Menu utilisateur
Menu

[07] Autoconstruction d'une petite MOB passive en ardèche

Récit de construction de Yukilas - 25 messages - Affiché 2.352 fois

Présentation du projet :

Auteur du récit

Yukilas
Messages : 13
Dept : 7
Ancienneté : + de 1 an

Récit créé le :

29 février 2016 à 07h09

Présentation du projet :

Bonjour à tous !


Bienvenue sur notre récit, endroit où nous allons essayer de présenter et d’expliquer pas à pas la construction de notre petite maison, sans rien cacher.
Le but est vraiment de partager avec tout ceux que cela intéresse les réflexions que nous avons, les choix que nous ferons et bien entendu les résultats. Nous avons beaucoup appris en lisant les blogs/récits d’autres personnes et cela nous semblait important de partager à notre tour.


Concernant le projet, celui-ci à débuté le jour même où ma femme et moi avons appris que nous allions être parents.
Il s’agit d’une petite maison en ossature bois de 83m² habitable, de plain pied, pour laquelle nous visons le niveau passif.
Nous allons réaliser cette maison nous même, en autoconstruction totale.

Etat actuel de la construction : Taillage de la charpente du garage.


Détails techniques :

  • Fondations et dalle : Dalle bois sur plots béton
  • Ossature : Ossature bois avec montants 45/220
  • Contreventement : Contreventement extérieur avec panneaux DFP
  • Isolation des murs : 300mm de laine de verre au total (220 entre montants + 80 intérieur)
  • Isolation toiture : 450mm de laine de verre au total (combles perdus)
  • Isolation dalle : 280mm de laine de verre entre solives
  • Couverture toiture : Bac acier
  • Menuiseries : Menuiseries aluminium « SatinMoon » et « SatinRoad » de chez ProfilsSystemes (disclaimer : nous sommes fabricants de ses menuiseries)
  • Chauffage : Aucun (non je mens, il y aura certainement une batterie électrique sur la VMC, type EHR-R chez Hélios)
  • Ventilation : VMC double flux (certainement une Hélios KWL EC 270 Pro ou Zehnder Comfoair 200)
  • Parement intérieur : Fermacell pour les murs et les plafonds, parquet massif bambou au sol
  • Parement extérieur : Bardage douglas

Sommaire du projet :

Le récit de la construction :

Option de lecture :
boudou28 
3 885 msg (94)
Le 29/02/2016 à 07h56
Bienvenue ici ! Biggrin
Partager | Citer |
1
29 fév. 2016
13:17:07

Plan intérieur

Préparation > Plan de maison
Voici le plan intérieur de la maison, avec la disposition des pièces. Vraiment très simple.

Plan 2D de l'intérieur avec la disposition des pièces

Et voilà ce que ça va donner au niveau du volume.

Vue 3D de l'intérieur de la maison

Ça reste assez petit en surface mais le volume est important avec le plafond rampant, on a une hauteur sous plafond de plus de 3m (au plus bas) et jusqu'à presque 5m.
Il y aura une mezzanine au dessus des chambres et salle de bain pour avoir un plafond à hauteur raisonnable (2m50) dans ces pièces.
La hauteur restante pour la mezzanine est volontairement assez faible (1m80 au maximum) pour éviter que cette surface soit comptabilisée dans la surface habitable. On va en profiter pour faire un local technique (VMC, chauffe-eau, etc) et y installer un bureau.
Partager | Citer |
0
 
Yukilas 
13 msg (7)
Le 29/02/2016 à 13h18
Merci pour l'accueil boudou28 !
Partager | Citer |
0
boudou28 
3 885 msg (94)
Le 29/02/2016 à 19h22
Yukilas a écrit:Merci pour l'accueil boudou28 !

de rien c'est normal.... 
on suivra le chantier .... et les péripéties!!!!!!! 
Partager | Citer |
0
09 mars 2016
07:33:53

Etudes de sol

Préparation > Terrain
Lundi après-midi nous avons fait réaliser les prélèvements et les tests pour les études de sol.

Mini-pelle et pénétromètre en action

En effet notre terrain fait parti d’une zone classée en glissement de terrain (même si le risque est minime) et une étude de sol pour les fondations est du coup obligatoire pour le dépôt du permis de construire.
Nous en avons également profité pour faire faire une étude pour l’assainissement. Généralement c’est obligatoire dès lors qu’il faut un assainissement individuel mais pas sur notre commune (voir avec votre SPANC). Nous l’avons quand même fait pour être certain que ce que nous allons choisir fonctionnera, le coût est réduit si on fait faire les deux études en même temps par la même entreprise.

Il a fallu faire venir une mini-pelle pour creuser quelques trous (qui ont été rebouchés par la suite bien entendu) et l’entreprise qui s’occupe de l’étude a fait des tests avec une drôle de machine nommée « pénétromètre ». L’idée étant de tester la composition et la dureté du sol en profondeur.

Réalisation de trous à la mini-pelle pour les études de sol

Test au "pénétromètre"

Résultat, nous avons environ 1m10 de terre et d’argile avant d’arriver sur de gros rochers qui sont difficilement cassables (BRH). Ca me va, mais on oublie le puit canadien pour lequel il faut être à ~2m50 sous terre. Pour les plots de la maison il faudra juste aller un peu plus profond que prévu.

Vu de la composition du sol : ~1m de terre et argile puis de la roche


Ce qui est plus inquiétant c’est la part importante d’argile. Ça a été une surprise, jusque là nous trouvions notre terrain très perméable (pas de boue après de fortes pluies par exemple). Nous attendons donc les résultats de l’étude afin de choisir notre mode d’assainissement.
J’espère que cela sera quand même bon pour une fosse septique (avec épandage) parce que le prix d’une micro-station d'épuration n’est vraiment pas le même. Bon après il y a plein d’autres alternatives.

Au niveau du coût de ces études nous avons optimisé en les faisant en même temps que nos amis (qui ont acheté le terrain juste à côté!). Donc deux études de sol fondation (car obligatoires), une seule étude d’assainissement et un seul déplacement. Au final nous avons payé environ 2100€ pour nos deux couples.
Partager | Citer |
0
 
smux 
600 msg (87)
Le 14/03/2016 à 11h55
Bonjour,

Je m'abonne.
Pensez-vous relier les plots bétons entre eux ? Me semble que c'est obligatoire dés qu'on est en zone sismique.

Un peu dommage de mettre des menuiseries aussi peu performante quand on voit l'isolation qui va y avoir

Bon courage !
Partager | Citer |
0
Yukilas 
13 msg (7)
Le 15/03/2016 à 07h22
Bonjour smux et merci de ta question.

Pour tout t'avouer je ne m'étais pas vraiment inquiété du problème sismique jusque là.
L'étude de sol ne nous en a jamais parlé et c'est pareil pour la mairie, nous les avons recontacté hier et ils confirment qu'aucune mesure particulière ne doit être prise.

Néanmoins depuis ta remarque je me suis renseigné et il est vrai que le sud ardèche est en zone sismique 3 (sur 5), ce qui n'est pas rien.
Dans le PS-MI (en gros des règles simplifiées que l'on peut utiliser dans certain cas pour se passer de l'Eurocode8) ils disent en effet :

Citation: Les semelles isolées sous points d'appuis ponctuels doivent être reliées entre elles et aux chaînage sous murs par des longrines en béton armé, disposées dans deux directions perpendiculaires, dont les armatures longitudinales et transversales, doivent être identiques à celles prévues ci-avant dans le cas des semelles filantes.

Donc a priori mes plots doivent être reliés entre eux.
Dans la pratique ça va être compliqué et coûteux, ce qui enlève tout l'intérêt des plots béton. Le terrain étant en pente et constitué de roche très dur à partir d'1m10, relier les plots par des longrines à leur base est un gros travail (autant partir sur semelles filantes + vide sanitaire).

Dans notre cas nous pensons faire de grosses fondations pour nos plots (50x50x1000) et remblayer tout autour de ceux-ci pour qu'au final ils ne dépassent du sol que d'environ 40cm. On joue aussi sur le fait que la maison sera très légère (dalle bois, ossature bois, couverture bac acier, pas de chape ciment).

Je me pose la question d'installer des tirants métalliques entre poteaux, je ne sais pas si il y a un intérêt dans notre cas. Le problème étant qu'ils ne peuvent pas être enterrés, j'imagine.


(source : http://letoile.fr/portail/actualites/communiques/278-tirant-[...]irant-dassemblage.html)

Allé, je vais terminer de lire ton récit
Partager | Citer |
0
smux 
600 msg (87)
Le 15/03/2016 à 09h07
On avait fait face plus ou moins au même problème...
Nos compagnons disaient que depuis la reclassification en sismique 2 de notre département, il fallait relier les plots entre eux. Au départ nous étions partie sur des plots bétons et du coup ça ne plaisait pas trop à nos artisans.
Par chance notre commune tout en bas du département n'y était pas. Et puis nous avons trouvé le système de pieux et ça nous a enlevé l'épine du pied.

Les maisons sur pilotis apportent leurs lots de question et de complexités, heureusement qu'il y a internet de nos jours !
Partager | Citer |
0
01 juil. 2016
20:12:32

Des nouvelles !

Préparation > Plan de maison
Des nouvelles et de nouveaux plans !

Les nouveaux plans !



Ça fait bien trop longtemps que nous n'avons pas pu mettre à jour notre récit, bien des choses ont changé depuis.
Nous avons, il y a quelques mois, revu entièrement nos plans. Le but était d'avoir quelque chose de plus efficace (en terme de coût/m2 habitable et également d'un point de vue thermique).
Notre maison fera finalement 83m2 habitable, de plain pied. Par contre exit la charpente apparente, celle-ci a céder sa place à des fermettes industrielles (combles perdus) bien plus économique (et simple).

Le permis de construire a été accepté depuis peu (pas de réponse après les deux mois d'attente). L'étape actuelle est le chiffrage (précis) pour monter le dossier pour la banque.

Vue de la façade sud, la plus importante du point de vue bioclimatique.
<br />
Il y a deux fenêtres oscillo-battantes (salon et chambre) et la grande baie vitrée.

Vue de la façade ouest, avec un grand châssis fixe panoramique qui donnera dans le salon.

Vue de la façade nord, avec la porte d'entrée et une fenêtre à soufflet pour la salle de bain.

Vue de la façade est, avec la fenêtre à soufflet de la seconde chambre.

On va essayer d'être plus actif sur le récit
Partager | Citer |
0
 
02 juil. 2016
15:20:23

Composition des murs

Préparation > Plan de maison
Après pas mal de réflexions voici la composition finale (normalement) de nos murs.
On a une épaisseur totale de 440mm avec la place pour mettre 300mm de laine de verre, de quoi avoir une grosse isolation.


La composition de nos murs


L'étanchéité à l'air se fera à l'intérieur au niveau du pare-vapeur qui est situé entre les deux ossatures (en respectant la règle des 2/3 d'isolation à l'extérieur du pare-vapeur et 1/3 à l'intérieur).

La "bizarrerie" se situe au niveau de notre panneau de contreventement. Celui-ci sera un panneau DFP de Kronolux qui aura la responsabilité de gérer le contreventement et la fonction de pare-pluie en même temps.
 
Partager | Citer |
0
 
10 oct. 2016
22:14:17

Fabrication de l'ossature

Gros oeuvre > Elévation des murs - étage
Alors évidemment, bonjour à tous !

Cet été point de vacances, de playa et de fiesta. Nous nous sommes occupés de fabriquer les murs en ossature bois de notre maison ! (et franchement c’est plus sympa que de se faire cramer les fesses sur la plage pendant 3 semaines)

L’entreprise familiale ferme durant le mois d’août, j’ai donc profité de cette super opportunité (un mois de congés + un atelier vide) malgré le fait que nous n’ayons pas encore eu notre financement (ce qui est malheureusement encore vrai aujourd’hui, début octobre).

J’ai commencé par faire place nette dans l’atelier puis à fabriquer des « saw ponies » (je ne me lancerai pas dans une traduction bancale). Ce sont des petits supports permettant de surélever le bois du sol, de créer de grands tréteaux en ajoutant une barre en travers etc. Très simple à fabriquer et très versatile. J’étais prêt pour la livraison.

Atelier vide avant le début des travaux

Atelier vide avant le début des travaux

Fabrication des "saw ponies" en série

Les "saw ponies" assemblés

Espace de travail prêt, plus qu'à attendre la livraison

Pour le bois d’ossature j’avais en premier lieu choisi du douglas (la différence de prix n’est vraiment pas énorme comparé à de l’épicéa) mais j’ai dû changé de fournisseur au dernier moment et prendre de l’épicéa. Le problème était lié à la longueur des barres disponibles en douglas (5m), avec cette longueur j’avais un taux de chute énorme (quelque chose de l’ordre de 40%). Les barres en épicéa faisaient 5m40, ce qui a fait toute la différence dans mon cas.
J’avais donc commandé du bois d’ossature en 45x220 pour l’ossature principale (~400ml) et en 45x95 pour les murs intérieurs (~325ml). Il y avait également les panneaux de DFP pour le contreventement de l’ossature principale (~121m²).

Livraison du bois d'ossature

Livraison du bois d'ossature

Livraison du bois d'ossature

Premier problème, certaines barres ne sont franchement pas terribles. Quelques barres en 220 repartent ainsi que l’intégralité des barres en 45x95. Je ne me voyais vraiment pas utiliser ce bois pour réaliser mes murs intérieurs (murs de refend + cloisons intérieures), surtout que le Fermacell sera posé directement sur l’ossature (pas vraiment moyen de tricher).

Les montants 45x220, ceux du dessus sont repartis

Les montants 45x95 pas très jolis

Les montants 45x95 pas très jolis

L’étape suivante a été de débiter tout le bois. En amont j’avais réalisé une optimisation des découpes (avec un logiciel) à partir des plans de fabrication. Ça m’a permis de sortir une feuille qui m’indiquait quels morceaux je devais découper sur la première barre, sur la seconde etc. Lors du débit il n’y a eu qu’à suivre cette liste et à « numéroter » les morceaux. Au final il y a eu très peu de chutes.
J’ai fait le débit à la scie circulaire (avec la nouvelle Festool HK85), ça fonctionne bien mais il faut être attentif pour bien rester d’équerre. Je  me suis aperçu plus tard que quelques morceaux n’étaient pas à 90°. Une bonne scie à onglet radiale et un système de butée serait quand même plus sympa je pense (plus précis et certainement plus rapide). Dans mon cas pour toutes les coupes identiques (j’avais par exemple 67 montants de la même longueur) j’avais bidouillé un petit gabarit avec un tube et une butée, afin de ne pas avoir à sortir le mètre ruban à chaque fois.

Mise en place avant le débit d'une barre

Petit gabarit pour tous les montants identiques

Petit gabarit pour tous les montants identiques

Après un jour et demi de travail, je me suis retrouvé avec des jolies piles. Plus qu’à assembler.

Une partie du bois pour les murs extérieurs après débit

Les piles de bois pour les murs extérieurs

Chutes sur l'ensemble les murs extérieurs

Pour l’assemblage j’ai choisi des clous, des 3.1x90 pour l’ossature et des 3.1x60 pour les panneaux. Au niveau du cloueur je suis parti sur un modèle pneumatique à bande, le « Bostitch F21PL-E », une référence. J’ai tout pris chez NoviClous.
J’avais pas mal hésité avant l’achat entre clous ou vis pour l’ossature. Il y a des pours et des contres de chaque côté mais mon budget serré à fait pencher la balance pour les clous. Au final cela s’est très bien passé et je ne regrette pas mon choix.

Un gogol et son jouet

Le processus pour la fabrication d’un mur a été le suivant. Je prenais mon plan de fabrication et j’allais récupérer tous les morceaux nécessaires pour ce mur, en les disposants à peu près à leur place (j’ai assemblé les murs directement sur la dalle béton de l’atelier, la planéité n’était pas parfaite mais correcte). Je réunissais les deux lisses (haute et basse) en les bridant avec des serre-joints et j'indiquais sur celles-ci l’emplacement des montants. Ensuite je clouais chaque montant, un par un, sur la lisse haute et la lisse basse. Quatre clous de 3.1x90 par jonction. Il a fallu très souvent s’aider d’une sangle à cliquet (ou de grands serre-joints) pour que tout soit bien aligné/serré avant de clouer.

Mur assemblé

Partie "ouverte" d'un mur en attente d'être connectée au mur suivant

Equerres pour permettre la fixation au mur suivant

Une fois le cadre assemblé il faut retourner le mur pour pouvoir fixer le contreventement extérieur. Je commençais par vérifier l’équerrage du mur en prenant la mesure des diagonales et en ajustant avec une sangle à cliquet. Une fois le mur d’équerre je découpais les panneaux de DFP nécessaires, toujours en suivant le plan de fabrication. L’étape suivante consiste à clouer tous ces panneaux, dans mon cas j’ai cloué de partout avec un entraxe de 150mm (en périphérie et sur les montants intermédiaires également). Pour m’aider j’avais réalisé une petite règle avec des indications tous les 150mm, bien utile. Attention à bien respecter le jeu de dilatation entre deux panneaux (4mm).

Mur en cours de levage

Mur levé

Mur levé

Mur en train d'être retourné

Vérification de l'équerrage avant fixation du contreventement

Découpe d'un panneau DFP avant fixation

Câles pour jeu de dilatation entre les panneaux de DFP

J’ai ensuite appliqué un adhésif spécial (j’ai choisi du « Siga Wigluv ») sur toutes les jonctions et tous les clous. Dans mon cas le DFP est également utilisé en tant que pare-pluie, il est donc important de couvrir toutes ces pénétrations (et en plus ça aide l’étanchéité à l’air).
Une fois arrivé à cette étape le mur est terminé, il ne reste plus qu’à le stocker (ça a été une des étapes la plus compliquée).

Adhésif extérieur "Siga Wigluv"

Mur terminé avec adhésif extérieur

Mur terminé avec adhésif extérieur

Ça c’est le processus pour un mur « simple » mais dès qu’il y a une ouverture ça se complique un peu.
Il faut par exemple gérer le linteau, dans mon cas je les ai tous construit de la même façon. J’ai assemblé trois morceaux de 45x220 pour former un « U » que j’ai rempli d’isolant (du polyuréthane pour essayer de récupérer un maximum d’isolation avec seulement 130mm). J’ai ajouté ensuite des morceaux de DFP sur le dessus pour maintenir l’écartement (pour avoir un « U », pas un « V »).
Je dois avouer que j’ai bien galéré avec ces linteaux, au départ j’ai fait une double connerie : j’ai découpé le polyuréthane au cutter et j’ai voulu remplir les interstices restants avec de la mousse polyuréthane expansive. Ça a bien mieux fonctionné en découpant les panneaux de polyuréthane à la scie sous table et en mettant la mousse expansive à la poubelle ;)

Première version des linteaux

Première version des linteaux (pas top)

Seconde version des linteaux, plus propre

Seconde version des linteaux, plus propre

Ossature du mur de la cuisine (grand châssis fixe)

Le seul linteau qui sera différent est celui de la grande baie vitrée au sud (4800 de large), dans ce cas il s’agira d’une poutre lamellée-collée de 160x400. Pour pouvoir l’accueillir j’ai dû créer des poteaux en assemblant trois montants (clous + boulons) et créer une réservation dans ces poteaux.

Création d'une encoche pour réceptionner le linteau BLC

Finition de l'encoche à la scie japonaise (Gyokucho Ryoba)

Poteau (3 montants) avec encoche pour réceptionner le linteau BLC

Mur avec poteau (mur à côté de la baie vitrée)


Les ouvertures ajoutent également une étape lors de la pose du contreventement. Histoire d’avoir une jonction propre entre les panneaux de DFP et le tableau j’ai choisi de poser mon contreventement par dessus les ouvertures (comme si le mur était plein). Il suffit ensuite d’utiliser une défonceuse avec une fraise à affleurer pour créer l’ouverture dans le panneau (la fraise possède un roulement à bille qui permet de « suivre » le tableau bois). On se retrouve avec quelque chose de précis, ce qui facilitera l’étanchéité des tableaux etc.

Découpe d'une ouverture dans le DFP avec une défonceuse

Création d'une ouverture dans le DFP à l'aide d'une défonceuse + fraise à affleurer

Ouverture réalisée

Détail de la découpe du DFP

Voilà ce que ça donne une fois tous les murs extérieurs assemblés, déplacés et stockés.

Les murs extérieurs rangés

Une fois que c’est terminé, il faut recommencer. Bah oui, il reste tous les murs intérieurs maintenant !
Sauf que depuis la première livraison je n’ai pas réussi à avoir mieux que le 45x95 renvoyé, on est mi-août et pratiquement tout le monde est fermé. La solution a été de recommander du 45x220 et de le déligner en 45x90 (quitte à le déligner, autant choisir la largeur qui nous arrange). Un peu plus de travail que prévu donc.
Pour le délignage j’ai tout d’abord commencé par tirer un trait au cordex à peu près au centre de la planche, puis je l’ai refendu à la scie circulaire. Ça m’a permis d’avoir un premier côté rectiligne.

Trait de cordex pour déligner un montant en deux

Montant une fois refendu

Refente d'un montant 45x220 à la sice circulaire

Ça ferait un joli plan de travail non ?!

J’ai ensuite coupé les morceaux à la bonne longueur (les barres complètes faisaient ici 6m), toujours en suivant une optimisation de coupe faite avec un logiciel. Cette fois-ci j’ai utilisé une des scie à onglet de l’atelier vu que la faible largeur le permettait.

La dernière étape a été de passer tout ce petit monde à la scie sous table pour déligner le second côté et obtenir les 90mm de largeur. Autant dire que ma petite scie Dewalt « DW 745 » en a bavé, mais elle s’en est sortie avec brio.

Pile pour l'ossature des murs intérieurs

Ensuite on assemble les murs un par un, selon le même processus que pour les murs extérieurs. Seulement ici il n’y a pas de panneau à fixer, le contreventement sera assuré par le Fermacell installé plus tard. J’ai seulement bloqué l’équerrage temporairement avec des petites écharpes en DFP dans les angles.


Assemblage d'un mur intérieur

Murs intérieurs

Et hop, les murs intérieurs rejoignent les grands frères.

Stockage de tous les murs en attendant le transport sur le chantier

Bilan : trois semaines de travail intensives, environ 4500€ (2500€ de bois, 900€ de quincaillerie, 1100€ d’outillage) et un peu de fierté.
Partager | Citer |
5
 
boudou28 
3 885 msg (94)
Le 11/10/2016 à 07h21
Eh bien tu as bien travaillé !!!!

on espère que la suite ira bien !!!!
Partager | Citer |
0
sebastian 
321 msg (44)
Le 14/10/2016 à 06h03
Salut Yukilas,
Je vais suivre ton projet,C'est un plaisir de lire tes articles,tout y est!!!!
Bon courage pour la suite.
Partager | Citer |
0
Yukilas 
13 msg (7)
Le 14/10/2016 à 08h02
Merci pour vos messages. J'espère pouvoir avancer rapidement et continuer à vous donner des nouvelles.

Pour le moment nous sommes un peu bloqué car nous n'avons toujours pas notre financement. C'est vraiment une galère sans nom de faire un prêt pour une auto-construction et malheureusement je pense que ça le sera de plus en plus.
On lâche rien !
Partager | Citer |
0
18 personnes
surveillent ce récit
Suivre ce récit

"Autoconstruction d'une petite MOB passive en ardèche"

Accueil du projet Sommaire du projet Photos du projet Derniers messages Partager
Yukilas Auteur : Yukilas
Localisation du projet Lieu de la construction :
FRAuvergne-Rhone-AlpesArdeche Voir sur une carte
Informations sur le projet Informations sur le projet :
Type de travaux : Construction neuve
Type de construction : Plain pied
Style : Contemporaine / classique
Label énergétique : PASSIVE
Surface habitable : 83m² (5 pièces)
Superficie terrain : 2200m²
Type de constructeur : Auto-construction
Budget de ce projet :
Budget total : 200 000 €
Auto-construction du projet Type de professionnel : auto-construction
Raccourci internet du récit Raccourci internet

En rapport avec cette page :

Devis construction de maison - Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Faire construire, combien ça coute ? - Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres de Forum Construire - L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.
Photos de plans de maison - Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Plans de maison à télecharger - Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com
Annuaire des constructeurs QuelConstructeur.com - QuelConstructeur.com vous permet d'envoyer votre projet aux constructeurs de votre région gratuitement
Trouvez le crédit au meilleur taux - Trouvez le meilleur taux pour votre crédit immobilier en comparant plus de 100 banques.

Autres récits de construction :

  • maison moderne
     07  Maison moderne
    Apres de nombreux rebondissement dans notre vie cette derniere annee nous nous retrouvons a faire construire dans le jardin de mes parents Notre projet: ...
    Guilherand (Ardeche) Par colila 453 mess.
  • toit monopente bac acier
     07  Toit Monopente Bac Acier
    Voici les photos de notre projet maison
    Ardeche Par treynaud 153 mess.
  • notre maison rt2012 avec pavillons creation groupe avenir
     07  Notre maison RT2012 avec Pavillons Creation (Groupe Avenir)
    Bonjour a tous, Apres de multiples recherches pour l'achat d'une maison, et ne trouvant pas notre bonheur, nous nous sommes lances debut 2013 dans la construction ...
    Felines (Ardeche) Par rastabegood07 121 mess.
  • maison de plain pied en ardeche
     07  Maison de plain pied en Ardèche
    Depuis le temps qu'on en reve, c 'est enfin parti Une maison de plain pied de 117m sur notre terrain en Ardeche meridionnale
    Ardeche Par MXU07 66 mess.
  • construction maison de reve goupe avenir
     07  CONSTRUCTION maison de rêve (goupe avenir)
    Nous souhaitons vous faire profiter de notre experience concernant notre construction nous somme en juillet 2011: Nous avons consulte les differents constructeurs ...
    Ardeche Par mirkocrocop 81 mess.
  • maison a saint alban d ay
     07  Maison à Saint Alban d'ay
    Apres avoir connu l'experience d'une maison ancienne en pierres, nous sommes charmes par un joli terrain ardechois et nous decidons de nous lancer dans ...
    St Alban D'ay (Ardeche) Par sofie07 75 mess.
  • maison bioclimatique fixolite proche valence 26
     07  Maison bioclimatique Fixolite, proche Valence (26)
    Bonjour Petite presentation de mon projet, en esperant que cela interesse quelques personnes, et que ce recit puisse eventuellement aider quelqu'un qui ...
    St Peray (Ardeche) Par nakorlefou 72 mess.
Voir