Menu utilisateur
Menu

Phyto-épuration eaux grises + TLB en Diy 100% pour de 1 à 4EH

Ce sujet comporte 71 messages et a été affiché 310 fois
Lancer un nouveau sujet Poster une réponse
300
Auteur du sujet

Messages : Env. 200
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 1 an
Le 26/03/2019 à 16h04
Phyto-épuration eaux grises + TLB en Diy 100% pour de 1 à 4E
Bonjour !
 
Poussé par des impératifs financiers et des penchants écologiques (et aussi un petit zeste de Collapsologie) je vais me lancer dans un traitement des eaux grises par phyto-épuration et des selles par compostage en DIY.
Avec une introduction pareille je ferais un malheur sur Meetic… ou pas…
 
L’idée du fil n’est pas de discuter du bien fondé ou pas de la démarche. L’idée est de partager galères et joies, trucs et astuces, lois et combines pour réussir à obtenir une dérogation pour un système efficace mais illégal pour votre Spanc.
Ca fait pas mal de temps que j’accumule des infos. Je vais essayer de vous les synthétiser afin que votre projet prenne moins de temps que le mien. La pratique en soit (installation du matos) n’est pas la plus chronophage du projet. C’est l’administratif et la conceptualisation qui vous prendra le plus de temps.
 
Pré-requis au projet :
- Ne pas être raccordable au réseau d’assainissement collectif.
- Avoir du terrain.
- Être manuel.
- Avoir un minimum de budget (si vous comptez tout faire avec de la récupe je doute de la réussite. Y’a des petits génies qui pensent récupérer 5 tonnes de gravier à la rivière du coin, trois cuves à l’éleveur d’à côté et des tubes pvc à la décharge. Ca pourrait marcher en site ultra-isolé où jamais personne (et surtout le Spanc) ne viendra voir mais en situation « normale » ça coincera à coup sur.
 
Sommairement le projet se divise en plusieurs phases :
1. Apprentissage de la législation.
2. Acquisition de quelques concepts de chimie, biologie, botanique (que se passe-t-il dans une filière classique ou dans une phyto, pourquoi composter ses selles au lieu de les balancer dans la nature sous forme « diluée », etc…).
3. Consultation des projets disponibles par témoignages sur Internet pour connaître les facteurs de réussite ou d’échec.
4. Identification de vos besoins (sans jeux de mots).
5. Croquis et descriptif ultra-précis de l’installation.
6. Rédaction du dossier de demande de dérogation auprès du maire et du Spanc.
 
Arrivé à cette étape là, si vous obtenez un avis favorable, la partie sera « presque » gagnée. Spanc et Maire resterons sans doute un peu méfiants mais ne seront plus totalement fermés.
 
Il restera alors comme étapes :
7. Achat du matériel.
8. Pose.
9. Mise en fonctionnement.
10. Validation du Spanc. Autant dire le Graal !
 
Si vous avez échoué à l’étape de la dérogation il vous restera la confrontation devant un tribunal mais là aussi il restera des chances de convaincre. Au feeling je dirais que les mentalités évoluent et les législateurs s’adaptent lentement. Donc à moins de tomber tout au long de l’aventure sur une série de fins humanistes au Q.I. d’huitre et à l’intellect aussi souple qu’un parpaing humide vous y arriverez.
 
Pour ma part je n’ai aucun doute sur la finalité du projet.
 
Là je suis un peu à la bourre mais dès que j’ai 5 minutes je reviens donner les liens sur la législation.
 
A bientôt.
1
Partager
Auto-promo
Trouvez des pros
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux de VRD...

Allez dans la section devis vrd / fosse septique du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de terrassiers de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les terrassiers, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-61-devis_vrd_fosse_septique.php
300
Auteur du sujet

Messages : Env. 200
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 1 an
Le 27/03/2019 à 12h24
Re: Phyto-épuration eaux grises + TLB en Diy 100% pour de 1
300 a écrit:
Sommairement le projet se divise en plusieurs phases :
1. Apprentissage de la législation.


Pour mettre toutes les chances de votre côté n’allez pas tenter de réinventer la roue : Calquez votre système sur ceux des professionnels qui ont déjà reçus un agrément :


Ministère de la transition écologique et solidaire & Ministère des solidarités et de la santé.
Portail sur l’assainissement non collectif.
Les filtres plantes agréés.
LIEN : http://www.assainissement-non-collectif.developpement-durabl[...]lantes-agrees-a749.html

Si vous voulez « customiser » votre système, sortir un peu des modèles agréés, les plus argentés d’entre vous s’offriront l’achat du document « NF P16-006 Août 2016 Installations d'assainissement non collectif » car il faudra quand même respecter les normes"
LIEN : https://www.boutique.afnor.org/norme/nf-p16-006/installation[...]article/867745/fa063351
(Attention le prix pique les yeux)

Toujours dans l’idée de personnaliser un peu votre système il faut connaître ce que dit l’« Arrêté du 7 septembre 2009 fixant les prescriptions techniques applicables aux installations d'assainissement non collectif recevant une charge brute de pollution organique inférieure ou égale à 1,2 kg/j de DBO5 ».
LIEN : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000021125886

Les marges de manœuvres sont faibles pour ceux d’entre vous qui auraient une fibre créative et inventive exacerbée. A mon avis un projet perso DIY 100% se doit de respecter au max la législation.
Et puis comme en toute chose, se montrer professionnel, connaisseur éclairé et le moins « farfelu » possible (rappelons que nous avons quand même à faire avec des bureaucrates) ça mettra en confiance vos interlocuteurs.
0
Partager
bboy33

Picto recompense Membre utile

Messages : Env. 2000
Dept : Gironde
Ancienneté : + de 7 ans
Le 27/03/2019 à 13h19
Allez, vous savez quoi, rien que pour ma curiosité "personnelle", je vous suis dans ce projet DIY ....

PS 1 : Selon moi, tout de même, avant de vous lancer la dedans, j'aurais été vous, je serais allé consulter le SPANC en amont, tâter le terrain en somme ... Et puis, surtout, faut pas se méprendre, en cas de vente immobilière, l'investissement (financier et en temps) sera perdu de toute façon !

PS 2 (pas la console) : Vous parlez de l'apprentissage de la réglementation (trés bien en soit) mais allez expliquer comment faire quelque chose qui n'est pas réglementaire (paradoxal non ?).
0
Partager
sp10

Messages : Env. 10
Dept : Aube
Ancienneté : + de 5 mois
Le 27/03/2019 à 21h47
Bonjour, bonsoir 300 :
Je souhaiterais réagir à vos propos.
1 : "Et puis comme en toute chose, se montrer professionnel, connaisseur éclairé et le moins « farfelu » possible (rappelons que nous avons quand même à faire avec des bureaucrates) "
Réponse : Les "bureaucrates" comme vous les nommez n'appliquent que la réglementation, ils s’abstiennent à la mettre en application, ils ne votent pas les lois. Leurs rôles (SPANC), est d'appliquer la réglementation et d'informer les usagers des règles en vigueur.
2 : " Rédaction du dossier de demande de dérogation auprès du maire et du Spanc. "
Réponse : Les dérogations ne posent pas de problème, du moment qu’une condition tri-partite est signé par le maire (responsable de la salubrité publique de sa commune).
4 : de bboy33"Et puis, surtout, faut pas se méprendre, en cas de vente immobilière, l'investissement (financier et en temps) sera perdu de toute façon ! "
Réponse :  Pas tout à fait d’accord. Je ne dois peut-être pas forcément le dire mais c'est la loi (et vous l'avez évoqué à demi-mots sur l'autre forum : obligation de moyen/résultat). Il existe plusieurs types de contrôles d’ANC obligatoires. Lors de travaux d’assainissement (création/modification importantes) , le SPANC jugera de toute façon Non Conforme un assainissement qui ne correspond à aucunes règles de l’art ni de certification du CSTB (filière agréée ).  En revanche, lors d’un contrôle de fonctionnement pour une vente  (un contrôle du bon fonctionnement de votre installation d’assainissement) – supplémentaire et à vos frais , si le système ne présente pas de risque sanitaire (contact avec des eaux usées, défaut structurel), un avis de conformité pourra être accordé (si j’eau rejeté est de bonne qualité).
PS : phyto-épuration et eaux ménagères (sans toilettes) = Mauvaises idées. Ça ne fonctionnera jamais !
0
Partager
300
Auteur du sujet

Messages : Env. 200
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 1 an
Le 28/03/2019 à 07h05
bboy33 a écrit:Allez, vous savez quoi, rien que pour ma curiosité "personnelle", je vous suis dans ce projet DIY ....

PS 1 : Selon moi, tout de même, avant de vous lancer la dedans, j'aurais été vous, je serais allé consulter le SPANC en amont, tâter le terrain en somme ...


Pour avoir déjà, dans d'autres domaines professionnels ou privés, dépassé les règles, j'ai appris que plus on a d'arguments (voir de faits) et plus on a de chances de convaincre un interlocuteur. De toutes manières soit le Spanc est open et il n'en sera que plus rassuré de voir un dossier qui tient la route, soit le Spanc est buté et cela terminera devant un tribunal.


bboy33 a écrit:Et puis, surtout, faut pas se méprendre, en cas de vente immobilière, l'investissement (financier et en temps) sera perdu de toute façon !

Oui, mais... D'une part les probabilités que je revende ce que j'ai mis presque 10 ans à rêver et prospecter sont si petites qu'elles en deviennent négligeables voir nulles, d'autre part dans ma région (comme d'ailleurs je pense partout en France) les lopins de terre avec habitation "border-line" voir carrément "off-grid" s'arrachent à prix d'or.

bboy33 a écrit:PS 2 (pas la console) : Vous parlez de l'apprentissage de la réglementation (trés bien en soit) mais allez expliquer comment faire quelque chose qui n'est pas réglementaire (paradoxal non ?).


Nous en avons déjà parlé : le tout (l'installation) peut ne pas être réglementaire (car pas acheté clé en main à une entreprise "autorisée") mais l'être dans la nature de ces composants. Prenons un exemple sur le gravier ; Il doit être lavé. Ou bien le EH doit lui aussi être respecté, etc...
0
Partager
300
Auteur du sujet

Messages : Env. 200
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 1 an
Le 28/03/2019 à 07h40
sp10 a écrit:Bonjour, bonsoir 300 :
Je souhaiterais réagir à vos propos.
1 : "Et puis comme en toute chose, se montrer professionnel, connaisseur éclairé et le moins « farfelu » possible (rappelons que nous avons quand même à faire avec des bureaucrates) "
Réponse : Les "bureaucrates" comme vous les nommez n'appliquent que la réglementation, ils s’abstiennent à la mettre en application, ils ne votent pas les lois. Leurs rôles (SPANC), est d'appliquer la réglementation et d'informer les usagers des règles en vigueur.

Il n'y avait rien de rabaissant dans l'emploi du mot "bureaucrates" car c'était au sens premier et littéral qu'il était employé :
"En tant que forme d'organisation du travail, la bureaucratie désigne une administration publique dont l'action est encadrée par le droit. Ses agents, les fonctionnaires, sont recrutés par examens ou concours, accomplissent une carrière, doivent obéissance à leur supérieur hiérarchique et travaillent dans un secteur spécialisé. Cette définition correspond au sens wébérien du concept de bureaucratie. Cette dernière apparaît ainsi comme la plus conforme au modèle de la rationalité légale, notamment parce qu'elle s'appuie sur des règles juridiques, permet une meilleure prévisibilité et repose sur un savoir précis.

C'est donc justement par connaissance des contraintes de leur travail qu'il faut présenter un projet qui tienne la route. Dans un autre ordre d'idée : Imaginons que je brûle 20 feux rouges d'affilé à vitesse modérée. Un gendarme m’arrête. Ma femme est entrain de se vider de son sang pour X raisons, je suis sobre et maitrise parfaitement mon véhicule. Résultat ? Ça a beau être un "flic" il ne dressera pas de P.V. et ouvrira la route toutes sirènes hurlantes.
Inversement ; Imaginons que je brûle 20 feux rouges d'affilé comme dans Fast & Furious et que je sois ivre. Un gendarme m'arrête. Ma femme aura beau se vider de son sang mon véhicule restera cloué sur place. Parce qu'un flic reste avant tout un flic. S'il ne verbalise pas (donc désobéit) il doit le faire (s'il ne veut pas d'emm....) pour de bonnes raisons.
Donc plutôt que "Bureaucrates" j'aurais du dire " un employé dont l'action est encadrée par le droit."


sp10 a écrit:4 : de bboy33"Et puis, surtout, faut pas se méprendre, en cas de vente immobilière, l'investissement (financier et en temps) sera perdu de toute façon ! "
Réponse :  Pas tout à fait d’accord. Je ne dois peut-être pas forcément le dire mais c'est la loi (et vous l'avez évoqué à demi-mots sur l'autre forum : obligation de moyen/résultat). Il existe plusieurs types de contrôles d’ANC obligatoires. Lors de travaux d’assainissement (création/modification importantes) , le SPANC jugera de toute façon Non Conforme un assainissement qui ne correspond à aucunes règles de l’art ni de certification du CSTB (filière agréée ).  En revanche, lors d’un contrôle de fonctionnement pour une vente  (un contrôle du bon fonctionnement de votre installation d’assainissement) – supplémentaire et à vos frais , si le système ne présente pas de risque sanitaire (contact avec des eaux usées, défaut structurel), un avis de conformité pourra être accordé (si j’eau rejeté est de bonne qualité).

Elle est pas belle la vie ?


sp10 a écrit:PS : phyto-épuration et eaux ménagères (sans toilettes) = Mauvaises idées. Ça ne fonctionnera jamais !


Alors là je voudrais bien savoir pourquoi ? Je pense au contraire que c'est avec rajout des eaux noires que ça pourrait devenir plus complexe. La majeur partie des choses "toxiques" pour la nature se retrouve dans les selles.
Dans les eaux grises ne se trouvent que du savon, des déchets alimentaires, des déchets humains (cellules perdues sous la douche, bactéries présentes sur le corps, etc...). Il y aura bien assez de nourriture pour les plantes. Encore faut-il adapter la flore des bassins.

Ceci dit si vous avez un lien où une étude scientifique a démontré que la phytoépuration d'eaux uniquement grises n'a jamais fonctionné je suis preneur...
0
Partager
Actuellement connecté ! Woofy

Picto recompense Membre ultra utile

Messages : Env. 7000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 2 ans
Le 28/03/2019 à 10h06
Oui mais dans les selles, il y a quelque chose d'important que tu n'as peu ou pas dans les autres rejets : des bactéries, du carbone, de la matière azotée en grande quantité, bref de quoi faire bouffer les bactéries de ta phyto (ce ne sont pas les plantes qui dépolluent, mais leur système racinaire offre une fixation pour les bactéries qui vont grignoter les déchets des eaux usées).

Après je ne sais pas si on enlève les selles ça peut fonctionner quand même (après-tout, on prend des douches, ça enlève les peaux mortes, les cheveux, et mêmes si c'est bourré de savon et de produits chimiques peut-être que c'est suffisant).

A voir.
0
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Partager
300
Auteur du sujet

Messages : Env. 200
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 1 an
Le 28/03/2019 à 10h20
Woody c'est vrai mais il faut aussi admettre que les bactéries présentes dans les selles servent à transformer... les selles.
Je posterais plus tard dans le journée des liens traitant des processus chimico/biologiques qui sont impliqués dans les différentes eaux.
0
Partager
300
Auteur du sujet

Messages : Env. 200
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 1 an
Le 28/03/2019 à 10h26
Woofy a écrit:c'est bourré de savon et de produits chimiques peut-être que c'est suffisant).

A voir.

Habituellement ce qui va de paire avec une démarche ecoresponsable du traitement de ses déchets c'est une utilisation modérée voir nulle de produits chimiques dangereux.
0
Partager
Actuellement connecté ! Woofy

Picto recompense Membre ultra utile

Messages : Env. 7000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 2 ans
Le 28/03/2019 à 10h26
D'ailleurs autant pour les matières organiques je vois, autant pour les matériaux chimiques (gel douche, produit à vaisselle, lessive, nettoyant ménager généraux et nettoyants divers (four, plaque de cuisson,), acides (anticalcaires), ...) je ne sais pas trop comment est-ce traité/évacué ? Ou alors ça se retrouve (comme les médicaments) à même dans la nature ?


N'oublions pas que les rivières sont polluées par les oestrogènes contenu dans les pilules que beaucoup de femmes prennent au quotidien, et qui sont évacués par les urines, à tel point qu'on en voit maintenant les effets sur la flore aquatique.
0
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Partager
Actuellement connecté ! Woofy

Picto recompense Membre ultra utile

Messages : Env. 7000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 2 ans
Le 28/03/2019 à 10h27
300 a écrit:
Woofy a écrit:c'est bourré de savon et de produits chimiques peut-être que c'est suffisant).

A voir.

Habituellement ce qui va de paire avec une démarche ecoresponsable du traitement de ses déchets c'est une utilisation modérée voir nulle de produits chimiques dangereux.


Certes, cela reste toutefois difficile de tout éviter.
Et de toute façon, on ne fera peut-être pas mieux que ce qui est fait à l'échelle collective.
0
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Partager
300
Auteur du sujet

Messages : Env. 200
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 1 an
Le 28/03/2019 à 10h35
Woofy a écrit:
Et de toute façon, on ne fera peut-être pas mieux que ce qui est fait à l'échelle collective.

Si! Justement ! La gestion des selles par compostage serait plus bénéfique à l'écosystème que les traitements classiques le sont.
Je vais poster les liens qui expliquent cela.
0
Partager
Actuellement connecté ! Woofy

Picto recompense Membre ultra utile

Messages : Env. 7000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 2 ans
Le 28/03/2019 à 10h37
Je pensais surtout au reste.
Perso dans ma peut-être future commune, l'assainissement collectif est une phyto de 250 EH.
0
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Partager
Alexandre65

Picto recompense Membre utile

Messages : Env. 500
Dept : Hautes Pyrenees
Ancienneté : + de 7 ans
Le 28/03/2019 à 12h26
En revanche, lors d'un contrôle de fonctionnement pour une vente  (un contrôle du bon fonctionnement de votre installation d'assainissement) - supplémentaire et à vos frais , si le système ne présente pas de risque sanitaire (contact avec des eaux usées, défaut structurel), un avis de conformité pourra être accordé (si j'eau rejeté est de bonne qualité).

Alors comment dire ... oui mais bien sûr que non !

Les contrôles de bon fonctionnement ne donnent en AUCUN CAS un avis de conformité.
De plus un ANC réalisé sans accord du SPANC (je ne parle même pas des dérogations qui sont interdites même en tri-partie) recevra un avis défavorable.

Enfin en dessous de 20EH vous avez une obligation de moyen et non pas de résultat ... je doute que devant un juge vos arguments frappent juste !
0
Partager
sp10

Messages : Env. 10
Dept : Aube
Ancienneté : + de 5 mois
Le 28/03/2019 à 22h00
Bonsoir,
"Les contrôles de bon fonctionnement ne donnent en AUCUN CAS un avis de conformité. " si, mais sur le fonctionnement, pas sur l'antériorité des travaux qui restent non conforme. Je précise car je pense qu'il y à eu une incompréhension à ce sujet.
0
Partager
En cache depuis avant-hier à 15h31

Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forumC'est intéressant aussi !

Devis fosse septiqueArtisan
Devis fosse septique
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Photos VRD - fosse septique
Photos VRD - fosse septique
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Photos plomberie
Photos plomberie
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

9
personnes
surveillent ce sujet
Voir