Menu utilisateur
Menu

Calcul de la hauteur d'une semelle llll

Ce sujet comporte 49 messages et a été affiché 31.590 fois
FabMdm
Auteur du sujet

Messages : Env. 200
De : Saint Sever (40)
Ancienneté : + de 6 ans
Le 06/01/2012 à 21h11
calcul de la hauteur d'une semelle llll
Bonjour .... je me demande si la formule pour calculer la hauteur d'une semelle est bien adapté à la réalité !!!!

Prenons, par exemple une largeur de semelle de 50 cm sur laquelle on va bâtir un mur de 20 cm de large, comme on le fait tous pratiquement aujourd'hui.

En principe on coule sur 30 cm de hauteur, mais d'après la formule ( 50 - 20 ) / 4 = 7.5 cm, on rajoute 5 cm de marge et on arrondit au multiple de 5 supérieur soit 15 cm.
On devrait donc trouver une hauteur de 15 cm !!!!!!!!! et comme on utilise du 35 / 15 en semelle çà va être dur dur d'enrober le béton !!!!

Pourquoi ne pas faire des chainages du style 35 / 5 lol et ainsi on économiserait du béton !

Bon, moi dans le doute je coule sur 30.

Quelqu'un peut-il m'expliquer ?

Merci
0
Partager
Auto-promo
Trouvez des pros
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux de maçonnerie...

Allez dans la section devis maçonnerie du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de maçons de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les maçons, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-7-devis_maconnerie.php
Tournesol

Picto recompense Membre ultra utile

Messages : Env. 20000
Dept : Eure
Ancienneté : + de 9 ans
Le 06/01/2012 à 22h41
Il y a une subtilité qui t'échappe.

Pour une semelle filante courante soumise à une charge centrée :

- Semelle non armée transversalement (juste avec une armature de chainage) : hauteur h ≥2 do, do étant la valeur du débord.
Exemple : semelle de 50 cm avec mur de 20 cm;
débord (50 - 20) / 2 = 15 cm;
Hauteur semelle 2 x 15 = 30 cm

- Semelle armée transversalement (méthode des bielles) : (do / 2) <= d <= (2 do) avec les mêmes notation que ci dessus et d = distance entre le dessus de la semelle et les aciers de bielle.
Soit (15 / 2)=7,5 <= d <= 2 x 15 = 30 cm.
La hauteur peut donc être au minimum de 7,5 cm + enrobage des aciers de bielles (on prend 4 à 5 cm selon les cas).
On arrive donc à 11/12 cm que l'on arrondi à 15 cm. Dans la pratique, on ne descendra pas en dessous de 25 cm, ne serait-ce que pour enrober correctement les crosses en extrémité d'acier.

Ne pas oublier que si la méthode des bielles permet de réduire la hauteur (mais de si peu comme on vient de le voir), elle oblige à faire un calcul précis de la section d'acier (acier de bielles), ce qui se justifie rarement pour une construction individuelle et dans ce cas on reste sur la première solution (qui permet entre autre de passer avec des aciers standard du commerce).

Eh oui, le calcul béton, c'est un travail...
1
Partager
FabMdm
Auteur du sujet

Messages : Env. 200
De : Saint Sever (40)
Ancienneté : + de 6 ans
Le 07/01/2012 à 02h03
Merci 'Tournesol" tu es un expert .....

Je viens de me taper 10 h de formules, de calculs sur le net pour essayer de comprendre et dimensionner les sections bétons et même les armatures !!! c'est vraiment passionnant.

Dailleurs pour calculer la largeur, on utilise Nu = 1.35G + 1.5Q ou juste Nu = G + Q pour la formule L >= Nu / q

Je m'aperçois que pour des semelles filantes de 80 et un mur en bloc à bancher de 27, on n'est pas obliger de couler sur 50 de haut mais juste sur 18.25 soit 20 en théorie et donc sur 25 cm par précaution.
Cà paraît peu quand même pour 80 de large !!! Il faut bien respecter les aciers j'imagine.

Mais en fait est-ce qu'une semelle renforcée est vraiment utile si je ne suis pas en zone sismique, mais juste sur un terrain argileux avec comme contrainte 0.12 MPa au ELS et des tassement de l'ordre de 1 cm ???? Aporès tout, toute les formules que j'ai pu voir sont prévu pour des semelles filantes plates, non ?
0
Partager
Tournesol

Picto recompense Membre ultra utile

Messages : Env. 20000
Dept : Eure
Ancienneté : + de 9 ans
Le 07/01/2012 à 11h16
Attention de ne pas confondre : q est une contrainte tenant compte soit des tassements soit de la résistance sous chargement pondéré (donc 1,35 G + 1,5 Q pour les cas courants). Encore faut-il savoir faire correctement une descente de charge, ce qui n'est pas sous le sabot du premier cheval venu.

Si tu veux faire un dimensionnement aux ELS, donc non pondéré (G + Q), il faut, dans ton cas, prendre qs = 0,12 MPa, ce qui est, en première approche, suffisant.

Des semelles renforcée ne sont justifiées que en zone sismique ou dans des terrains où on peut craindre des tassements/soulèvements importants. Un terrain argileux peut en faire partie. C'est l'étude de sol qui donne le renseignement.

Edité 1 fois, la dernière fois il y a +6 ans.
0
Partager
FabMdm
Auteur du sujet

Messages : Env. 200
De : Saint Sever (40)
Ancienneté : + de 6 ans
Le 07/01/2012 à 14h32
ok,

Dans mon cas j'ai trouvé un tableau avec les valeurs types des descentes de charges en daN / m2 ou par m3 , que j'ai converti en kg ( 1 daN est environ = 1 kg )

Pour le mur de refend où les descentes sont les plus élevées ( plancher, pignon ... ), j'ai, pour les planchers ( dalle, chape, revêtement ), divisé la portance des poutres qui repose sur les murs par 2, et je les ai additionné. Pareil pour la charpente, et la toiture.
A toutes ces valeurs j'ai rajouté le poids propre des murs et aussi des terres sur le débord ( valeur tableau X surface sur un ml ) et ainsi j'obtiens G que j'ai pondéré avec le coeff de 1,35
Pour les charges d'exploitation Q et pour un logement c'est 150 kg / m2 que j'ai également pondéré avec le coeff de 1,5
Mon altitude est de 100 m et entre 0 et 200, on ne tient pas contre des charges climatique ....

Ce qui me donne Nu = 9T215 et avec q= 0.12 Mpa çà me donne au final une largeur de 80 ( mais apparemment je devrais avoir moins puisqu'il ne faut pas tenir compte des coeff de pondération ? non ????)

Par contre pour les autres murs je trouve 70 et même 50, toujours avec la pondération.

Je peux donc faire :

- des fondations de 80 pour le mur de refend principal
- des fondations de 70 pour les murs pignons périphériques
- des fondations de 50 pour les autres murs périphériques ( pas porteur du plancher et de la charpente )
- des fondations de 50 pour les refends secondaire

Par précaution, je vais faire toute la périphérie en 70 et les refend secondaire en 60 et pour la hauteur j'imagine quelle sera la même pour toutes les fondations ( je monte en bloc bancher de 27 ) ...... suis je bon ?????

Au final, je vais faire faire sur mesure des semelles renforcées (argile) avec des attentes pour le banchage des blocs. J'ai déjà fais faire un devis, environ 1400 TTC pour 14 Unité de 6m avec les attentes de 2HA10

Après pour le dimensionnement des aciers c'est plus ou moins bien compris mais par contre c'est l'espacement des filants qui vaut que je vois car pour du 70 / 30 ( si je pars sur une section béton de 80 / 40 ) il faut par trop les espacer j'imagine, à moins qu'il suffit de respecter une surface ( cm2 ) par mêtre linéaire ???? Pour les transversaux, pas plus de 30 cm apparemment .

Je vais t'embaucher "tournesol"
0
Partager
Tournesol

Picto recompense Membre ultra utile

Messages : Env. 20000
Dept : Eure
Ancienneté : + de 9 ans
Le 07/01/2012 à 15h45
Citation: Dans mon cas j'ai trouvé un tableau avec les valeurs types des descentes de charges en daN / m2 ou par m3 , que j'ai converti en kg ( 1 daN est environ = 1 kg )


Fais voir et dis moi ce que tu as compté.

Citation: Mon altitude est de 100 m et entre 0 et 200, on ne tient pas contre des charges climatique ....


Ben voyons ! Et les charges de neige ? Et les charges d'entretien ?

Citation: Ce qui me donne Nu = 9T215 et avec q= 0.12 Mpa çà me donne au final une largeur de 80 ( mais apparemment je devrais avoir moins puisqu'il ne faut pas tenir compte des coeff de pondération ? non ????)


Je me répète : 0,12 MPa, d'après tes indications, correspond à une contrainte aux ELS (Etats limite de service). Il ne faut donc pas pondérer la charge.

Citation: A toutes ces valeurs j'ai rajouté le poids propre des murs et aussi des terres sur le débord


Pour les cas courants, c'est un poste que l'on néglige.

Citation: Je vais t'embaucher "tournesol"


Pour ma part, c'est fini. Je veux bien donner des conseils mais ça s'arrête là Rolleyes
0
De préférence, passez par le forum pour exposer vos problèmes. Réservez les MP aux cas plus "intimes"

.
Partager
gege94500

Picto recompense Membre utile

Messages : Env. 4000
De : Champigny Sur Marne (94)
Ancienneté : + de 7 ans
Le 07/01/2012 à 16h24
bonjour
tout ça est bien loin pour moi , mais je préciserais ,pour ceux qui ne l'ont pas encore réalisé ,qu'une semelle travaille dans le sens de la largeur et en double consoles ,comme un balcon travaille en console.
vous aurez remarqué qu'à 15 ou 20cm d'épaisseur ils s'avancent fièrement dans le vide .quand on revient à une semelle ,on aura compris.
ça joue quand il y a de la charge :le parking couvert d'une grande surface a été construit sur des semelles ponctuelles sous les poteaux de 10m² environ ,là ça vaut la peine d'appliquer les bonnes formules.
gege
0
Partager
FabMdm
Auteur du sujet

Messages : Env. 200
De : Saint Sever (40)
Ancienneté : + de 6 ans
Le 07/01/2012 à 19h18
C'est bien çà je t'embauche juste pour de la théorie lol En tout cas, avec le temps que tu prends pour nous répondre, on voit bien que çà te passionne? Un peu de nostalgie peut-être lol

Je cite le rapport du géotechnicien :

"En termes de contrainte, on pourra retenir une valeur maximale de 1.2 bars aux ELS.
En effet sous cette contrainte et par exemple, pour une semelle de 0.80 m de largeur, les différentes estimations de tassement absolu, réalisées pour des surcharges verticales, statiques et centrées sur les fondations, évoluent entre 0.70 et 1.50 centimètres. "

et je rajoute qu'il a estimé les descentes de charges aux alentours de 10 t/ml sur des semelles filantes !!! j'ai l'impression qu'il se couvre avec de telles valeurs !!!

Si je m'en tiens juste à Nu = G + Q alors je devrais trouver unelargeur encore moins importante, or le géotechnicien me préconise 80 cm. A la limite pour le mur de refend principal, mais pour les autres !!!

Par exemple pour mon mur de refend principal qui supporte 2 x 2 planchers ( 2 niveaux ) et la charpente ( toiture 2 pente ) :

- Soubassement de 0.6 m en bloc à bancher de 27 405 kg ( 25 kN / m3 )
- 2 planchers béton 16 + 4 de 2.7 m de portance chacun 770 kg ( 2.85 kN / m2 )
- Chape flottante de 6 cm avec revêtement mince de type lino 375 kg ( 0.2 kN / m2 par cm )
- Mur sous-sol de 2.4 m en bloc à bancher de 27 1620 kg ( 25 kN / m3 )
- Isolation mur sous-sol en complexe de doublage BA13 40 kg ( 0.12 kN / m2 )
- 2 planchers béton 16 + 4 de 2.7 m de portance chacun 770 kg ( 2.85 kN / m2 )
- Faux plafond en BA13 40 kg ( 0.12 kN / m2 )
- Chape flottante de 6 cm avec revêtement carrelage colé 400 kg ( 0.2 kN / m2 par cm )
- Elévation mur pignon de 4.1 m sous faîtage en brique creuse de 20 720 kg ( 1.75 kN / m2 )
- Isolation en complexe de doublage BA13 75 kg ( 0.12 kN / m2 )
- Panne en lamélé collé de section 360 X 140 mm et de portance 6.7 m 200 kg ( 6 kN / m3 )
- Isolation toiture en caisson de type panneau sandwich avec volige intégrée 200 kg ( 0.3 kN / m2 )
- Tuile à emboitement mécanique de type méridionnale 320 kg ( 0.45 kN / m2 )

Ce qui donne G = 6T et Q = 150 daN/m2 X 1.35 X 2 planchers X 2 niveaux = 810 kg

Et donc Nu = 6,8 T / ml et L (largeur semelle) = 60 cm, on est loin des 10 T / ml. Par contre avec la pondération çà fait 9.3 T / ml. N'est-il pas plus prudent de la prendre en compte ? çà ferais L = 80 cm mais avec q aux ELS = 0.12
Je crois qu'il faut prendre qu aux ELU = q x 2 soit 0.24, non, j'suis pas sûr !!!!

Je tiens à préciser que je n'ai pas compté les charges climatiques et d'entretiens, je ne les connais pas. Je suis dans le sud ouest à une altitude de 100m.

Quand au poids des terres, il n'est pas négligeable je pense. Avec une hauteur sur semelle de 3 m et un débord possible de 26.5 cm (80 - 27) / 2, on obtiendrait un poids de 3 X 0.265 X 18 kNm2 soit 1450 kg !!

Pour les autres murs et sur le même principe de calcul ( sans tenir compte de la pondération, des charges climatiques et d'entretiens ) et en tenant compte du sens du plancher :

- Mur périphérique pignon porteur plancher 2 niveaux et charpente Nu = 4.9 T + 0.6 T L = 50
- Mur périphérique façade Nu = 2.9 T + 0.1 T L = 25
- Mur refend secondaire Nu = 3.6 T + 0.5 T L = 35

Donc, différente largeur et donc hauteur de semelle. Mais peut-on au final dimentionner les fondations differements. Je pense que seule la hauteur ne changera pas est elle sera donc la même pour toutes les fondations, soit la plus haute.
0
Partager
gege94500

Picto recompense Membre utile

Messages : Env. 4000
De : Champigny Sur Marne (94)
Ancienneté : + de 7 ans
Le 07/01/2012 à 19h39
bonjour
tu fais de chouettes calculs ,ça me rappelle ma jeunesse,je ne connais que comme amateur le pavillon classique ,les charges sont tellement ridicules que je ne sais par quel bout prendre le problème.j'aime mieux une douzaine de niveaux et une bonne poussée d'archimède et un sol pourri,la je m'y retrouve!et j'allais aussi vite que toi pour ton pavillon.
je vais t'apprendre une règle théorique ,quand tu creuses ,tu retires du poids ,et bien tu pourrais le substituer avec un ouvrage!
bon c'est de la théorie ,car le sol décomprime au fur et à mesure ,à 25m ,le fonds remonte de 6ou 7cm.
dans ton cas ,on ne descend pas pas sous un mini de largeur ,c'est évident ,mais plus les largeurs seront homogènes entre elles mieux ce sera ,pour le poids de terre des remblais ,là bravo,mais n'oublies pas non plus la poussée.
je calculais des batiment à 10tonnes de poussée au m² de façade! soit 40tonnes par ml de façade pour 4m de hauteur ,là tu ne fais pas des buildings,il faut vérifier que le batiment ne glisse pas et ne se retourne pas non plus ,c'est marrant à étudier.clapet anti explosion sur l'entrée d'air,portes blindées etc (dans les sites classés c'est comme ça).(exemple AZF c'est bête ils avaient oublié,et TOTAL aussi à La Mède)usine rasée.

gege
0
Partager
Tournesol

Picto recompense Membre ultra utile

Messages : Env. 20000
Dept : Eure
Ancienneté : + de 9 ans
Le 07/01/2012 à 20h04
FabMdm a écrit:C'est bien çà je t'embauche juste pour de la théorie lol En tout cas, avec le temps que tu prends pour nous répondre, on voit bien que çà te passionne? Un peu de nostalgie peut-être lol

Je cite le rapport du géotechnicien :

"En termes de contrainte, on pourra retenir une valeur maximale de 1.2 bars aux ELS.
En effet sous cette contrainte et par exemple, pour une semelle de 0.80 m de largeur, les différentes estimations de tassement absolu, réalisées pour des surcharges verticales, statiques et centrées sur les fondations, évoluent entre 0.70 et 1.50 centimètres. "

et je rajoute qu'il a estimé les descentes de charges aux alentours de 10 t/ml sur des semelles filantes !!! j'ai l'impression qu'il se couvre avec de telles valeurs !!!

Non, il ne se couvre pas : tu ne lui a sans doute pas fourni de descente de charge donc il a estimé, à la grosse, une valeur moyenne pour étayer ses conclusions. Ça n'a rien à voir avec les valeurs réelles et ce n'est pas à lui de faire les descentes de charges. Les largeurs qu'il préconise sont données à titre d'exemple.

Si je m'en tiens juste à Nu = G + Q alors je devrais trouver unelargeur encore moins importante, or le géotechnicien me préconise 80 cm. A la limite pour le mur de refend principal, mais pour les autres !!!

Voir ci dessus. Pour mémoire, si N n'est pas pondéré (aux ELS), on ne note pas Nu mais N. Nu est une charge Ultime donc pondéré.

Par exemple pour mon mur de refend principal qui supporte 2 x 2 planchers ( 2 niveaux ) et la charpente ( toiture 2 pente ) :

- Soubassement de 0.6 m en bloc à bancher de 27 405 kg ( 25 kN / m3 ) OK, c'est même un peu large, la densité moyenne n'étant pas de 25 KN/m3. Mais on ,ne va pas chippoter.
- 2 planchers béton 16 + 4 de 2.7 m de portance chacun 770 kg ( 2.85 kN / m2 ) OK
- Chape flottante de 6 cm avec revêtement mince de type lino 375 kg ( 0.2 kN / m2 par cm ) OK
- Mur sous-sol de 2.4 m en bloc à bancher de 27 1620 kg ( 25 kN / m3 ) OK
- Isolation mur sous-sol en complexe de doublage BA13 40 kg ( 0.12 kN / m2 ) On peut le négliger. C'est ce qu'on fait en pratique
- 2 planchers béton 16 + 4 de 2.7 m de portance chacun 770 kg ( 2.85 kN / m2 ) Déjà compté au dessus
- Faux plafond en BA13 40 kg ( 0.12 kN / m2 ) OK
- Chape flottante de 6 cm avec revêtement carrelage colé 400 kg ( 0.2 kN / m2 par cm ) OK
- Elévation mur pignon de 4.1 m sous faîtage en brique creuse de 20 720 kg ( 1.75 kN / m2 ) OK
- Isolation en complexe de doublage BA13 75 kg ( 0.12 kN / m2 ) voir ci dessus
- Panne en lamélé collé de section 360 X 140 mm et de portance 6.7 m 200 kg ( 6 kN / m3 ) OK
- Isolation toiture en caisson de type panneau sandwich avec volige intégrée 200 kg ( 0.3 kN / m2 ) OK
- Tuile à emboitement mécanique de type méridionnale 320 kg ( 0.45 kN / m2 ) OK
Ne pas oublier de majorer les charges de toitures pour tenir compte de la pente et de les prendre en compte en charges projetées.
Tu as oublié les cloisons légères sur les planchers (entre 0,4 KN/m2 et 1 KN/m2)
Ce qui donne G = 6T et Q = 150 daN/m2 X 1.35 X 2 planchers X 2 niveaux = 810 kg ??

Et donc Nu = 6,8 T / ml et L (largeur semelle) = 60 cm, on est loin des 10 T / ml. Par contre avec la pondération çà fait 9.3 T / ml. N'est-il pas plus prudent de la prendre en compte ? çà ferais L = 80 cm mais avec q aux ELS = 0.12
Je crois qu'il faut prendre qu aux ELU = q x 2 soit 0.24, non, j'suis pas sûr !!!!

Non, non et non. qs est égal à la plus petite des 2 valeurs : q / 2 et la valeur qui permet de s'affranchir de la vérification des tassements. Si le géotechnicien te donne 0,12 MPa ELS, c'est cette valeur qu'il faut prendre en compte car il a normalement tenu compte implicitement des tassements pour évaluer qs

Je tiens à préciser que je n'ai pas compté les charges climatiques et d'entretiens, je ne les connais pas. Je suis dans le sud ouest à une altitude de 100m. A la grosse, pour la descente de charge, tu peux l'évaluer à 0,3 KN/m2

Quand au poids des terres, il n'est pas négligeable je pense. Avec une hauteur sur semelle de 3 m et un débord possible de 26.5 cm (80 - 27) / 2, on obtiendrait un poids de 3 X 0.265 X 18 kNm2 soit 1450 kg !! Et qu'est ce que tu fais du poids des terre excavée dont ton géotechnicien n'a certainement tenu compte ? (et qui viennent en déduction)

Pour les autres murs et sur le même principe de calcul ( sans tenir compte de la pondération, des charges climatiques et d'entretiens ) et en tenant compte du sens du plancher :

- Mur périphérique pignon porteur plancher 2 niveaux et charpente Nu = 4.9 T + 0.6 T L = 50
- Mur périphérique façade Nu = 2.9 T + 0.1 T L = 25
- Mur refend secondaire Nu = 3.6 T + 0.5 T L = 35

En pratique, pour la largeur, on ne descend pas en dessous de 40/50 cm

Donc, différente largeur et donc hauteur de semelle. Mais peut-on au final dimentionner les fondations differements. Je pense que seule la hauteur ne changera pas est elle sera donc la même pour toutes les fondations, soit la plus haute. Largeurs différentes, OK, Mais épaisseurs constante, oui. Sinon, tu vois le bordel pour caler les fonds de fouilles !
0
Partager
FabMdm
Auteur du sujet

Messages : Env. 200
De : Saint Sever (40)
Ancienneté : + de 6 ans
Le 07/01/2012 à 21h28
Oui "gege" je te remercie, je trouve çà super passionnant, la pratique çà fait un moment, mais c'est encore mieux avec la théorie.
Bon, je me limiterais tout de même à la maison individuelle, je te rassure, j'ai pas envie de me faire exploser le crâne lol Mais je note encore, on voit les passionnés ...

Et en théorie, je débute, çà ne fait que 24 h !!! je dors plus lol
Les dernières valeurs de largeur de semelle, ne sont que théorique et je me doute que je ne vais pas garder 25, surtout avec un mur de 27 ! hi hi !! De plus qu'il me dit bien, je cite :

"Toutefois, dans un souci de bonne exécution, on ne retiendra pas de contrainte pouvant amener des dimensionnements inférieurs à 0.50 m pour des semelles filantes."

Non je pense que je vais partir pour une semelle d'environ 80 pour le mur de refend principal et 70 pour toute la périphérie, il me semble que la cohésion des éléments ne sera que mieux, comme tu le précises.

Si si " tournesol" je lui ai fourni les plans avec les matériaux utilisés, et dailleurs lorsque je lui ai dit que je rajoutais un plancher en sous-sol (argile), il m'a rajouté 10 cm sur la largeur de la semelle.
En discutant avec lui, il m'a bien dit effectivement que c'était au maçon d'estimer plus précisemment les descentes de charges afin de déterminer la largeur exacte. Mais pour lui, 80 semble le minimum !!!!

Tu as bonne mémoire, j'avais un doute, mais tu viens de me l'oter. Donc Nu avec u comme ultime.

Effectivement 25 kN / m3 c'est pour du béton armé mais je connais pas celle du bloc à bancher !

"2 planchers béton 16 + 4 de 2.7 m deportance chacun 770 kg ( 2.85 kN / m2 )" et tu dis " Déjà compté au dessus" :

non non je te confirme c'est bien çà. En fait je fais 2 appartements avec un mur mitoyen qui va porter 2 planchers en sous-sol et 2 planchers en RDC. C'est complètement symétrique et la portance d'un plancher pour un côté est de 2.7 m.
Je ne fais pas un double mur avec joint de rupture total car c'est plus compliquer les semelles exentrés !!!! ni de double mur avec joint de dilatation, car l'ensemble fera que 14.
Sans compter l'économie réalisée, je fais juste des chapes flottantes pour limiter les transmissions de bruits.

Oui zut, les cloisons !!!

ok pour Qs et pour le poids des terres sur la semelle, je retiens çà s'annule.

Bon, ben j'y vois vraiment plus clair maintenant.

Merci "Tournesol", merci "gege94500".

Cà fait vraiment plaisir d'avoir affaire à des passionnés comme vous.
0
Partager
FabMdm
Auteur du sujet

Messages : Env. 200
De : Saint Sever (40)
Ancienneté : + de 6 ans
Le 07/01/2012 à 23h41
Juste un résumé pour bien être sûr et 2 questions :

Pour calculer la largeur L et la hauteur h de la section béton par rapport aux ELS :

L >= N / q avec do >= 0.5h; do = debord semelle

N = G + Q + charges climatiques et d'entretiens ( 30 daN / m2 ); NB : le poids de la terre sur do s'annule de part l'excavation
q = 0.12 Mpa

h >= [(L - largeur du mur) / 4] + 5 cm avec h >= 25 cm

Pour le dimensionnement des armatures :

Aciers porteurs : As/ml >= Qser ( L - largeur du mur ) / 8dq avec d = h - enrobage en bas de la semelle

une question : Qser = N ?

Aciers de répartitions : min (As / 4 ; 2cm² )

Les unités utilisés étant les MN et les m

et on ne retiendra pas d'aciers inférieurs à 8 mm

une deuxième question : les sections que l'on trouve sont prévues juste pour la semelle inférieure ou pour l'ensemble de la semelle renforcée ?
0
Partager
Tournesol

Picto recompense Membre ultra utile

Messages : Env. 20000
Dept : Eure
Ancienneté : + de 9 ans
Le 08/01/2012 à 00h34
FabMdm a écrit:Juste un résumé pour bien être sûr et 2 questions :

Pour calculer la largeur L et la hauteur h de la section béton par rapport aux ELS : (en semelle armée transversalement)

L >= N / q avec do >= 0.5h; do = debord semelle (j'aurai préféré qser plutôt que q car q représente une valeur du sol en relation avec une charge majorée et L arrondi bien sûr à +5 cm sup)

N = G + Q + charges climatiques et d'entretiens ( 30 daN / m2 ); NB : le poids de la terre sur do s'annule de part l'excavation
q = 0.12 Mpa ELS

h >= [(L - largeur du mur) / 4] + 5 cm avec h >= 25 cm

Pour le dimensionnement des armatures :

Aciers porteurs : As/ml >= Qser ( L - largeur du mur ) / 8dq avec d = h - enrobage en bas de la semelle la bonne formule est : As/ml = Pu (Do/4d) (1/(fe/Gammas)) où As = section des aciers transversaux ; Pu = charge pondérée ; Do = débord semelle ; d = distance du dessus de la semelle aux aciers inférieurs ; fe = limite d'élasticité des acier; pour des aciers HA courants, fe = 500 Mpa ; Gammas = 1,15
Reste plus qu'a assimiler tout ça et se mettre en unités homogènes. Bien sûr, ces aciers doivent être crossés aux extrémités

une question : Qser = N ?

Aciers de répartitions : min (As / 4 ; 2cm² ) Oui

Manque encore les aciers de chainage soit 1,6 cm2 pour du HA Fe E 500 qu'on positionne dans le même plan que les aciers de répartition, en général à l'aplomb du mur.

Les unités utilisés étant les MN et les m

et on ne retiendra pas d'aciers inférieurs à 8 mm

une deuxième question : les sections que l'on trouve sont prévues juste pour la semelle inférieure ou pour l'ensemble de la semelle renforcée ?
Bien évidemment, les aciers calculés doivent tous être positionnés en partie inférieure des semelles sauf l'acier de chainage qui peut être réparti.


Bon, maintenant qu'on a bien fait joujou avec la théorie :
- Compte tenu que tu n'a aucune semelle qui est chargé à plus de 6 t/ml ELS
- Que ton terrain, avec 0,12 Mpa, te permet de faire des semelles de 50 cm de large partout
Il ne serait pas infiniment plus simple de faire des semelles de 50 cm de large et 30 cm de hauteur, où tu ne serais pas obligé de faire une armature spéciale et qui te permettrait de passer avec une simple armature du commerce ?

Je trouve que tu cherche bien la complication pour une maison individuelle ....
2
Partager
FabMdm
Auteur du sujet

Messages : Env. 200
De : Saint Sever (40)
Ancienneté : + de 6 ans
Le 08/01/2012 à 09h47
oui tu as raison , on pourrait penser que je me prend beaucoup trop la tête ! mais c'est juste un peu de culture générale lol

Et c'est vrai que peut-être des fondations classiques comme tu me le conseillerais, ferait surement l'affaire. Mais quand je vois de simples maisons avec fondations de 50/30 aussi, avec juste un vide sanitaire et sans bloc à bancher alors je me dis que le poids au ml est beaucoup moins important et en plus sur des terrain sableux.

Par conséquent, j'imagine que pour mon cas, 2 planchers, bloc à bancher de 27 et terrain argileux, çà doit être forcement plus.

Qu'en penses-tu ?
0
Partager
FabMdm
Auteur du sujet

Messages : Env. 200
De : Saint Sever (40)
Ancienneté : + de 6 ans
Le 08/01/2012 à 10h00
et je rajoute aussi qu'il me semblerait que vu les tassements éventuels et la résistance de mon sol ( 0.12 MpA ) par rapport à un terrain sableux ( 0.7 Mpa au min ), une plus grosse portance, donc largeur serait appropriée pour mon terrain
0
Partager
En cache depuis le dimanche 05 aout 2018 à 05h49

Ce sujet vous a-t-il aidé ?
4
0

Picto forumC'est intéressant aussi !

Devis maçonnerieArtisan
Devis maçonnerie
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Le dosage du béton
Le dosage du béton
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos de maçonneries, élévation des murs
Photos de maçonneries, élévation des murs
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Enduirama : comparez les rendus des enduits
Enduirama : comparez les rendus des enduits
Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

« Isolation veranda - plaque polycarbonate »
Discussion lancée par reims51 - 8 réponses
« Rupteur thermique pour partager une dalle »
Discussion lancée par 2biquettes - 9 réponses
« Monomur, est-ce bien, que choisir ? »
Discussion lancée par Pat - 13 réponses
« Caniveau »
Discussion lancée par Eternav - 4 réponses
« Calcul cubage beton »
Discussion lancée par nico00030 - 20 réponses
« Pose de radiateur »
Discussion lancée par Vi971 - 3 réponses
6
personnes
surveillent ce sujet
  Suivre ce sujet
Voir