Retour
Menu utilisateur
Menu

Vos avis sur devis etude de sol G2 AVP dans 77

Ce sujet comporte 9 messages et a été affiché 455 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
2
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 30 message Yvelines
Bonjour à tous,

Pour un projet de construction d’une maison d’architecte (avec sous-sol total, R+1, combles) d’une emprise au sol d’environ 140 m², j’ai sollicité plusieurs sociétés pour réaliser une étude de sol G2 AVP.

Vu les différences de prestations et de prix, j’ai besoin de vos connaissances éclairées afin de m’aider à déterminer quelle solution est la plus adéquate pour ce projet.

D’après les premiers renseignements qui figurent dans certains devis, le terrain (situé dans le 77) est composé successivement de :
- Remblais et Terre Végétale, d’épaisseur variable,
- Argile, calcaire, silex sur une épaisseur allant jusqu’à une demi-douzaine de mètres (Calcaire de Brie)
- Argile marneuse (Argile Verte de Romainville) avec un aléa « retrait-gonflement des Argiles » défini comme MOYEN à FORT
- Marnes supragypseuses.

De plus Il n’est pas impossible qu’un niveau de nappe ou des circulations d’eau s’établissent de manière +/- permanente à faible profondeur, au toit des Argiles vertes.

Concernant l’argile, ce secteur est en aléa moyen à fort d’après la carte de risque d’Aléa Retrait / Gonflement des argiles(moyen dans certains devis, fort dans d’autres), et présente une sensibilité à priori moyenne aux risques de remontées de nappe phréatique et d’inondabilité d’après le BRGM.


Voici les devis reçus pour le moment

SOCIETE A : 1320€

 1 sondage à la tarière hélicoïdale continue  63 mm descendu à 3/4 m soit environ 3 m sous la base des fondations conformément au DTU 13.12 et aux normes, pour visualisation et prélèvement des différentes couches lithologiques ;
 3 essais de pénétration au pénétromètre dynamique. Les pénétrations dynamiques seront exécutées suivant la norme NF P 94-115, à l’aide d’un pénétromètre lourd 64 kg, 75 cm de chute. Ces points, descendus à 5/6 m de profondeur ou refus permettront d’apprécier la résistance du milieu au droit de l’emprise du projet et de préciser le niveau d’assise des fondations.

SOCIETE B : 1320€
 1 sondage à la tarière menée à 3.0 m ou refus
 3 sondages pénétrométriques menés à 6.0 m de profondeur
 Réalisation d’un relevé topographique


SOCIETE C : 2640€
 3 essais au pénétromètre dynamique de 4,0 m de profondeur unitaire ou poussés au refus permettant de mesurer en continu la résistance mécanique de chaque faciès.
 3 sondages à la tarière à main de 1,5 m de profondeur afin de reconnaître la nature des différentes couches de terrain.
 1 sondage pressiometrique de 10,0 m avec enregistrement des paramètres de forage (vitesse d’avancement, pression sur l’outil, pression d’injection, couple de rotation) et la réalisation de 5 essais pressiometrique tous les 1,0 m de 0,0 à 3,0 m puis tous les 1,50 m de façon à mesurer les caractéristiques mécaniques des terrains traversés.
C’est la seule proposition avec un sondage pressiometrique. Est-ce nécessaire ?
Quel est l’intérêt de 3 sondages à la tarière à main de 1,5 m de profondeur sachant qu’on prévoit un sous-sol ?

SOCIETE D : 5514€
 1 sondage pressiométrique à 18 m avec des essais tous les mètres (17 essais).
 - 1 sondage pressiométrique à 6/7 m avec des essais tous les mètres (6 essais).
 - 2 sondages à la tarière descendus à 4 m.
 - 1 piézomètre à 6/7 m pour situer le niveau de nappe ou les éventuelles venues d’eau.

SOCIETE E : 2270€
 2 sondages géologiques à la tarière de 6 m environ ou au refus. Ils seront /réalisés en diamètre 63 mm.
 2 essais d’absorption permettant de mesurer la perméabilité in-situ des terrains rencontrés.
 2 essais au pénétromètre dynamique permettant de mesurer en continu la résistance mécanique de chaque faciès. Ces essais seront soit poussés au refus, soit arrêtés vers 6 m de profondeur.

J’ai aussi fait un devis sur MYGEO (FONSASOL). Le problème est qu’il faut valider la commande avant qu’ils ne fassent un véritable travail de recherche pour indiquer ensuite quelles seront techniques utilisées…

Qu’en dites-vous ?
Merci
Messages : Env. 30
Dept : Yvelines
Ancienneté : + de 7 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour la réalisation de fondations...

Allez dans la section devis fondations du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de maçons de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les maçons, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-118-devis_fondations.php
 
Env. 30 message Yvelines
Bonjour,

Suite à la réception de 3 nouveaux devis, j'en profite pour mettre à jour mon message !

Société F : 2880EUR
C'est un forfait comme le propose MYGEO. Ils adaptent l'étude lors de sa réalisation selon le terrain....


SOCIETE G : 5220EUR
- 2 sondages pressiomètriques descendus à 10,00 m de profondeur, forés en destructif à l'eau. Ces sondages permettront de connaître les caractéristiques mécaniques du sol et de réaliser 2 profils pressiomètriques
- 1 sondage géologique de 10,00 m de profondeur/TA sauf refus préalable permettant de déterminer la nature lithologique des sols. Les sondages seront réalisés à la tarière mécanique hélicoïdale. Sondage équipé d'un tube pvc piézométrique afin d'effectuer un relevé du niveau d'eau.


SOCIETE H : 4092EUR
- 3 sondages pressiométriques à la tarière hélicoïdale ? 63 mm avec prélèvement d'échantillons remaniés, afin de vérifier la nature des sols et leurs propriétés mécaniques, descendus entre 3,0 m (pour la piscine) et 10,0 m (pour la maison) de profondeur par rapport au terrain actuel (soit 23 m de forage pressiometrique au total),
- mesure des caractéristiques mécaniques des sols au moyen de 19 essais pressiométriques réalisés dans les sondages précédents

- la réalisation de 1 série d'essais en laboratoire selon le GTR (teneur en eau + granulométrie + essai VBS OU Limites d'Atterberg selon argilosité du sol).

En comparant les devis entre eux, les sociétés C et E semblent proposer le meilleur rapport prix/prestation non ?

merci
Messages : Env. 30
Dept : Yvelines
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre ultra utile Env. 9000 message Rhone
Bonjour,

Il y en a qui descendent très profond. 10m ? C'est beaucoup non ?
Disons que s'ils trouvent le "bon sol" à 9m50, je ne suis pas certain que vous creuserez autant, vous iriez plutôt faire des micropieux, ou un radier suivant ce qu'ils disent.
Du coup, je privilégierais un devis moins cher, qui descend moins profond.
Je ne sais pas ce qu'est un sondage pressiométrique, si quelqu'un peut m'expliquer les différences entre un pénétromère dynamique et un pressiomètre ...
Du coup je n'écarterais pas les sociétés A et B. A voir des 4 ce qui vous paraît le mieux.
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 9000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 30 message Yvelines
Merci Woofy pour votre réponse.

Sachant que l'on veut un sous sol, cela signifie des fondations à environ 4m.
Et comme il y a un risque de présence d'argile verte, je me dis qu'en descendant à 10m cela devrait assurer une connaissance des différentes couches permettant un bon dimensionnement des fondation.

De plus, les entreprises qui proposent des études à 10m (ou plus) sont les seules à faire des essais pressiometriques. Celles qui restent entre 4 et 6m font des essais penetrometriques. Je ne connais pas non plus les différences exactes. Ceux qui proposent le penetrometre disent que c'est la même chose (forcément!) alors que ceux qui proposent le pressiometre indiquent que seuls ces sondages permettent de calculer des tassements (contrairement au pénétromètre dynamique)

Bref... L'étude de sol est une phase primordiale dans le projet, mais pas facile de choisir quand on n'y connait rien !
Messages : Env. 30
Dept : Yvelines
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre ultra utile Env. 9000 message Rhone
Effectivement si vous descendez déjà de 3m pour le sous-sol et qu'il faut refaire 4m de fondations, 7m devient un minimum.
Le pénétromètre dynamique, c'est en gros un gros pieux qui est enfoncé petit à petit avec un poids. Bien entendu la force de frappe du poids est strictement identique à chaque battement. Et on regarde à chaque battement de combien le pieu s'enfonce, jusqu'à la profondeur limite ou au refus (on a beau taper, le pieu ne s'enfonce plus).

Le pressiomètre je ne connais pas.
Merci Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Essai_pressiom%C3%A9trique
En gros il faut creuser un trou, puis ils descendent une sonde ballon qu'ils gonflent, et qui va comprimer le sol à chaque étage ce qui permet de connaitre la compacité de la couche (si j'ai bien compris l'article de Wikipédia). Ca implique d'avoir une foreuse sur place, d'où le coût.
Ca semble assez technique et précis. En revanche est-ce que ce n'est pas un peu trop pour une maison individuelle ?

Il ne faut effectivement pas trop mégoter sur l'étude de sol. Mais bon, 1300EUR de différence, c'est le double ...

Bref, ça ne fait pas avancer le schmilblick mais au moins vous êtes un peu plus au courant. Si un expert passe dans le coin et peut donner son avis ...
Au final donc vous avez un projet sur 4 niveaux (sous-sol, rdc, étage, combles), en béton/parpaing ou brique, de 140m² de surface habitable c'est ça ? Donc plutôt compacte et lourd.
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 9000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 30 message Yvelines
Non 140m² est la surface au sol (sous-sol et RDC).
On voudrait un séjour cathédrale donc on aura un peu moins à l'étage, et les combles seront aménageables mais non aménagés pour le moment.
Et on prévoit une construction en briques type monomur
Messages : Env. 30
Dept : Yvelines
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre ultra utile Env. 9000 message Rhone
Joli projet, si vous n'avez pas de récit il faudra en créer un !
Ok donc pas très compact mais lourd quand même. Il faudra effectivement pouvoir descendre à 7m minimum, mais je ne suis pas encore persuadé qu'il faille descendre à 10m. Bon, 1300EUR de plus, ça reste quoi par rapport au projet ... vous pouvez la jouer sûr et partir sur l'un des 2 devis que vous avez identifié (les conseilleurs ne sont pas les payeurs donc je prends un peu de légèreté). Ou alors voir avec les 2 premières sociétés si elles peuvent descendre un poil plus avec le pénétromètre dynamique, et quel serait le tarif.
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 9000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 30 message Yvelines
C'est ce que je me dis aussi. Je préfère dépenser 1000EUR de plus pour avoir quelque chose de conforme, surtout si ça m'évite de gros travaux dans 20 ans !
Pour le récit, j'en ferai un quand ça commencera à prendre forme avec les plans de l'architecte !
Messages : Env. 30
Dept : Yvelines
Ancienneté : + de 7 ans
 
Nouveau membre Env. 10 message Paris
Bonjour,
Je suis sur un projet de construction d'une maison. Je souhaite faire une étude de sol. Pourriez-vous me communiquer les nom des entreprises qui vous ont fait les devis et celle qui sont intéressantes au niveau prix qualité.
Cordialement
monprojetimmo a écrit:Bonjour à tous,

Pour un projet de construction d’une maison d’architecte (avec sous-sol total, R+1, combles) d’une emprise au sol d’environ 140 m², j’ai sollicité plusieurs sociétés pour réaliser une étude de sol G2 AVP.

Vu les différences de prestations et de prix, j’ai besoin de vos connaissances éclairées afin de m’aider à déterminer quelle solution est la plus adéquate pour ce projet.

D’après les premiers renseignements qui figurent dans certains devis, le terrain (situé dans le 77) est composé successivement de :
- Remblais et Terre Végétale, d’épaisseur variable,
- Argile, calcaire, silex sur une épaisseur allant jusqu’à une demi-douzaine de mètres (Calcaire de Brie)
- Argile marneuse (Argile Verte de Romainville) avec un aléa « retrait-gonflement des Argiles » défini comme MOYEN à FORT
- Marnes supragypseuses.

De plus Il n’est pas impossible qu’un niveau de nappe ou des circulations d’eau s’établissent de manière +/- permanente à faible profondeur, au toit des Argiles vertes.

Concernant l’argile, ce secteur est en aléa moyen à fort d’après la carte de risque d’Aléa Retrait / Gonflement des argiles(moyen dans certains devis, fort dans d’autres), et présente une sensibilité à priori moyenne aux risques de remontées de nappe phréatique et d’inondabilité d’après le BRGM.


Voici les devis reçus pour le moment

SOCIETE A : 1320€

 1 sondage à la tarière hélicoïdale continue  63 mm descendu à 3/4 m soit environ 3 m sous la base des fondations conformément au DTU 13.12 et aux normes, pour visualisation et prélèvement des différentes couches lithologiques ;
 3 essais de pénétration au pénétromètre dynamique. Les pénétrations dynamiques seront exécutées suivant la norme NF P 94-115, à l’aide d’un pénétromètre lourd 64 kg, 75 cm de chute. Ces points, descendus à 5/6 m de profondeur ou refus permettront d’apprécier la résistance du milieu au droit de l’emprise du projet et de préciser le niveau d’assise des fondations.

SOCIETE B : 1320€
 1 sondage à la tarière menée à 3.0 m ou refus
 3 sondages pénétrométriques menés à 6.0 m de profondeur
 Réalisation d’un relevé topographique


SOCIETE C : 2640€
 3 essais au pénétromètre dynamique de 4,0 m de profondeur unitaire ou poussés au refus permettant de mesurer en continu la résistance mécanique de chaque faciès.
 3 sondages à la tarière à main de 1,5 m de profondeur afin de reconnaître la nature des différentes couches de terrain.
 1 sondage pressiometrique de 10,0 m avec enregistrement des paramètres de forage (vitesse d’avancement, pression sur l’outil, pression d’injection, couple de rotation) et la réalisation de 5 essais pressiometrique tous les 1,0 m de 0,0 à 3,0 m puis tous les 1,50 m de façon à mesurer les caractéristiques mécaniques des terrains traversés.
C’est la seule proposition avec un sondage pressiometrique. Est-ce nécessaire ?
Quel est l’intérêt de 3 sondages à la tarière à main de 1,5 m de profondeur sachant qu’on prévoit un sous-sol ?

SOCIETE D : 5514€
 1 sondage pressiométrique à 18 m avec des essais tous les mètres (17 essais).
 - 1 sondage pressiométrique à 6/7 m avec des essais tous les mètres (6 essais).
 - 2 sondages à la tarière descendus à 4 m.
 - 1 piézomètre à 6/7 m pour situer le niveau de nappe ou les éventuelles venues d’eau.

SOCIETE E : 2270€
 2 sondages géologiques à la tarière de 6 m environ ou au refus. Ils seront /réalisés en diamètre 63 mm.
 2 essais d’absorption permettant de mesurer la perméabilité in-situ des terrains rencontrés.
 2 essais au pénétromètre dynamique permettant de mesurer en continu la résistance mécanique de chaque faciès. Ces essais seront soit poussés au refus, soit arrêtés vers 6 m de profondeur.

J’ai aussi fait un devis sur MYGEO (FONSASOL). Le problème est qu’il faut valider la commande avant qu’ils ne fassent un véritable travail de recherche pour indiquer ensuite quelles seront techniques utilisées…

Qu’en dites-vous ?
Merci
Messages : Env. 10
Dept : Paris
Ancienneté : moins d'1m
En cache depuis hier à 02h00
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis fondationsArtisan
Devis fondations
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Tout savoir sur les fondations
Tout savoir sur les fondations
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos fondations - VS
Photos fondations - VS
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Temps de séchage du béton
Temps de séchage du béton
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

2
abonnés
surveillent ce sujet
Voir