 70 message Seine Et Marne
Bonjour,

conseil qui est donné à chaque fois dans ce cas, adhérez à l'AAMOI, l'investîmes est d'une centaine d'euro mais il sera rentabilisé très vite.

Evidement que ce n'est pas du tout professionnel de mettre le chainage vertical de cette manière. comme le dit Vigi, informer votre CT voir ça réponse. il vous répondra certainement à l'oral qu'il à toujours fait comme ça depuis des années et qu'aucune maison c'est écroulés. demandé lui de vous mettre tous ça par écrit et rappelé lui qu'il y à des normes et des DTU et que cette pratique n'est pas du tout tolérer dans les DTU.

Adhérer à l'AAMOI pour avoir une réponse de professionnel sur les actions possibles et dans quelles ordres les faires, mais surtout la règle d'or, ne demandé pas à d'arrêté le chantier (ça pourrait vous être reproché après...)

Cordialement
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen, qui ne veut rien faire trouve une excuse
Messages : Env. 70
Dept : Seine Et Marne
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre super utile Env. 2000 message Indre Et Loire
Diguetm a écrit:.. demandé lui de vous mettre tous ça par écrit et rappelé lui qu'il y à des normes et des DTU et que cette pratique n'est pas du tout tolérer dans les DTU...

Et s'il refuse de l'écrire et qu'il répond (à raison) qu'il n'a aucune obligation de respecter les DTU, tu fais quoi?
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 2000
Dept : Indre Et Loire
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre ultra utile Env. 10000 message Herault
fabien_m2002 a écrit:
Diguetm a écrit:.. demandé lui de vous mettre tous ça par écrit et rappelé lui qu'il y à des normes et des DTU et que cette pratique n'est pas du tout tolérer dans les DTU...

Et s'il refuse de l'écrire et qu'il répond (à raison) qu'il n'a aucune obligation de respecter les DTU, tu fais quoi?

Bonjour,
Recommandé AR au constructeur + copie au garant
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Herault
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 70 message Seine Et Marne
fabien_m2002 a écrit:
Diguetm a écrit:.. demandé lui de vous mettre tous ça par écrit et rappelé lui qu'il y à des normes et des DTU et que cette pratique n'est pas du tout tolérer dans les DTU...

Et s'il refuse de l'écrire et qu'il répond (à raison) qu'il n'a aucune obligation de respecter les DTU, tu fais quoi?

C'est la qu'est le grand paradoxe des constructeurs de maison individuel, contractuellement (avec le client) aucune obligation de respecter les DTU. Mais en cas d'expertise, les expert se base sur quoi ? sur les DTU...
En fonction de l'échange avec le constructeur comme le dit mistigri, lettre RAR au constructeur et au garant, en citant les faits et éventuellement les échanges oraux avec le constructeur.
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen, qui ne veut rien faire trouve une excuse
Messages : Env. 70
Dept : Seine Et Marne
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 60000 message
Le CDT me répond que la profondeur d'ancrage (environ 20 cm) n'est pas énorme mais que ça ne l'inquiète pas, que ça tient. Il m'explique que ces fers ne sont pas des poteaux et qu'ils servent à éviter une trop grande poussée de la terre sur les murs du vide sanitaire. Selon lui, le ceinturage horizontal (les fers horizontaux placés dans les murs à mi-hauteur) et ces fers verticaux forment "un tout" qui fait que ce n'est peut-être pas très beau, mais ça ne l'inquiète pas.

Est-ce que c'est une non-conformité courante en maison individuelle de faire ça ? C'est vrai que j'en entends souvent parler sur ce forum...
Messages : Env. 60000

 
Env. 90 message Herault
Bonjour,
Les chaînage verticaux sont là pour raidir la structure ( comme un cerclage de palette) pour ne pas qu’elle « s’ouvre » et les chaînage horizontaux sont la pour résisté au efforts de tractions, ils contribuent aussi tout les deux au contreventement. On ne les mets pas piur resitet a la poussée des terres sur le vs... comme dit précédemment, LRAR au CT et au garant, vous n’avez que ça a faire pour l’instant.
Et oui... planter les attentes après coulage est malheureusement une malfaçons bien courante...
Messages : Env. 90
Dept : Herault
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 60000 message
Vigi a écrit:Bonjour,
Les chaînage verticaux sont là pour raidir la structure ( comme un cerclage de palette) pour ne pas qu’elle « s’ouvre » et les chaînage horizontaux sont la pour résisté au efforts de tractions, ils contribuent aussi tout les deux au contreventement. On ne les mets pas piur resitet a la poussée des terres sur le vs... comme dit précédemment, LRAR au CT et au garant, vous n’avez que ça a faire pour l’instant.
Et oui... planter les attentes après coulage est malheureusement une malfaçons bien courante...


Je ne suis pas tranquille au sujet de ces fondations pour plusieurs raisons:

-elles ont été coulées en deux fois (la moitié le premier jour, puis la toupie est tombée en panne)

-le deuxième jour, les maçons ont rajouté beaucoup d'eau dans la toupie, au point que le béton ressemblait à de la soupe

- bien sûr, fers non callés (soulevés à la main lors du coulage) et fers verticaux plantés.

Le résultat a l'air bien quand on n'y connait rien, mais quand on sait comment ça a été fait, on se pose des questions.

J'avoue ne pas être tranquille malgré les paroles rassurantes du cst et des maçons (en même temps l'inverse m'aurait étonné)

A ma place, est-ce que vous exigeriez que le travail soit refait dans les règles de l'art ?
Messages : Env. 60000

 
Membre ultra utile Env. 10000 message Herault
mistigri34 a écrit:
fabien_m2002 a écrit:
Diguetm a écrit:.. demandé lui de vous mettre tous ça par écrit et rappelé lui qu'il y à des normes et des DTU et que cette pratique n'est pas du tout tolérer dans les DTU...

Et s'il refuse de l'écrire et qu'il répond (à raison) qu'il n'a aucune obligation de respecter les DTU, tu fais quoi?

Bonjour,
Recommandé AR au constructeur + copie au garant
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Herault
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 60000 message
mistigri34 a écrit:
mistigri34 a écrit:
fabien_m2002 a écrit:
Diguetm a écrit:.. demandé lui de vous mettre tous ça par écrit et rappelé lui qu'il y à des normes et des DTU et que cette pratique n'est pas du tout tolérer dans les DTU...

Et s'il refuse de l'écrire et qu'il répond (à raison) qu'il n'a aucune obligation de respecter les DTU, tu fais quoi?

Bonjour,
Recommandé AR au constructeur + copie au garant


Ok je veux bien leur notifier tout ça par LRAR mais je ne vois pas trop ce que ça va changer?
Il continuera de construire et si ça se trouve ma maison s'effondrera dans 15 ans :(
Messages : Env. 60000

 
Membre ultra utile Env. 10000 message Herault
Le garant va réagir.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Herault
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 60000 message
mistigri34 a écrit:Le garant va réagir.


En faisant quoi par exemple ?
Messages : Env. 60000

 
Membre ultra utile Env. 10000 message Herault
gwen.palacin a écrit:
mistigri34 a écrit:Le garant va réagir.


En faisant quoi par exemple ?

Quel est le rôle du garant à ton avis ?
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Herault
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 60000 message
[quote="mistigri34"]
gwen.palacin a écrit:
mistigri34 a écrit:Le garant va réagir.


En faisant quoi par exemple ?

Quel est le rôle du garant à ton avis ?[/quote

Honnêtement, je ne suis pas sûr de savoir dsl..
Tout se mélange un peu dans ma tête entre garant, Astradius, dommage ouvrage etc...

Par contre je veux bien savoir ;)
Messages : Env. 60000

 
Membre utile Env. 800 message Doubs
Bonjour
Il existe quelques post sur le même sujet sur ce forum.
Certains ont de l'avance dans leur aventure.
Le moteur de rechercher doit permettre de trouver cela
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 800
Dept : Doubs
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre super utile Env. 2000 message Indre Et Loire
La LRAR ne suffit pas. Il vous faudra attester de la malfaçon car après bonjour pour prouver vos dires des années plus tard et je vous dit pas la longue procédure qui va s'en suivre (justice longue, expert et contre expert, ...).

De plus la DO n'interviendra que si la maison risque de s'écrouler donc si la malfaçon entraîne juste des fissures d'ordre esthétique vous l'avez dans l'os.

Donc il vous faut dépêcher un expert pour qu'il constate, bien sûr avant que les murs soient montés, c'est mieux et direction TGA avec plainte dans la foulée. Vous devrez prendre sans doute un avocat. Tout ça va prendre du temps et des frais, c'est décourageant je sais mais c'est ainsi que va la vie d'une construction. Il faut des nerfs solides, de la patience et beaucoup de détermination.

Bon courage.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 2000
Dept : Indre Et Loire
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 60000 message
fabien_m2002 a écrit:
Donc il vous faut dépêcher un expert pour qu'il constate, bien sûr avant que les murs soient montés, c'est mieux et direction TGA.


Que signifie TGA ?



Le cst veut continuer. Donc je fais ce que vous me dites et j'en reste là ou j'exige qu'ils recommencent ?

Merci pour aide
Messages : Env. 60000

 
Membre ultra utile Env. 10000 message Herault
gwen.palacin a écrit:
fabien_m2002 a écrit:
Donc il vous faut dépêcher un expert pour qu'il constate, bien sûr avant que les murs soient montés, c'est mieux et direction TGA.


Que signifie TGA ?



Le cst veut continuer. Donc je fais ce que vous me dites et j'en reste là ou j'exige qu'ils recommencent ?

Merci pour aide

TGA = Tribunal de quelque chose
Une fois vous parlez du cdt une autre du cst ? Avec qui avez-vous été en discussion ?
Tant que vous n'aurez pas signalé les choses par courrier recommandé, ils vous répondront n'importe quoi vu que vous n'avez aucune trace ! Envoyez ce recommandé et vous verrez leur réponse !
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Herault
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre super utile Env. 2000 message Indre Et Loire
Pardon TGI bien sûr (Tribunal de Grande Instance).
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 2000
Dept : Indre Et Loire
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre ultra utile Env. 10000 message Herault
fabien_m2002 a écrit:Pardon TGI bien sûr (Tribunal de Grande Instance).

Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Herault
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 60000 message
Ok, donc j'envoie une LRAR mais qu'est-ce que je pourrais prouver avec ça ? La LRAR prouve seulement qu'un courrier a été reçu, il ne prouve pas ce qu'il y a écrit dedans?

Et oui, quand je dis le cst, je veux dire le conducteur de travaux.
Messages : Env. 60000

 
Membre ultra utile Env. 10000 message Herault
En cas de problème le constructeur doit être votre interlocuteur ! Pas son adjoint, ni sa secrétaire, ni le commercial, ni le conducteur de travaux (encore moins car lui ne va pas reconnaitre ses c*nneries)
Un pli recommandé papier se fait sur une feuille de papier repliée sur elle-même et donc sans enveloppe en plus.
Autrement vous pouvez le faire en ligne sur le site de la poste , trace irréfutable
N'oubliez pas de le faire avec accusé de réception.
Mais limitez-vous à décrire les faits qui vous paraissent "étranges", vous êtes le "non-sachant" et vous devez le rester. N'ajoutez rien d'autres du genre "arrêt de chantier", "refaire" ... ce n'est pas à vous de prendre position.
Et je répète encore une fois, une copie a envoyer au garant sans oublier de l'indiquer "copie au garant" dans le recommandé envoyé au constructeur.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Herault
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 60000 message
Merci pour vos réponses.

Le soucis avec tout ça c'est que je n'ai pas du tout envie de prendre le risque de devoir faire appel à une quelconque assurance ou modification ultérieure pour résoudre un futur problème.

Je préfererais que ce soit refait dans les règles de l'art, quitte à payer maintenant, pour qvoir l'esprit tranquille.

Est-ce que je ne sur-réagit pas aux vues des malfaçons (classiques par ailleurs) ou est-ce que ça ne vous parait pas stupide pour partir sur de bonnes bases ?
Messages : Env. 60000

 
Membre ultra utile Env. 8000 message Haute Garonne
Bonjour

Il y a un point qui m'inquiéterait encore plus que les attentes verticales...
Des fondations de 30 cm
J'ai bien lu

Je n'avais jamais vu aussi peu. C'est bien conforme à l'étude de sol G2AVP ?
C'est suffisant pour être hors gel ?

Ça me semble peu. En général on voit rarement moins que 60cm.

Mais je m'inquiète peut-être pour rien. L'essentiel est d'être conforme à l'étude de sol.

Par contre, cette faible profondeur à un impact sur vos attentes.
Chez moi aussi j'ai eu droit au "planté de baton" pour les attentes verticales. C'est devenu un sport national pour certains maçons
J'avais appelé un expert qui m'avait dit que dans MON cas, ce n'était pas grave car j'étais en zone sismique très faible et que vu la profondeur de mes fondations (1,2m), ils n'avaient pas du planter les attentes dans la terre.

Vous, les fondations sont peu profondes. Donc il y a des chances qu'elles touchent la terre. Vous me direz que comme les cages d'amatures reposent aussi sur la terre, on peut se dire qu'un peu plus un peu moins
Bref, toute cette ferraille en contact avec la terre va avec le temps rouiller. Ça prendra évidemment du temps. Mais ça finira par vous bouffer toutes les parties métalliques.

En espérant que ça vous aide à y voir plus clair
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Haute Garonne
Un peu de lecture plus qu'utile à mon avis : https://www.forumconstruire.[...]niques-.php
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 60000 message
Alors en fait je me suis mal exprimé, je clarifie:

On a un vide sanitaire de 1m80 de hauteur.

Nos fondations sont donc enterrées à 1m80 sous la surface.

Les semelles mesurent 60 de large et 30 de haut.

Lors du coulage du béton, les maçons ont soulevé les horizontaux pour les enrober correctement.

Je suis en zone non sismique.

Vous dites que l'expert pense que vos attentes plantees n'ont pas touché la terre.
Mais quand on parle de la ferraille qui ne doit pas toucher la terre, peu importe que le sol sur lequel reposent les fondations soit de la terre vegétale ou de la craie (comme nous) non ?
Messages : Env. 60000

 
Membre super utile Env. 3000 message Calvados
Vigi a écrit:Bonjour,
Ça n’est pas conforme, en avez vous parlé au maçon sur place ? Informez votre CT, le seul moyen de reprendre c’est scellement chimique et résine sur une certaine profondeur selon diamètre.


Sérieusement ?
Vous pensez qu'un scellement chimique (pas toujours bien réalisé) sera plus résistant que les attentes prises dans le béton ?
C'est une pratique courante même si c'est une entorse aux DTU ,mais en zone non sismique ,il n'y a pas matière a s'inquiéter de la sorte !
Dans une vie,il y a pire que de ne pas avoir réussi, c'est de ne pas avoir essayé .
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Calvados
Ancienneté : + de 9 ans
 
Env. 60000 message
Bonjour à tous,

Si quelqun suit encore ce post, je mets des nouvelles.

J'ai fait appel à un bureau d'expertise du bâtiment qui a confirmé toutes les malfaçons (defaut d'enrobage, fers plantés, absence de cales horizontales etc...) avec suspicion d'ajout d'eau mais pas de preuve pour cette partie là.

J'ai payé 800€ l'expertise et leur constat est qu'il faut détruire et recommencer pour que ce soit refait dans les règles de l'art.

Le chantier n'a pas bougé depuis mon dernier post et je vois le pdg + cdt la semaine prochaine.

En fonction des discussions avec eux, je compte leur montrer le rapport d'expertise que j'ai l'intention d'envoyer au garant par LRAR, comme ça, il y aura une trace.

Pensez-vous que ce soit une bonne stratégie ?

Bonne soirée
Messages : Env. 60000

 
Membre super utile Env. 3000 message Calvados
gwen.palacin a écrit:Bonjour à tous,

Si quelqun suit encore ce post, je mets des nouvelles.

J'ai fait appel à un bureau d'expertise du bâtiment qui a confirmé toutes les malfaçons (defaut d'enrobage, fers plantés, absence de cales horizontales etc...) avec suspicion d'ajout d'eau mais pas de preuve pour cette partie là.

J'ai payé 800%u20AC l'expertise et leur constat est qu'il faut détruire et recommencer pour que ce soit refait dans les règles de l'art.

Le chantier n'a pas bougé depuis mon dernier post et je vois le pdg cdt la semaine prochaine.

En fonction des discussions avec eux, je compte leur montrer le rapport d'expertise que j'ai l'intention d'envoyer au garant par LRAR, comme ça, il y aura une trace.

Pensez-vous que ce soit une bonne stratégie ?

Bonne soirée


Bonsoir,
800€ ,pour vous dire en substance ce que l'on peut lire sur le forum !,cette expertise peut t'elle assurer qu'elle seront les conséquences ?
Rien n'oblige en l'état actuel le constructeur à démolir et a refaire ,seul une décision judiciaire pourrait le contraindre .
Tout dépend si il a fait appel à un sous-traitant et dans quels termes ils travaillent ensemble .
Il n'est pas sûr que le garant fasse pression sur votre constructeur .

Attendez de voir ce que vous dit votre constructeur avant d'agir .
Cdlt
Dans une vie,il y a pire que de ne pas avoir réussi, c'est de ne pas avoir essayé .
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +3 ans.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Calvados
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre ultra utile Env. 10000 message Herault
gwen.palacin a écrit:Bonjour à tous,

Si quelqun suit encore ce post, je mets des nouvelles.

J'ai fait appel à un bureau d'expertise du bâtiment qui a confirmé toutes les malfaçons (defaut d'enrobage, fers plantés, absence de cales horizontales etc...) avec suspicion d'ajout d'eau mais pas de preuve pour cette partie là.

J'ai payé 800€ l'expertise et leur constat est qu'il faut détruire et recommencer pour que ce soit refait dans les règles de l'art.

Le chantier n'a pas bougé depuis mon dernier post et je vois le pdg + cdt la semaine prochaine.

En fonction des discussions avec eux, je compte leur montrer le rapport d'expertise que j'ai l'intention d'envoyer au garant par LRAR, comme ça, il y aura une trace.

Pensez-vous que ce soit une bonne stratégie ?

Bonne soirée

Bonsoir,
Vu que tu n'as absolument pas suivi les conseils donnés par différentes personnes, dont moi, et que tu as préféré te fendre d'une expertise à 800 euros qui cerise sur le gâteau te fait passer de non-sachant à sachant ...
Bref, je m'abstiendrai de tout conseil ultérieur
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Herault
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 60000 message
Citation: Bonsoir,
Vu que tu n'as absolument pas suivi les conseils donnés par différentes personnes, dont moi, et que tu as préféré te fendre d'une expertise à 800 euros qui cerise sur le gâteau te fait passer de non-sachant à sachant ...
Bref, je m'abstiendrai de tout conseil


En fait mistigri la situation est confuse, tu me dis d'envoyer une LRAR au cst + garant (ce que je ferai en fonction de la discussion), certains me disent qu'il n'est pas sûr que le garant réagisse, certains me disent de prendre un expert et un avocat pour aller en justice...
Donc j'essaye de mixer vos solutions pour être prêt à tout
Messages : Env. 60000

 
Membre ultra utile Env. 10000 message Herault
Il faut être logique !
Que risquais-tu à envoyer au cst un recommandé AR à quelques euros + copie au garant ?
Si tu préfères débourser 800 euros pour un expert, c'est ton choix ... mais là de toute façon il te faudra faire maintenant le recommandé et la copie au garant
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Herault
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Calvados
mistigri34 a écrit:Il faut être logique !
Que risquais-tu à envoyer au cst un recommandé AR à quelques euros + copie au garant ?
Si tu préfères débourser 800 euros pour un expert, c'est ton choix ... mais là de toute façon il te faudra faire maintenant le recommandé et la copie au garant


Bonjour ,
un courrier envoyé a son constructeur lui signifiant que ce n'est pas comme cela que l'exécution des travaux doit se faire ,n'a pas de valeur et une expertise mandatée par le M.O. pas beaucoup plus.
Il est regrettable que sur les forums l'intervention des "experts du clavier" qui conseillent un peu trop vite de dégainer l'artillerie lourde : A.R. tribunal ....... sans connaitre précisément la situation ,tout en prenant en compte que les demandeurs bien souvent occultent une partie des faits .

Il est évident qu'il est nettement préférable que les entreprises travaillent en respectant les règles de l'art .
Ceci dit dans le cas présent rien ne permet d'affirmer que l'exécution des fondations sera la source d'un désordre futur.
Il y avait quand même mieux à faire que de dépenser 800 € pour une expertise de ce genre il suffisait de lire le post-it de Franchou https://www.forumconstruire.[...]niques-.php , mais chacun voit se qu'il doit faire .
Dans une vie,il y a pire que de ne pas avoir réussi, c'est de ne pas avoir essayé .
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Calvados
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre super utile Env. 2000 message Finistere
gwen.palacin a écrit:
Citation: Bonsoir,
Vu que tu n'as absolument pas suivi les conseils donnés par différentes personnes, dont moi, et que tu as préféré te fendre d'une expertise à 800 euros qui cerise sur le gâteau te fait passer de non-sachant à sachant ...
Bref, je m'abstiendrai de tout conseil


En fait mistigri la situation est confuse, tu me dis d'envoyer une LRAR au cst + garant (ce que je ferai en fonction de la discussion), certains me disent qu'il n'est pas sûr que le garant réagisse, certains me disent de prendre un expert et un avocat pour aller en justice...
Donc j'essaye de mixer vos solutions pour être prêt à tout


Bonjour,

C’est le revers d’internet on peux lire tout et n’importe quoi (sans viser si vouloir offusquer personne). Face à ton problème il faut se tourner vers des professionnel (exemple : l’aamoi ) Directement qui eux sauront quoi faire exactement plutôt que penser avoir la bonne solution, dépenser 800€ qui peut être se retourneront contre toi car tu es sachant maintenant...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 2000
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 60000 message
Tornes a écrit:
gwen.palacin a écrit:
Citation: Bonsoir,
Vu que tu n'as absolument pas suivi les conseils donnés par différentes personnes, dont moi, et que tu as préféré te fendre d'une expertise à 800 euros qui cerise sur le gâteau te fait passer de non-sachant à sachant ...
Bref, je m'abstiendrai de tout conseil


En fait mistigri la situation est confuse, tu me dis d'envoyer une LRAR au cst + garant (ce que je ferai en fonction de la discussion), certains me disent qu'il n'est pas sûr que le garant réagisse, certains me disent de prendre un expert et un avocat pour aller en justice...
Donc j'essaye de mixer vos solutions pour être prêt à tout


Bonjour,

C’est le revers d’internet on peux lire tout et n’importe quoi (sans viser si vouloir offusquer personne). Face à ton problème il faut se tourner vers des professionnel (exemple : l’aamoi ) Directement qui eux sauront quoi faire exactement plutôt que penser avoir la bonne solution, dépenser 800€ qui peut être se retourneront contre toi car tu es sachant maintenant...


Tout à fait d'accord sur le post de Franchou, que tout particulier qui se lance dans la construction devrait lire et appliquer avant de commencer.

Malheureusement pour moi je n'ai pas vu ce post et j'ai fait confiance en me disant que c'étaient des professionels.

Par contre, je ne comprends pas ce que ça fait d'être "sachant" dans l'histoire. Un rapport d'expertise ne fait pas de moi un pro du bâtiment, juste un consommateur "éclairé" non ?
Messages : Env. 60000

 
Membre super utile Env. 2000 message Finistere
gwen.palacin a écrit:
Tornes a écrit:
gwen.palacin a écrit:
Citation: Bonsoir,
Vu que tu n'as absolument pas suivi les conseils donnés par différentes personnes, dont moi, et que tu as préféré te fendre d'une expertise à 800 euros qui cerise sur le gâteau te fait passer de non-sachant à sachant ...
Bref, je m'abstiendrai de tout conseil


En fait mistigri la situation est confuse, tu me dis d'envoyer une LRAR au cst + garant (ce que je ferai en fonction de la discussion), certains me disent qu'il n'est pas sûr que le garant réagisse, certains me disent de prendre un expert et un avocat pour aller en justice...
Donc j'essaye de mixer vos solutions pour être prêt à tout


Bonjour,

C’est le revers d’internet on peux lire tout et n’importe quoi (sans viser si vouloir offusquer personne). Face à ton problème il faut se tourner vers des professionnel (exemple : l’aamoi ) Directement qui eux sauront quoi faire exactement plutôt que penser avoir la bonne solution, dépenser 800€ qui peut être se retourneront contre toi car tu es sachant maintenant...


Tout à fait d'accord sur le post de Franchou, que tout particulier qui se lance dans la construction devrait lire et appliquer avant de commencer.

Malheureusement pour moi je n'ai pas vu ce post et j'ai fait confiance en me disant que c'étaient des professionels.

Par contre, je ne comprends pas ce que ça fait d'être "sachant" dans l'histoire. Un rapport d'expertise ne fait pas de moi un pro du bâtiment, juste un consommateur "éclairé" non ?


Si je me trompe pas le fait d’etre Sachant est contre toi en cas de problème voici quelques explications :


Franchou a écrit:Orin
Bonjour à tous,
Bonjour,

Avant de répondre à vos questions, il faut préciser certaines choses :
Si le constructeur peut prouver que vous êtes un sachant, les désordres provenant d'une malfaçon que vous n'aviez pas vue ne peuvent pas lui être reprochés (vraiment très sommairement).
Par contre, les malfaçons que vous avez relevés restent valables et leur conséquences seront traitées par la garantie qui va bien.

Je parle d’un particulier lambda, qui a lu une partie des DTU ou se les ai fait traduire par des membres du forum, et évoque ce qu’il en sait avec le conducteur de travaux. A l’écrit ou à l’oral, du style : « Monsieur Le Conducteur, j’ai remarqué l’absence de trois chainages verticaux, c’est pas très DTU tout ça non ? »
En faisant cela, le maitre d’ouvrage perd-il son statut de non-sachant ? Cela me paraitrait extraordinaire, on ne va pas jouer au neuneu, on ne fait que constater,  on ne dresse pas une expertise. On ne va pas non plus attendre qu’un expert soit disponible, en laissant la construction avancer parce que chut ce n’est pas à nous de le dire, ça me parait dingue.

C'est ça qui change tout, si le maitre d'ouvrage n'a pas émis d'écrit où il expose clairement que d’après tel DTU ceci-cela ne va pas, personne ne peut prouver à postériori qu'il est sachant.
La bonne méthode étant d'imprimer l'extrait DTU et d'en discuter avec le chef de chantier, ne pas laisser de traces écrites, ne pas mentionner les DTU dans les mails ou les messages sur répondeur.

Anticiper les malfaçons courantes :
- pas d'étude de sol sérieuse
- aciers dans la boue
- ajout d'eau dans le béton ou coulage dans une fouille inondée,
- attentes de chainage plantés à l'arrache et non façonnées en retour d'équerre,
- arase étanche absente,
- recouvrement de chainage insuffisant,
- enduits extérieurs non finis avant la pose du placo/isolation
- etc...
Ne pas avoir peur de rentrer dans un rapport de force et de faire valoir vos droits prévus par la justice.

Article L231-1 du code de la construction :
https://www.legifrance.gouv.[...]te=20120215

Si le constructeur se bouche les oreilles, et sachant qu’on n’arrête pas un chantier de la sorte, le maitre de l’ouvrage peut émettre une réserve. Cette réserve devra-t-elle être levée pour que le versement des fonds correspondant à la tranche des travaux effectués se fasse ? Ou les réserves ne sont-elles traitées qu’à la fin de la construction lors de la réception, ce qui encore une fois me paraitrait aberrant ?

Ça dépend....

Si dans le contrat signé il est stipulé l'arase étanche sous le plancher et qu'elle n'est pas réalisée (non-façon) alors dans ce cas le client peut suspendre le paiement jusqu’à ce que le constructeur réalise l'arase étanche. Les travaux sont non faits et l'appel de fond est anticipé.

Si l'arase étanche n'est pas définie dans le contrat, c'est une malfaçon vis à vis des DTU mais pas du contrat et malheureusement les constructeurs (sauf mention signée) ne sont pas obligés de respecter les DTU, ils n'ont qu'une obligation de résultat pendant 10 ans.
Ils peuvent faire les fiers avec leurs logos de qualité machin, en réalité les DTU sont foulés au pieds chaque jours.

Si la malfaçon entraine des désordres graves rendant l'habitation impropre à son usage, la dommage ouvrage fera le nécessaire (quel que soit le montant des travaux) pour que tout soit réparé au plus vite puis se retournera vers qui de droit.
Mais passé 10 ans, ce n'est plus le problème du constructeur.

  • Le maître d’ouvrage peut s’adresser à un expert, qui va éventuellement prouver la négligence. J’avais ici trouvé à ce sujet sur le forum, mais je ne remets pas la main dessus, le témoignage d’un Monsieur dont les fondations avaient été mal coulées. Il était présent, il avait pris des photos, avait filmé, mais trop tard c’était fait. Que pourra voir un expert dans cette situation ?! Est-ce complètement foutu ?
  • L'expert peut demander des essais ($$$) pour confirmer ou infirmer les suspicions de malfaçons, des carottages, des sondages, des détections d'armatures etc.
    En cas de malfaçons avérées malheureusement encore, le constructeur n'est pas obligé de respecter les DTU.
    Attention toutefois, en zone sismique 3 et +, les chainages sont définis dans la norme PS-MI 92 et ils sont obligatoires.

    Alors certes on peut faire des réserves à la réception, mais là c’est un peu tard pour des bourdes commises sur les fondations ou l’élévation des murs. Le seul moyen de lever ces réserves serait de péter toute la maison ? Incroyable. Et si le maître de l’ouvrage signe la réception, alors qu’il sait qu’il y a un défaut : n’est-ce pas plutôt ici, et seulement ici, qu’il perd son statut de non-sachant ? 
     
    Les réserves sont écrites, il est important de bien travailler la tournure de phrase :

    Je mets en réserve le ferraillage du dallage, les treillis ne présentent pas le recouvrement nécessaire tel que décrit dans le DTU13.3 chapitre X -> la réserve est valide mais le client perd son statu de non sachant.

    Sur les photos il y a un espace entre les grilles de ferraillage placées par le maçons, pouvez vous me rassurer en me communiquant l'extrait de norme où cette mise en place est validée? -> la réserve est valide et le client garde son statu de non sachant.
     
    Enfin, pour terminer : ne vaudrait-il pas mieux, à l’ouverture du chantier, se regarder les yeux dans les yeux, maître de l’ouvrage et conducteur de travaux, et dire que l’on sait « en gros », qu’on a lu, qu’on a compris les petits schémas, les DTU « à peu près », et que pour le reste on se renseignera. Ne vaudrait-il pas mieux dire dès le début que si les ferrailles sont levées au râteau, ça va chier dans le ventilo ?

    Oui, vous pouvez le dire, mais comme le DTU n'est pas une obligation, ils s'en cognent.
    Par contre, s'inscrire à l'AAMOI et l'écrire sur le panneau de chantier ça peut leur faire passer l'envie de vous escroquer avec des avenants illégaux.
    Picto recompense Membre super utile
    Messages : Env. 2000
    Dept : Finistere
    Ancienneté : + de 3 ans
     
    Membre super utile Env. 2000 message Indre Et Loire
    jmd14 a écrit:Il est regrettable que sur les forums l'intervention des "experts du clavier" qui conseillent un peu trop vite de dégainer l'artillerie lourde : A.R. tribunal ....... sans connaitre précisément la situation ,tout en prenant en compte que les demandeurs bien souvent occultent une partie des faits .

    Merci pour le côté méprisant. Je te retourne le compliment.
    Restons factuel et exposons les possibilités offertes au MOA dans ce cas:

    - le MOA attend la réception de sa maison et met en réserve les défauts apparents. Donc exit le problème de chaînage.

    - le MOA attend (en espérant que ça intervienne avant les 10 ans) les désordres consécutifs à la malfaçon. Le garant bougera uniquement si risque suffisamment élevé pour l'habitation. J'imagine la longue procédure qui s'ensuivra.

    - le MOA n'attend pas la fin des travaux et veut forcer le CST à remettre en l'état en montrant les crocs car je doute qu'il bouge le petit doigt avec un simple rappel à l'ordre LRAR. Un expert en bâtiment est requis mais n'est pas suffisant, il faut la saisine du juge des référés sans attendre (le rapport d'expert aura de valeur qu'un "commencement de preuve"). Le juge nommera sans doute un expert.

    Je pense que notre ami ne souhaite pas attendre et tente la 3ème approche. Il y a des risques, comme perdre en justice, se mettre à dos le CST pour la suite du chantier, ça va coûter de l'argent et du temps. Mais aussi ça peut montrer au CST que le MOA n'est pas un pigeon, ne se laisse pas faire et finalement peut être bénéfique. Bref pas facile malheureusement. A vous de voir.

    D'ailleurs c'est assez surprenant que d'autres "experts du clavier" disent que le MOA doit rester non sachant et que toute trace écrite doit être proscrite mais on lui conseille d'envoyer une LRAR sur le dit problème de malfaçon. On n'est pas à une contradiction près
    Picto recompense Membre super utile
    Messages : Env. 2000
    Dept : Indre Et Loire
    Ancienneté : + de 8 ans
     
    Env. 60000 message
    Merci beaucoup pour vos messages. Ca aide beaucoup. Il y a sûrement un peu de vrai chez tous, à adapter en fonction des situations de chacun
    Messages : Env. 60000

     
    Env. 60000 message
    J'ai vu le pdg et le cdt. Ils m'ont proposé une nouvelle solution.

    Pour rappel, les maçons ont coulé une semelle filante en
    -rajoutant de l'eau dans la toupie
    -plantant les fers à la main
    -levant les fers horizontaux au rateau
    -coulant dans une fouille sale

    Bref, du travail de sagouin.

    Le cdt et le pdg me proposent de garder cette semelle en place et d'en couler une "bien faite et dans les règles de l'art" par dessus.
    On aurait donc une semelle bien faite qui repose sur une semelle mal faite "comme un béton de propreté".

    Et après on pose les murs du vide sanitaire dessus

    La nouvelle serait bien hors gel car sa base se situerait à -1m60

    Qu'en pensez-vous ?
    Messages : Env. 60000

     
    Env. 5000 message 06 (6)
    Bonjour

    Je prends le sujet au vol.

    Je vois que vous avez dépensé 800EUR pour une expertise, et je dirais que c'est dommage d'avoir eu à le faire.

    Mais ça ne semble pas avoir été en vain puisque apparemment, c'est ça a décidé votre constructeur à reconnaître le problème déjà, et à proposer une solution ensuite.

    En même temps, vous lui avez montré que vous aviez la gâchette facile, et il se le tiendra pour dit pour la suite (j'espère).

    La solution de requalification des semelles mal faites en béton de propreté pour celles bien faites à venir me semble correcte.

    Mais il faut poser la question à votre expert : c'est lui le mieux à même de vous éclairer.

    Si c'est acceptable, ça devra l'être sans réserves, et ce sera à payer en totalité (selon le marché, pas le cout des travaux en plus).

    Car la réception des travaux doit être prononcée sans réserves si on veut éviter les difficultés de garanties d'assurance par la suite.

    Si ce n'est pas acceptable, ce sera donc à refuser, tout de suite, et il vous faudra éventuellement "aller plus loin" pour obtenir satisfaction pleine et entière.
    Mon avis, non professionnel, ne peut servir d’étude pour une réalisation.
    Messages : Env. 5000
    De : 06 (6)
    Ancienneté : + de 6 ans
     
    Membre ultra utile Env. 8000 message Pas De Calais
    Bonjour,

    Réutiliser une semelle comme "béton de propreté" est tout à fait possible sauf si elle a été coulé sur un sol décompressé/boueux qui a perdu sa résistance mécanique.

    Il faut donc savoir précisément ce que vous entendez par "fouille sale".

    Demandez à l'expert que vous avez sous la main son avis écrit là dessus.
    Vous aimez l'adrénaline? Vous voulez pimenter votre vie? Alors faites construire sans étude de sol G2AVP...
    Picto recompense Membre ultra utile
    Messages : Env. 8000
    Dept : Pas De Calais
    Ancienneté : + de 8 ans
     
    Env. 60000 message
    L'expert a été mandaté uniquement pour rédiger une note de non conformité (20 pages quand même !) des fondations. Sa recommandation est de tout casser et recommencer. Ce qui parait logique mais peut-être n'a t'il pas chercher plus loin, il s'agissait surtout pour nous de faire un constat.

    Je ne peux pas lui soumettre d'autres questions, ça commence à faire cher...

    Bref, en tout cas, moi je ne suis pas très chaud pour la raison suivante.

    Est-ce que la poussée des terres ne risque t'elle pas de pousser ma nouvelle semelle dans le vide sanitaire ?

    Messages : Env. 60000

     
    Membre ultra utile Env. 8000 message Pas De Calais
    Bonjour,
    Non.
    Vous aimez l'adrénaline? Vous voulez pimenter votre vie? Alors faites construire sans étude de sol G2AVP...
    Picto recompense Membre ultra utile
    Messages : Env. 8000
    Dept : Pas De Calais
    Ancienneté : + de 8 ans
    En cache depuis le mercredi 21 juillet 2021 à 19h14
    Ce sujet vous a-t-il aidé ?
    1
    0

    Picto forum C'est intéressant aussi !

    Devis maçonnerieArtisan
    Devis maçonnerie
    Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
    Le dosage du béton
    Le dosage du béton
    Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
    Photos de maçonneries, élévation des murs
    Photos de maçonneries, élévation des murs
    Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
    Enduirama : comparez les rendus des enduits
    Enduirama : comparez les rendus des enduits
    Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com

    Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

    6
    abonnés
    surveillent ce sujet
    Voir