Retour
Menu utilisateur
Menu

Maison ossature bois alpes maritimes, bonne idée?

Ce sujet comporte 6 messages et a été affiché 90 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
1
personne
surveille ce sujet
 
Env. 20 message Alpes Maritimes
Bonjour a tous,

Nous envisageons une construction ossature bois recouverte d'enduit (pas le choix dans notre commune), mais je me pose 2 questions sur cela:
- a priori nous sommes en zone termites "faibles", je sais bien que le discours commercial sera "aucun probleme, le bos est traité", mais y a t'il une explication claire du comment c'est possible d'eviter tout risque? Je ne suis pas specialement inquiet sur ce point, mais en cas de revente j'aimerais pouvoir etre assez convaincant
- Nous sommes dans une zone ou les temperatures sont elevées (mais rarement TRES elevées) pendant de longues périodes, avec des temperatures qui baissent assez peu la nuit. Est-ce que l'ossature bois est adaptée a cela? Et quelles sont les solutions (en dehors de la clim) pour bien gerer la temperature en été? La laine de bois?

Merci pour vos avis éclairés
Messages : Env. 20
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 2 mois
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour la construction d'une maison bois...

Allez dans la section devis maison bois du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de constructeurs bois de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les constructeurs bois, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-60-devis_maison_bois.php
 
Membre ultra utile Env. 10000 message Rhone
Bonjour,
Pas de retour d'expérience, mais quelques pistes de réflexions :

1) Les termites ne se déplacent pas à l'air libre, elles font des sortes de "cordons" (dans lesquels elles circulent dans des tunnels) pour avancer vers leur source de nourriture. Vous verriez donc ces cordons si le bois est surélevé, par un surbot en béton par exemple (le bas du mur bois doit être à 20cm mini du sol fini). Il faudra alors bien faire descendre l'enduit sur la maçonnerie pour isoler le bois.

Plus d'infos : https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/dgaln_guide[...]ermite_janvier_2013.pdf

2) Le bois n'est pas génial pour le confort d'été par rapport à une construction maçonnée car il manque d'inertie. Il faut donc en apporter :
- isolants avec un fort déphasage (fibre de bois, ouate de cellulose, laine minérale dense ...) et pas trop mégoter sur l'épaisseur (l'isolant ça fonctionne dans les 2 sens : pour empêcher la chaleur de sortir en hiver, mais aussi l'empêcher d'entrer en été)
- apporter de l'inertie à l'intérieur (enduits terre pas trop fin sur les murs, plaques de fermacell plutôt que placo, briques de terre compressée, refends maçonnés, chape ou dalle béton, ... bref il faut de la masse)
- se protéger des apports de chaleur externes et internes (surisolation du ballon d'eau chaude, protection sur les fenêtres, notamment volets roulant ou BSO à l'ouest et casquette ou débord de toit au sud, éviter les raclettes en été, étanchéité à l'air au top)
PS : attention aux volets roulant alu sombres (genre le très célèbre RAL7016 - gris anthracite, très joli et très à la mode) qui peuvent avoir tendance à pomper pas mal de chaleur (et devenir très chaud au toucher), et à en restituer une partie via des rayonnement infrarouge. Je ne sais pas à quel point ça peut jouer sur la température intérieur en revanche, je ne suis pas certain par contre que ce soit négligeable.

Enfin il faudra pouvoir faire courant d'air la nuit lorsque la température redescend (la VMC même en vitesse rapide ne suffira pas). En revanche si la température ne redescend pas la nuit, il n'y aura pas grand chose à faire hormis passer à la clim (mais là on parle de maximum quelques nuits par an : seulement les périodes de canicule). Les constructions maçonnées ne seront pas beaucoup mieux si la période de canicule dure un peu.

Un copain est en cours de construction d'une maison bois avec isolation paille. Il a senti une nette différence de température entre les pièces où le fermacell n'était pas encore posé (paille à nu sur le mur), et celles où les plaques étaient fini de poser (pourtant sous le toit). Il doit y avoir peut-être 1°C de différence mais ça se sentait.
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 20 message Alpes Maritimes
Woofy a écrit:Bonjour,
Pas de retour d'expérience, mais quelques pistes de réflexions :

1) Les termites ne se déplacent pas à l'air libre, elles font des sortes de "cordons" (dans lesquels elles circulent dans des tunnels) pour avancer vers leur source de nourriture. Vous verriez donc ces cordons si le bois est surélevé, par un surbot en béton par exemple (le bas du mur bois doit être à 20cm mini du sol fini). Il faudra alors bien faire descendre l'enduit sur la maçonnerie pour isoler le bois.

Plus d'infos : https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/dgaln_guide[...]ermite_janvier_2013.pdf

2) Le bois n'est pas génial pour le confort d'été par rapport à une construction maçonnée car il manque d'inertie. Il faut donc en apporter :
- isolants avec un fort déphasage (fibre de bois, ouate de cellulose, laine minérale dense ...) et pas trop mégoter sur l'épaisseur (l'isolant ça fonctionne dans les 2 sens : pour empêcher la chaleur de sortir en hiver, mais aussi l'empêcher d'entrer en été)
- apporter de l'inertie à l'intérieur (enduits terre pas trop fin sur les murs, plaques de fermacell plutôt que placo, briques de terre compressée, refends maçonnés, chape ou dalle béton, ... bref il faut de la masse)
- se protéger des apports de chaleur externes et internes (surisolation du ballon d'eau chaude, protection sur les fenêtres, notamment volets roulant ou BSO à l'ouest et casquette ou débord de toit au sud, éviter les raclettes en été, étanchéité à l'air au top)
PS : attention aux volets roulant alu sombres (genre le très célèbre RAL7016 - gris anthracite, très joli et très à la mode) qui peuvent avoir tendance à pomper pas mal de chaleur (et devenir très chaud au toucher), et à en restituer une partie via des rayonnement infrarouge. Je ne sais pas à quel point ça peut jouer sur la température intérieur en revanche, je ne suis pas certain par contre que ce soit négligeable.

Enfin il faudra pouvoir faire courant d'air la nuit lorsque la température redescend (la VMC même en vitesse rapide ne suffira pas). En revanche si la température ne redescend pas la nuit, il n'y aura pas grand chose à faire hormis passer à la clim (mais là on parle de maximum quelques nuits par an : seulement les périodes de canicule). Les constructions maçonnées ne seront pas beaucoup mieux si la période de canicule dure un peu.

Un copain est en cours de construction d'une maison bois avec isolation paille. Il a senti une nette différence de température entre les pièces où le fermacell n'était pas encore posé (paille à nu sur le mur), et celles où les plaques étaient fini de poser (pourtant sous le toit). Il doit y avoir peut-être 1°C de différence mais ça se sentait.

Merci.
1) Pour les termites tant que le bois n'est pas a l'air libre, aucun risque donc?

2) Je vois souvent evoquer cette notion d'inertie, mais j'ai du mal a comprendre en quoi cela va pouvoir m'aider dans une region ou de toute facon la temperature meme au petit matin atteint facilement 23-24 degrés, mais ne depasse pas beaucoup plus de 32-33 au plus chaud, et ce sur de longues periodes: par exemple: https://actu.orange.fr/societe/videos/chaleur-record-de-temp[...]ice-CNT000001iaY58.html
Au final seule la clim peut fonctionner pour evacuer la chaleur, est-ce que dans ce cas la bonne isolation d'une maison ossature bois est aussi benefique l'été tant que l'on minimise aussi les apports solaires?
Je note la mise en garde contre les volets gris foncé, c'est vrai que c'est a la mode et est proposé par defaut par les constructeurs, c'est peut etre plus joli que le blanc mais si c'est pour avoir un four devant sa fenetre...
Messages : Env. 20
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 2 mois
 
Membre ultra utile Env. 10000 message Rhone
1) Je ne suis pas spécialiste, mais je dirais qu'à priori oui. Du moins il faut s'assurer qu'il n'y a aucun passage depuis le sol permettant d'accéder aux éléments bois, donc attention aux petits trous, et l'isolant doit être bien enduit partout, même au-dessous (ou alors il doit y avoir une grille d'arrêt ou quelque chose, je ne sais pas trop).

2) Quelques principes physiques pour aider à comprendre :
la température ressentie est une moyenne entre la température de l'air, et la température des parois avoisinantes. Si vous êtes nu dans la salle de bain prêt à prendre votre douche, que les parois sont à 18°C, il faudra que l'air soit à 24°C pour avoir un ressenti de 21°C et ne pas avoir froid.

Il faut également voir la chaleur comme une quantité : les calories.

Je vais résumer et faire des approximations grossières, mais en gros, un matériaux va stocker des calories jusqu'à atteindre sa capacité thermique maximale. A ce moment là, il cesse de stocker les calories et va "rayonner" de la chaleur si jamais la température de l'air ambiant descend en dessous de sa température à lui.
La masse des matériaux permet donc de stocker les calories en trop dans l'habitation (celles notamment générées par les utilisations humaines). Tant que le matériau stocke, l'air reste tempéré. Dès qu'il est "plein", alors l'air commence à chauffer et la température augmente dans la maison.

Et on utilise les températures plus fraiches de la nuit pour ventiler (par courant d'air) et faire restituer les calories stockées dans la journée, avant de recommencer le lendemain.


En revanche il ne faut pas que cela empêche de protéger l'habitation du soleil : même avec une très forte inertie, les calories qui sont apportées par les rayons solaires directs dans la maison sont bien trop importantes pour ne pas saturer l'inertie de la maison avant que le soleil ne se couche, et avoir une fournaise l'après-midi.

Enfin, il faut également remettre dans le contexte la température ressentie. 23°C, en hiver, c'est chaud voire très chaud.
25°C en période de fortes chaleurs c'est presque frais.

Les heures les plus froides sont vers 5h du matin en été, si vous parvenez à redescendre la température intérieure à 22°C, et à ne pas la faire dépasser 26/27°C en fin de journée, ça reste acceptable pour quelques jours par an.
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 20 message Alpes Maritimes
Woofy a écrit:2) Quelques principes physiques pour aider à comprendre :
la température ressentie est une moyenne entre la température de l'air, et la température des parois avoisinantes. Si vous êtes nu dans la salle de bain prêt à prendre votre douche, que les parois sont à 18°C, il faudra que l'air soit à 24°C pour avoir un ressenti de 21°C et ne pas avoir froid.

Il faut également voir la chaleur comme une quantité : les calories.

Je vais résumer et faire des approximations grossières, mais en gros, un matériaux va stocker des calories jusqu'à atteindre sa capacité thermique maximale. A ce moment là, il cesse de stocker les calories et va "rayonner" de la chaleur si jamais la température de l'air ambiant descend en dessous de sa température à lui.
La masse des matériaux permet donc de stocker les calories en trop dans l'habitation (celles notamment générées par les utilisations humaines). Tant que le matériau stocke, l'air reste tempéré. Dès qu'il est "plein", alors l'air commence à chauffer et la température augmente dans la maison.

Et on utilise les températures plus fraiches de la nuit pour ventiler (par courant d'air) et faire restituer les calories stockées dans la journée, avant de recommencer le lendemain.


En revanche il ne faut pas que cela empêche de protéger l'habitation du soleil : même avec une très forte inertie, les calories qui sont apportées par les rayons solaires directs dans la maison sont bien trop importantes pour ne pas saturer l'inertie de la maison avant que le soleil ne se couche, et avoir une fournaise l'après-midi.

Enfin, il faut également remettre dans le contexte la température ressentie. 23°C, en hiver, c'est chaud voire très chaud.
25°C en période de fortes chaleurs c'est presque frais.

Les heures les plus froides sont vers 5h du matin en été, si vous parvenez à redescendre la température intérieure à 22°C, et à ne pas la faire dépasser 26/27°C en fin de journée, ça reste acceptable pour quelques jours par an.

C'est la partie de la fin qui me perturbe, en gros il faudrait se reveiller a 4-5h du mat pour ouvrir les fenetres, et dans la region ca n'est pas quelques jours par an de canicule c'est plus de 2 mois quasi continus ou c'est comme cela.
Mais serait-ce different avec un autre type de construction?
Messages : Env. 20
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 2 mois
 
Membre ultra utile Env. 10000 message Rhone
Non, vous les laissez ouvertes toute la nuit (de toute façon ce n'est pas en surventilant 10 minutes que ça va baisser, l'air transporte peu de calories par rapport à ce que peuvent stocker des matériaux lourds).

La canicule c'est quand ça ne redescend pas la nuit, là peu importe les matériaux ça ne changer pas.

Il faut doser l'inertie. Pas d'inertie et vous avez des changements de températures rapides si jamais l'isolation ne suffit pas. Trop d'inertie et la maison met du temps à se réchauffer (ou se refroidir) lorsque vous en faites la demande (radiateur ou clim par exemple).
J'avoue que je ne sais pas trop non plus, je n'ai pas d'expérience (encore) dans tous ces types de constructions. Une étude thermique dynamique pourrait vous aider à voir comment se comporte une habitation, mais bon ce n'est pas donné et il faut que le projet soit déjà assez avancé.
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 4 ans
En cache depuis le mardi 13 avril 2021 à 18h05
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis maison boisArtisan
Devis maison bois
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Une maison bois, ça coute combien ?
Une maison bois, ça coute combien ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos de constructions de maisons en bois
Photos de constructions de maisons en bois
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
11 constructions aux matériaux différents
11 constructions aux matériaux différents
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

1
personne
surveille ce sujet
Voir