Retour
Menu utilisateur
Menu

Présentation du projet :


Habitant l'Oise nous recherchions depuis 2012 une maison à Saint-Raphaël pour notre retraite, finalement c'est un terrain qu'on trouve, mais avant le démarrage des travaux ça aura été laborieux.

07/2015 Nous trouvons sur le bon coin un terrain de 1500 m² à Saint-Raphaël.
01/2016 Signature chez le notaire, long délai de réalisation du fait de la négociation, puis du plan de bornage qui n'existait pas mais surtout de l'incompétence du clerc rédigeant l'acte.
Contact par mail avec 6 constructeurs à qui nous envoyons notre projet (Prisme, Maison Familiale, Ballency, Mas Provence, PCA et Les Maisons du Soleil)
02/2016 nous rencontrons les constructeurs à l'exception de Maisons du Soleil pour cause d'insdisponibilité durant notre séjour.
Bon contact et échanges avec tous à l'exception de Maison Familiale arrivé en retard et sans les documents que nous lui avions adressés.
Chacun nous demande des documents complémentaires que nous leur adressons à notre retour.
Nous faisons réaliser un relevé altimétrique que nous adressons aux constructeurs.
Les plus réactifs sont Maisons du Soleil et Ballency qui réalisent rapidement des plans, aucune nouvelle de Maison Familale, nous ne les relançons pas non plus.
03/2016 Mas Provence nous présente une alternative à nos plans, nous la repoussons car elle n'intègre pas certains de nos impératifs, Prisme se contente de travailler sur les plans que nous lui avons fournis.
PCA en arrêt maladie.
04/2016 Mas Provence nous présente de nouveaux plans, Maisons Du Soleil et Ballency nous ont déjà remis une offre.
Nous faisons réaliser une étude de sol que nous adressons aux constructeurs, le terrain nécessite un approfondissement des fouilles.
Après reprise de contact plus aucune nouvelle de PCA, nous ne les relançons pas non plus
05/2016 Prisme nous apprend qu'on ne pourra pas mettre une cheminée car la distance des 8 m entre la souche de la cheminée et la façade de l'étage n'est pas respectée ... le moral est à plat, pourquoi ne pas l'avoir dit tout de suite! Certains nous répondent qu'ils pensaient qu'on voulait un poêle à pellets alors que nous avions précisé qu'il fallait prévoir un renforcement de plancher pour une cheminée!
06/2016 Nouveau plan transmis aux 4 constructeurs, Maisons du Soleil et Ballency réagissent très vite en nous retournant plan et offre.
07/2016 Pas pleinement satisfait du nouveau plan réalisé un troisième est envoyé aux constructeurs.
08/2016 Les 4 constructeurs nous ont remis leurs offres (Maisons du Soleil ne nous a pas transmis les derniers plans), écart de coût de l'ordre de 5 à 10% sauf Prisme de l'ordre de -25%.
On décide d'approfondir avec Prisme, nombreuses questions pour en arriver à une nouvelle offre majorée de 10%, sous prétexte des fondations spéciales alors qu'ils avaient l'étude de sol. Puis encore majorée de 5%.
Délais de retours des plans modifiés anormalement longs avec régulièrement des erreurs.
12/2016 Lassé des délais de réponse on décide d'abandonner Prisme.
On liste une série de questions qu'on envoi aux 3 constructeurs restants.
01/2017 Maisons du Soleil répond partiellement et Ballancy malgré un rendez-vous téléphonique ne répond pas (dommage car c'était leur descriptif le mieux détaillé).
02/2017 On décide de poursuivre avec Mas Provence. On affine notre projet avec les options souhaitées mais là également on rencontre des délais de réponse anormalement longs, à tel point qu'on finit par leur dire en envisageant sérieusement d'aller voir ailleurs.
06/2017 Mise en vente de notre maison.
07/2017 Afin de fixer l'altimétrie de la maison on fait appel à un terrassier pour rechercher le tabouret des eaux usées et en même temps faire abattre les arbres gênants.
09/2017 On est enfin d'accord et la signature du CCMI se fait à la foire de Paris ou Mas Provence expose, mais même à ce moment là il aura fallu encore porter des annotations, entre autre sur le mur d'enrochement que nous souhaitons coté vallon avec déplacement du ru sur quelques mètres.
11/2017 Envoi du permis de construire, un mois de plus que ce qui était prévu.
12/2017 La construction étant dans une zone à risque d'incendie la mairie demande une attestation de conformité des menuiseries. Encore du temps de perdu, MP aurait dut le savoir et faire réaliser cette étude plus tôt (Prisme nous en avait parlé) d'autant plus que pour cette même raison il nous a été imposé par MP des volets sur les pièces qui n'en nécessitent pas ( WC, escalier, dressing, etc). Le rapport effectué par une société extérieure fait ressortir que le lotissement n'est plus aux normes en matière d'incendie (arrêté préfectoral de 2015), il faut faire réaliser des travaux d'installation de poteaux d'incendie. L'ASL réagit immédiatement et passe commande des travaux.
02/2018 Toutes les pièces complémentaires au PC ont été déposées
03/2018 Refus du mur d'enrochement car il coupe l’écoulement du ru. En effet le plan ne redessine pas le lit et les versants (le plan transmis à MP les dessinait). MP nous conseille de redéposer un plan sans déplacement du ru car ce serait long pour obtenir l'autorisation de l'implantation souhaitée. A contre cœur on accepte.
04/2018 Le permis est accepté, affichage du panneau et mandat à huissier pour constat sur 3 mois. On informe MP qu'on attendra que les recours soient purgés avant de commencer les travaux et que ceux-ci commenceront par le mur d'enrochement ce qui amène une ouverture du chantier de la maison à fin août.
Signature du compromis de vente de notre maison, nous serons donc sur place en juillet pour suivre les travaux.
05/2018 Première rencontre avec CDT en charge de notre projet, très bon contact comme d'ailleurs avec l'ensemble de l'équipe de MP. Différentes mises au point et nombreuses questions en suspens qui vont nous occuper, début de réunion 14h, fin de réunion 21h.
On profite de ce séjour de quelques jours pour aller en mairie afin de connaitre les démarches à effectuer pour obtenir l'implantation du mur d'enrochement comme nous le souhaitions.
On obtient un rdv sous 24h avec l'instructeur de notre dossier qui comprend parfaitement notre demande mais il faut l'autorisation de la Cavem qui est en charge des eaux, il nous communique les coordonnées du directeur responsable de ce service, merci à notre instructeur pour sa disponibilité.
On obtient également un rdv le lendemain avec le responsable de la Cavem, encore merci pour sa disponibilité, qui après écoute de notre souhait et lecture du plan nous informe que ça ne nécessite pas d'étude hydraulique complémentaire et qu'il n'est pas opposé au déplacement du lit dès lors que les largeurs du ru et de ses versants seront remodelés à l'identique, notre moral est au beau fixe. Il confirme sa position à l'urbanisme.
06/2018 On demande à MP de déposer un permis modificatif pour le mur d'enrochement, on en profite pour changer la couleur des menuiseries en anthracite.
Notre maison est vendue, nous sommes locataires à Saint-Raphaël.
07/2018 Il faudra à nouveau signifier à MP notre mécontentement sur leur lenteur administrative pour que la demande de modification soit envoyée (1 mois de délai)
Le permis modificatif est accordé fin juillet.

Picto list Sommaire du récit :

Picto list Photos du récit :

Option de lecture :

Le récit de la construction :

Option de lecture :
 
Membre ultra utile
C'est un projet qui a nécessité de longs mois de discussions mais quel plaisir quand la première brique sera posée Biggrin
Avez vous des plans à nous partager ?
0
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 6000
Dept : Gers
Ancienneté : + de 1 an
 
Auteur du sujet
Oui ça a été long, très long, trop long, à la signature du terrain nous espérions pouvoir nous installer à l'été 2017, si tout va bien ce sera pour 2019, 2 ans de retard.
La maison ne sera pas en brique mais en agglo.
Je mettrai prochainement les plans dans le récit, ils sont peu différents de ceux que j'avais postés dans le forum "plan"
0
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +3 mois.
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
Article

« L'enrochement et le terrassement de la plate forme »

Gros oeuvre > Terrassement Par rveve le 09/09/2018 à 09h12
Courant août nouveau rdv avec le CDT pour l'électricté. Les mises au point du précédent entretien n'ont pas été repportées sur les plans ... on recommence, 3 h de perdu. On établi le plan électrique (que j'avais déjà  réalisé et il est annexé au CCMI, quelques modifications). Début d'entretien 14h, fin d'entretien 20h.
Avant l'achat du terrain nous avions contacté deux terrassiers pour avoir une idée du coût d'un mur d'enrochement, puis nous avions demandé un chiffrage à deux constructeurs. Vu les écarts de prix nous avons fait ressortir tout le terrassement et VRD du CCMI et choisi l'un des deux que nous avions contactés.
Début août il a pu commencer l'enrochement et il a fini trois semaines plus tard.
La semaine suivante le géomètre matérialisait sur le terrain les axes de la maison et quelques jours plus tard le CDT et le maçon faisait l'implantation  de la plate forme. Dans la foulée notre terrassier réalisait le terrassement par déblai/remblai, du coup très peu de reliquat de terre.
Il est prévu pour la semaine prochaine, l'implantation et le terrassement des fouilles et la réalisation des fondations.
Pour nous ce sera la visite des cuisines, carrelage, cheminée.
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre ultra utile
Bonjour,

Pourriez vous me donner une idée du prix pour l'enrochement svp ?
Je vais devoir en faire un de 15 mètres de long sur 2m50 de haut et je n'ai aucune idée des prix pratiqués....
Merci par avance
0
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 6000
Dept : Gers
Ancienneté : + de 1 an
 
Auteur du sujet
Bonjour,
Dans mon cas c'est du 600€ le mètre linéaire mais le mur fait de 1.50m à 3m de haut, avec drain, mais sans facturation de remblai.
Les terrassiers ne chiffrent pas en mètre linéaire mais en m², il est donc préférable de demander des devis forfaitaires en précisant bien l'altimétrie finie souhaitée car c'est bien compliqué pour s'y retrouver car on ne connait pas la surface des pierres ni leur hauteur. Le prix annoncé ressortait à 200€ le m²
0
Edité 3 fois, la dernière fois il y a +3 mois.
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre ultra utile
rveve a écrit:Bonjour,
Dans mon cas c'est du 600€ le mètre linéaire mais le mur fait de 1.50m à 3m de haut, avec drain, mais sans facturation de remblai.
Les terrassiers ne chiffrent pas en mètre linéaire mais en m², il est donc préférable de demander des devis forfaitaires en précisant bien l'altimétrie finie souhaitée car c'est bien compliqué pour s'y retrouver car on ne connait pas la surface des pierres n'y leur hauteur. Le prix linéaire annoncé ressortait à 200€ me m²


Merci beaucoup pour ces précisions. Et bien ce n'est pas donné ! Et c'était des frais non prévus, va falloir qu'on regarde ça de plus près....
0
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 6000
Dept : Gers
Ancienneté : + de 1 an
Article

« Fouilles et Fondations »

Gros oeuvre > Fondations - vide sanitaire - dalle Par rveve le 25/09/2018 à 15h24
Fouilles réalisées avec approfondissement allant par endroit jusqu'à 1,80m, du coup petit tas de terre.
Aussitôt creusées, aussitôt remplies, puis une semaine plus tard qu'annoncé ferraillage et coulage des fondations.

Premier désaccord avec le CDT, car l'endroit le moins profond des fouilles ne faisait que 40cm alors que le CCMI évoque des fondations de 50x50. Alors certes je veux bien que les fondations ne nécessitent pas forcément pareille hauteur, mais dans ce cas pourquoi le préciser dans le contrat?
Second point de différent concernant les ventilations du VS que je veux au dessus du sol fini.
Troisième différent sur le joint de fractionnement du carrelage que je ne veux pas.
Quatrième différent sur le doublage du mur de refend pour passer l'électricité, refusé car ça diminuerait la dimension de la pièce.
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
Article

« Elévation du vide sanitaire »

Gros oeuvre > Fondations - vide sanitaire - dalle Par rveve le 26/11/2018 à 07h36
Les différents avec le CDT 3 et 4 sont en principe réglés, le 3 par la pose d'une chape anhydrite (plus value) et le 4 par ? ce sera donc à surveiller.

Avec 4 semaines de retard sur ce qui était prévu l'élévation des murs du vide sanitaire et la pose du plancher ont été réalisés, on est maintenant en attente du plombier avant coulage de la dalle de compression, plombier en principe prévu pour cette semaine.

J'ai ainsi découvert qu'il existait maintenant des agglos ciment rectifiés à coller comme les briques, ce qui ne m'a pas plu, j'ai donc demandé des agglos classiques avec pose traditionnelle au mortier. Autre découverte les agglos utilisés ne font plus 20 cm de hauteur mais 18.5.
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
Article

« Elevation des murs »

Gros oeuvre > Elévation des murs - étage Par rveve le 19/12/2018 à 10h28
En quatre semaines ça a bien avancé dalle et cunettes du drain coulées et élévation des murs, on s'approche de la hauteur des linteaux.
Alors que j'étais surpris par la hauteur des agglos utilisés pour le vide sanitaire là pour les murs ce sont des 25cm de hauteur qui sont utilisés.
Les conduits d'aération du vide sanitaire sont bien posés à la hauteur souhaité, ça n'a pas posé de problème au maçon, juste un peu plus de travail puisqu'il a fallu les enfermer dans du béton, tant le maçon que le CDT me disaient que c'était la première fois qu'ils le faisaient.
Gros désaccord avec le CDT sur la hauteur de la dalle du garage qui a été coulée quasiment à même hauteur que celle de la maison alors que je voulais des sols finis à même hauteur et que la maison nécessite 13cm de réservation pour isolation et canalisations ce qui ne sera pas le cas dans le garage ...
Les coffrages polystyrène sont arrivés pour les volets roulants, les angles arrondis et les poteaux de la terrasse, ceux des poteaux ont l'air vraiment bien avec angles chanfreinés
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
Article

« Fin de la maçonnerie »

Gros oeuvre > Elévation des murs - étage Par rveve le 28/02/2019 à 14h14
Deux mois plus tard ça a bien avancé.
La maçonnerie est terminée et le couvreur a commencé en début de semaine. On peut dire que la maison prend forme.
Les angles arrondis extérieurs on été réalisés, il s'agit en fait d'arrondis relativement grand (environ 10cm). Ça donne un style mais je ne suis pas vraiment enchanté car je crains que ce soit source d'arrivée d'humidité puisque les angles du vide sanitaire ne sont pas arrondis mais droits et donc saillants par rapport aux angles arrondis.
Le planning à venir annoncé par le CDT nous permet d'espérer un avancement rapide vers la fin.
0
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +8 mois.
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Bonjour,

J'adore les plans de votre maison. Je souhaite également faire construire une villa de ce type à Saint-Raphael. Dans quel quartier avez-vous trouvé le terrain? Quel était le budget total de votre projet? Quel pourcentage du projet représente le terrain?

En vous remerciant,
Christophe
1
Messages : Env. 10
Dept : Var
Ancienneté : + de 8 mois
 
Auteur du sujet
Bonjour,

Nous avons trouvé ce terrain dans le haut de Valescure.
Le budget est de 880K€, moitié terrain, moitié construction... le soleil et la mer coûtent très cher.

Pour ce qui est de nos plans on s'aperçoit qu'on a fait deux erreurs, la première pour la cheminée car la faible hauteur de conduit va nous restreindre dans le choix et la seconde, plus grave, du fait d'avoir fait un séjour ouvert en angle supérieur à 90° (130°) ce qui va nous poser un sérieux problème pour la calepinage du carrelage, dommage que personne n'ait attiré notre attention sur ce point, j'espère que ce message servira à d'autres car c'est vraiment à proscrire, sauf si sol envisagé en béton ciré.
2
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre ultra utile
ça faisait longtemps que je n'étais pas venue sur votre récit. Je vous que ça a bien avancé de votre coté, vous devez être ravis J'adore !
0
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 6000
Dept : Gers
Ancienneté : + de 1 an
 
Auteur du sujet
Bonjour
Oui ça a bien avancé, pas autant que chez vous, et malheureusement plus ça avance et moins je suis satisfait!
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre ultra utile
rveve a écrit:Bonjour
Oui ça a bien avancé, pas autant que chez vous, et malheureusement plus ça avance et moins je suis satisfait!


Oh mince, le travail n'est plus aussi bien réalisé qu'au début ?
Sur quels points avez vous des problèmes ?
0
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 6000
Dept : Gers
Ancienneté : + de 1 an
 
Bonjour,

Piscine et aménagement extérieur compris? C'est un beau budget. Pour le calepinage du carrelage j’espère que vous trouverez une solution satisfaisante.
 



rveve a écrit:Bonjour,

Nous avons trouvé ce terrain dans le haut de Valescure.
Le budget est de 880K€, moitié terrain, moitié construction... le soleil et la mer coûtent très cher.

Pour ce qui est de nos plans on s'aperçoit qu'on a fait deux erreurs, la première pour la cheminée car la faible hauteur de conduit va nous restreindre dans le choix et la seconde, plus grave, du fait d'avoir fait un séjour ouvert en angle supérieur à 90° (130°) ce qui va nous poser un sérieux problème pour la calepinage du carrelage, dommage que personne n'ait attiré notre attention sur ce point, j'espère que ce message servira à d'autres car c'est vraiment à proscrire, sauf si sol envisagé en béton ciré.
0
Messages : Env. 10
Dept : Var
Ancienneté : + de 8 mois
 
Auteur du sujet
chrisafs a écrit:Bonjour,

Piscine et aménagement extérieur compris? C'est un beau budget. Pour le calepinage du carrelage j’espère que vous trouverez une solution satisfaisante.
 

Bonjour,
Même pas, le soleil est vraiment hors de prix.
Pour le calepinage on s'arrache les cheveux, je vais finir chauve sous peu.
Et pour les problèmes j'y reviendrai
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Bonjour , beau projet, quelle est la surface totale habitable et celle du garage svp ?
0
Messages : Env. 10
Dept : Var
Ancienneté : + de 6 mois
 
Auteur du sujet
Bonjour,
Sur le plan 176m², en réalité surement un peu moins, j'y reviendrai, et le garage 42m², prévu pour 2 voitures, à l'origine il était prévu à 46m² (+0.50 en largeur) pour être plus confortable à l'ouverture des portières mais l'ensemble avec les limites séparatives à respecter ne rentrait plus dans le terrain.
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Auteur du sujet
Mon désappointement sur le travail réalisé ne me donnait pas envie de continuer ce récit mais je décide de le reprendre car je pense que la triste expérience que je vis actuellement doit être relatée pour servir à la communauté et essayer d'éviter que cela n'arrive à d'autres.

Le 16/03 les couvreurs avaient terminé leur travail et les menuiseries extérieures étaient posées.
C'est à la suite de ces deux prestations réalisées que j'avais posté mon message du 17/03 ou j'évoquais mon insatisfaction grandissante.

Les nouveaux points de mécontentement (additionnels à ceux déjà évoqués) :
Par les couvreurs :
Tuiles posées sans aucune recherche d'harmonie de mélange des couleurs des tuiles (tuiles vieillies avec plusieurs nuances de couleurs)
Pannes du garage fixées sur des platines avec seulement deux vis alors que les platines sont prévues pour un minimum de 4 vis
Tuiles faitières bouchées au ciment alors qu'il existe des faitières d'about
Projection de ciment sur les murs du vide sanitaire empêchant la réalisation de l'étanchéité prévue
Baguettes de solin très apparentes et disgracieuses du fait des angles arrondis de la maçonnerie
Quelques tuiles mal emboitées
Poinçon curieusement posé
et pour couronner, épandage journalier de détritus de nourriture, d'emballages de boissons et de tabac sur le terrain.

Pour les menuiseries :
Nous avons opté sur les baies pour des volets à lames orientables. Ces volets étant plus volumineux nécessitent des réservations plus importantes en maçonnerie, ce qui a été intégré (du moins partiellement, j'y reviendrai) dans le coffrage mais pas dans l'épaisseur des murs au niveau des tableaux.
Pour préparer la pose des baies à galandage des semelles en mortier ont été réalisées au nu intérieur des tableaux.
A un moment le CDT a du se rendre compte qu'un problème allait se poser pour la pose des baies car les emplacements des volets étaient plus larges que l'épaisseur des murs et il a fait élargir l'épaisseur des murs en faisant coller des planelles sur les murs, à l'intérieur. Certes les épaisseurs ainsi obtenues sont identiques à celles des coffrages des linteaux mais à la pose de la première baie je me suis rendu compte que le seuil ciment débordait alors dans le tableau du fait qu'il avait été réalisé avant la pose des planelles, ce qui poserait alors problème pour la finition car je veux pourvoir prolonger les terrasses jusque dans les tableaux des baies. Ce point avait été évoqué tant avec le commercial qu'avec le CDT et avait donné lieu à une moins-value puisque je ne faisais pas réaliser de seuil de baie.
J'ai alerté le CDT qui s'est déplacé, tout comme pour la hauteur du plancher du garage, il n'a pas voulu stopper la pose pour refaire correctement les seuils, tentant de m'embobiner en me disant que ça ne poserait pas de problème de faire le revêtement de la terrasse par-dessus le seuil aluminium de la baie.

Dans le chapitre menuiserie je lui faisais également remarquer que le seuil de la porte d'entrée débordait à l'intérieur, idem pour la porte de service du garage et que celle-ci était saillante donc dangereuse, idem pour le châssis du garage qui débordait de la largeur de l'isolation prévue dans la maison, alors qu'aucune isolation n'avait été prévu et que nous ne l'avions jamais envisagé.

Curieusement le 18/3, hasard ou résultat de mon message du 17/03, le directeur de l'agence de MP accompagné de la responsable travaux et d'un conducteur de travaux, autre que celui en charge de ma maison, étaient sur le chantier.
J'ai donc fait part des différents points de mécontentement, points confirmés ensuite par mail (en plus de ceux ci-dessus on ajoutera, faux plafond important sur la partie centrale de la maison augmentant la hauteur de la maçonnerie ainsi que celle des marches de l'escalier les rendant moins confortable, armature de l'escalier partiellement apparente, tableaux de la porte d'entrée et d'un châssis de largeur insuffisante pour application de l'enduit de finition).
J'aurais également pu/du signaler que le treillis soudé de la dalle de compression est limite apparent en certains endroits (est-ce à comprendre une épaisseur insuffisante?).

Une réunion a ensuite été programmée avec le CDT, le directeur, le commercial et la directrice des travaux.
Les concessions de MP ont été de changer 3 faitières sur les 9 (celles de l'avancée de toiture au-dessus de la porte d'entrée), de replacer les tuiles déboitées, de remanier quelques tuiles mais pas partout, de revoir la pose du poinçon, de déplacer le seuil de la porte de service du garage, d'enrober les fers apparents de l'escalier et pour les largeurs de tableaux, de les poncer.
Les autres réponses apportées :
- Vis des platines, le DTU indiquerait que seulement 2 sont suffisantes
- Différence de hauteur du garage, celui-ci peut recevoir la surcharge de la chape à réaliser et celle-ci me couterait moins cher qu'un ragréage (faisant fi du fait alors que la hauteur de passage serait moindre interdisant peut-être l'accès à certains modèles de voiture)
- Baies, refus de corriger partant du principe qu'un carrelage pouvait passer par-dessus le seuil alu, sauf que je n'envisage pas du carrelage mais des dalles de forte épaisseur
- Faux plafond, obligation de rehausser pour faire "renter" le châssis des WC de l'étage prévu avec une hauteur de 75cm, ce à quoi je faisais remarquer qu'il aurait suffit de mettre un châssis moins haut (60cm), voir de le supprimer. A la réflexion, aujourd'hui je m'interroge si la vraie raison n'était pas plutôt de s'affranchir de la réalisation des poutres retroussées prévues en les remplaçant par des poutres avec retombées et dissimulées dans le faux plafond)
- Seuil de la porte d'entrée, il sera découpé (en fait il ne sera pas découpé mais recouvert par le carrelage et il aura fallu que je demande le rebouchage au ciment sous le seuil faute de quoi on risquait de marcher sur le seuil alu et de l'enfoncer)
- Châssis du garage, le plan du CCMI dessine une fenêtre avec tapée, donc tout est bien, on me fera une fleur en "l'habillant" de BA13 ... cette réponse m'a écœurée car je n'ai jamais évoqué un quelconque souhait d'isoler le garage
En fait le dessinateur de MP fait ce qu'il veut, exemple avec la hauteur du sol du garage ou les plans du CCMI et d'exécutions sont différents et si derrière le client ne corrige pas et bien il trinque et de toute façon même s'il corrige ça ne sert à rien car ensuite c'est le CDT qui fait ce qu'il veut (ce problème de plancher a été évoqué lors de la première réunion avec le CDT et confirmé par mail).

Je m'arrête là car écrire ce récit me pèse, je reprendrai un peu plus tard, par corps de métier intervenant.
1
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Bonjour,

Si je comprends bien vous déconseillez de passer par MP pour construire sa maison. 
Je suppose cependant  que depuis avril 2019 votre maison a bien avancé. Avez vous eu d'autres insatisfactions sur les finitions. 
Par ailleurs je serais intéressé  par le type de chauffage qui vous a été posé.

En vous remerciant de votre réponse

Cordialement
GB83
0
Messages : Env. 10
De : Saint Raphael (83)
Ancienneté : + de 4 mois
 
Auteur du sujet
Bonjour,

Chacun est libre de ses choix, je me contente de relater mon expérience, mais si j'avais eu des dons de voyance pour sûr que j'aurais fait un autre choix.
Oui ça a bien avancé, pas comme je l'espérais, la remise des clés annoncée avant les vacances était prévue pour ces jours ci, une visite de pré-réception a eu lieu le 17/9, mais elle n'aura pas lieu et va être repoussée à je ne sais quand.
J'ai du décommander le peintre et le cuisiniste.
Pour ce qui est des finitions vous pourrez juger quand je continuerai le récit, mais je peux dire que là également je suis insatisfait (le mot est faible).
J'ai ajouté quelques photos relatives à mes propos, photos que je n'avais pas publiées car mon récit aurait du être joyeux.

Pour ce qui est du chauffage je peux difficilement en parler car je n'ai jamais expérimenté ce système, mais plus j'y pense et plus j'appréhende car les variations de température dans la région peuvent être très importantes. Or l'inertie du plancher le rendra forcément peu réactif aux variations sur un laps de temps court, mais je peux me tromper, il faudra voir à l'usage.
3
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
C'est déprimant! Quel manque de professionnalisme de MP. Merci pour votre récit. Je pense que je vais éviter de faire construire. En plus les prix des villas sont en baisse sur Saint Raphael.
0
Messages : Env. 10
Dept : Var
Ancienneté : + de 8 mois
 
Bonjour, vu les photos , c'est plus parlant.
0
Messages : Env. 10
Dept : Var
Ancienneté : + de 6 mois
 
Auteur du sujet
Bonjour,

Après les couvreurs et les menuisiers les façadiers sont intervenus pour réaliser la première couche d'enduit (en gris) afin d'imperméabiliser les murs et permettre le travail à l'intérieur.

Pour des raisons que j'ignore le chauffagiste a posé les tuyaux devant relier la PAC à la pompe à chaleur avant que les façadiers ne commencent.

Visiblement les façadiers ont reçus la même éducation que les couvreurs, j'ai pu ainsi à nouveau chaque jour me transformer en agent de surface et nettoyer les détritus laisser sur place, eux en prime ils ont carrément laisser une sac d'ordures qui a fini éventré.
Pour ce qui est du travail réalisé les génoises étaient mal bouchées mais comme ce n'était que la première couche rien d'alarmant.
Par contre tout comme les couvreurs ils ont fait de nombreuses éclaboussures d'enduit sur le mur du vide sanitaire et les résidus de nettoyage de leur compresseur ont été déversés sur la cunette devant recevoir le drain périphérique.
Leur intervention avait été avancée car ils avaient un trou dans leur planning et elle ne devait durée que quelques jours, mais elle a durée plus de 15 jours empêchant alors de travailler le terrassier que j'avais mandaté pour réaliser la pose du drain, celui-ci a perdu sa semaine.

Pour satisfaire les besoins en eau du chantier j'avais installé un tuyau d'arrosage équipé d'un aquastop, ce dernier empêchant l'eau de couler en continu ne devait pas plaire aux façadiers qui l'ont purement et simplement cassé .. et là l'eau a pu couler à volonté, j'ai ainsi observé des marres d'eau dans les fondations et la consommation a explosée (je suis à plus de 30m3).

Éclaboussures par façadiers

Il a été constaté par la suite que les tuyaux en attente de raccordement de la pompe à chaleur avaient été tordus, sans avoir à qui imputer cela, la visualisation des photos prises permet de situer ce sinistre lors de l'intervention des façadiers.
Quoi qu'il en soit et au vu de ce risque ça me semble illogique de les avoir installés si prématurément.
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Auteur du sujet
Les plaquistes ont commencé en avril.

Souhaitant des plafonds le plus plats possible j'ai demandé à ce qu'ils soient réalisés avec des ba13 à quatre bords amincis (je ne comprends même pas que ce ne soit pas obligatoire) ce qui a donné lieu à une plus-value.

Première déception, l'angle ouvert du séjour nécessitait des découpes obligatoires des ba13 mais les bords des plaques découpées n'ont pas été amincis.

Si les fabricants de ba13 prennent la peine de réaliser des bords amincis ce n'est pas sans raison, en toute logique ça signifie que les plaques doivent être posées bords amincis contre bords amincis permettant ainsi d'obtenir des murs plats, sans surépaisseur de joint et d'enduit.

Seconde déception, dans mon cas tant pour les doublages périphériques que pour les cloisons, les plaquistes ont été à l'économie en réutilisant les plaques découpées sans respecter cette pose bords amincis contre bords amincis, allant même jusqu'à faire des ruptures sur la hauteur.

BA13 dans tous les sens

Quand j'ai fait remarquer cela au CDT j'ai obtenu comme réponse que cette pose était normale et que si je veux des murs vraiment plats il faut les faire enduire. Si je retiens cette réponse autant dire que l'option avec plus-value des 4 bords amincis ne servait à rien et la vendre n'était alors pas vraiment correct.
Ne poser bout à bout que des plaques avec bords amincis en aurait certes consommé un peu plus mais avec la satisfaction au final du travail bien fait alors que là, pour une économie mineure de quelques plaques, le travail mal fait prime.
D'autre part je ne sais pas si tous les pare-vapeur sont bien en place car une photo fait ressortir que quelques uns ont été retirés, de plus le chemin de la tuyauterie de l'aspiration centralisée est également "surprenant".

Isolation périphérique séjour

Troisième déception, l'emplacement des interrupteurs était éloigné des cadres des portes. Sur ce point la réponse du CDT a été "c'est le process MP", devant mon mécontentement il en a fait déplacer plusieurs. Je ne sais pas si c'est vraiment le process MP ou s'il s'agit là simplement d'une habitude des plaquistes, justement sans consigne. Quant aux interrupteurs de tête de lit ils étaient trop hauts et ils ont donc du être également déplacés. Certes ces mauvais positionnements ont été corrigés  mais le ba13 n'est pas vraiment fait pour être rebouché dans tous les sens, à terme je ne sais pas ce que ça peut donner.

Quatrième déception, la cloison de la porte de la salle de bain du RDC faisait ressortir un angle inutile, vérification faite sur le plan du plaquiste c'est dessiné ainsi, sur le plan du CCMI aussi, mais vérification sur mes plans originaux et sur les versions précédentes à la dernière du CCMI ce n'était pas le cas, merci encore au dessinateur, le CDT a fait déplacer la cloison.

Cinquième déception, porte du vestiaire centrée ne laissant plus la place d'installer la penderie, plan du plaquiste non coté, celui-ci a pris l'initiative de centrer la porte, le CDT a fait déplacer la porte, j'aurais très bien pu ne pas m'en apercevoir rendant le vestiaire inutilisable.

Sixième déception, trois boites de dérivation électrique apparaissent dans le plafond de la buanderie, à aucun moment je n'ai été informé de cela et il est évident que j'aurais refusé cette implantation, d'autant que les combles de la partie basse de la maison sont tout proches et plus proche encore le mur devant recevoir le compteur.

Septième déception les fils électriques pour les éclairages extérieurs sont positionnés trop haut, deux pourront être abaissés, pas suffisamment à mon gout mais plus possible de faire mieux, là encore un manque de concertation.

A la fin de leur passage il restait plus de 20 plaques de ba13 sur le chantier.
0
Edité 1 fois, la dernière fois il y a 27 jours.
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Bonjour,
Nous hésitons actuellement de signer avec Mas de Provence pour une construction à Bormes les Mimosas.
Notre budget est sensiblement celui que vous avez consacré à votre projet.
Quel délai de construction aviez-vous négocié avec eux?
Merci de votre réponse.
0
Messages : Env. 10
Dept : Var
Ancienneté : + de 2 mois
 
Auteur du sujet
Bonsoir
Le contrat prévoyait 7 mois + 1 mois par tranche de 20.000€ au delà de 80.000€, dans mon cas ça aurait fait 23 mois, délai que j'ai refusé et qui a été ramené à 15 mois, puis allongé d'un mois pour la chape anhydrite (il voulait également l'allonger d'un mois pour le choix de pose en diagonale du carrelage, ce que j'ai refusé car totalement abusif).
Mais on m'avait également dit que les maisons MP étaient généralement livrées en un an, vu les derniers déboires je ne suis pas sûr qu'elle soit livrée dans les délais contractuels.
0
Edité 2 fois, la dernière fois il y a 28 jours.
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Merci de votre réponse.
Effectivement j'en suis à cette étape. Mais j'ai demandé un délai contractuel de 12 mois qu'ils m'annoncent oralement, j'attend leur réponse.
0
Messages : Env. 10
Dept : Var
Ancienneté : + de 2 mois
 
Auteur du sujet
Dans la foulée des plaquistes le poseur de bande a fait son travail.
Quel plaisir de ne pas avoir à commenter, j'espère que le peintre confirmera cette impression.

Ensuite c'est l'équipe du plombier qui a investi le chantier début mai.
Préalablement à cette intervention j'avais fait parvenir au CDT des plans cotés pour chaque emplacement des postes d'eau, exception faite pour le robinet de puisage extérieur.
Le premier jour d'intervention le CDT m'a téléphoné m'invitant à venir faire le point directement avec le plombier, bonne initiative.

Première déception, à mon arrivée une première saillie dans le BA13 était en cours de réalisation dans les WC du RDC à l'emplacement du lave main, saillie au mauvais endroit, refait avec un rebouchage important.

Plomberie du lave main

Seconde déception, je constate que pour une ligne un tuyau a été allongé de quelques centimètres avant raccordement à la clarinette, je trouve qu'il aurait été plus judicieux de le changer.

Troisième déception, la dalle de compression dans la buanderie a été entaillée afin de descendre les tuyaux placés par le chauffagiste pour faire passer par dessus trois tuyaux du plombier, alors qu'il était tout à fait possible de les contourner avec tout au plus 1 ou 2 mètres de longueur supplémentaire, encore des économies de bout de chandelle et un manque de matière grise.

Dalle entaillée

Quatrième déception, le tuyau desservant le robinet de puisage passe en plein milieu de la porte de communication de la buanderie au garage, autant dire que le risque d'écrasement par piétinement est garanti.

A la fin de cette prestation j'observais le mauvais positionnement de l'évacuation du lave linge et du robinet de puisage, corrigé ensuite et fort heureusement je m’aperçois également qu'il manque un tuyau devant desservir l'étage, tuyau ajouté ensuite mais ayant nécessité de rouvrir un coffrage de BA13 dans le vestiaire.

Avant le coulage de la dalle de compression j'avais fait part de mon étonnement de constater que seul le tuyau des WC du RDC et les gaines pour l'arrivée d'eau et l'arrivée électrique étaient en place, ce à quoi le CDT m'avait répondu que c'était la technique utilisée de percer après afin d'être bien positionné. Réponse surprenante, d'autant plus qu'on ne peut pas vraiment dire que le tuyau des WC soit positionné au meilleur endroit (il aurait pu être rapproché de la sortie de la maison, point d'autant plus important que la pente est très juste) et la gaine électrique n'est pas dans l'angle, de plus au regard de la réservation pour l'isolation du sol un décalage de quelques centimètres serait sans conséquence.
Toujours avant le coulage de la dalle de compression le maçon avait remarqué mon étonnement sur la pose des planelles, scellées avec une mousse, et il m'avait expliqué que c'était plus fiable qu'une pose au mortier et sans risque qu'une planelle ne se décolle lors du coulage de la dalle.

Collage des planelles

En final je constate aussi, dans le séjour des vis qui pointent le nez dans la cloison coté séjour, et le long de la cloison de la SDB et dans les WC du RDC, des fissures sur la dalle de compression, fissures non constatées avant. Je pense que le marteau piqueur du plombier n'y est certainement pas étranger et vu le treillis soudé apparent sur cette même pièce je m'interroge aujourd'hui à savoir si l'épaisseur de dalle est bien correcte. La photo prise du dégât fait sur la dalle dans la buanderie avec un treillis peu enrobé ne fait qu'augmenter mon doute, d'autant plus que si la méthode de pose des planelles offre une bonne résistance et est peut être plus fiable au niveau du collage, elle nécessite également moins d'épaisseur à sa mise en place (ça se constate sur les photos) et c'est peut être cette différence d'épaisseur avec un joint au mortier qui fait défaut à la dalle, ce n'est qu'une interrogation qu'il faudra lever.

Fissure dans la dalle après passage plombier
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Auteur du sujet
Fin mai l'isolation du plancher a été réalisée par projection de mousse.

Rien de particulier à dire si ce n'est que le procédé est assez surprenant, tant pas sa mise en œuvre, mousse pulvérisée par un gros pistolet à air comprimé puis poncée pour corriger les différences de hauteur, que par la dureté du produit obtenue sous quelques minutes.
Par contre pour la santé des opérateurs c'est surement pas top car ça dégage une forte odeur de produit chimique et ça nécessite d'ailleurs de travailler en combinaison avec un masque.

Non prescrit par le CDT j'ai demandé à l'opérateur de couvrir également, pour le protéger, tout le tuyau d'eau du robinet de puisage évoqué dans mon message précédent. Du moins ainsi il ne peut plus être écrasé. L'opération à pris deux jours, si je n'avais pas été présent le tuyau serait donc demeuré découvert et vraisemblablement piétiné et écrasé.
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Auteur du sujet
Fin mai l'électricien est intervenu et a posé l'appareillage et le tableau électrique.

Nous avions demandé que partout ou cela était possible de ne pas mettre deux interrupteurs cote à cote ou l'un au-dessus de l'autre mais de mettre des interrupteurs doubles, ça n'a pas été fait, erreur de l'électricien ou manque de consigne, travail refait et de nouveaux trous dans le bA13, ensuite rebouchés.
Une ligne TV manquante, installée ensuite.

Sur le plan du CCMI le tableau électrique devait se trouver dans l'angle buanderie/cuisine et sur le même mur j'envisageais de mettre un casier à bouteilles (sur toute la hauteur, c'est d'ailleurs la profondeur de ce casier qui avait conditionné le positionnement de la porte coté garage) mais le plaquiste a pris tout le mur (peut être à cause de l'emplacement de la gaine d'arrivée de l'électricité?) et l'électricien a posé les deux tableaux l'un à coté de l'autre, adieu casier, à aucun moment je n'ai été consulté pour cette réalisation.
Je suis également surpris par la hauteur des tableaux et je m'attendais à ce qu'ils soient installés l'un au dessus de l'autre dans une GTL, GTL que je croyais d'ailleurs obligatoire selon la norme NF C15-100.
 
Malgré cet espace confortable pour le tableau des goulottes ont fait leur apparition au-dessus des tableaux, questionné à ce sujet le CDT répond que c'est pour le raccordement avec les tableaux qui sont pré-équipés, j'ai vraiment du mal à comprendre car le tableau est fixé sur un vide d'une quinzaine de centimètres où arrive tous les câbles.

Le tableau électrique
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Bonjour,
Serait il possible de savoir quelle puissance de chauffage est nécessaire pour votre maison et quelle énergie utilisez vous.
Si il s'agit de pompes à chaleur combien cela nécessite d'unités extérieures.
Avez vous combiné le chauffage au sol avec l'eau chaude sanitaire
En vous remerciant de votre réponse.
GB83
0
Messages : Env. 10
De : Saint Raphael (83)
Ancienneté : + de 4 mois
 
Auteur du sujet
Bonjour,
Je ne connais pas la puissance de l'installation.
J'ai bien posé la question au commercial avant signature du CCMI et pour réponse j'ai obtenu "c'est l'étude thermique qui le définira".
Je peux simplement dire que c'est une pompe à chaleur Alféa Extensa Duo avec une seule unité extérieure et ce modèle combine bien la production d'eau chaude avec des puissances de 4,5/6/7,5 et 10kw.
Il faudra que j'attende la notice pour savoir laquelle est installée car je n'ai pas vu d'inscription sur l'appareil le précisant.
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Auteur du sujet
Toujours fin mai le chauffagiste entre en lice.

Initialement le CCMI prévoyait une PAC deux zones et nous avions demandé qu'il soit rajouté une régulation thermostatique supplémentaire sur 5 zones, demande actée dans le CCMI et ayant donné lieu à une plus-value.

En début d'année une mise au point a été faite avec le technicien du chauffagiste chargé de superviser l'installation.
Celui-ci semblait ignorer que la PAC prévue permettait deux zones, il s'en est assuré téléphoniquement en notre présence auprès du fournisseur.
Il nous a longuement expliqué que l'ajout des thermostats supplémentaires était inutile et que le meilleur réglage pour un PC était la loi d'eau couplée à une sonde extérieure, d'autant plus que contrairement à ceux des radiateurs les thermostats sur PC étaient de type ouvert ou fermé, il a fini par nous convaincre et en final nous avons décidé de supprimer les thermostats supplémentaires.

Heureusement (je dis heureusement car deux jours après la chape était coulée et je n'aurais rien vu) je suis passé sur le chantier au début de la pose des serpentins, l'étage était fini et le RDC en cours.
A l'étage j'étais surpris de l'implantation bien basse des clarinettes et je remarquais également qu'un tuyau de l'alimentation principale était trop court pour pouvoir être fixé sur la clarinette, il devra donc être rallongé (cela aurait été tellement plus simple de le faire 20 cm plus long).

clarinette chauffage étage

Au RDC les zones de plancher ne devant pas recevoir de serpentin n'étaient pas respectées et par contre le serpentin des WC était quasiment inexistant.

serpentin chauffage wc rdc

Après entretien téléphonique avec le CDT et le chauffagiste la pose au RDC est reprise.

Nouvelle visite le lendemain et en voyant les clarinettes du RDC il m'apparait que les tuyaux d'alimentation de l'étage ne sont pas conforme, à savoir qu'ils arrivent à l'emplacement des clarinettes au lieu d'arriver au module intérieur.
Ainsi donc le chauffagiste s'est planté dès le début, oubliant complètement que la PAC est deux zones et le CDT ne s'en est pas aperçu, moi non plus d'ailleurs mais je ne suis ni chauffagiste ni CDT et heureusement que j'ai finalement compris l'erreur.

Nouveaux entretiens téléphoniques et la solution retenue est de raccorder les tuyaux en place et d'en tirer deux autres du module intérieur jusqu'aux clarinettes, mais le chauffagiste sur place raccorde les tuyaux au niveau du sol.
Refusant que des raccords soient noyés dans la chape il est convenu que les tuyaux fraichement raccordés ensemble soit coupés, puis tirés/glissés pour servir aux clarinettes du RDC, le technicien me précisant que les tuyaux étaient suffisamment long pour ça (il aurait mieux valu les changer car ils seront très peu tirés et devront être rallongés et l'un d'entre eux finira quand même partiellement noyé) et que de nouveaux tuyaux seraient tirés par le VS et raccordés dans le doublage périphérique pour alimenter l'étage, que penser de tout ça ...

La chape anhydrite est coulée.
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Auteur du sujet
Après huit semaines de séchage, fin juillet le carreleur intervient.

Mas Provence impose ses fournisseurs, pour ce poste principalement UR CERAM, c'est donc chez eux que nous nous sommes rendus. A la première visite nous avons été un peu surpris de constater qu'aucun prix n'est affiché dans le magasin.

Initialement nous pensions mettre le même carrelage partout, mais au regard de la taille des carreaux choisis (60x60 Slabstone fabricant MARGRES), de l'angle du séjour et ne voulant pas de rupture de pose au passage des pièces ça faisait ressortir un curieux calepinage dans les petites pièces.
Nous avons alors changé nos choix en retenant pour l'étage, la chambre et les petites pièces du RDC un carrelage imitation parquet (16x100 Just Life).
Pour les carreaux 60x60 et devant la problématique de l'angle du séjour nous avons opté pour une pose en diagonale.

Avant le début de pose un rendez-vous a eu lieu avec le carreleur et le CDT pour bien définir le démarrage des carreaux dans chaque pièce.
La pose s'est achevée début septembre et c'est seulement après réalisation des joints que nous avons constaté de nombreux désaffleurements.

Désaffleurement de nombreux carreaux

La visite de pré-réception étant programmée pour le 17/9 nous décidons que nous n'aborderions ce point qu'à ce moment.
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Auteur du sujet
Le 17/9 la visite de pré-réception a eu lieu en présence du CDT et de la directrice des travaux de Mas Provence.

Ce même jour Les façadiers terminaient l'enduit et le chauffagiste les raccordements sur l'unité intérieure et exécutait la réparation sur l'unité extérieure (tuyaux tordus).

De nombreux points ont été abordés les plus importants étant :
- le désaffleurement du carrelage pour lequel le CDT m'expliquait que pour les carreaux imitation parquet c'était normal vu leur dimension et pour les carreaux 60x60 du RDC qu'il allait demander le rapport qualité du fabricant,
- un carreau de la chambre du RDC particulièrement mal posé, il devra être changé, ce jour-là nous n'avons pas utilisé de règle pour vérifier planéité et niveau,
- l'étroitesse des sous-plaques des volets roulants qui laissent un espace de 2/3 cm permettant alors aux oiseaux ou rongeurs de nicher, déjà évoqué avec le CDT il m'avait signifié que ce problème était connu du fabricant, j'insistais en faisant remarquer qu'il existe des sous-plaques plus larges, la directrice répondait qu'ils allaient voir le problème,

espace entre sous-face volet roulant et menuiserie
- les angles de l'avancée au dessus de la porte d'entrée qui ne sont pas arrondis, on me faisait remarquer qu'ils avaient été "adoucis", ce problème avait déjà été évoqué plusieurs fois avec le CDT, le plan fait ressortir un arrondi total sans aucun angle, aucune décision n'est arrêtée,

avancée sur porte d'entrée

- la balustrade du pallier et la rampe d'escalier qui ne sont toujours pas posées, ce sujet traîne depuis des mois car le CDT ne nous a jamais transmis le devis pour une option en fer forgé que nous avions évoquée en remplacement de celui en bois initialement prévu, il est décidé d'en rester au choix initial.

J'évoquais l'aspect de l'enduit qui me surprenait, présentant de nombreuses rayures dans tous les sens, sa faible épaisseur et l'épaisseur des modénatures réalisées 5/6mm, inférieure à celle prévue (1cm).
Sur ces différentes observations le CDT répondait :
- les rayures proviennent de la granulométrie de l'enduit au passage de la taloche, c´est la finition qui veut ça,
- l'épaisseur visible au bord des baies n'est pas représentative de l'épaisseur de l'enduit car à cet endroit l'enduit est plus écrasé puisqu'il sera recouvert par les modénatures,
- les modénatures seront reprises.  

Je faisais également remarquer des génoises mal bouchées dans les angles, le CDT a interpellé le façadier lui signalant. On constatera plus tard qu'il aura fini de boucher celle où il se trouvait sans vérifier les autres dont certaines présentent le même manque et que les modénatures n'auront pas été reprises.

Je faisais également remarquer que les baguettes qui ont du être ajoutées sous les linteaux pour pouvoir fixer les sous-plaques des volets à lames orientables demeuraient apparentes, le CDT a demandé au façadier d'augmenter l'épaisseur de l'enduit pour les masquer.

baguette fixation sous-face volet

A propos de ces baguettes, celles-ci ont du être ajoutées car si certes les réservations dans les coffrages devant recevoir les volets à lames orientables ont correctement été dimensionnées en profondeur il semblerait que ça n'est pas été le cas en hauteur obligeant alors de mettre ces baguettes. J'avais fait remarquer cela lors de leur pose au CDT qui m'avait répondu qu'il n'y avait pas la hauteur suffisante pour mettre des réservations plus hautes ... Pourtant les photos disent le contraire (j'ai dit il semblerait car à la réflexion ça peut aussi être une mauvaise pose du volet).

Au regard du problème des sous-faces des volets vis-à-vis des oiseaux et rongeurs je demandais au CDT si les noues de la toiture étaient obstruées, et j'obtenais une réponse affirmative que des peignes étaient en place, vérification faite quelques jours plus tard, il n'en est rien.

Quelques jours plus tard, à propos de l'enduit et après relecture du CCMI qui précise que la finition sera "talochée", mes recherches sur Internet et plus particulièrement sur le site du fabricant de l'enduit me conduisent à conclure que la finition réalisée n'est pas celle prévue. D'autre part, un rapide calcul de la quantité d'enduit utilisée et de la surface à couvrir fait ressortir que la préconisation d'épaisseur minimale du fabricant n'est pas respectée. J'en avise le CDT et un rendez-vous sera fixé avec le représentant du fabricant de l'enduit et le façadier.

Vu la réponse du CDT sur le désaffleurement du carrelage j'ai entrepris des recherches, au cours de celles-ci j'ai pu lire qu'un plancher chauffant doit être mis en chauffe préalablement à la pose de son revêtement, ce qui n'a pas été le cas.

Début septembre j'ai reçu l'appel de fonds des 95% alors que les travaux s'y référant n'étaient pas réalisés, de plus, la plus-value pour le carrelage était bien prise en compte mais pas les moins-values du drain et des thermostats (la réponse à ce sujet du CDT, les moins-values seront décomptées sur l'appel de fonds suivant), j'ai signifié que je paierais à réalisation des travaux et prise en compte immédiate des moins-values.
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Auteur du sujet
Le 26/9 une réunion sur le chantier à eu lieu avec le CDT, le façadier et le représentant du fournisseur de l´enduit.

Ce dernier n´a pu que confirmer que la finition réalisée était " frotassée " et non pas " talochée " comme on l´entend habituellement.
Le CDT et le façadier n´ont eu de cesse de me dire que c´était la finition talochée du midi, le façadier me disant que c´était toujours la finition qu´il faisait, il n´en demeure pas moins que ce n´est pas celle pour laquelle j´ai signé.

Concernant l´épaisseur de l´enduit, là également ils ont tenté de me faire accepter que ça n´avait pas d´importance du fait que l´épaisseur de l´enduit de sous couche était/serait plus important, bien supérieure à ce qu´elle aurait du être. C´est peut être vrai, je n´en sais rien, mais à priori il n´y a pas de raison à ce qu´il en soit ainsi, sauf comme je le faisais remarquer, à corriger un manque de planéité des murs et mettre alors en cause le travail de maçonnerie or je ne souviens pas avoir constaté cela.

Je faisais également remarquer que certaines génoises n´étaient pas bouchées correctement avec l´enduit en retrait, remarque qui a semblé offusquer le façadier avec pour réponse " maintenant s´il faut travailler à la règle ".
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Auteur du sujet
Le 4/10 un menuisier intervenait afin de réparer le battant de droite de la baie à galandage de la cuisine qui coinçait, problème constaté lors de la visite de pré-réception.
En fait ce battant coinçait parce que le montant de droite s´était désolidarisé du reste mettant le carreau à nu, je dis bien à nu. C´est avec beaucoup de surprise que j´ai découvert ce procédé de fabrication des baies à galandage de chez KLINE, où les montants ne sont pas solidaires entre eux comme pour un cadre de fenêtre mais semblent posés sur la vitre comme si c´était elle qui servait de support. Niveau solidité je trouve le concept peu rassurant, preuve en est cette détérioration après si peu d´usage, tout juste quelques ouvertures/fermetures.

Cette intervention m´a permis de constater que le carrelage de la cuisine n´était pas au même niveau à chaque extrémité de la baie et qu´il est plus haut que le seuil de la baie.

Carrelage cuisine plus haut que le seuil de la baie


Vérification faite sur les autres baies, le carrelage est à un niveau différent sur chacune. Ainsi donc en plus de défaut de désaffleurement il y a un problème d´altimétrie, donc de niveau.
Sur ce poste je souhaitais que le carrelage soit au même niveau que les seuils des baies, sans aucun bord dépassant, cette demande a donné lieu à une forte plus-value de plusieurs milliers d´euros, du fait que selon Mas Provence ça impliquait de réaliser des bacs à plomb, le résultat n´est donc pas conforme.

En accédant à la maison j´apercevais des sous-faces de volet dans le garage.
Dans les chambres de l´étage j´étais consterné par le travail bâclé réalisé (si on peut appeler ça du travail).
Interrogeant le menuisier sur place s´il était l´auteur de ce travail il me répondait que non, c´était une autre équipe.
Dans la première chambre de l´étage le volet jonchait le sol et un rebouchage grossier sur le ba13 à droite du support de la grille d´aération a fait son apparition, sans raison d´être.
Dans la seconde chambre apparaissent deux trous ronds dans le ba13 de part et d´autre du support de grille, rebouchés, également sans raison d´être.
Dans la troisième chambre … la photo est suffisamment parlante, aucune explication ne m´a été donnée par le CDT sur les raisons de ces massacres (à gauche la fenêtre avant intervention, à droite après intervention).
A cela il faut ajouter que la sous plaque est posée de force sur sa largeur car découpée trop large et a été calfeutrée avec du joint acrylique pour masquer une découpe trop courte sur la longueur.

A gauche avant, à droite après, pas d'explication

J´ai essayé de joindre le CDT téléphoniquement et comme au minimum 3 fois sur 4 je suis tombé sur son répondeur.
Je lui ai alors adressé un SMS et un mail avec copie à la directrice des travaux, comme mon message commençait en lui faisant remarquer son injoignabilité pour une fois j´obtenais un réponse immédiate par SMS  m´indiquant qu´il ne pouvait être disponible systématiquement par téléphone …
Dans mes messages j´exigeais qu'une mise au point ait lieu avant la poursuite du remplacement des sous-faces, il devait revenir vers moi début de semaine suivante, puis fin de semaine, ça n´a pas eu lieu.

A ce stade ce n´est plus du mécontentement que j´ai envie d´exprimer plutôt de l´écœurement, de la colère. Construire une maison fait partie des rêves de beaucoup de personnes, c´était également le mien dans cette région, au fil des mois il s´est transformé en cauchemar.
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Auteur du sujet
Le 11/10 Une personne (par respect pour cette profession je ne dirais pas le menuisier) travaillait sur les sous-faces des volets alors que la mise au point demandée au CDT n´a pas eu lieu.

Regardant quelques sous-faces posées un défaut d´équerrage apparaît à la jonction avec le mur provenant certainement d´un défaut de découpe, mais pas seulement.
L´application d´une règle fait ressortir une planéité défaillante avec des manques de charge d´enduit dans l´entablement, aggravant le défaut d´équerrage.

J´en profite également pour poser la règle sur le sol de la chambre du RDC au niveau du carreau débordant évoqué lors de la visite de pré-réception et là, surprise la règle fait de la balançoire, ce n´est pas juste un seul carreau qui est mal posé.
 
Une seconde visite en fin d´après midi permettait de constater que de nombreuses sous-faces sont mal découpées et qu'elles sont toutes fixées avec des vis à têtes fraisées qui ne sont pas adaptées pour ce type de matériau, avec pour résultat un écrasement.
Les précédentes sous-faces étaient fixées avec des vis à tête plates, vis laissées au sol devant chaque fenêtre, j´apprendrais plus tard qu'elles n´auraient pas été réutilisées car elles n´étaient pas auto-perforeuses.

Sous-face de volet fixée avec des vis à tête fraisée

A notre arrivée la personne travaillait sur la baie de la cuisine et pour une raison que j´ignore le volet était baissé ce qui m´a permis de constater avec effroi que c´était un simple volet et non pas un volet à lames orientables comme prévu au contrat (option également à plusieurs milliers d´euros).

J´adressais un nouveau mail au CDT et à la directrice des travaux de Mas Provence.

Le cauchemar continue.
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Auteur du sujet
Le 16/10 Une réunion a eu lieu avec le CDT, le carreleur et le représentant du fournisseur UR CERAM, et non pas du fabriquant MARGRES, comme je le pensais, je suis donc surpris du délai de près d´un mois qu'il aura fallu pour organiser cette réunion.

Au cours de celle-ci il a été mis en évidence que les carreaux présentaient, à minima pour certains d´entre eux, un léger bombage et que les carreaux n´étaient pas marqués comme certains fabricants le font pour indiquer un sens de pause, justement pour palier autant que peu ce type de déformation.
Pour le représentant d´UR CERAM, tout était parfaitement normal prétextant que les carreaux étaient dans une soi-disant norme européenne de tolérance, norme qu'il devait nous faire parvenir dès son retour à ses bureaux et que je n´ai toujours pas reçue.
Je lui faisais remarquer que vendre des carreaux qui présentaient ce type de déformation sans en informer la clientèle n´était pas correct, qui plus est au prix fort, en clair qu'il vendait du carrelage de second choix en le présentant comme du premier choix.
Il acceptait toutefois de fournir gracieusement quelques mètres carrés.
Quelle offre généreuse de sa part.
Deux responsabilités se dégageant, un défaut de pose et un défaut de fabrication, j´indiquais que j´attendais que le carrelage soit refait.

Pour ce qui est de la chambre du RDC, le carreleur a constaté le défaut de pose.

Ce même jour une mise au point a été faite avec le CDT concernant la rambarde du pallier et de l´escalier.

Je lui faisais également remarquer :
- l´absence des peignes des noues,
- deux grilles d´aération du vide sanitaire mal scellées,
- des rayures apparues sur les portes du garage suite au travail des façadiers (provenant d´un morceau d´enduit coincé dans le tableau, résultat d´une mauvaise protection), il m´indique qu'elles seront changées.
Il m´indiquait également que les sous-faces des volets seront à nouveau changées

Sans nouvelle de Mas Provence concernant la résolution des problèmes d´enduit, de carrelage et des volets à lames orientables, pas plus que sur une date de remise de clé, j´ai adressé le 29/10 un courrier recommandé avec avis de réception récapitulant tous les déboires enregistrés depuis l´ouverture du chantier, en demandant de m´indiquer les dates d´interventions de réparation de tous ces désordres et une date de remise de clé.
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Bonjour,

Je suis comme vous atterré par vos déboires (pour l'instant j'en suis au stade du choix du constructeur et votre récit ne me met pas en confiance).
J'avais une question concernant la gestion des eaux pluviales.
Lors du dépôt du permis de construire est ce qu'on vous a imposé un bassin de retention ou d'infiltration des eaux de pluies dont la surface dépend de la surface imperméabilisée? Si oui quelle solution avez vous choisi ?
La CAVEM m'a annoncé que si la surface imperméabilisée était supérieure à 250 m2 il fallait faire procéder à une étude hydrologique par un BE indépendant pour calculer la taille du bassin de retention ou d'infiltration. Avez vous été dans ce cas ?

En vous remerciant par avance pour votre réponse
Cordialement
0
Messages : Env. 10
De : Saint Raphael (83)
Ancienneté : + de 4 mois
Article

« Fuite d'eau, vide sanitaire ruisselant »

Second oeuvre > Plomberie Par rveve le 05/11/2019 à 11h40
Le 29/10 le plombier intervenait pour raccorder la maison en eau.

A mon arrivée, dans le séjour je constate deux trous dans la cloison séjour/SDB.
Questionnant la personne sur place à ce sujet elle me répond que son patron arrive.
Quelques minutes plus tard celui-ci arrive et m´explique qu'une fuite d'eau a été constatée, que par le vide sanitaire la source de la fuite a été localisée et que le BA13 a été percé à hauteur de la robinetterie de la douche car la fuite aurait pu provenir d'un mauvais sertissage, comme ce n'était pas le cas il a percé le bas du mur pour savoir d'où venait la fuite, elle provient du tuyau d'eau chaude, vraisemblablement abîmé après sa pose.
Il m'indique qu'il faudra alors passer un nouveau tuyau en remplacement par le vide sanitaire.

De passage sur le terrain le lendemain j´en profitais pour fermer la porte du compteur d'eau qui était restée ouverte ce qui m´a invité à regarder le compteur, la dernière fois que je l´avais regardé, après l’intervention du carreleur, celui-ci indiquait un peu plus de 35 m3, consommation considérable pour une construction s'expliquant par le gâchis généré par les façadiers, là il indiquait un peu plus de 44 m3 alors qu'aucune entreprise n'est intervenue depuis, bonjour la fuite.

Au regard de cet incident j'ai jugé bon le surlendemain de descendre dans le vide sanitaire, c´était ma première visite.
Je constate immédiatement que les hourdis sont détrempés et ruissellent de partout.
J’aperçois effectivement le tuyau de remplacement, fixé pour la moitié de sa longueur sur la descente de la salle de bains du RDC et dans le vide sur son autre moitié (plus de 4m).

Vide sanitaire ruisselant et tuyau en suspension

Ce tuyau présente également coté salle de bains un rayon de courbure pratiquement à angle droit avec à coup sûr un écrasement.

Curieuse courbure pour un tuyau d'eau

J'en profite pour regarder le reste et je constate :
- que le tuyau de descente de la salle de bains du RDC  à une pente très faible, me semble-t-il en dessous de ce qui est admissible, c'est d'autant plus surprenant que le raccordement sur le PVC de 100 pouvait facilement se faire plus bas ce qui aurait augmenté la pente,
- que deux tampons de visite ne sont pas positionnés dans les angles,
- qu´une portion de PVC de 100 au niveau du raccordement de la descente de la salle de bains du RDC est sans pente, voire avec une légère contre pente,
- que le tuyau de descente de la baignoire de la salle de bains de l'étage n'a pas de pente du tout et n'est pas fixé (simplement maintenu par en dessous avec un tube pvc),
- que les tuyaux de chauffage de l'étage qui ont du être ajoutés ne sont ni fixés ni calorifugés autrement que par leur gaine d´origine,
- que plusieurs poutrelles ne sont pas recouvertes par des hourdis,
- qu'un fil électrique descend à hauteur de la PAC sans être raccordé,
- qu'un fil électrique sort d'une boite de dérivation qui n'a pas de raison d'être et qu'un autre sort de sa gaine (ces deux fils ressortant en façade disposent certainement de suffisamment de longueur pour être remontés).

Poutrelle non recouverte par hourdis

Il m'apparait aberrant qu'une mise en eau n'ait pas eu lieu avant que les tuyaux ne soient recouverts, d'autant plus que certains d'entre eux ont été posés très tôt, qui plus est non gainés, alors que de nombreuses personnes devaient intervenir.
0
Edité 3 fois, la dernière fois il y a 13 jours.
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans
 
Auteur du sujet
GB83 a écrit:Bonjour,

Je suis comme vous atterré par vos déboires (pour l'instant j'en suis au stade du choix du constructeur et votre récit ne me met pas en confiance).
J'avais une question concernant la gestion des eaux pluviales.
Lors du dépôt du permis de construire est ce qu'on vous a imposé un bassin de retention ou d'infiltration des eaux de pluies dont la surface dépend de la surface imperméabilisée?  Si oui quelle solution avez vous choisi ?
La CAVEM  m'a annoncé que si la surface imperméabilisée était supérieure à 250 m2 il fallait faire procéder à une étude hydrologique par un BE indépendant pour calculer la taille du bassin de retention ou d'infiltration. Avez vous été dans ce cas ?

En vous remerciant par avance pour votre réponse
Cordialement

Bonjour,
Surface inférieure à 250m² donc pas de bassin de rétention ou d'infiltration.
Qui plus est je suis en bordure d'un petit ru et j'ai fait placer un collecteur des eaux du drain qui renvoi vers le ru.
Cordialement
0
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 80
Dept : Var
Ancienneté : + de 3 ans

En rapport avec cette page :

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Par qui faire construire sa maison ?
Par qui faire construire sa maison ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres de Forum Construire
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres ...
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.
Calculette construction gratuite !
Calculette construction gratuite !
Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com

Autres récits de construction :

  • maison eco connectee
     83  Maison eco-connectée
    En couple depuis plusieurs annees avec une tribu de joueurs de foot (3 gars), nous etions locataire dans la region d'Aix en Provence. Alors que nous avions ...
    St Maximin La Ste Baume (Var) Par Benedicte181 380 mess.
  • maison en provence verte
     83  Maison en Provence Verte
    Bonjour a tous voici notre projet dans le Var, dans un petit village en Provence Verte ) ..) .) (. (. . : (.
    Var Par lgxf7224 7281 mess.
  • notre maison bmk a janas
     83  Notre maison BMK à Janas
    Nous y voila enfin Apres avoir trouve le terrain de nos reves en avril 2013, et avec beaucoup de patience et un peu plus d' 1an1/2 d'attente nous avons ...
    La Seyne Sur Mer (Var) Par fredsteph1999 93 mess.
  • notre reve de maison plein sud
     83  Notre rêve de maison plein sud
    Bonjour, Apres avoir arpente ce forum en long en large et en travers au fur et a mesure de notre projet, je me lance dans le recit Petite famille recomposee ...
    Var Par yomyom 299 mess.
  • notre maison dans le var
     83  Notre maison dans le var
    Je me decide a mettre les photos de notre maison. Je n'ai pas eu le courage pendant toute la phase des travaux de commencer ce post. Nous avons demarre ...
    Sollies Toucas (Var) Par coco83 121 mess.
  • notre petit chez nous
     83  Notre petit chez nous
    Apres avoir suivi le projet de plusieurs de nos amis... l'envie nous a envahi...nous voulions construire notre maison Le terrain est situe dans le Var ...
    Taradeau (Var) Par nirina03 775 mess.
  • autocontruction totale bbc dans le var
     83  Autocontruction totale BBC dans le var
    Bonjour a tous ;) Me revoilou avec un nouveau projet, dans mon pays natal, le var Et oui, avec la chute de l'immo, on va enfin pouvoir realiser notre reve ...
    Rocbaron (Var) Par shalia 2684 mess.
18
Picto love

"Notre maison à Saint-Raphaël"

Accueil du projet Sommaire du projet Photos du projet Derniers messages Partager
rveve Auteur : rveve
Localisation du projet Lieu de la construction :
FRProvence Alpes Cote d'azurVar St Raphael Voir sur une carte
Informations sur le projet Informations sur le projet :
Type de travaux : Construction neuve
Type de construction : RDC + étage
Label énergétique : RT2012
Surface habitable : 175m² (7 pièces)
Superficie terrain : 1500m²
Informations sur le projet Constructeur du projet :
Mas Provence
Le muy (83)
Raccourci internet du récit Raccourci internet
Voir