Retour
Menu utilisateur
Menu

Auto construit 48kwh/ans comment certifier tout ca?

Ce sujet comporte 24 messages et a été affiché 2.776 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
3
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 10 message Surzur (56)
​B​onjour
j'ai Auto construit ma maison il y a 1 an et après une année complète d'utilisation a 4, le compteur edf indic 6794kwh jour&nuit​ ​ pour 141m²h, soit ​
48kwh/m²/an (en bretagne)


4 radiants,1 plaque induction,1Lv,1LL,1Sèchelinge, 1Ballon 200litres electric, 1vmc double flux​

​isolation a la ouate de cellulose insufflé au norme BBC (voir plus sous rampant)


Ma question est la suivante y'a t'il moyen d'obtenir un label BBc pour le jour de la revente faire une plus value?​
Messages : Env. 10
De : Surzur (56)
Ancienneté : + de 6 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour la construction d'une maison...

Allez dans la section devis constructeur de maisons du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de constructeurs de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les constructeurs, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-4-devis_constructeur_de_maisons.php
 
Bloggeur Env. 1000 message Calvados
La réponses est non: pas de certification à espérer.
Mais pour moi aucun intérêt: les factures parlent d'elles mêmes.
Au risque de vous décevoir vous êtes plus proche des 125kWh/m2/an que des 48. Mais rien de plus normal car vous comptez tout.
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 1000
Dept : Calvados
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Autour De Nantes (44)
+1 avec Fresher, si jamais une loi venait à encadrer ce genre de pratique, vous seriez à 125kWh/m²/an (car en tout électrique, on multiplie tout par 2,5 et des bananes pour obtenir l'énergie primaire nécessaire au fonctionnement de l'habitation (en vrai ce coefficient est largement en dessous du réel qui a été estimé proche de 4)
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
De : Autour De Nantes (44)
Ancienneté : + de 9 ans
 
Env. 10 message Surzur (56)
Merci a vous deux pour ses clarifications.
Effectivement j'avais entendu parlé de pertes de courant du au transport,
mais je n'avais jamais entendu parlé que ses pertes étaient comptabilisé avec un coef multiplicateur de 2,5 zut

Pour le moment tout est électrique car jai mis tout le budget dans se qui n'est pas démontable. j'espère remplacer le ballon et les radiants d’occasion tres bientot. et la ptèt que j'arriverais a rentrer dans les 50kwh. pour mon auto satisfaction donc. (deja dans les 6794kwh anuelle j'ai 2336kwh de ballon)

Merci encore
Erwan
Messages : Env. 10
De : Surzur (56)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
A mon humble avis, tu n'as pas besoin de remplacer radiants et chauffe-eau; ce serait de l'argent dépensé pour pas grand chose (ta maison est déjà très économique); si tu souhaites faire baisser ta consommation "normée", il serait plus simple d'installer un poêle à pellets, ou une pac air-air, qui, eux, te permettront à la fois de faire des économies de chauffage, et de baisser cette consommation "normée"...de toutes façons, comme déjà dit, tu n'a aucune chance d'obtenir un label a posteriori, et conserver ses factures constitue déjà un argument solide.

cette histoire de coefficient de 2,58 dont est frappée l'énergie électrique est une farce qui ne correspond à rien de physique, mais qui a été imposée par le lobby "vert" qui voue une haine un peu irrationnelle à l'énergie nucléaire...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Haute Saone
Bonjour Bardal,
Peux-tu nous éclairer sur le fait qu'un coefficient de conversion en énergie primaire n'a pas de sens lorsqu'on parle d'"énergie électrique" ?
(Le lobby vert, (ça me rappelle d'autres lobby qu'on agite quand on cherche un bouc émissaire)... ça c'est du rationnel !!!)
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Haute Saone
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
En France, l'énergie électrique est à 95% du nucléaire et de l'hydro-électricité, pratiquement pas de pétrole, un tout petit peu de charbon et du gaz... explique moi donc comment on calcule ce 2,58 dans cette situation...
Et comme ce coef est européen, explique moi ce que cela peut bien vouloir dire pour la Norvège (95% d'hydro-électricité), ou pour les régions alimentées en éolien, comme au danemark...

Si l'objectif est d'interdire l'effet-joule pour le chauffage, autant interdire l'effet-joule pour le chauffage... un peu de courage politique, que diantre. Mais ce coef ne correspond à rien de concret, et ne sert qu'à rendre incompréhensible les choses...

Je suis très attentif aux décisions qui seront prises pour mesurer la consommation des véhicules électriques qui sont à la mode en ce moment; si ce coefficient a une validité quelconque, il devra être appliqué aussi à ces véhicules; et s'il n'est pas appliqué, c'est qu'il s'agit d'une embrouille...

n.b. le lobby vert existe, très fort à l'échelon européen si l'on en croit les commissaires chargés du dossier; au niveau français aussi, ce qui n'est pas choquant si la chose est transparente... je n'ai fait aucune révélation sensationnelle...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Haute Saone
Ce lien est instructif et factuel :
http://www.rte-france.com/fr/developpement-durable/eco2mix/p[...]electricite-par-filiere
On peut observer l'évolution des puissances appelées et du mix selon la météo, selon les heures.
95%?
On va arrêter si tu veux bien avec le "lobby" vert, ça va déraper.
Une centrale nucléaire est de toute façon une centrale thermique, ou encore un groupe électrogène géant mû par une machine à vapeur, qu'on doit chauffer (avec la fission de l'uranium, au lieu de la combustion du gaz, du charbon, du pétrole...). Je ne vais pas citer les pages thermodynamiques de Wikipédia ni me poser en gardien des lois de la physique. Comment peux-tu dire que le coefficient de conversion en énergie primaire n'a pas de sens ?
On peut contester ce 2,58, il est contestable et résulte de compromis. Mais contester le principe même de la prise en compte de l'énergie primaire (qui consiste simplement à regarder plus loin que le bout de son nez), je ne te comprends pas. Tu remarqueras que j'essaie de ne pas glisser vers le débat nucléaire gentil/méchant. Bon, je vais bosser un peu.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Haute Saone
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
Etrange, ce post qui disparait...!!!...

on reprend...

Mais Etienne, tu ne réponds pas à mes questions, notamment celles sur la Norvège et le danemark, mais j'aurais pu ajouter la Suisse...

Parce qu'enfin, si ton analyse est bonne (histoire de rendement entre énergie primaire et énergie obtenue), comment vas-tu classer le photovoltaique (15% de rendement), l'éolien (rendement impossible à estimer), l'énergie marémotrice... de fait ce coef est bien un compromis, mais c'est un compromis politique, pas technique, et encore moins scientifique... Il aurait un sens rapporté à l'émission de CO2 (ce qu'il était au départ), il n'en a plus aucun en regard de la production actuelle d'électricité...
Quant à l'énergie primaire, je ne sais pas ce que c'est, sauf si on la définit; pour moi, pétrole, charbon ou gaz, c'est déjà une forme très dégradée d'énergie solaire... or, l'énergie primaire, il faudrait la définir, mais ça n'est pas le pétrole...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Haute Saone
Bon, ici, par exemple, tu trouveras des choses qui répondront à ta question qui concernait un cas particulier, et plus :
http://www.display-campaign.org/doc/fr/index.php/Annexes
Et tu vois, l’impact en énergie primaire est bien découplé de l’émissions de gaz à effet de serre en équivalent CO2.
http://www.display-campaign.org/doc/fr/index.php/Image:Figure_23.jpg
Ce sont deux choses différentes. Ce n’est donc pas n’importe quoi. Et à priori ça n’a pas été écrit pas un barbu qui s’éclaire à la bougie dans une grotte en fumant la mousse des arbres.
Dire que pétrole, gaz, charbon sont issues de l’énergie solaire, c’est vrai, mais ça ne change rien au fait que ça ne se renouvelle pas à notre échelle de temps.
Mettre en avant la difficulté à classer le PV ou l’éolien n’est pas correct, tu sais bien la part qu’ils tiennent dans le mix actuel en période de chauffage (attention, je ne suis pas de ceux qui glapissent contre les ENR, loin de là).
Et aux dernières nouvelles, l’uranium ne se trouve pas non plus dans ton potager et ne repousse pas après la pluie.
Quand on chauffe à l’effet Joule, il faut approximativement fournir 3 de chaleur en amont pour restituer 1 chez soi. C’est comme ça, et rien que ça disqualifie pour moi toute utilisation de l’effet Joule pour le chauffage à grande échelle.
Ce « concept » d’énergie primaire permet de prendre en compte l’impact réel de l’utilisation de telle ou telle énergie finale. Ça introduit des contraintes, certes.
C’est pour cela que je suis très critique sur le chauffage à effet Joule sur des maisons même bien isolées (les fameux radiants de Regismu), et plus nuancé à partir du niveau passif.
Et relativement critique sur le chauffage électrique thermodynamique lorsqu’on pourrait faire autrement (les PAC)...
Un point d'accord avec toi pour finir : les voitures électriques rechargées sur le réseau, qui ne font que délocaliser les inconvénients.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Haute Saone
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 10 message Surzur (56)
Merci bardal
Quand je parlais de replacer mon ballon et mes radiants. c'est justement remplacer par un ballon solaire ou autre , idem pour le chauffage, pac. ou poel a granulé. le choix n'est de toutes facon pas arrété. et je suis sur de trouver des tonnes de sujets sur ses questions.

Mais ya pas le feu, d'apres mes rapides calculs (je vais encore en exister quelques uns) je ne rentabiliserais de toutes facon jamais ses solutions dites "ecolo"

Merci
Messages : Env. 10
De : Surzur (56)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Aveyron
bardal a écrit:
cette histoire de coefficient de 2,58 dont est frappée l'énergie électrique est une farce qui ne correspond à rien de physique, mais qui a été imposée par le lobby "vert" qui voue une haine un peu irrationnelle à l'énergie nucléaire...



Bonsoir,

Le lobby vert avec deux trois députés qui se battent en duel !!!!



Quelques chiffres pour info:

Efficacité énergétique E primaire/E finale (EEPF) de quelques pays européens en 2005 ( pas le temps de chercher plus frais , surtout pour Bardal)

Espace énergétique Primaire Finale EEFP
France 275,7 158,1 57,3%
Allemagne 345 230,6 74,2%
Italie 186 133,8 71,9%
Danemark 19,8 15,33 77,3%
Ces pays font pourtant largement appel aux énergies fossiles (charbon et gaz) pour produire leur électricité.
Mais d’une part, cette production se fait en général avec de meilleurs rendements que pour le nucléaire (36 à plus de 55 % selon les combustibles) et, de plus, une partie de l’électricité est produite en cogénération avec des efficacités E finale/E primaire élevées [ >75 %].
Enfin, la plupart de ces pays consomment moins d’électricité en proportion dans leur bilan final que la France : l’Allemagne et l’Italie ne consomment que 19,2 % d’énergie finale sous forme d’électricité, le Danemark, 18,2 %, la France près de 23 %.

Car ce coef dépend avant tout de la politique énergétique de chaque pays, de ses choix en matière de production électrique, essentiellement.

Ce coef traduit l'efficacité globale des moyens de production et d'acheminement d'électricité jusque chez l'utilisateur pour chaque pays.

Compte tenu du rendement moyen des centrales en France (33 %) et des pertes de transport/distribution (92,5 %), ce coefficient vaut en réalité près de 3,3 (soit l'inverse de 0,33 x 0,925).

Une étude de l'association NegaWatt, conglomérat des scientifiques qui n'arrivent pas à la cheville de Mr BARDAL ,prenant en compte les pertes d'extraction, de transport (voire d'enrichissement pour le nucléaire) avance même le chiffre de 4.


Pour la Suisse qui n'a pas de nuk C'est 2.


Pour les scientifiques indépendants on est bien au dessus de 3 avec du nucléaire.


Quand à ERDF ils sont bien contents de ce 2,58 (mieux que 3,3) ils ne vont pas relancer un débat qui ne tournerai pas forcément à leur avantage ( surtout avec l'UE ).

Conseil en éco-construction ,thermicien RT 2012,C.E.P.H+


Guide forum construire tout savoir sur la RT 2012 http://www.forumconstruire.com/guides/voir-gid_92,rt_2012.php
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
Dept : Aveyron
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
C'est cela, le lobbying "vert", quatre clampins qui passent leur temps à ressasser des chiffres arbitrairement calculés, sans aucune référence méthodologique, et qui deviennent des vérités parce qu'ils ont été ressassés... c'est la qualité du raisonnement qui fait la qualité de la démonstration, pas l'argument d'autorité ("j'ai raison parce que je suis scientifique"), et là , de raisonnement, il n'y en a pas, ou en tous cas, il n'est pas publié.

C'est sur le concept d'énergie primaire que se situe le mystère de ces calculs, qui conduisent selon l'humeur du moment à calculer des coefs variant de 1 à 4... il est clair qu'avec de tels concepts, du plus flou, on peut affirmer n'importe quoi:

- c'est quoi l'énergie primaire d'une usine maré-motrice? celle qui est disponible (sur quelle portion de territoire), ou celle qui est à la source?
- c'est quoi l'énergie primaire d'une installation géothermique? celle qui est récupérée, celle qui est disponible, ou celle qui est à la source
- c'est quoi l'énergie primaire d'un panneau photovoltaique? celle que l'on reçoit, ou qui est émise, celle qui serait récupérable par un corps noir?
- c'est quoi l'énergie primaire d'un kg de charbon? celle qui est chimiquement dégagée par sa combustion, ou celle qu'il a fallu pour sa formation? ou pour son extraction?
- c'est quoi l'énergie primaire pour une éolienne? celle qu'il a fallu dépenser pour créer le vent? celle du vent traversant la surface de l'éolienne? celle du vent balayant toute la surface nécessaire pour implanter une éolienne sans interférence avec une autre?

Et pour la Norvège, qui produit son électricité à 95% par hydraulique, c'est quoi son coef? Et pour une voiture électrique, on va appliquer le même coef?

De fait, scientifiquement, on est capable de mesurer le rendement d'une machine entre deux points précis, mais nul n'a jamais été capable de mesurer une "énergie primaire" capable de servir de référence à des activités humaines; de fait un concept scientifiquement fondé devient par un trait de plume administratif un coefficient économique qui s'applique uniquement dans le sens où l'on veut peser ; c'est cela l'illégitimité scientifique de ce "coefficient". Et que l'on trouve des scientifiques pour tenter de valider cela n'est pas étonnant, cela a toujours existé, dans tous les pays du monde depuis Lyssenko jusqu'à Séralini.

Une des rares choses pour lesquelles je suis d'accord avec toi: "Car ce coef dépend avant tout de la politique énergétique de chaque pays, de ses choix en matière de production électrique, essentiellement." C'est effectivement une histoire de choix politique énergétique qui détermine ce coefficient, qui apparait justement au grenelle de l'environnement, moment où, à ma connaissance (qui est faible j'en conviens), le rendement des centrales nucléaires n'avait guère varié. D'ailleurs, nous verrons bien, très bientôt, si l'allemagne modifie, comme tes règles "scientifiques" le lui imposent, son coefficient, car le rendement du photovoltaique n'est guère fameux (15% en moyenne, soit plus de deux fois moins que le nuk); comme je connais leur honnêteté, et la tienne, je suis sûr qu'ils tiendront à annoncer des consommations, pour leurs voitures électriques, conformes aux lois scientifiques.

N.B. pour la Suisse, tu devrais te renseigner ailleurs que chez les scientifiques de Negawatt: je crois, mais je suis très mauvais, que près de la moitié de son électricité est d'origine nucléaire (5 réacteurs); on se demande comment ils ont obtenu leur coef de 2; il est vrai que tout le monde peut se tromper...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Aveyron
Alors ,

Déjà avec les pertes à la production , les pertes de transport qui sont des données très facilement mesurables , on a 95 % de la réponse pour ce coef de 2,58 ./

Ma réponse concernait l'électricité et votre réponse poujadiste ./

Donc pas la peine d'accumuler des tonnes de sophismes , pour essayer de se donner raison ./



Bonsoir , sujet clos pour moi .Rolleyes
Conseil en éco-construction ,thermicien RT 2012,C.E.P.H+


Guide forum construire tout savoir sur la RT 2012 http://www.forumconstruire.com/guides/voir-gid_92,rt_2012.php
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
Dept : Aveyron
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
Bonsoir,

Pour poursuivre le HS....

Le coef de 2.58 est une peréquation entre la réalité physique (rendement des générateurs électriques) et une volonté politique de favoriser ou non l’utilisation de l'énergie électrique à outrance...
Ce qui est sûr, c'est qu'en période de pointe, en hiver, la demande excédentaire est fournie majoritairement par des centrales thermiques au gaz ou charbon.

Si dans ces périodes, la population se chauffe direct au gaz, la conso de gaz est 3 fois plus faible que si il faut brûler le gaz pour faire tourner une turbine qui produira de l'électricité avec un rendement de 30 % laquelle alimentera des radiateurs à effet jOULE;

Bref, supposons que l'on mette à 1 ce coef....Tout le monde se chauffera avec des radiants, un cumulus standard, sans trop d'effort d'isolation et on construira de nouvelles centrales nucléaires pour satisfaire la demande. Comme dans les années 80.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 13 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
Ah, mgarrig, avec cela je suis d'accord... c'est effectivement la seule et bonne raison d'un tel coef...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Haute Saone
Bonjour,
A la bonne heure, du coup tu es peut-être d'accord avec moi également, je ne dis pas vraiment autre chose. Je pense même que tu n'es pas loin d'être d'accord avec Philyu (mais je crois comprendre que tu n'est pas très copain avec nos amis les BET).
Du coup, comme pour avoir 1 il faut 3-4 :
    Prôner le chauffage électrique à effet Joule est une ânerie (jusqu'à ce qu'on en ai pratiquement plus besoin, c'est à dire jusqu'au niveau passif). Pas RT 2012 !
    Le chauffage électrique thermodynamique n'est pas loin d'en être une (en gros je consomme 1 chez moi je récupère 3 quand ça va bien, c'est à dire quand la maison RT 2012 n'a guère besoin de chauffage étant donné la saison de chauffe plus courte que la passoire...), donc plutôt 2-3 en conditions plus rudes (tout le monde n'habite pas le sud d'Avignon) et pour ça je consomme en réalité 3-4 en amont.
    Et je fais payer à la collectivité l'infrastructure nécessaire (moyens de production+réseau parce que "c'est moins cher à l'investissement").
    Et je viens pleurer lorsqu'il neige, qu'il y a du vent ou qu'il pleut que le courant n'est pas assez vite rétabli.

Et si les PAC+thermotruc n'étaient que les convecteurs +cumulus des années 80's, masqués et repeints en vert ?
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Haute Saone
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
etienne2 a écrit:Bon, ici, par exemple, tu trouveras des choses qui répondront à ta question qui concernait un cas particulier, et plus :
http://www.display-campaign.org/doc/fr/index.php/Annexes
Et tu vois, l’impact en énergie primaire est bien découplé de l’émissions de gaz à effet de serre en équivalent CO2.
http://www.display-campaign.org/doc/fr/index.php/Image:Figure_23.jpg
Ce sont deux choses différentes. Ce n’est donc pas n’importe quoi. Et à priori ça n’a pas été écrit pas un barbu qui s’éclaire à la bougie dans une grotte en fumant la mousse des arbres.
Dire que pétrole, gaz, charbon sont issues de l’énergie solaire, c’est vrai, mais ça ne change rien au fait que ça ne se renouvelle pas à notre échelle de temps.
Mettre en avant la difficulté à classer le PV ou l’éolien n’est pas correct, tu sais bien la part qu’ils tiennent dans le mix actuel en période de chauffage (attention, je ne suis pas de ceux qui glapissent contre les ENR, loin de là).
Et aux dernières nouvelles, l’uranium ne se trouve pas non plus dans ton potager et ne repousse pas après la pluie.
Quand on chauffe à l’effet Joule, il faut approximativement fournir 3 de chaleur en amont pour restituer 1 chez soi. C’est comme ça, et rien que ça disqualifie pour moi toute utilisation de l’effet Joule pour le chauffage à grande échelle.
Ce « concept » d’énergie primaire permet de prendre en compte l’impact réel de l’utilisation de telle ou telle énergie finale. Ça introduit des contraintes, certes.
C’est pour cela que je suis très critique sur le chauffage à effet Joule sur des maisons même bien isolées (les fameux radiants de Regismu), et plus nuancé à partir du niveau passif.
Et relativement critique sur le chauffage électrique thermodynamique lorsqu’on pourrait faire autrement (les PAC)...
Un point d'accord avec toi pour finir : les voitures électriques rechargées sur le réseau, qui ne font que délocaliser les inconvénients.



Désolé, je n'avais pas lu cette réponse de ta part...

Je n'ai jamais dit qu'il fallait favoriser l'effet-joule comme moyen de chauffage, j'ai simplement dit que cette histoire de coefficient et d'énergie primaire n'avait pas de légitimité scientifique ni opérationnelle; si l'on veut privilégier telle ou telle voie, autant l'exprimer clairement, plutôt qu'inventer un coefficient dont on use quand ça arrange et que l'on oublie dans d'autres situations; tu ne fais que conforter cette analyse... un autre critère, autrement plus pertinent, aurait pu être l'émission de CO2/kwh, ou la pollution qui est engendrée, ou ....
le fait qu'un tel coef ait été choisi n'est nullement anodin et n'a pour seul objectif que de disqualifier l'électricité (et essentiellement l'électricité nucléaire) et recouvre donc un choix énergétique national lourd, sans vouloir l'avouer... les conséquences pour les "pauvres consommateurs et constructeurs" que nous sommes, c'est une réglementation opaque et complexe, parfois absurde, mais qui dispense de toute politique nationale cohérente des économies d'énergie; je mets dans le même panier des décisions stupides la CSPE qui fait peser sur les seuls consommateurs d'électricité la charge du développement des ENR... c'est une politique de gribouille...

sur le fond:
j'avais bien compris que pétrole, charbon et gaz ne se renouvelaient pas à notre échelle de temps (je suis allé à l'école quand j'étais petit), et que le rendement d'une machine thermique dans l'état actuel de la technique peinait à dépasser 30-35% (ça aussi je l'avais appris à l'école, un peu plus tard), mais prendre comme référence pour un coef une énergie qui en France ne sert plus à produire d'électricité me parait la dernière des absurdités; surtout quand, c'est du moins mon avis, la priorité des priorité est justement la sortie des hydrocarbures (qui de toutes façons vont manquer rapidement -à notre échelle de temps-); et favoriser la consommation de ces hydrocarbures au détriment d'autres solutions me parait même la pire des démarches...
la question n'est pas de savoir s'il s'agit d'une énergie "primaire", la question est de savoir quelles énergies disponibles, non polluantes, économiquement supportables, aisément utilisables, vont pouvoir à terme rapproché remplacer ces énergies fossiles, en optimisant autant que l'on peut l'efficacité de ces énergies...
par voie de conséquence, l'algorithme à utiliser ne réside pas dans un coefficient de rendement de production d'énergie mais dans un raisonnement -assez simple- tel que:
- soit un besoin (le chauffage par exemple)
- quelle est la façon la plus économe en énergie d'y répondre (isolation, etc..)
- quelle énergie ai-je à disposition qui ne soit ni fossile, ni polluante, ni contraignante à l'excès
- à quel coût?
tu remarqueras que cette histoire de coef n'y a strictement aucune place, pas plus que le rendement de la chaine de production de la source d'énergie (heureusement pour le bois d'ailleurs), qui est déjà inclus dans la notion de disponibilité... il se trouve qu'en France, l'électricité fait partie de ces énergies disponibles... mais l'effet joule n'est à coup sûr pas la meilleure façon ,disponible, d'optimiser son efficacité...

Deux petits points, en incidente:
- de l'uranium, oui, j'en ai dans mon jardin, de quoi satisfaire mes besoins en énergie (tous) jusqu'à la fin de mes jours; toi aussi d'ailleurs; accessoirement, l'uranium ne repousse pas, il continue, comme il le fait depuis des milliards d'années, à se désintégrer, suffisamment pour assurer une température stable à la planète (c'est la geothermie) et développer un flux énergétique de 70 mW/m2 en moyenne (ce qui pour toute la terre fait beaucoup); plus concrètement l'uranium n'est pas une énergie fossile, mais c'est une énergie fatale, fonctionnant de façon permanente, qu'on l'utilise ou non, et son combustible disparait inéluctablement, que ce soit dans le sol, les océans, ou les centrales; on ne fait pas "brûler" de l'uranium, on utilise son énergie, ou on ne l'utilise pas... parler de rendement a un sens au niveau d'une centrale, ça n'en a aucun au niveau de l'énergie mondiale.
- le bois, à ma connaissance, se renouvelle à une échelle de temps humaine; c'est d'ailleurs le cas de toute la "biomasse"-énergie; son coefficient, en rt2012, c'est combien? comme si les terres occupées par les forêts et les champs n'avaient aucune dimension, et la machine biologique un rendement de 100%.... c'est quoi l'énergie primaire dans ce cas là ?
Bon, j'ai lu avec intérêt les deux doc dont tu donnes le lien; avec intérêt, mais en restant sur ma faim, car il n'y a aucune explication sur la méthodologie à l'origine de ces chiffres; rien pour justifier, par exemple, que les enr sont affublées d'un coef de 1... plus exactement, cela confirme que les coef distribués à chaque pays européen relève du maquignonnage politique beaucoup plus que d'une approche scientifique... reste que la question de la sortie des énergies fossiles reste intacte, et de plus en plus pressante...

P.S. inutile de te fatiguer sur la nécessité d'isoler les maisons, il n'y a pas débat. Inutile de me faire dire que je défends le chauffage effet-joule, ce n'est pas le cas... par contre, ta charge contre les pac me parait témoigner d'une grave ignorance dans ce domaine (nul ne peut être bon partout) et tes références aux maisons passives un peu dogmatiques: on fait bien mieux, à moins cher, qu'une conso globale de 120 kwh/m2/an (normes passivhaus) dans pas mal de maisons rt2012; désolé d'être un peu dur, mais les références pieuses et dociles à la mythologie allemande commencent à me "chauffer" un peu...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
etienne2 a écrit:Bonjour,
A la bonne heure, du coup tu es peut-être d'accord avec moi également, je ne dis pas vraiment autre chose. Je pense même que tu n'es pas loin d'être d'accord avec Philyu (mais je crois comprendre que tu n'est pas très copain avec nos amis les BET).
Du coup, comme pour avoir 1 il faut 3-4 :
    Prôner le chauffage électrique à effet Joule est une ânerie (jusqu'à ce qu'on en ai pratiquement plus besoin, c'est à dire jusqu'au niveau passif). Pas RT 2012 !
    Le chauffage électrique thermodynamique n'est pas loin d'en être une (en gros je consomme 1 chez moi je récupère 3 quand ça va bien, c'est à dire quand la maison RT 2012 n'a guère besoin de chauffage étant donné la saison de chauffe plus courte que la passoire...), donc plutôt 2-3 en conditions plus rudes (tout le monde n'habite pas le sud d'Avignon) et pour ça je consomme en réalité 3-4 en amont.
    Et je fais payer à la collectivité l'infrastructure nécessaire (moyens de production+réseau parce que "c'est moins cher à l'investissement").
    Et je viens pleurer lorsqu'il neige, qu'il y a du vent ou qu'il pleut que le courant n'est pas assez vite rétabli.

Et si les PAC+thermotruc n'étaient que les convecteurs +cumulus des années 80's, masqués et repeints en vert ?

voir la réponse ci-dessus...
je n'ai rien contre les "thermiciens"; mais de mon temps, c'étaient des ingénieurs maîtrisant leur sujet... aujourd'hui ce sont plus des utilisateurs de logiciels et de réglementation (certains y sont d'ailleurs très bons) et peu, très peu, maîtrisent les bases mêmes de la thermo-dynamique; je ne trouve pas cette évolution positive, même si je vois bien les contraintes économiques...
utiliser l'effet-joule n'est pas le fin du fin, il n'empêche, qu'en utilisation à la marge, la simplicité de la chose peu compenser sa gourmandise; quant aux pac, tu as quelques années de retard... et vouloir se passer de réseau électrique, fais-toi élire sur ce programme, et on en reparlera... par contre, s'en servir intelligemment n'est pas hors de portée...
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +6 ans.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Haute Saone
Les PAC c’est mieux euh disons moins pire que l’effet Joule, je suis d’accord sur le moins pire c'est tout. Mais je ne demande qu’à apprendre…

Dire que tout ça ça va favoriser les énergies fossiles, oui, avec un scénario « business as usual ».
En ce qui me concerne je trouve imprudent de compter sur des technologies qu’on ne maîtrise pas, qui n’existent pas encore et peut-être n’existeront jamais.

Ton potager et bizarre…. Rassure-moi, tu es sûr que tu ne fais pousser que de l’uranium ?

On peut discuter de la pertinence de tel ou tel coeff de conversion, mais de toute façon il faut bien en choisir un, et perso je ne suis pas sûr d’avoir de meilleures idées. M Garrig, toi et Philyu semblez finalement assez d’accord sur ce point.

D’ailleurs il a raison d’évoquer Négawatt, ils parlent de ces questions beaucoup mieux que moi :
http://www.negawatt.org/universite-negawatt-2013-p60.html
Pour moi il y a un problème quand tu exposes ton raisonnement :
Tu commences par « Soit un besoin ». Je pense que tout est là.

Pour ce qui est des dangers de la mythologie allemande, tu arrives un peu tard… Quoique…
Ach, ça me reprend, ch’ai à noufeau enfie d’enfahir la Pologne
http://www.dailymotion.com/video/x80giv_apocalypse-now-scene[...]ene-mythique_shortfilms
Non finalement ça va c’est passé.

Je me fiche bien que passivhaus soit allemand, simplement c’est la seule limite « très basse conso » clairement définie, à partir de considérations physiques et non réglementaires, ça devrait t’interpeller ! L’histoire des 120 en total, on s’en fout, d’ailleurs je trouve aussi que c’est abuser, et ce qui nous préoccupe c’est le chauffage.

Tu exagères avec les thermiciens : un thermicien qui vient en tant que tel sur un forum ne peut guère faire autre chose que de se référer en permanence à une réglementation en pesant chaque mot, sinon tous ses confrères lui tombent dessus dans les 5 minutes qui suivent. Sans compter tous ceux qui, à l’occasion, en font le bouc émissaire des complications et des surcoûts de leur projet... Et peut-être, il ne faut pas fâcher le client potentiel qui ne serait pas forcément d’accord. Bref, je trouve philyu courageux de donner son avis perso sur ce coup là (surtout si ça va dans mon sens...).

Pour le réseau, je n’ai jamais dit qu’on pouvait s’en passer, il est là, qu’on optimise son utilisation et qu’on facilite sa reconversion vers quelque chose de mieux…

Ouf !
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Haute Saone
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Haute Saone
Bonjour,
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2014/01/bilan-%C3%A[...]-et-avertissements.html
Lire en particulier le paragraphe "un système climato-dépendant"...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Haute Saone
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
Pas inintéressant ton dernier lien... surtout les Mwh à prix négatifs (-40€, voire -200€); je suppose que c'est ça que l'on appelle negawatts...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Haute Saone
Oui, Biggrin
Enfin tout ça fait quand même des éléments de réflexion avant de poser des "radiants qui ne consomment rien puisque les besoins sont réduits au minimum", et, dans une moindre mesure quand même (quoique s'il y en a 2 ou 3 fois plus...) des Pac air...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Haute Saone
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
Sans doute, mais:
- pourquoi se priver d'un appareil qui économise les deux tiers de l'énergie
- il y a d'autres moyens pour gérer les pics de consommation électrique, par exemple imposer l'extinction des chauffages électriques pendant l'heure que dure ce pic; avec l'inertie de la maison, je ne suis même pas sûr que quelqu'un s'en apercevrait
- enfin, et c'est le plus important, je ne vois pas comment on sortira du pétrole et des énergies carbonées sans recours massif à l'électricité, y compris pour des usages nouveaux; les économies en matière de bâtiment, oui évidemment, mais on construit 300 000 logement neufs chaque année, et il y a 30 000 000 de logements anciens; dans 50 ans, on aura encore deux tiers du parc en énergivore... les pac sont une bonne solution pour diviser par trois la consommation du parc ancien, ou d'une partie du parc ancien... bof, je dois rêver...Sleep
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 7 ans
En cache depuis le mardi 30 juin 2020 à 00h20
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Tout savoir sur la RT 2020
Tout savoir sur la RT 2020
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Guide : le test d'infiltrométrie
Guide : le test d'infiltrométrie
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Les labels et normes (RT2005, BBC, HPE, THPE, ...)
Les labels et normes (RT2005, BBC, HPE, THPE, ...)
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

3
abonnés
surveillent ce sujet
Voir