Retour
Menu utilisateur
Menu

Autorénovation ancien moulin problème migration vapeur d eau

Ce sujet comporte 24 messages et a été affiché 1.282 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
4
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 20 message Finistere
  • Bonjour je suis nouveau et appel au secour pour la fin de la rénovation de notre habitation: projet à longue echelle chantier débuter il y a 10ans par l achat d un tas de pierre ancien moulin en finistère centre (monts d arrèes)et de ces dépendances...
nous avons rapidement investis les dépendances (crèche en pierre )et rénovés ou nous sommes installés depuis cela nous a permis de remonter la ruine :
démontage remontage d une façade complète et partie du pignon création d ouverture...
je maçonne à la chaux ou à la terre..
.ensuite est venu le terrassement qui fut laborieux et long puisque la commune en accord avec l ancien proprio, en rehaussant la route à proximité d une des façade, s est servie de la ruine pour exutoir de ces drains...
bref 1 etage complet dont nous ne soupsonnions pas l existencea été creusé à la main(les miennes) car aucunes machines ne serait entrée c est l ancienne piece de travail du moulin ou nous avons retrouvés les meules en pierre engrenages...
ensuite les machines sont venues pour creuser l extérieur des murs... j ai donc mis des drains en place sur toute la périférie de la batisse à l extérieur ainsi qu à l intérieur ...
j ai fais une charpente en fermette indus. avec un amis charpentier et ecoutant ses conseils j ai utiliser sa méthode et ais posé en contre ventement de l osb...
couverture en ardoise posée sur liteaux lame d air de 3cms pare pluie hpv et osb cherchez l intrus...
reprise de solivage du rdc auto porté sur poteaux surélevés eux mèmes sur plots en briques de 60cms en cas d inondation...
entre les solives en les laissants apparentes sur 5 cms j ais posé des plaques de fermacell et ensuite je pense remplir le vide en ouate de cellulose (que je possède déja ) et en plancher je pensais mettre du bois brut mais un commercial bien avisé m a conseillé et pour des raisons financières de poser de l osb 3 que je possède egalement du coup voila pour le plancher du rdc
le plancher entre le rdc et les combles qui seront aménagés en chambres est composé de la mème manière: fermacell entre solive 15cms de ouate de cellulose et osb3 rainuré en sous toiture entre fermettes
j ais mis 20cms de laine de bois et chanvre 55kg/m2,un contre chevronnage et 10cms de laine de bois et chanvre 55kg/m3 croisé... un frein vapeur intello par dessus le tout et un fermacell viendra couvrir le tout
.nous en sommes la.
si vous avez lu jusqu ici merci de votre patience...
donc le problème qui se pose dans ma tete est la migration de la vapeur d eau :
jusqu à aujourd hui je ne m étais pas demander si l osb respirais ou pas:se n est pas le cas...
le sous sol malgrés le drainage est humide (la dalle n est pas encore faite et un léger ruissellement d eau sort de mes drains intérieur à environ 60cms sous la futur dalle de chaux..
.ces derniers jours la douceur du climat et l humidité ambiante ont carrément fais ruisselé d eau les murs du bas (condensation)...
j ai peur et ce serais logique que cette humiditée lorsque je vais chauffer cet étage aille se bloquer sous mon osb de plancher
plusieur hypothèses me sont venues:
en coulant la dalle chaux cette humidité condensera moins (c est beau de rèver...)est ce que la vapeur d eau pourrai sortir uniquement par les murs (perspirants)?
j ais pensé aussi mettre une bouche vmc dans chaque piece pour capter l humiditée au plafond
précision:les huisseries ne sont pas posées au sous sol et j ais laissé les trous ouverts pour une ventillation max...
j ais pensé alors que l humidité pouvais provenir tout simplement de l air extérieur qui est au niveau de la rivière et chargé d humidité...est ce possible?
pour ce problème j ais pensé installer une vmc double flux qui irai prendre de l air moins humide à la sortie de mon conduit de cheminée et le restituer dans chaque piece...
j ai pensé aussi une vmc dans chaque étage pour les rendre indépendants..
dois je mettre des pare vapeur sous plancher pour protéger l isolant ?frein vapeur? dois je utiliser un déshumidificateur au sous sol ou autre existe il des vmc qui régule l hygrométrie?
je pourrais aussi mettre des grilles de ventillation entre plancher mais cela réduirai mon iso phonique à néan et que ferai cette vapeur d eau une fois arrivée sur mon osb de sous toiture et dans mon iso si couteux???
je suis complètement paumé dans tout ça ...
pour indication je chaufferai au bois dans un premier temps et plus tard chaudière et radiateur hydraulique energie selon moyens...
merci pour votre aide j espère etre clair dans mes explications...
et pour la mise en page désolé mais c est la première fois que je poste sur un forum merci de votre indulgence pour tant d ignorance
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +5 ans.
Messages : Env. 20
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 5 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux de rénovation...

Allez dans la section devis rénovation du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de entreprises du batiment de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les entreprises du batiment, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-66-devis_renovation.php
 
Membre super utile Env. 1000 message Haute Saone
Bonjour,
Par pitié, reprenez la mise en page (paragraphes, ponctuation... Parce que là ce n'est pas lisible, à part pour des très courageux !Smile
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Haute Saone
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 200 message Prades (66)
Message incompréhensible ilisible .
Ponctuation / Mise en page / retour a la ligne .
A revoir, sinon je vais avoir des problemes de migraine .
Messages : Env. 200
De : Prades (66)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre ultra utile Env. 5000 message Loiret
Pfiou, j'ai tout lu, mais vraiment, même si vous n'avez pas l'habitude des forums, reprenez la mise en pasge, faites un peu de ponctuation, et surtout sautez des lignes, car c'est un peu imbuvable.

Concernant votre problème de condensation et d'humidité, il y a une chose que je me demande:

Citation: la commune en accord avec l ancien proprio, en rehaussant la route à proximité d une des façade, s est servie de la ruine pour exutoir de ces drains...


Est-ce qu'aujourd'hui, çà à été repris ? Est-ce que la commune à fait le nécessaire pour aller se déverser ailleurs ?

Car si vous avez un filet d'eau en continue dans votre drain, il y a peut-être une recherche d'où vient l'eau avant de parler de ventilation pour enlever l'humidité.
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains ont l’impression d'être brillants avant d'avoir l'air ... con.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 5000
Dept : Loiret
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Haute Saone
En aérant un peu c'est encore mieux !

manololo a écrit:Bonjour je suis nouveau et appel au secour pour la fin de la rénovation de notre habitation: projet à longue echelle chantier débuter il y a 10ans par l achat d un tas de pierre ancien moulin en finistère centre (monts d arrèes)et de ces dépendances...

nous avons rapidement investis les dépendances (crèche en pierre )et rénovés ou nous sommes installés depuis cela nous a permis de remonter la ruine :
    démontage remontage d une façade complète et partie du pignon création d ouverture...
    je maçonne à la chaux ou à la terre..


.ensuite est venu le terrassement qui fut laborieux et long puisque la commune en accord avec l ancien proprio, en rehaussant la route à proximité d une des façade, s est servie de la ruine pour exutoir de ces drains...

bref 1 etage complet dont nous ne soupsonnions pas l existencea été creusé à la main(les miennes) car aucunes machines ne serait entrée c est l ancienne piece de travail du moulin ou nous avons retrouvés les meules en pierre engrenages...

ensuite les machines sont venues pour creuser l extérieur des murs... j ai donc mis des drains en place sur toute la périférie de la batisse à l extérieur ainsi qu à l intérieur ...

j ai fais une charpente en fermette indus. avec un amis charpentier et ecoutant ses conseils j ai utiliser sa méthode et ais posé en contre ventement de l osb...

    couverture en ardoise posée sur liteaux lame d air de 3cms pare pluie hpv et osb cherchez l intrus...
    reprise de solivage du rdc auto porté sur poteaux surélevés eux mèmes sur plots en briques de 60cms en cas d inondation...


entre les solives en les laissants apparentes sur 5 cms j ais posé des plaques de fermacell et ensuite je pense remplir le vide en ouate de cellulose (que je possède déja ) et en plancher je pensais mettre du bois brut mais un commercial bien avisé m a conseillé et pour des raisons financières de poser de l osb 3 que je possède egalement du coup voila pour le plancher du rdc

le plancher entre le rdc et les combles qui seront aménagés en chambres est composé de la mème manière: fermacell entre solive 15cms de ouate de cellulose et osb3 rainuré en sous toiture entre fermettes

j ais mis 20cms de laine de bois et chanvre 55kg/m2,un contre chevronnage et 10cms de laine de bois et chanvre 55kg/m3 croisé... un frein vapeur intello par dessus le tout et un fermacell viendra couvrir le tout

.nous en sommes la.

si vous avez lu jusqu ici merci de votre patience...

donc le problème qui se pose dans ma tete est la migration de la vapeur d eau :

jusqu à aujourd hui je ne m étais pas demander si l osb respirais ou pas:se n est pas le cas...

    le sous sol malgrés le drainage est humide (la dalle n est pas encore faite et un léger ruissellement d eau sort de mes drains intérieur à environ 60cms sous la futur dalle de chaux..
    .ces derniers jours la douceur du climat et l humidité ambiante ont carrément fais ruisselé d eau les murs du bas (condensation)...


j ai peur et ce serais logique que cette humiditée lorsque je vais chauffer cet étage aille se bloquer sous mon osb de plancher
plusieur hypothèses me sont venues:

en coulant la dalle chaux cette humidité condensera moins (c est beau de rèver...)est ce que la vapeur d eau pourrai sortir uniquement par les murs (perspirants)?

j ais pensé aussi mettre une bouche vmc dans chaque piece pour capter l humiditée au plafond
précision:les huisseries ne sont pas posées au sous sol et j ais laissé les trous ouverts pour une ventillation max...

j ais pensé alors que l humidité pouvais provenir tout simplement de l air extérieur qui est au niveau de la rivière et chargé d humidité...est ce possible?

pour ce problème j ais pensé installer une vmc double flux qui irai prendre de l air moins humide à la sortie de mon conduit de cheminée et le restituer dans chaque piece...

j ai pensé aussi une vmc dans chaque étage pour les rendre indépendants..

dois je mettre des pare vapeur sous plancher pour protéger l isolant ?frein vapeur? dois je utiliser un déshumidificateur au sous sol ou autre existe il des vmc qui régule l hygrométrie?

je pourrais aussi mettre des grilles de ventillation entre plancher mais cela réduirai mon iso phonique à néan et que ferai cette vapeur d eau une fois arrivée sur mon osb de sous toiture et dans mon iso si couteux???

je suis complètement paumé dans tout ça ...

pour indication je chaufferai au bois dans un premier temps et plus tard chaudière et radiateur hydraulique energie selon moyens...

merci pour votre aide j espère etre clair dans mes explications...

et pour la mise en page désolé mais c est la première fois que je poste sur un forum merci de votre indulgence pour tant d ignorance
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Haute Saone
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Haute Saone
Chapeau (rond) bas, sacré boulot !

Bon, à la fin j'ai pas tout compris.
ça n'a pas l'air simple alors pour que des gens puissent cerner le problème il faudrait d'abord donner les compositions des parois concernées clairement, et leurs situations, le problème, et la question, par exemple :

nom et localisation de la paroi (par exemple plafond sous les combles perdus ou autre chose) :...

composition du côté froid vers le côté chaud dans l'ordre :
    couche 1 :...
    2 :...
    3 :...
    ...


nature du problème :

question :... ?

et le top serait un croquis annoté, en plus.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Haute Saone
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 20 message Finistere
Bonsoir merci d avoir repris le texte.
bien sur que le problème d exutoire est résolu j ais démonter les buses et canalisé l eau dans mes drains extérieurs.

je pense qu en terme de drainage j ais fais tout ce qui est humainement possible sans déchausser les fondations des murs.

le moulin se trouve presque au niveau de la rivière et j ais du creuser 3m de profondeur sur toute la façade nord pour drainer ce mur.
la route se trouve 5m plus haut à environ 3m de distance de la façade.

j ais laissé ce trou ouvert (3m de large sur 13m de long sur 5m de fond )et au fond une tranchée de 80cms de fond avec 3 tuyaux jaunes de drainage enveloppés dans du géotextile puis par dessus cailloux par ordre décroissants.

j espère ne pas avoir à retoucher à ce drain...

dans le fond de la batisse (fond de forme ) j ais également creusé 3 tranchés de 60cms de fond ou j ais installé du tuyau de drain jaune ainsi que du géotextile.

2 tranchées ceinturent les murs intérieur et une au centre qui rejoint les autres en point haut formant un y (avec deux tuyaux jaunes)

ces tranchées sont bien sur en pente vers l ancien emplacement des machines(meules) qui forme une sorte de fosse de 1.50m de fond,1,5m de large sur toute la largeur du batiment :5m sous ce niveau et débouche dans l ancien bief par un trous dans le mur de 20 cms sur 30.

cette fosse est encore à l air libre actuellement ,le reste de la surface intérieur est recouverte par un drain(hérisson )de 25cms en cailloux de 50/70

le fond de la "fosse"se trouve àu niveau de l ancien bief qui ne coule plus mais reçoit encore les eaux de pluies par moment ainsi que mes drains, et se rejette 20m plus loin en pente douce dans la rivière.

par chance la rivière est assez vive à cet endroit et ne s engorge pas beaucoup meme en cas de crues (l an dernier crue exceptionnel selon les anciens,l eau est montée de 40 cms dans la "fosse" à l intérieur laissant encore 1m10 de marge pour atteindre les drains et le herisson...

"fosse" à l air libre avec léger écoulement d eau je me suis dit que la condens. pouvais provenir de là? je pourrais la combler de cailloux et faire dalle chaux par exemple

par ailleurs les murs sont jointés à la chaux(par mes soins )à l extérieur mais je n ais pas eu le temps de faire dedant ce qui provoque je pense une capillaritée en sens inverse car les joints intérieurs sont constitués de l argile de maçonnerie en je crois avoir compris qu il fallais des matériaux du moins au plus perméables à la vapeur d eau.
conséquence:
bas de murs humide(terre de maçonnerie) est ce qu en jointoyant ou en enduisant j empêcherais cela?

aussi au dessus de ma "fosse" se trouve deux trous de 50cms:50cms qui servaient avant à l axe d entrainement des meules à la roue .
j ais laissé ces trous ouverts dans un soucis de ventilation max et je me suis demander si ce n est pas l humidité de l air ext au dessus du bief ainsi que celui de la "fosse" qui m apporterai de l humidité.
surtout que c est sur ce pignon en particulier que mes pierres condenses le plus

mon soucis c est surtout ce que va faire cette humiditée si je chauffe sachant que j ais des planchers en osb ainsi que la sous toiture

rappel:plafond, solives apparente, 5cms fermacell encastré, pare poussière, ouate de cellulose, osb.
doisje rendre le fermacell étanche ?
pare vapeur?
pensez vous qu une double flux aspirant l air(plus sec)en sortie de cheminée assècherai l air?

avez vous des idées? que devrais je faire en premier sachant que je ne voudrais pas ajouter de l eau de maçonnerie en ce moment ni chauffer de peur de pourrir mon iso de toiture en cours?
merci pour vos lumières a+
Messages : Env. 20
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 5 ans
 
Env. 20 message Finistere






voici un vieux croquis que j avais griffoné pour l avis de certains commerciaux...
si besoin je pourrais en faire de plus précis ou si vous désirez des photos de différentes étapes je pourrais y remédier demain avec l aide de ma femme, car comme vous avez pu le constater ma spécialité n est pas l ordinateur.
de pas noté sur le croquis j ais installé aussi 2 sortie vmc toiture...
merci à+
Messages : Env. 20
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Haute Saone
Si j'ai bien compris le "sous-sol" n'est pas destiné à être chauffé (tant mieux c'est pas fait pour). Il faut des ouvertures opposées de sections suffisantes pour qu'il soit correctement ventilé avec un courant d'air traversant.
Dans ce cas le plancher bas me paraît correct par lui-même, mais une membrane hygrovariable contre un osb (sd fixe) ne sert pas à grand chose, dommage mais à priori pas grave.
Après il ne faut pas que l'ambiance soit saturée d'humidité en permanence... La ventilation du sous-sol est un point clé je pense. Et si le plancher existe, il n'y a qu'à faire le nécessaire et surveiller.

Pour ce qui est de la gestion des drains, richard 45 en sait sûrement beaucoup plus que moi, mais même si ce point est réglé au mieux je pense qu'il faudra veiller à ce que le sous-sol soit ventilé, même s'il fait froid (l'isolation est là pour ça).

Rien à dire sur le plancher intermédiaire.

Pour les rampants, la lame d'air sous couverture doit être bien ventilée, alors même si l'osb côté est plutôt fermé à la diffusion, avec un frein vapeur de sd suffisant côté chaud et bien mis c'est ok.
Un système de ventilation continue (vmc) est nécessaire pour l'espace chauffé de toute façon, mais sans interaction avec le sous-sol !
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Haute Saone
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 20 message Finistere
Re bonsoir en fait le sous sol n est plus vraiment un sous sol vu que j ais déterré les murs sur tout le tour du batiment...je ne pensais le chauffer qu occasionnellement pour recevoir du monde mais si c est impossible je ne recevrais que l été...

l étage du bas etais la salle de travail du moulin et surement de stokage de farine:
le grain arrivais en haut et ressortais en bas moulu en farine...

le "sous sol" fais 70m2 et en creusant j ais déterre une porte de 2m/1.50 ou sortais les sacs et une fenetre de 80/60

donc coté nord j ais un trous de 3m de large sur 5m de haut sur toute la façade et la route passe en haut
et au sud après terrassement je me trouve de plein pied dans le jardin...
la porte est au nord la fenetre au sud.

à l est:ancien bief...aprés avoir enlever les déchets qui comblais le trou je suis arrivé en bas du mur:plein pied donnant sur prairie ou se trouve les 2 ouvertures carrées d axe d entrainement de meules
à l ouest aussi dégagé le mur jus qu au bas laissant un passage de 3m puis butte de terre de 4m
donc il n est plus vraiment en sous sol...

sinon je n ais posé en définitif que les plafonds et l iso de toiture...
la ouate les pares poussières et intello sont en ma possession mais pas encore posés.
les plaques plancher osb3 sont posées en provisoire pour l avancement des enduits et de l elec(passage gaines tuyaux...avant fermeture et iso des planchers)
surtout que vu les manques de hauteurs de plafonds j encastre des spots partout...

c est en prévision de l avancement que je fais appel à vos connaissances et à votre expérience merci

désolé pour le flou des détails mais c est quand mème un cas particulier
j essayerai d envoyer des photos demain
merci bonne nuit
Messages : Env. 20
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 5 ans
 
Env. 20 message Finistere
Bonsoir je reviens avec des photos en espérant que ça marche
bon c est le pignon ouest
façade sud...

pignon est au pied se trouve l ancien bief
là on vois un peu le bief
la encore mieu
les trous carrés donnent dans l étage bas
la façade nord avec la route au dessus petit trou creusé à la main...l étage bas avec le socle de la cheminée de l étageon aperçoit au fond la fameuse "fosse"et le trous carré au dessus du bief
le fond de la "fosse"
toujours l étage bas actuellement seul le fermacell de plafond est posé en définitif

l étage c est le chantier le séchoir ainsi que la salle de jeu
là aussi seul le plafond en fermacell est posé en définitifle chantier du haut(chambres) avec moi sur la photo...encore
retour sur ma "fosse"

[img]http://img15.hostingpics.net/pics/<a[/img][img]https://files.forumconstruire.com/autorenovation-ancien-moulin-probleme-migration-vapeur-eau-310627dscf6885.jpg" />[/img]
pour bien se rendre compte...
voilà...donc clairement les questions sont:
comment pourrais je assécher l étage bas que feriez vous de cette "fosse"
pourquoi mes murs dégoulinent de flotte quand il fais doux(surtout au dessus de la "fosse")
comme vous pouvez le voir je fais un essais en fermant les trous carrés au dessus de la "fosse"pour voir si le problème ne viens pas de l humiditée de l air extérieur(il y a d autres trous de ventill.)
est ce qu une fois les huisseries posées en bas ça va le faire?
est ce que couler la dalle changera quelque chose à l humidité?
dois je drainer et combler la "fosse"?

pensez vous que je pourrais rendre cet étage habitable ou au moins le chauffer car à terme je pensais y mettre une chaudière à bois/pellet


ma grande crainte ,et je ne m étais pas posé la question avant de penser isolation, est que la vapeur d eau aille se bloquer sous les planchers en osb qui ne respirent pas et aille me pourrir ma ouate qu en pensez vous y a t il des solutions? grand merci a+
pour le plaisir la vue de mon velux et encore deux petits croquis à bientot
Messages : Env. 20
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
Bon, ben il est clair que quelques photos et un croquis, c'est plus clair qu'un long discours (comme le disait déjà Napoléon).

En tous cas, au vu des photos, on ne peut qu'être impressionné par le travail effectué et la qualité du résultat; c'est à la fois très esthétique et respectueux de l'esprit et des techniques des ouvrages anciens... Vraiment, mes sincères félicitations...

Quelques réflexions personnelles sur les problèmes que tu nous soumets (c'est un peu en vrac):

1) il est clair qu'habiter un moulin à eau suppose que l'on supportera plus d'humidité que dans un hlm... on ne peut pas vivre au bord de l'eau sans en assumer quelques inconvénients; reste à les rendre les moins gênants possible.

2)un point important me semble être les drains descendant de la route; je ne sais évidemment pas quel est le débit de ces drains (qu'il soit ponctuel ou permanent), mais il me semble que déverser de l'eau dans un drain situé au pied d'un mur est la meilleure façon d'apporter de l'humidité à ce mur. Je pense qu'il serait préférable de faire déboucher ces drains dans un tuyau ordinaire (un pvc de 100 ou 125 par exemple) qui conduirait l'eau vers l'aval, le plus loin possible du mur, sans risque de voir cette eau humidifier le bas du mur. Ce travail est simple, n'implique pas de retoucher au drainage existant (ce tuyau peut se situer au dessus sans aucun problème) et devrait apporter une réelle amélioration.

3) pour ce qui est de la fosse, je tenterais de l'assécher au maximum, afin d'éviter toute stagnation d'eau dans la pièce (un remplissage en cailloux et une dalle ne réglerait rien, en enfermant l'humidité); deux techniques au moins peuvent être étudiée: soit un point bas relié à un tuyau d'évacuation (si c'est possible), soit un petit cuvelage au point bas avec pompe de reprise et évacuation. En tout état de cause, je laisserai un système d'ouverture sur cette fosse, ne serait-ce que pour surveiller (dallette de béton ou de bois)

4) les murs anciens montés à la terre ou à l'argile sont très sensibles à un trop fort assèchement; pour tenir, il doivent conserver un minimum d'humidité permanente, ce qui ne veut pas dire ruissellement...

5) Ce n'est pas l'air extérieur qui apporte l'humidité aux murs (sauf cas très rares de soudain redoux sur des matériaux très froids), c'est le plus souvent le sol, la terre ou de l'eau stagnante; un drainage sérieux, comme celui que tu as fait, suffit généralement à régler l'essentiel des problèmes, une bonne aération venant compléter ce drainage; c'est encore mieux si il y a du chauffage... dans une maison ancienne, ce processus d'assèchement progressif peut prendre beaucoup de temps après tarissement des arrivées d'eau... c'est probablement ce qui arrive chez toi, à supposer que le tarissement des arrivées d'eau soit effectif (voir mon point 1).


Ce ne sont que des réflexions personnelles, basées sur une expérience limitée, dans une autre région que la Bretagne... Je te conseillerais, pour terminer, de prendre contact (par internet d'abord) avec l'association Tiez-Breiz ( http://www.tiez-breiz.org/ ) qui a en son sein quelques pointures en matière de réhabilitation, et une fameuse expérience dans ce domaines; ils sauront te conseiller utilement.

Bon courage, et encore toutes mes félicitations...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
En relisant mon post, je m'aperçois que je n'ai pas assez insisté sur la question de la ventilation...

Je pense, contrairement à toi, que ce n'est pas l'air extérieur qui apporte l'humidité; concrètement, dans un local chauffé, ou un peu plus chaud que l'extérieur, l'air entrant s'assèche automatiquement (c'est un phénomène physique imparable) et aura donc tendance à assécher lui-même les murs et surfaces... Je crois donc que tu n'as guère de craintes à avoir pour ton fermacell et tes murs, dès l'instant où tu habiteras la maison...

Mais,

il me semble impératif d'assurer une ventilation permanente de toutes les pièces; en été, elle peut être naturelle (ouvertures diverses), mais en hiver ou en mi-saison, il me parait essentiel d'installer une VMC efficace (ou autre dispositif équivalent) qui assurera le renouvellement de l'air intérieur...

accessoirement, le plâtre (dont est constitué le fermacell) résiste assez bien à l'humidité et à la vapeur d'eau (en région parisienne, on en faisait des enduits extérieurs, dont certains sont encore en place après plusieurs siècles); c'est à l'humidité permanente et stagnante qu'il résiste mal; par contre, ce n'est pas un matériau étanche, ni à l'eau ni à la vapeur d'eau; au contraire, il a la capacité de l'absorber et de la relacher tout en favorisant sa migration... je crois que tu te fais trop d'inquiétude pour tes plafonds...

N.B. ta pièce inférieure est de toute beauté, et il me paraitrait dommage de ne pas l'utiliser régulièrement; un chauffage permanent, à quelques degrés au dessus de la température extérieure, suffit à assainir l'atmosphère et ne revient pas à bien cher...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 20 message Finistere
Bonjour et merci pour ces points de vue.
en fait ce n est pas pour le fermacell que je suis inquiet mais je crain plus pour la ouate de cellulose :j ais peur que l osb ne piège l humiditée entre solives et pourrisse la ouate.

pour les drains, ceux de la route ne coulent plus car je les ais bouchés depuis longtemps,
mais vu que je suis en contrebas du relief de 5m ,des infiltrations naturels sont inévitables
en théorie mes drains sont là pour les capter(pour info chez nous en septembre étude des sol en vue d une phytoépuration :
carrottage à la tarrière nappe à 1.20m !! ) sur le terrain à proximitée du moulin autant dire qu arrèter les infiltrations dessous 5m parrais compliqué.

pour la fosse c est vrais que j ais pensé faire une sorte de "vide sanitaire "ventillé sur l extérieur qrace aux trous du dessus dans le pignon...
je pourrais mème y mettre une trappe de visite pour controler.
qu en pensez vous?

une vmc extraira bien sur l air des points d eau (cuisine sdb wc)
et c est vrais que je devrais demander à tiez breiz mais plusieurs avis sont bons à prendre dans tous les cas :
entendre que l osb et le fermacell c est de la m. et qu il ne faut pas installer ça dans un batiment "trad " ne résoudrais pas mon souci .mais vous avez raison j aurais tord de ne pas essayer.
dans tous chantiers de la vie il faut faire les compromis qui nous paraissent les meilleurs.

et merci pour les compliments mais ce chantier je l ais pris comme un loisir du week end ou un sport donc le labeur est devenu une activitée plaisante.
le fait d ètre bien confortablement installé à coté, rend le chantier agréable.
le seul stress mis à part les sous , c est de ne pas laisser le temps dégrader le travail effectué, mais une fois le toit posé, c est que du bonheur.
en attendant merci et à bientot
Messages : Env. 20
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre utile Env. 3000 message Pyrenees Orientales
Bonsoir a toutes et a tous :je cite

et merci pour les compliments mais ce chantier je l ais pris comme un loisir du week end ou un sport donc le labeur est devenu une activitée plaisante.
le fait d ètre bien confortablement installé à coté, rend le chantier agréable.
le seul stress mis à part les sous , c est de ne pas laisser le temps dégrader le travail effectué, mais une fois le toit posé, c est que du bonheur.
en attendant merci et à bientot

j'aime ...
avoir la jeunesse et la santé,faut en profiter.J'espère que vos soucis vont se résoudre
Cdt JMarc
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 3000
Dept : Pyrenees Orientales
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 20 message Finistere
Salut je suis de retour avec mes questions

déja depuis que j ais obturer les trous du pignon(au dessus de la "fosse" )avec mes chutes de charpente le mur est beaucoup moin humide...(mais le climat est resté doux ...à voir dans les jours qui viennent

consernant ma "fosse "je me demande si l idée de dalle sur poutrelles hourdi avec bien sur vide ventilé en dessous .
cela permettrai de controler de temps en temps par une trappe de "visite"
si l idée est retenue avez vous déja entendu parler de dalle chaux sur poutrelles(je sais que la chaux ne se feraille pas (corrosion) ) .
je rappel la surface: 1.50m sur 5m de long

sinon pas vraiment d éclaircissement pour le reste ...
l enquète à été envoyée à un pro du pare vapeur (un formateur) et je vous ferais le retour de ses conseils...

merci à bientot
Messages : Env. 20
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Haute Saone
Bonjour, je ne suis pas sûr qu'il soit possible "d'assécher" le bas.
Peut-être as-tu fait une recherche sur les fonctions des différents niveaux ?
Le niveau du bas n'a peut-être absolument pas vocation à être asséché.
Connais-tu les niveaux d'origine du bief, du déversoir, la position de la roue, roue par dessus, par dessous... ?
Cela peut donner des indices sur ce qu'il est possible d'aménager et sur ce qu'il faut juste ventiler pour éviter simplement un air saturé qui entraîne un taux d'humidité à l'équilibre des matériaux supérieurs trop élevé.

D'autre part sais-tu ce qu'il en est du "droit d'eau" lié à l'usage du moulin ? Un jour le niveau inférieur pourrait, qui sait, renouer avec sa vocation initiale par l'installation d'une petite turbine+génératrice...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Haute Saone
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 20 message Finistere
SALUT c est vrais que je n ais pas beaucoup parlé du fonctionnement d origine de ce moulin.
c étais deux roues à aube(godet) qui actionnaient les 2 meules en pierre
au nombre de 4 il y avais deux fixes et deux mobiles avec un système de relevage.
le grain entrais en haut et ressortais au niveau bas moulu en farine.

les roues étaient alimentés par le haut( 1m en dessous de la route) donc une chute de 2m avant de remplir les godets de la roue.
l eau était canaliser dans un conduit en planches de bois et orientée vers l une ou l autre roue.

une réserve d eau servait à réguler le débit d eau grace à une vanne et un trop plein
cette réserve trouvait en point haut et est aujourd hui rendu à l état de marais.

la topographie et les canaux , fossés,et tallut, change vite par chez nous à cause de l agriculture qui ne cesse de s intensifier à tel point qu il est difficile de s imaginer le principe du début.
le barrage de la rivière n existe plus non plus et la mémoire des anciens est un peu altérée par les kilos litres de rundop et prod phyto en tous genre qu ils ont du sniffer (volontairement ou pas)
donc les infos sont rares et difficiles à interpréter .

une chose est sur c est que j ais débarquer ici pour me sortir de ma banlieu (91) et me trouver un but et du taf ,je n avais que 21 ans et ne connaissais rien aux réglementations et voisinages lors de l acte de propriété.
je me suis donc fais blouser sur le droit d eau et l ancien bief traverse un champ qui appartient à mon voisin avec qui je suis relativement en froid.
donc j ais aujourd hui tirer un trais sur le fait de revoir couler l eau au pied du pignon .
sinon éffectivement le projet aurais été différent.

après en creusant le fond j ais retrouvé d étranges traces de bacs et écoulements traversants autrefois le batiment de part en part
en creusant les recherches historiques cette fois,(sans la pelle) j ais découvert que la région des monts d arrée ou nous nous trouvons etait une région de tisserins dont la matière premiere principale etais le chanvre (et lin)

j ais tout de suite pensé me mettre dans ce commerce lucratif mais ma femme ne voulait pas finir sous les écrous

tous ça pour dire que je pense que ce moulin à lui mème été remanier plusieurs fois en fonction de l industrie du moment
pour exemple j ais découvert 3 niveaux de dallages différents les un au dessus des autres.
le plus récent se trouvais à 1m60 des empoutrements de l étage je veux bien entendre que les anciens étaient petits mais tout de méme!

j essais de joindre des photos ce soir de l ancien bief si j ais le temps

mais pour en revenir au problème je me dis que de l eau se trouvant à 1.50m sous la dalle est fréquent vu que les drainages ne descendent eux qu à 80 de fond:
dans les régions humide comme la notre à part en haut des collines les nappes ne se trouvent souvent pas à plus de 3m de fond et parfois moins (dans mon terrain 1m20)
merci pour vos réflexions elles m aident plus que vous le pensez

a bientot
Messages : Env. 20
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Haute Saone
Bravo, tu a bien étudié ton projet. J'avoue que ton premier message m'avait fait peur, mais sur le fond au vu de tes descriptions tu me semble au top pour continuer à prendre les bonnes décisions !
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Haute Saone
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 20 message Finistere
Merci ma question principale reste la mème:
la vapeur d eau va elle etre bloquée sous mes planchers en osb ?
sous ma sous toiture en osb?
la vapeur d eau circulera elle par les portes ou par migration au travers de mes matériaux isolants et autres .
j ais du mal à comprendre comment se déplace la vapeur d eau.
une vmc à l étage suffit elle à aspirer cette vapeur (tous mes points d eau sont à l étage.)
si je prévois d aménager le bas un jour dois je prévoir une bouche vmc au cas ou...
c est l osb en lui méme qui réellement sur mon chantier est le seul matériau non respirant (surtout que au rdc j ais dimensionné le solivage pour poser plus tard de la tomette ) ce qui ne va pas aider la respirence...
voila et merci pour votre courage d avoir suivi mon sujet un peu brouillon je vous l accorde .
après 10ans de chantier quand on essai d expliquer on ne sais pas par quel bout commencer .
merci un de ces 4 je ferais un historique du chantier sur ce site avec plein de photos si ça intéresse quelqu un...
à bientot
Messages : Env. 20
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Haute Saone
manololo a écrit:
la vapeur d eau va elle etre bloquée sous mes planchers en osb ?



manololo a écrit:sous ma sous toiture en osb?


Sur ces 2 points je n'ai pas grand chose de mon côté à ajouter par rapport à mon message du 06/01 à 22h43.

manololo a écrit:la vapeur d eau circulera elle par les portes ou par migration au travers de mes matériaux isolants et autres .
j ais du mal à comprendre comment se déplace la vapeur d eau.
une vmc à l étage suffit elle à aspirer cette vapeur (tous mes points d eau sont à l étage.)


A travers les parois :
La vapeur d'eau se déplace par diffusion, seule, à travers les matériaux selon les pressions de vapeur, la succession et la perméabilité des matériaux.
La vapeur d'eau se déplace aussi par convection lorsqu'elle est véhiculée par l'air, en général en plus grandes quantités (trous, fissures...).

La VMC a pour fonction de maintenir un air de qualité correcte. Elle n'empêche pas la condensation dans la paroi selon la composition de celle-ci. Disons qu'elle limite les problèmes par rapport à une situation critique qui arriverait sans, mais elle n'est pas du tout une condition suffisante pour ne pas en avoir.


manololo a écrit:si je prévois d aménager le bas un jour dois je prévoir une bouche vmc au cas ou...


A toi de voir selon destination future du bas. Réservation ou pas selon le type de VMC et la future destination des pièces (pour un soufflage, une extraction selon cas...).

manololo a écrit:c est l osb en lui méme qui réellement sur mon chantier est le seul matériau non respirant (surtout que au rdc j ais dimensionné le solivage pour poser plus tard de la tomette ) ce qui ne va pas aider la respirence...


A priori pas grave puisque c'est côté chaud. Tu vas poser les tomettes sur un mortier maigre ? Sur l'osb ?
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Haute Saone
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 20 message Finistere
Bonsoir au sujet de la pose des tomettes je ne suis pas encore fixé sur une technique:
je manque de hauteur de plafond pour une vraie chappe.(plafond à 2.20m à l étage )

les produits vendus pour la pose sur osb sont des matériaux qui n étaient pas dans mon optique de "tout naturel" mais j ais déja fais des compromis avec l osb les freins vapeurs ...

j ais vu qu ils vendent des plaques de "rupture "pour permettre la dilatation du bois ...
ça ne dois pas se donner ce genre de chose là.
si vous avez des idées à soumettre je suis preneur .
mais dans un premier temps ce sera osb brut.

là je suis dans l isolation de toiture et la pose de revètement, ce sera le prochain questionnement avec la hauteur des inter et prises avant enduits.
pour info je suis convaincu par isonat 55flex :j en suis à la deuxième couche avec encore des trous et je n entend déja plus ni la route ni la rivière qui est en crue...c est fou!
j ais bricoler un super outil avec une vieille égoine dont j ais limé les dents et affuter à la pierre fine ça marche super.

donc le frein vapeur sous l osb entre l étage bas et le rdc, je le zappe,s il est inutile.
de toute façon mème si je devais rendre étanche le plafond de l étage du bas, je ne pourrais pas vu que j ais 30 spots encastrés dans le fermacell.
merci.
Messages : Env. 20
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 5 ans
 
Photographe Env. 200 message Finistere
Un sujet que j’avais loupé malheureusement. Jolie bicoque, le remplage gothique est remarquable (de la récup ?).
Un moulin à eau, donc situé dans un vallon, en plein mont d’Arrée : humidité garantie !

Je pense qu’il est illusoire de vouloir rendre sain l’étage bas sans doublage intégral. J’ai fait un doublage en béton cellulaire sur mini vide sanitaire en béton comme j’ai fait dans ma bicoque : http://www.forumconstruire.com/recits/recit-17799 . Ça marche très bien même si ma maison est probablement moins humide.

Réalisation de la dalle sur plots. Les plots, des pots pour le jardinage remplis de mortier, sont mis en place un à un. Ils portent des dalles de 40*40 cm conçues au départ pour réaliser des terrasses.



Mais de toute façon l’étage bas de ce moulin n’avait pas vocation à être habité. Je le vois plutôt comme un grand vide sanitaire. En cas de crue (s’il y en a ?), ne risque-t-on pas l’inondation ?
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 200
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 20 message Finistere
Salut et merci de votre attention
effectivement l étage bas n étais pas destiné à étre habité
à une époque ils ont bien du y stoker un peu de farine...
en tous cas cet hiver ,avec les différences de températures lors des matins de gel ,la condensation provoquée sur les murs en pierre causant carrément des ruissellements, étais impréssionnante...
le phénomène ne s est reproduis que quelques matins...
depuis mème lors de grosses pluies ou autre ,les pierres sont sèches...
le bas du mur est toujours foncé mais je verrais bien le jours ou je ferais les joints de chaux comment ça réagira.

je n ais pas encore solutionné le problème de la "fosse" anciennement emplacement des engrenages des meules avec exutoir d eau au fond...
je pense faire une dalle sur hourdi et trappe d accès .le principe d un vide sanitaire que je ventilerai à bloc... qu en pensez vous?

sinon,le batiment à le mérite de se trouver à un endroit ou la rivière est vive et en pente rapide et je ne pense pas qu il ne soit inondable (en tout cas s il a les pieds dans l eau un jours, pas mal d autres maisons auront aussi du souci à se faire...)
pas encore eu le temps de faire l historique de chantier un jour surement...
Messages : Env. 20
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 5 ans
En cache depuis le mardi 25 février 2020 à 19h24
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis rénovation de maisonArtisan
Devis rénovation de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Tout savoir sur l'isolation
Tout savoir sur l'isolation
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres de Forum Construire
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres ...
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.
Photos cloisons et isolations
Photos cloisons et isolations
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

4
abonnés
surveillent ce sujet
Voir