Menu utilisateur
Menu

Validité de l'étude hydrogéologique

Ce sujet comporte 12 messages et a été affiché 514 fois
nounours06
Auteur du sujet

Messages : Env. 10
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : moins d'1m
Le 28/08/2019 à 18h27
Validité de l'étude hydrogéologique
Bonjour,
J'aimerais avoir votre avis sur l'étude hydrogéologique qu'on nous a rendu. On a un sérieux doute quant à la réalisation de l'étude et au sérieux de l'entreprise que nous avons engagé pour la faire.

1 - L'étude hydrogéologique a duré 1 heure sur place. On était là, ils ont commencé par l'étude géo à 9h puis à 10h ils ont installé le dipositif pour l'étude hydro avec les bidons d'eau et ont continué avec l'étude géo et à 11h tout est fini...
Ils nous avaient dit d'entrée que l'étude hydro est censée durer 4h mais que c'est bcp trop long donc ils le font en moins de temps et sur une épaisseur moins grande. Du coup la réponse du SPANC :
Les sondages/tests de perméabilité semblent avoir été réalisés à des profondeur de l’ordre de 15 à 25 cm : la perméabilité doit être approchée à une profondeur cohérente avec celle du système projetée, de plus pour une filière traditionnelle la perméabilité doit être confirmée sur une épaisseur supérieure ou égale à 70 cm (CF. DTU 64-1 Article 6)
2 - Ils nous ont proposé que les tranchées d'épandage soient installées dans du remblais, le SPANC nous a répondu que ce n'est pas réglementaire....
3 - Ils n'ont pas su compter le nombre de pièce, ils on compter le salon, salle a manger et cuisine de 50m² comme deux pièces et non une. Réponse du SPANC :
confirmer le nombre de pièces au sens du Code de la construction et de l’habitation R111-1-1 (pièce « comptant double » ???)

Beaucoup d'autres choses ont été soulevées par le SPANC car précisions manquantes. Du coup, comme le bureau d'étude n'arrive pas à justifier les 3 points suivants, le SPANC nous demande de revoir un autre type de filière :
- les tranchées d’épandages doivent être envisagées dans le sol en place et pas dans des remblais
- le bureau d’étude doit attester que les caractéristiques du sol en place permettent de le considérer comme apte à l’épuration et à l’infiltration
- la perméabilité du sol en place retenue pour le dimensionnement doit être vérifiée sur une épaisseur supérieure ou égale à 70 cm

Nos différents échanges semblent montrer d’importantes difficultés à attester de ces points particuliers sur votre terrain. C’est pourquoi nous vous vous conseillons de vous rapprocher de votre bureau d’étude afin d’envisager une filière avec traitement par un massif reconstitué ou avec un autre dispositif au sens de l’article 7 de l’arrêté du 7 septembre 2009 modifié.

Avant d'avoir la dernière réponse du SPANC, le géologue nous a écrit : Si le SPANC bloque à nouveau, la solution qui devrait passer sans problème serait de revoir toute la filière, avec un dispositif de traitement agréé ("super fosse", à plusieurs milliers d'euros) avec une pompe de relevage. 
--> Autrement dit j'imagine que c'est plus cher que les tranchées d'épandages classiques...

A l'heure actuelle notre question est : faut-il les "obliger" à refaire les mesures dans les règles (car d'après mes recherches, les tests doivent effectivement durer 4h... mais je n'arrive pas à trouver une procédure officielle, un texte de loi?) ou est-ce normal que l'on doive revoir une filière qu'un géologue nous a proposé à la base, on trouverait ça étrange... 

On est un peu perdu, merci d'avance pour vos retours
0
Partager
Auto-promo
Trouvez des pros
Si vous cherchez un terrain, jetez un coup d'oeil sur la section "terrains" du site : http://www.forumconstruire.com/terrain/.

74 180 offres de terrains constructibles ou terrains avec maisons y sont référencés. Ça ne coute rien d'essayer
bboy33

Picto recompense Membre utile

Messages : Env. 2000
Dept : Gironde
Ancienneté : + de 7 ans
Le 29/08/2019 à 08h59
Bonjour, en effet, à la vue des différentes investigations du bureau d'études, le SPANC a tout à fait raison d'émettre de sérieux doutes sur la qualité des prescriptions rendues.

Pour ma part (je suis technicien SPANC), ce que je fait généralement lorsque je reçois un compte rendu qui me semble "peu clair", je prend directement contact avec le BE pour lui demander d'éclaircir quelques points.

Toutefois, dans votre cas, il semble que ce soit l'étude complète qui est baclée, du coup, je ne sais pas ou vous en êtes de la facture du BE, mais il est clair que c'est au BE de revenir et refaire entièrement, sans frais supplémentaire, l'étude afin d'obtenir de vraies informations.

Point par point :

- Sondage : profondeur entre 1 m et 1.50 m suivant le matériel utilisé et la nature du sol (bon évidemment, si c'est du rocher, ils vont jusque la ou c'est possible donc des fois, à seulement 20 cm de profondeur).

- Test de perméabilité : Saturation du sol pendant 4 heures (pour recréer de mauvaises conditions climatiques) à environ 60/70 cm de profondeur et un autre sondage aux alentours de 1 m. Sauf cas trés exceptionnel (en gros, si le gros bidon d'eau est infiltré dans les 10 minutes qui suivent ou au contraire si y a même pas une goutte d'eau qui s'est infiltrée dans l'heure qui suit la mise en place, on peut abandonner le test et le qualifier direct de trés perméable ou imperméable).

- Rendu : Bé forcément, si les investigations de terrain sont merdiques (ce qui est le cas), faut pas s'attendre à avoir un compte rendu digne de ce nom, votre exemple le démontre, il préconise n'importe quoi, sont même pas branler de quantifier le nombre de pièce principale (nbre de chambre + salon/séjour) et du coup ne peuvent justifier quoi que ce soit au niveau de leur préconisation.

Donc avant de parler de filière compactes agréées comme le BE semble le faire (bé oui, au moins il évite de revenir et se dédouane au max sur les préconisations délivrées et encore que, pour pouvoir rejeter dans un fossé, il faut qu'il prouve que le sol est inapte à l'infiltration, hors dans son cas, il n'en est même pas capable), il serait peut être judicieux de reprendre contact avec ce BE en urgence.

Cherchez pas, au vu du retour du SPANC, vous le faites revenir illico presto !!!!
2
Partager
nounours06
Auteur du sujet

Messages : Env. 10
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : moins d'1m
Le 29/08/2019 à 09h40
Merci beaucoup pour cette réponse qui me conforte dans nos impressions...

Avez-vous déjà croisé ce genre de société qui ne fait des prélèvements qu'à 20cm pour aller plus vite ? 

Effectivement dans l'avenant il est écrit qu'ils n'ont pas pu aller au-delà de 20cm de profondeur à cause "des blocs d'éboulis. Au-delà, le terrain ne correspond déjà plus au sol au sens pédagogique"
alors qu'ils nous ont clairement dit à l'oral que c'était pcq les test sont trop longs, mais on ne pensait pas qu'il y avait une procédure minimale à suivre, ou alors ils auraient dû extrapoler les mesures...
En plus, dans le rapport ils ont écrit "Les sondages à la tarière, descendus jusqu'aux refus (blocs) ont montré la présence d'argiles très caillouteuses" sauf qu'ils sont quand même allés jusqu'à 1m/1,8m/2,2m/2,3m... donc logiquement ils auraient pu aller beaucoup plus profond que 20cm... non?

Savez-vous par quel moyen ils doivent effectuer les trous pour l'étude hydro? car ils les ont fait manuellement avec un genre de grande tige ouverte en bas en biseau, ils étaient à deux pour pouvoir le tourner dans la terre.

Auriez-vous les pages PDF du fameux DTU 64.1 article 6 évoqué par le SPANC pour que mon argumentaire auprès du BE soit en béton? ça serait vraiment super car je ne trouve rien sur internet... à part le vieux dtu de 2007...
0
Partager
nounours06
Auteur du sujet

Messages : Env. 10
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : moins d'1m
Le 29/08/2019 à 10h21
Je précise également que le sol a été classé moyennement perméable donc il aurait bien fallu 4h d'analyses...

Et si je leur demande de repasser sur le terrain pour refaire les mesures il va y avoir un couac avec ce qui a été écrit par le BE en ne pouvant pas dépasser les 20cm donc le BE pourrait vraiment passer pour des nazes ils ne vont pas accepter^^
Je préfèrerais à la rigueur qu'ils me remboursent l'étude hydro et qu'on fasse venir un autre BE plus sérieux...

Dur dur le commencement de l'auto-construction  
0
Partager
bboy33

Picto recompense Membre utile

Messages : Env. 2000
Dept : Gironde
Ancienneté : + de 7 ans
Le 29/08/2019 à 11h37
Sur notre département, le conseil départemental a mis en place depuis plusieurs années une charte de qualité auprès de BE, terrassiers, Vidangeurs et carrières (et même constructeurs de maison individuelle), de ce fait, cela permet d'avoir une liste à donner aux particuliers qui en font la demande. Chaque secteur d'activité s'engage à respecter des points à minima. Pour les BE, c'est minimum 3 sondages et 2 tests de perméabilité avec relevé topographique et prescriptions complètes avec variante si possible (filière traditionnelle et filière compacte). Je ne dis pas qu'il n'y a pas des fois des "petites" erreurs de copier-coller ou des petits couacs qui se glissent dans les rapports de visite, mais dans l'ensemble, cela évite de tomber sur des margoulins comme votre BE.

Dans votre cas, je ne comprend pas bien ils sont descendu seulement à 20 cm ou jusqu'à 2.3 m du coup ?
Le refus des sondages n'excuse en rien les préconisations pourries et inadaptées. Si effectivement, ils n'ont pas pu aller au delà de 20 cm, on ne s'amuse pas par la suite à préconiser un épandage !!!!

Le test de perméabilité est creusé avec le même type de tarière manuelle que pour un sondage, c'est juste le diamètre de la carotte qui est plus grand pour avoir un volume à infiltrer bien spécifique et qui corresponde à la méthode de calcul du coefficient de perméabilité K en mm/h.

L'article 6 du DTU 64-1 est intitulé "prescriptions communes" mais n'a rien à voir avec l'étude de sol. C'est l'annexe B (conception de filière - méthodologie) qui est utile dans votre cas.
Envoyez moi par message privé votre adresse mail, je vous enverrais la copie du DTU64-1 avec la partie qui vous intéresse.
0
Partager
nounours06
Auteur du sujet

Messages : Env. 10
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : moins d'1m
Le 29/08/2019 à 11h50
Pour l'étude géologique, le fond de fouille des fondations préconisé aux 4 points de sondages sont 1m/1,8m/2,2m/2,3m, ils sont quand même descendus pas mal...
Pour l'étude hydro, les 3 points de sondage ont été réalisés à 16mm, 20mm et 22mm de profondeur.
Autant pour l'étude géo j'ai l'impression qu'ils ont quand même bien fait leur boulot, autant pour l'étude hydro où le spanc passe derrière (et ils le savent très bien!) ça a été fait à l'arrache... Reste plus qu'à discuter avec eux, on verra bien... je vous tiens au courant
0
Partager
bboy33

Picto recompense Membre utile

Messages : Env. 2000
Dept : Gironde
Ancienneté : + de 7 ans
Le 29/08/2019 à 12h04
Ok, donc ils ont baclés les tests de perméa.
Tenez nous informé.
0
Partager
nounours06
Auteur du sujet

Messages : Env. 10
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : moins d'1m
Le 29/08/2019 à 12h15
Autant pour moi c'est 16cm/20cm/22cm**
0
Partager
nounours06
Auteur du sujet

Messages : Env. 10
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : moins d'1m
Le 29/08/2019 à 12h37
[img]https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=1920x400:format=jpg/path/sab77a4492e244375/image/iebe75fbc3046f831/version/1506348223/image.jpg[/img]

Dans leur rapport ils disent qu'ils ont réalisés 3 tests de percolation de type Porchet.
Sauf que je viens de trouver sur internet la méthode qu'ils ont soit-disant utilisé avec la photo ci-dessus https://porchet-infiltration.jimdo.com/fr/essai-de-perm%C3%A9abilit%C3%A9-porchet/

L'outil utilisé pour le trou est bien celui-ci, par contre ils ont utilisés que 3 bidons d'eau dont le robinet faisait du goutte-à-goutte au-dessus de chacun des 3 trous et de temps en temps ils allaient mesurer avec un mètre classique, pas du tout d'appareil connecté ni de tuyaux... Dommage qu'on n'ai pas pris de photo :(
J'imagine que ce n'est donc pas réglementaire?
0
Partager
Manu-d.en-haut

Picto recompense Membre super utile

Messages : Env. 5000
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 3 ans
Le 29/08/2019 à 12h44
Non, rien désolé...
1
Mon récit : http://bistorte.forumconstruire.com
Mes textes et photos sur FC sont soumises au choix à la licence WTFPL version 2, ou LPRAB
Partager
bboy33

Picto recompense Membre utile

Messages : Env. 2000
Dept : Gironde
Ancienneté : + de 7 ans
Le 29/08/2019 à 13h10
En fait la méthode consiste à saturer le sol en eau durant 4 heures avec un gros bidon d'eau (histoire d'avoir de la réserve suivant la perméabilité du sol) à l'aide d'un dispositif qui va envoyer de l'eau dans le trou au fur et à mesure que cela s'infiltre. Ensuite, le BE revient avec un bidon d'un litre et le branche au même dispositif de percolation. Suivant le volume "bu" par le sol avec ce litre d'eau, ils en déduisent le coef. K de perméabilité en mm/h
1
Partager
bboy33

Picto recompense Membre utile

Messages : Env. 2000
Dept : Gironde
Ancienneté : + de 7 ans
Le 29/08/2019 à 13h45
Le dispositif dans le lien au dessus est un peu plus perfectionné que la plupart, le tarif doit être salé !!!
0
Partager
En cache depuis avant-hier à 01h16

Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forumC'est intéressant aussi !

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Terrain avec constructeur imposé : comment se séparer du constructeur ?
Terrain avec constructeur imposé : comment se séparer ...
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Annonces de terrains
Annonces de terrains
Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com
Annuaire des constructeurs QuelConstructeur.com
Annuaire des constructeurs QuelConstructeur.com
QuelConstructeur.com vous permet d'envoyer votre projet aux constructeurs de votre région gratuitement

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

2
personnes
surveillent ce sujet
Voir