Retour
Menu utilisateur
Menu
 
Auteur du sujet
Bonjour,
j'ai besoin de conseils car je suis un peu perdue. je vous explique mon projet.
J'envisage d'acheter un terrain qui est vendu par mon oncle, qui a tjrs été ds la famille. c'est un terrain qui est assez humide, ou les arbres poussent bien. en sachant qu'il y a des maisons autour depuis des années.
j'ai fait une étude de sol, j'ai reçu les résultats vendredi soir. je pensais que cette étude allait m'éclairer mais finalement ce n'est pas évident pour moi de tout comprendre, 45 pages, termes techniques etc... est ce qu'il y a une personne qui aurait un peu de tps pour m'aider SVP?
merci
0
Messages : Env. 10
Dept : Ille Et Vilaine
Ancienneté : + de 4 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour la réalisation de fondations...

Allez dans la section devis fondations du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de maçons de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les maçons, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-118-devis_fondations.php
 
Membre ultra utile
Il y a au moins une page qui vous explique le type de fondation que vous devez adopter. Sinon postez ici un scan de l'étude.
0
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Eure Et Loir
Ancienneté : + de 7 ans
 
Auteur du sujet
Merci pour votre réponse. comment je peux faire pour faire un scan du compte rendu?
0
Messages : Env. 10
Dept : Ille Et Vilaine
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre ultra utile
Avec une imprimante qui fait scanner, ou toute autre appareil, à placer sur un site de stockage de fichiers gratuit
0
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Eure Et Loir
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre ultra utile
Avec une imprimante qui fait scanner, ou toute autre appareil, à placer sur un site de stockage de fichiers gratuit
0
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Eure Et Loir
Ancienneté : + de 7 ans
 
Auteur du sujet
Oui merci, je l'ai déjà sur mon ordi mais pour le mettre sur le site?
0
Messages : Env. 10
Dept : Ille Et Vilaine
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre super utile
Il faut cliquer sur l'appareil photo, et suivre les indications.
0
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 2000
Dept : Seine Maritime
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre ultra utile
0
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Eure Et Loir
Ancienneté : + de 7 ans
 
Auteur du sujet
RAPPORT
D’ÉTUDE
GÉOTECHNIQUE

Mission G1 (ES + PGC)

Cette étude s'inscrit dans le cadre de la norme 94.500 des missions type d'ingénierie
géotechnique de l'AFNOR-USG (Novembre 2013), qui suivent les étapes
d'élaboration et de réalisation de tout projet, à savoir :

ÉTAPE 1 : étude géotechnique préalable (G1)
·ES : Phase étude de site,
·PGC : Phase principes généraux de construction,
ÉTAPE 2 : étude géotechnique de conception (G2)
·AVP : Phase avant projet,
·PRO : Phase projet,
·DCE / ACT
ÉTAPE 3 : études géotechniques de réalisation
·Étude et suivi géotechnique d'exécution (G3)
1)Phase étude,
2)Phase suivi.
·Supervision géotechnique d'exécution (G4)
1)Phase étude,
2)Phase suivi.
Étude d'éléments spécifiques géotechniques
·Diagnostic géotechnique (G5).

L’étude géotechnique conduite sur le terrain, ainsi que le présent rapport
correspondent à une mission G1 (ES + PGC) de l’Union Syndicale Géotechnique.
Vous trouverez en annexe la classification, le contenu, et le schéma d’enchaînement
des missions.

Les objectifs de cette étude sont :


L’appréhension des caractéristiques géologiques, hydrogéologiques et
géotechniques des sols au droit du projet,

La présentation des principes généraux de construction des ouvrages
géotechniques, à savoir :
¨ les principes d’adaptation du futur ouvrage aux spécificités du site.
Notre mission de type G1 (ES + PGC) s’arrête à la remise de ce rapport. Elle devra
être suivie des missions de type G2-AVP, G2-PRO et DCE/ACT, G4. Ponctuellement
une mission G5 à définir par la Maîtrise d’oeuvre du projet pourra être réalisée. La
mission G3 est à la charge de l’entreprise adjudicataire des travaux.

Le caractère de cette étude est strictement de type géotechnique. Les aspects liés à
la recherche de pollution éventuelle ou à la caractérisation des ouvrages enterrés et
des incidences des vestiges et fouilles archéologiques et à l'étude des dispositifs
d'assainissement sont exclus.

1.2. RÉFÉRENTIELS
La campagne de sondages, ainsi que notre étude suivent les normes et documents
français et plus particulièrement :

Eurocodes 1 – NF-EN-1991-1 (mars 2003),
Eurocodes 7 – NF-EN-1997-1 (juin 2005) et NF-EN-1997-2 (septembre 2007),
Eurocodes 8 – NF-EN-1998-5 (septembre 2005),
HYDROGEOTECHNIQUE-NORD-ET-OUEST C.15.32043


Arrêtés du 22 octobre 2010 et du 19 juillet 2011 relatifs à la classification et aux
règles de construction parasismique applicables aux bâtiments de la classe dite
« à risque normal »,
NFP 94-261 – Calcul géotechnique – Fondations superficielles (juin 2013),
DTU 13.3 – Conception, calcul et exécution des dallages (mars 2005),
DTU 13.12 – Règles pour le calcul des fondations superficielles (mars 1988),
Normes relatives aux essais in situ et essais en laboratoire.
Pour mener à bien notre mission, les documents suivants nous ont été fournis par le
Maître d’Ouvrage :

Extrait du plan cadastral, échelle 1/2000ème, en date du 08/01/2015,
Extrait du PLU, échelle 1/2500, non daté.
Le projet n'est pas encore bien défini, aucun plan de masse ne nous a été fourni, ce
qui nous contraint à réaliser une mission de type G1 (ES+PGC).

1.3. DESCRIPTION DU PROJET AU STADE DE NOTRE MISSION

À ce stade, les informations connues sur le projet correspondent à :


La construction d'une maison individuelle sans sous-sol,

D’après les informations fournies par le maître d’ouvrage, le bâtiment étudié est
classé en catégorie géotechnique 2 :
Catégorie
géotechnique *
Classe de
conséquence Conditions de site Base des justifications
1 CC1 Simples et connues
Expérience et
reconnaissance
géotechnique qualitative
2 CC1 Complexes Reconnaissance
géotechnique et calcul 2 CC2 Simples
3 CC2 Complexes Reconnaissance
géotechnique et calculs
approfondis 3 CC3 Simples ou complexes

* Cette classification est à confirmer par le maître d’ouvrage.
Tous changements d’implantation ou d’importance du projet par rapport aux
hypothèses prises lors de l’établissement de ce rapport doivent nous être
communiqués et recevoir notre accord par écrit. Ces changements peuvent modifier
les conclusions de notre étude.



2. ÉTUDE GÉOTECHNIQUE PRÉLIMINAIRE DE SITE
MISSION G1 – ES
2.1. CONTEXTE SITOLOGIQUE ET HISTORIQUE

 Le terrain est relativement plat, avec une pente très
légèrement descendante vers le Nord-est. Il se situe à une altitude d’environ
5m NGF d’après la carte IGN, en limite des marais de Dol.

Site d’étude
Extrait de la carte IGN

Site d’étude
Extrait du plan cadastral


Sur le terrain on note actuellement la présence de graviers, en partie sud-ouest, et
de nombreux arbres et arbustes, dont des saules pleureurs reflétant l’humidité du
site. Quelques constructions en tôle, servant notamment d’abris pour animaux, sont
également notables. Des clôtures en grillage fractionnent le terrain en plusieurs
parties.


Photographie aérienne illustrant le caractère très « boisé » de la parcelle


Photographies du site (construction en tôle à gauche, clôtures en grillage fractionnant le site
en plusieurs parties à droite)

Une petite construction en pierres de type RDC se trouve à l’extérieur de la parcelle,
en bordure sud-ouest du site, ainsi qu’un puits, dont le niveau d’eau au 02 juillet 2015
est indiqué dans la section 4.2.


Construction sur la parcelle située au Sud-ouest du site d'étude

Aucun renseignement ne nous a été transmis concernant l’historique du site.
Cependant en regardant les anciennes photographies aériennes, nous pouvons
constater qu’en 1980 la parcelle était exploitée en terre agricole et aucun arbre ne
l’occupait. En 1989, la parcelle commençait à être revégétalisée. En 2001, la parcelle
était déjà très boisée.

N
Agrandissement centré sur le site d’étude d’une photographie aérienne
échelle 1/14549ème de 1980 (échelle modifiée)

N
Agrandissement centré sur le site d’étude d’une photographie aérienne
échelle 1/29217ème de 1989 (échelle modifiée)

N
Agrandissement centré sur le site d’étude d’une photographie aérienne
échelle 1/26143ème de 2001 (échelle modifiée)

2.2. CONTEXTE GÉOLOGIQUE
La carte géologique (éditions du BRGM) au 1/50000 de DOL montre
que la zone d’étude se situe à la limite des deux formations suivantes, sous les
formations de surface non mentionnées par le document :

b2SG : Briovérien non métamorphique – alternances silto-grauwackeuses
(alternance régulière de grauwackes et siltites, avec parfois intercalations de
niveaux d’argilites),
LM-Tz : Limons humifères et tourbes « Marais Noir ».

Site d’étude
N
Extrait de la carte géologique de Dol  au 1/50000ème (échelle modifiée)

2.3. CONTEXTE HYDROGÉOLOGIQUE
Dans ce contexte, un aquifère fissural est possible dans le substratum Briovérien,
dépendamment de la fracturation et l’altération subies par les massifs rocheux
initialement imperméables.

2.4. RISQUES NATURELS
Selon le portail de prévention des risques majeurs du ministère de l’Écologie, du
développement durable, des transports et des logements, les arrêtés de
catastrophes naturelles pris sur la commune sont les suivants :


2.4.1. REMONTEES DE NAPPES
Le portail Internet (www.inondationsnappes.fr) classe le site en zone de nappe subaffleurante
dans le socle et affleurante dans les sédiments :


Site d’étude
Extrait de la carte des remontées de nappes dans le socle

Site d’étude
Extrait de la carte des remontées de nappes dans les sédiments

On veillera à se rapprocher des services communaux pour connaître le niveau des
PHEC.

2.4.2. RISQUE INONDATION
La commune de ... est située dans le bassin versant du Marais de Dol.
Elle est concernée par le Plan de Prévention du Risque de Submersion Marine
PPRSM du Marais de Dol. La carte d’aléa ci-après indique que le site d’étude n’est a
priori pas concerné la submersion marine.


700m
N
Site d’étude
Zonages d’aléas du PPRSM du Marais de Dol
(http://cartelie.application.developpement-durable.gouv.fr)

2.4.3. LES PHENOMENES DE RETRAIT GONFLEMENT DES SOLS ARGILEUX
La cartographie de l’aléa des sols argileux aux phénomènes de retrait gonflement
dont un extrait est présenté ci-après classe le site en zone d’aléa moyen.

Site d’étude
N
Carte d’aléas retrait-gonflement des argiles
(http://argiles.fr)

2.4.4. BASE DE DONNEES DES CAVITES SOUTERRAINES
Aucune cavité souterraine n’a été recensée par le BRGM au droit de la zone d’étude
ou lister les cavités situées à proximité du site.


2.4.5. RISQUE DE GLISSEMENT DE TERRAIN
La zone d’étude ne se situe pas en zone de glissement de terrain.

2.5. SISMICITÉ
Depuis le 22 octobre 2010, la France dispose d’un nouveau zonage sismique
divisant le territoire national en cinq zones de sismicité croissante en fonction de la
probabilité d’occurrence des séismes (articles R563-1 à R563-8 du Code de
l’Environnement modifiés par les décrets no 2010-1254 du 22 octobre 2010 et no
2010-1255 du 22 octobre 2010, ainsi que par l’Arrêté du 22 octobre 2010) :

-une zone de sismicité 1 où il n’y a pas de prescription parasismique
particulière pour les bâtiments à risque normal (l’aléa sismique associé à
cette zone est qualifié de très faible),

-quatre zones de sismicité 2 à 5, où les règles de construction parasismique
sont applicables aux nouveaux bâtiments, et aux bâtiments anciens dans des
conditions particulières.

Les nouvelles règles de constructions parasismiques pour les bâtiments ainsi que le
nouveau zonage sismique (qui modifient les articles 563-1 à 8 du Code de
l’Environnement) sont entrées en vigueur.

Ici, le site (http://macommune.prim.net) classe la zone étudiée en zone 2.

Ces règles doivent être appliquées au moyen d’un coefficient d’importance .i attribué
à chacune des catégories d’importance du bâtiment. Les valeurs de ces coefficients
sont données par le tableau suivant :

CATEGORIE D’IMPORTANCE COEFFICIENT D’IMPORTANCE .i
I 0,8
II 1
III 1.2
IV 1.4

Ici, on retiendra .i =1


Le mouvement dû au séisme est représenté par un spectre de réponse élastique en
accélération. Il est caractérisé au niveau d’un sol rocheux (sol de classe A) par la
valeur d’accélération agr. Les valeurs des accélérations agr sont données dans le
tableau suivant :

ZONES DE SISMICITÉ agr (en m/s²)
1 (très faible) 0,4
2 (faible) 0,7
3 (modérée) 1,1
4 (moyenne) 1,6
5 (forte) 3

2
0
Messages : Env. 10
Dept : Ille Et Vilaine
Ancienneté : + de 4 ans
 
Auteur du sujet
Je vous mets tout si vous avez le courage de lire...merci

Biggrin


Dans le cadre de cette étude agr = 0,7 m/s .

L’accélération horizontale de calcul est déterminée à partir d’un sol référence de
classe A rocheux. Elle est égale au produit de l’accélération agr par le coefficient
d’importance .i.

On retiendra donc ag= agr × .i = 1x0,7 =0,7 m/s2 .

2.6. BASE DE DONNÉES DES ANCIENS SITES INDUSTRIELS ET
ACTIVITÉS DE SERVICE

Aucun ancien site industriel n’a été recensé par le BRGM au droit de la zone d’étude
ou extrait BASIAS.


3. PROGRAMME SPÉCIFIQUE D’INVESTIGATIONS
MIS EN OEUVRE
3.1. PROGRAMME SPÉCIFIQUE
Nous avons mis en oeuvre les investigations suivantes :


1 essai au pénétromètre dynamique léger, noté PD1, descendus à 4.8m de
profondeur, et 2 essais au pénétromètre dynamique de type B, descendus à
6.0m de profondeur, suivant la norme NF-EN-ISO-22476-2,

3 sondages de reconnaissances géologiques, notés SD1, SD2 et SD3, à
respectivement 10.00m, 8.20m et 15.00m de profondeur, en diamètre 64mm,
avec identification des formations traversées. Les outils ont été adaptés à la
lithologie rencontrée. Les coupes sont nécessairement approximatives en nature
et limites des couches et ne permettent pas de caractériser la blocométrie.

L’enregistrement des paramètres de forage à l’avancement avec un appareil
de type LUTZ. Cet appareil permet de mesurer :
· la vitesse instantanée d’avancement (VIA),
· le couple de rotation (CR),
· la pression de poussée (PO)
Les enregistrements sont ensuite traités par ordinateur et joints aux coupes de
sondage.
3.2. IMPLANTATION ET CALAGE ALTIMÉTRIQUE
Les sondages n’ont pas été rattachés en nivellement à ce stade de l’étude. Il sera à
envisager au moment de l’élaboration du plan topographique du site. Tout
changement d’implantation ou d’importance des constructions doit nous être
communiqué, ces changements pouvant modifier les conclusions de notre étude.

4. RÉSULTATS DES INVESTIGATIONS ET INTERPRÉTATION
MISSION G1 – PGC
4.1. LITHOLOGIE ET CARACTÉRISTIQUES GÉOTECHNIQUES
L’analyse des coupes lithologiques des différents sondages permet de schématiser la
lithologie de la manière suivante :

Description par couche :


Présence en tête, d’une couche de terre végétale (C0.Tv) reconnue comme
suit :
Sondage SD1 SD2 SD3
Profondeur du toit (m) 0.00 0.00 0.00
Profondeur du mur (m) 0.85 0.90 0.80
Épaisseur (m) 0.85 0.90 0.80

Cet horizon est de compacité modeste à élevée : 1.9 < qd < 15.9 MPa.
Ces matériaux, sensibles à l’eau, vont voir leurs caractéristiques mécaniques
diminuer par exposition à l’eau, au retour des séquences pluvieuses.



Puis des sables gris-marron, limons sableux marron à gris-verdâtre,
parfois lités (C1.0), reconnus comme suit :
Sondage SD1 SD2 SD3
Profondeur du toit (m) 0.85 0.90 0.80
Profondeur du mur (m) 6.05 5.50 6.00
Épaisseur (m) 5.20 4.60 5.20

Cet horizon est de compacité modeste à élevée : 1.5 < qd < 10.9 MPa.

Dans la partie supérieure de cet horizon, au-dessus de la nappe au moment
de la réalisation de nos sondages, ces matériaux, sensibles à l’eau, vont voir
leurs caractéristiques mécaniques diminuer par exposition à l’eau, au retour
des séquences pluvieuses.

Cet horizon correspond vraisemblablement aux limons humifères de la
formation LM-Tz indiquée au droit du site par la carte géologique.


Le travail à la tarière et au taillant ne permet pas l’établissement d’une coupe
précise. Ces niveaux sont vraisemblablement organiques et évolutifs compte
tenu du contexte géologique.


Limons gris avec brindilles végétales dégageant une forte odeur (C1.1),
reconnus comme suit :

Sondage SD1 SD2 SD3
Profondeur du toit (m) -5.50 -
Profondeur du mur (m) -6.50 -
Épaisseur (m) -1.00 -

La compacité de cet horizon n’a pas été mesurée, elle est vraisemblablement
modeste. Ces formations sont organiques et évolutives.

Cet horizon correspond vraisemblablement aux tourbes de la formation
LM-TZ indiquée au droit du site par la carte géologique.


Sables fins gris, argiles gris foncé finement litées (C2.0), reconnus comme
suit :
Sondage SD1 SD2 SD3
Profondeur du toit (m) 6.05 6.50 6.00
Profondeur du mur (m) >10.00* >8.15* >15.00*
Épaisseur (m) >3.95** >1.65** >9.00**

*fin de forage ; **épaisseur partielle

La compacité de cet horizon n’a pas été mesurée, mais elle est
vraisemblablement élevée à très élevée.

Cet horizon correspond vraisemblablement aux alternances siltograuwackeuses
+/-altérés de la formation b2SG du Briovérien indiquée
au droit du site par la carte géologique.


4.2. HYDROGÉOLOGIE
Lors de la visite de site le 02/07/2015, la hauteur d’eau dans le puits situé sur la
parcelle au Sud-ouest du site d’étude était d’environ 1.8m/TN.

Au droit des sondages SD1 et SD2, réalisés à la tarière mécanique, les premières
venues d’eau ont été observées à respectivement 4.8m et 5.5m de profondeur.
Cependant, compte-tenu du caractère limoneux des sols, le lissage des parois par la
tarière mécanique a pu retarder ces venues d’eau.

Compte-tenu du mode de foration du sondage SD3 (taillant) utilisant l’eau comme fluide
de forage, les venues d’eau n’ont pas pu être mises en évidence lors de sa réalisation,
seul un niveau d’eau en fin de forage a pu être relevé.

Trois niveaux d’eau fin de forage ont été relevés :

Date 20/07/2015
Sondage SD1 SD2 SD3
Niveau d’eau
(m/TN) 2.2 1.7 1.8

Ces niveaux d’eau ne sont pas nécessairement totalement stabilisés, notamment au
droit du sondage SD3, mais sont cohérents avec le niveau d’eau relevé dans le puits.
Ils sont susceptibles de variations.

La formation C1.0, correspondant a priori aux limons humifères indiqués sur la carte
géologique au droit du site, est donc manifestement aquifère, de même que la
formation C1.1.

La réponse piézométrique globale est en relation avec le marais de Dol.

Remarques :

Les sondages de reconnaissance se font sur une période de courte durée et le niveau
de la nappe indiqué dans le rapport ne reflète pas forcément le niveau maximum.

L’origine des fluctuations possibles est, soit naturelle (sécheresse, crue de nappe en
relation avec la situation météorologique par exemple), soit dues à des travaux ou une
modification de l’environnement aux alentours immédiats (pompages, rejets, effets
barrages, etc. .....).



On notera, par ailleurs les risques effet piscine liés à la présence de matériaux
perméables dans un environnement de matériaux potentiellement peu perméables
(présence de niveaux d’argiles).

On retiendra donc de ce site :

· les risques de remontées capillaires,
· l’existence d’une nappe libre au sein des limons humifères (couche C1.0) et
de tourbes (couche C1.1), soumise à fluctuations saisonnières et pouvant se
rapprocher du terrain en période de hautes eaux, en relation avec le marais de
Dol,
· l’existence d’un aquifère fissural au sein du substratum briovérien
(alternances silto-grauwackeuses avec intercalations de niveaux d’argilites)
plus ou moins altéré (couche C2.0).
4.3. CONDITION SISMIQUE
Au sens de la norme NF-EN-1998-1, on retiendra que le sol est à priori de classe E
ce qu’il conviendrait le cas échéant de valider par une mesure directe du VS30 par
méthode MASW par exemple. Le tableau ci-après décrit les différentes classes de
sol disponibles dans la norme.
0
Messages : Env. 10
Dept : Ille Et Vilaine
Ancienneté : + de 4 ans
 
Auteur du sujet
Et la dernière partie ! Huh



5. SYNTHÈSE DES DONNÉES DE SOL ET ALÉAS
GÉOTECHNIQUES – MISSION G1
5.1. SYNTHÈSE DES DONNÉES GÉOTECHNIQUES
Compte tenu des investigations menées, le site est marqué par la succession
lithologique et les caractéristiques mécaniques suivantes :

Lithologie Terre
végétale Limons humifères et Tourbes
Substratum
briovérien +/-altéré
(alternances siltograuwackeuses
avec
intercalations de niveaux
d’argilites)
Description
Terre
végétale
brune
Limons sableux/sables
limoneux gris marron
verdâtre +/-organiques
Tourbes (limons
gris avec brindilles
végétales
dégageant une
forte odeur)
Sables fins gris, argiles gris
foncé finement litées
N°couche C0.Tv C1.0 C1.1 C2.0
Epaisseur
(m)
SD1 0.85 5.20 ->3.95**
SD2 0.90 4.60 1.0 >1.70**
SD3 0.80 5.20 ->9.00**
Hydrogéologie
Infiltration
Remontée
de nappe
Infiltration
Nappe libre
Infiltration
Nappe libre
Infiltration
Aquifère fissuré
Compacité Modeste à
élevée
Modeste à élevée
Sols évolutifs
A priori modeste
Sols évolutifs A priori élevée à très élevée

**Epaisseur partielle (fin de forage)

5.2. ALÉAS
Les aléas géotechniques sont en relation entre autres, avec :

5.2.1. LA GEOLOGIE

Présence localisée de niveaux tourbes franches (couche C1.1), en lentilles ou
niveaux plus ou moins continus, de répartition aléatoire,

Aléas liés à l'hétérogénéité des limons humifères (couche C1.0) en nature
(passages plus ou moins sableux, possiblement argileux localement, avec
présence probable de niveaux ou lentilles organiques) et compacité,
HYDROGEOTECHNIQUE-NORD-ET-OUEST C.15.32043


Caractère évolutif des matériaux des couches C0.Tv, C1.0 et C1.1,

Aléas liés à la cote variable du toit de la couche C2.0 compacte en contexte
alluvionnaire,

Aléas liés au mode de dépôt des formations alluvionnaires du marais, pouvant
générer des variations latérales de faciès et des niveaux très organiques (débris
végétaux, anciens arbres, etc.)
5.2.2. LA NATURE DES MATERIAUX

Sensibilité à l’eau et à l’affouillement des matériaux de couche C1.0,

Sensibilité au remaniement mécanique à l’exécution de la couche C1.0,

Sensibilité moyenne des sols au phénomène de retrait-gonflement,

Caractère compressible des tourbes (C1.1).
5.2.3. L’HYDROGEOLOGIE

Aléas liés aux fluctuations saisonnières du niveau libre de la nappe ; on
rappelle que le niveau mesuré par nos soins n’est pas nécessairement
représentatif du niveau maximum de cette nappe,

Aléas liés à la mise en charge localisée de la nappe sous des passages plus
argileux de la couche C1.0.
5.2.4. L’ENVIRONNEMENT ET L’HISTORIQUE DU SITE

Présence de bâtiments à proximité de la zone d’étude, dont le niveau de
fondation n’a pas été reconnu,

Présence de nombreux arbres sur le site,

Présence possible d’arbres, racines, souches emballés dans les alluvions.



6. PRINCIPES GÉNÉRAUX D’ADAPTATION DU FUTUR
OUVRAGE AUX SPECIFICITES DU SITE
MISSION G1 – PGC
Compte tenu des contextes géologique et géotechnique détaillés ci-avant, il est exclu
de se fonder dans les couches C1.0 et C1.1, organiques et évolutives.


Si l’on souhaite construire sur ce site, la solution de fondation passe :
-par une recherche des niveaux d’assise dans la couche C2.0, ce qui implique des
fondations profondes de type pieux/micropieux, ancrées dans C2.0, soit des fiches


de fondations minimales de 10m (à valider en G2 AVP – G2 PRO), par rapport au
terrain,
-par un dallage porté décollé du sol.


Il s’agit de solutions lourdes pour le type d’ouvrage envisagé.


Elles devront être validées et dimensionnées au stade G2 AVP + G2 PRO :


-par la réalisation de forages pressiométriques profonds, descendus au minimum à
6m sous la base des fondations profondes, soit à priori à 15/18m environ,
-avec l’appui d’un projet géométriquement défini et implanté sur site,
-au stade G2 PRO par une connaissance des descentes de charge (nécessité de


faire appel à un BE béton), et vérifiées notamment au flambement, efforts parasites,
etc.



0
Messages : Env. 10
Dept : Ille Et Vilaine
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre ultra utile
Aie !

Si tu as une solution de repli, va voir ailleurs car le coût risque d’être non négligeable.

En gros : pas de fondations superficielles. Obligation de fondations par pieux ou micropieux à minimum 10 m de profondeur; Pas de dallage flottant, dallage porté avec vide type Biocofra ou plancher sur vide sanitaire.

En sachant que il s'agit d'une étude préliminaire qui sera obligatoirement suivie par une étude de sol G2 avp (environ 1500 €).

L'addition risque d'être salée (ils te le précisent, d'ailleurs "Il s’agit de solutions lourdes pour le type d’ouvrage envisagé.")

Si vraiment vous êtes intéressé, avant de signer l'achat du terrain, ayant l'étude en main, vous pouvez toujours aller voir un constructeur et demander des prix (mais sans rien signer !).

Je ne suis pas géotechnicien mais il y en a sur le forum qui pourront vous apporter un autre éclairage.

NB : au vu de ce rapport, je pense que vous avez eu raison de faire faire cette étude avant !!!
De préférence, passez par le forum pour exposer vos problèmes. Réservez les MP aux cas plus "intimes"

.
1
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 20000
Dept : Eure
Ancienneté : + de 10 ans
 
Auteur du sujet
Merci à vous d'avoir pris le temps de lire et de me donner votre avis. il est vrai que je suis déçue.
je connais une personne qui a fait construire sur un marécage et il m'a dit qu'il a fait des fondations de 50 cm, et qu'il n'a jamais vu des fondations de 10m de profondeur. vous croyez vraiment que c'est nécessaire ce genre de fondation pour une simple maison?
0
Messages : Env. 10
Dept : Ille Et Vilaine
Ancienneté : + de 4 ans
 
Slt
il a raison tournesol aiee !!
fondations onéreuses
sol pourrie .. essayez de vérifier le type de fondations avec vos voisins de parcelle
ciao
0
Messages : Env. 90
De : Chelles (77)
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre ultra utile
Nécessaire, au vu de la G1, sans doute.

Raisonnable pour construire une maison individuelle, non !

Si c'était pour un immeuble, peut-être...
De préférence, passez par le forum pour exposer vos problèmes. Réservez les MP aux cas plus "intimes"

.
0
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 20000
Dept : Eure
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre ultra utile
Tournesol a écrit:Nécessaire, au vu de la G1, sans doute.

Raisonnable pour construire une maison individuelle, non !

Si c'était pour un immeuble, peut-être...

Ne soit pas trop déçue : imagine si tu avais acheté ce terrain sans faire une étude de sol ! Là, tu aurais pu être (très) déçue.
De préférence, passez par le forum pour exposer vos problèmes. Réservez les MP aux cas plus "intimes"

.
0
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 20000
Dept : Eure
Ancienneté : + de 10 ans
 
Auteur du sujet
Oui mais c'est quoi le risque de faire des fondations moins profondes?
la personne dont je vous parlais à construit sur un marécage. il a fait faire des fondations de 50 cm sur 50 cm et la maison n'a pas bougée depuis 30 ans, pas une fissure, rien. du coup je me dis que là, ce n'est meme pas sur un marécage alors...
0
Messages : Env. 10
Dept : Ille Et Vilaine
Ancienneté : + de 4 ans
 
Bonjour,
le risque est que ça tasse dans le temps et voir des fissures +autres risques ..
le sol n'est pas partout pareil et il se comporte différemment dans le temps.
alors il vaut mieux avoir des assurances .
0
Messages : Env. 90
De : Chelles (77)
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre utile
Avec une étude présiométrique de type G2 AVP il est peut-être* possible de conclure en radier, ce qui pourrais réduire légèrement les coûts des fondation mais ça resterais toujours une solution plus onéreuse que des semelles filantes.

Je me situe en Vendée et avec les marais vers Challans nous avons souvent les mêmes problèmes que vous avec un toit de fondation vers les 6 à 10 mètre de profondeur.
Les maçons ont tellement l'habitude que même sans étude il passe en radier leurs fondation. (ce qui n'est pas toujours la solution la meilleur j'en conviens).

Le risque en plus des fissurations est un tassement important par manque de portance de ton sol et donc pas forcément de fissure mais des problèmes au niveau de tes évacuation d'eau avec rupture des canalisation ou perte de pente d'écoulement...
0
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 300
Dept : Vendee
Ancienneté : + de 4 ans
 
Auteur du sujet
Merci à tous pour vos réponses. j'ai pris rdv avec un architecte je verrais bien ce qu'il va me dire.
0
Messages : Env. 10
Dept : Ille Et Vilaine
Ancienneté : + de 4 ans
En cache depuis le samedi 16 novembre 2019 à 07h18
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis fondationsArtisan
Devis fondations
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Tout savoir sur les fondations
Tout savoir sur les fondations
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos fondations - VS
Photos fondations - VS
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Temps de séchage du béton
Temps de séchage du béton
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

4
abonnés
surveillent ce sujet
Voir