Retour
Menu utilisateur
Menu

Fautes Architecte (Alpes Maritimes)

Ce sujet comporte 37 messages et a été affiché 2.385 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
9
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 40 message Alpes Maritimes
Bonjour,

D'abord je tiens à m'excuser pour le pavé et je remercie chacun qui aura le courage de lire et peut être de répondre

Je suis en train de me séparer de mon architecte pour une succession de manquements, de retard et d'incapacité générale à gérer un projet. Je m'attends à ce qu'il demande des indemnités et je souhaite organiser mes arguments de manière irréfutable. Le chantier est sur le point de commencer ; maison ossature bois sur technopieux.

J'ai fait la liste de la majorité des faits que je considère anormaux ou qui relèvent à mon sens de la faute. J'aimerais avoir votre avis sur ce qu'on peut appeler faute. Voici les points principaux, (je vous passe les erreurs sur les factures, les mails non répondus, la méconnaissance des solutions domotiques, des techniques de réalisation de salle de bains sur ossature bois, etc ...)

  1. Pièces manquantes dans le dossier de dépot de permis ; dont l'insertion graphique du bâtiment annexe. J'ai moi même complété le dossier et réalisé le montage photo (c'était sympa au début, j'ai pu améliorer ma technique photoshop ;))
  2. Méconaissance des règles d'urbanisme. Je vous passe les détails, mais mon terrain étant issu d'une division parcellaire, les règles d'urbanisme ne s'appliquent pas de manière classique. J'ai du, grâce à l'aide précieux de la notaire, batailler pendant plusieurs mois auprès des administrations afin de montrer que le PC était respectueux des règles d'urbanisme
  3. J'ai du contacter le SDIS afin de prouver que ma parcelle était en zone blanche pour les risques incendie
  4. J'ai du reprendre l'ensemble des plans électriques qui étaient faux et ne correspondaient pas à ce que nous avions clairement demandé
  5. Suite au déplacement du bâtiment annexe, j'ai du m'occuper de permis modificatifs (documents + montage photo - là, je maitrisais ;))
  6. Me posant des questions sur la continuité de l'étanchéité du toit, c'est moi qui ai du initier les discussions entre le charpentier et l'installateur photovoltaïque
  7. J'ai du m'occuper de faire signer les documents d'engagement par les différentes entreprises
  8. J'ai du organiser la démolition d'un garage initialement présent sur le terrain (raison invoqué par l'architecte : une question d'assurance l'empêchait de s'occuper de la démolition.
  9. Lors de la démolition du garage, j'en profite pour questionner le terrassier sur la santé d'un mur de soutènement. Il me conseille de faire quelque chose. J'en parle à l'architecte qui a déjà vu ce mur ; il me demande des photos sans se déplacer et confirme qu'il y a quelque chose à faire. Il se trouve que dans le rapport d'étude géotechnique, il est écrit noir sur blanc qu'il faut renforcer ce mur. Si je n'avais pas alerté l'architecte, le mur serait toujours dangereux et mettrait en péril la future construction : il n'a pas lu le rapport de l'étude de sol.
  10. J'ai du organiser la venue de Technopieux pour faire un essai de forage.
  11. En février, nous sommes d'accord pour un début de chantier fin juin. D'ici là il faut boucler plusieurs points dont l'édition des plans de fabrication par le BE bois. Le temps passe, rien ne bouge, aucun planning n'est proposé par l'architecte. Fin mai, les plans ne sont toujours pas là, et le BE est victime d'un arrêt maladie + mésentente avec l'architecte sur des plans imprécis. Résultat : il n'est pas possible de commander certaines pièces de bois à temps et avec les grandes vacances, le projet prend 2 mois de retard. L'architecte renvoie la faute sur le BE mais ne remet pas en cause son absence totale d'organisation.
  12. Je m'aperçois par hasard que les pompes de relevage ne sont pas reliées au réseau électrique dans les plans de l'architecte. Je contacte donc en urgence le pieuvriste qui était prêt à produire. Par ailleurs c'est moi seul qui ai traité avec le pieuvriste depuis le début.
  13. La veille de la commande des menuiseries extérieures, le charpentier s'aperçoit que la couleur des bois figurant dans le devis accepté par l'architecte et en désaccord avec le PC. Il a fallu que je réagisse en urgence sous peine d'un nouveau retard.
  14. Lors de l'implantation des pieux de l'annexe par le géomètre, on s'aperçoit que certains pieux se trouvent en plein milieu du talus et que l'annexe n'est vraiment pas alignée avec la restanque sur laquelle elle se situe. L'architecte ne s'est pas déplacé pour faire son plan de masse et s'est basé sur un vieux plan de masse inexact. Il a fallu refaire passer le géomètre et refaire une implantation propre.
  15. J'ai appris par un collègue l’existence des taxes d'aménagement et d'assainissement (10 k€ environ). L'architecte ne m'en a jamais parlé lors de la mise au point du budget
  16. Les pieux ont été installés sans même que l'architecte n'ait validé les descentes de charges. Il n'a jamais eu ni réclamé le document en question.
  17. 8 jours avant le début de l'assemblage de la maison sur le chantier, l'architecte s'aperçoit que l'altimétrie est mauvaise et que donc la maison ne peut être alignée avec la plateforme de l'ex garage : elle est 60cm trop bas. Or les plans ossature bois ont déjà été validés depuis longtemps, les murs sont déjà construits alors que l'architecte ne savait même pas où allait arriver la base de la maison... C'est la goutte d'eau ... Par chance on peut s'en sortir avec l'aménagement de quelques marches.


J'ai essayé de présenter de manière factuelle et objective les éléments que je reproche à l'architecte. Je ne parle pas des surcoûts ni même du stress causés par ce manque d'anticipation, de sérieux et d'organisation.

Pensez-vous donc que je suis en mesure d'opposer quelque chose de sérieux si l'architecte réclame des indemnités pour la rupture de notre contrat ?

Je ne suis pas loin de penser que ce serait à moi d'exiger quelque chose ; au moins un salaire étant donné que j'ai fait une partie de son travail ;)

Merci ! 



 
Messages : Env. 40
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 3 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux d'architecture...

Allez dans la section devis architecte du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de architectes de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les architectes, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-1-devis_architecte.php
 
Membre utile Env. 800 message Val De Marne
Bonjour,

Sans connaissance du contrat signé avec l'architecte, difficile de vous dire ce qui peut être considéré comme une faute. En tout cas, votre récit confirme ma vision des architectes en France qui malheureusement ne font que des dessins et rare sont ceux qui se penchent sur les aspects techniques...
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 800
Dept : Val De Marne
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Haute Garonne
Bonjour

Votre architecte est-il un "vrai" architecte ?

Si oui, vous pouvez contacter l'ordre des architectes pour leur exposer votre problème et leur demander conseil sur ce que voys pouvez faire.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre utile Env. 1000 message Limoges (87)
Difock788 a écrit:En tout cas, votre récit confirme ma vision des architectes en France qui malheureusement ne font que des dessins et rare sont ceux qui se penchent sur les aspects techniques...

+1
Sans faire de généralité sur la profession, mais je partage cet avis les retours sur les archis sont souvent les mêmes. Leur cœur de métier c est la création, la conception sur plan mais dés qu'il s'agit de suivre coordonner les différents corps de métiers et se confronter à la réalité des travaux il y a de nombreuses carences.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 1000
De : Limoges (87)
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 10 message Oise
Difock788 a écrit:Bonjour,

Sans connaissance du contrat signé avec l'architecte, difficile de vous dire ce qui peut être considéré comme une faute. En tout cas, votre récit confirme ma vision des architectes en France qui malheureusement ne font que des dessins et rare sont ceux qui se penchent sur les aspects techniques...


Nous avons signé un contrat en mission complète ; du moins en 2 phases. D'abord l'avant projet puis le reste.
Messages : Env. 10
Dept : Oise
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 10 message Oise
fouga a écrit:Bonjour

Votre architecte est-il un "vrai" architecte ?

Si oui, vous pouvez contacter l'ordre des architectes pour leur exposer votre problème et leur demander conseil sur ce que voys pouvez faire.


Oui, c'est un vrai architecte et il a pas mal d'expérience et de nombreuses réalisations...
Messages : Env. 10
Dept : Oise
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre utile Env. 900 message Tlse (31)
Je vais faire l'avocat du diable mais je vous ai mis quelques remarques. Sinon, l'impression générale, c'est que un architecte caricatural, l'artiste complètement perché ! Malheureusement, vous êtes tombé sur un mauvais parmi beaucoup de bons ! Je pense qu'en présentant clairement les points de contrat non respectés, vous pourrez vous en défaire. 

Francois Guinot a écrit:Bonjour,

D'abord je tiens à m'excuser pour le pavé et je remercie chacun qui aura le courage de lire et peut être de répondre

Je suis en train de me séparer de mon architecte pour une succession de manquements, de retard et d'incapacité générale à gérer un projet. Je m'attends à ce qu'il demande des indemnités et je souhaite organiser mes arguments de manière irréfutable. Le chantier est sur le point de commencer ; maison ossature bois sur technopieux.

J'ai fait la liste de la majorité des faits que je considère anormaux ou qui relèvent à mon sens de la faute. J'aimerais avoir votre avis sur ce qu'on peut appeler faute. Voici les points principaux, (je vous passe les erreurs sur les factures, les mails non répondus, la méconnaissance des solutions domotiques, des techniques de réalisation de salle de bains sur ossature bois, etc ...)

1.Pièces manquantes dans le dossier de dépot de permis ; dont l'insertion graphique du bâtiment annexe. J'ai moi même complété le dossier et réalisé le montage photo (c'était sympa au début, j'ai pu améliorer ma technique photoshop ;))
--> ce n'est pas forcément une faute. Certains services font du zèle... les demandes de pièces sont imprévisibles

2. Méconaissance des règles d'urbanisme. Je vous passe les détails, mais mon terrain étant issu d'une division parcellaire, les règles d'urbanisme ne s'appliquent pas de manière classique. J'ai du, grâce à l'aide précieux de la notaire, batailler pendant plusieurs mois auprès des administrations afin de montrer que le PC était respectueux des règles d'urbanisme
--> division ou pas, le PLU s'applique de la même manière. Je serai curieuse de savoir ce qui dans votre cas posaient souci à l'administration

3. J'ai du contacter le SDIS afin de prouver que ma parcelle était en zone blanche pour les risques incendie
--> pourquoi l'avez-vous fait ? l'architecte a t-il refusé de le faire ?


4. J'ai du reprendre l'ensemble des plans électriques qui étaient faux et ne correspondaient pas à ce que nous avions clairement demandé
--> les plans d'exe sont à la charge de l'électricien. L'architecte avait-il une mission VISA ?

5. Suite au déplacement du bâtiment annexe, j'ai du m'occuper de permis modificatifs (documents + montage photo - là, je maitrisais ;))
    --> pourquoi l'avez-vous fait ? l'architecte a t-il refusé de le faire ?
6.Me posant des questions sur la continuité de l'étanchéité du toit, c'est moi qui ai du initier les discussions entre le charpentier et l'installateur photovoltaïque
--> peut-être a t-il estimé que c'était prématuré ?

7. J'ai du m'occuper de faire signer les documents d'engagement par les différentes entreprises
--> pourquoi ? il ne voulait pas s'en occuper ?

8. J'ai du organiser la démolition d'un garage initialement présent sur le terrain (raison invoqué par l'architecte : une question d'assurance l'empêchait de s'occuper de la démolition.
---> excuse à la c...

9.Lors de la démolition du garage, j'en profite pour questionner le terrassier sur la santé d'un mur de soutènement. Il me conseille de faire quelque chose. J'en parle à l'architecte qui a déjà vu ce mur ; il me demande des photos sans se déplacer et confirme qu'il y a quelque chose à faire. Il se trouve que dans le rapport d'étude géotechnique, il est écrit noir sur blanc qu'il faut renforcer ce mur. Si je n'avais pas alerté l'architecte, le mur serait toujours dangereux et mettrait en péril la future construction : il n'a pas lu le rapport de l'étude de sol.
--> faute professionnelle

10. J'ai du organiser la venue de Technopieux pour faire un essai de forage.
--> pourquoi ? il ne voulait pas s'en occuper ?

11. En février, nous sommes d'accord pour un début de chantier fin juin. D'ici là il faut boucler plusieurs points dont l'édition des plans de fabrication par le BE bois. Le temps passe, rien ne bouge, aucun planning n'est proposé par l'architecte. Fin mai, les plans ne sont toujours pas là, et le BE est victime d'un arrêt maladie + mésentente avec l'architecte sur des plans imprécis. Résultat : il n'est pas possible de commander certaines pièces de bois à temps et avec les grandes vacances, le projet prend 2 mois de retard. L'architecte renvoie la faute sur le BE mais ne remet pas en cause son absence totale d'organisation.
--> se référer au contrat pour voir s'il y a des délais de remise de  documents. 

12. Je m'aperçois par hasard que les pompes de relevage ne sont pas reliées au réseau électrique dans les plans de l'architecte. Je contacte donc en urgence le pieuvriste qui était prêt à produire. Par ailleurs c'est moi seul qui ai traité avec le pieuvriste depuis le début.
--> les plans d'architecte ne sont pas des plans d'execution. C'était donc au pieuvriste (le pro) de faire ces plans et de demander les éléments pour lesquels il fallait une alim. 

13. La veille de la commande des menuiseries extérieures, le charpentier s'aperçoit que la couleur des bois figurant dans le devis accepté par l'architecte et en désaccord avec le PC. Il a fallu que je réagisse en urgence sous peine d'un nouveau retard.
--> les devis sont acceptés par les clients. Par contre, l'architecte avait-il rédigé un cahier des charges (CCTP) ou un descriptif ? Qu'est-ce qui avait été fourni aux entreprises pour établir leur devis ?

14.Lors de l'implantation des pieux de l'annexe par le géomètre, on s'aperçoit que certains pieux se trouvent en plein milieu du talus et que l'annexe n'est vraiment pas alignée avec la restanque sur laquelle elle se situe. L'architecte ne s'est pas déplacé pour faire son plan de masse et s'est basé sur un vieux plan de masse inexact. Il a fallu refaire passer le géomètre et refaire une implantation propre.
--> l'architecte n'a pas demandé de relevé géomètre avant de commencer à travailler ? erreur...

15. J'ai appris par un collègue l’existence des taxes d'aménagement et d'assainissement (10 k€ environ). L'architecte ne m'en a jamais parlé lors de la mise au point du budget
--> l'architecte n'est pas votre mère, c'était à vous de vous renseigner sur les taxes éventuelles...

16. Les pieux ont été installés sans même que l'architecte n'ait validé les descentes de charges. Il n'a jamais eu ni réclamé le document en question.
--> c'est au bureau d'études de déterminer les descentes de charges. L'architecte n'est ni formé ni assuré pour les calculer ou vérifier.

17. 8 jours avant le début de l'assemblage de la maison sur le chantier, l'architecte s'aperçoit que l'altimétrie est mauvaise et que donc la maison ne peut être alignée avec la plateforme de l'ex garage : elle est 60cm trop bas. Or les plans ossature bois ont déjà été validés depuis longtemps, les murs sont déjà construits alors que l'architecte ne savait même pas où allait arriver la base de la maison... C'est la goutte d'eau ... Par chance on peut s'en sortir avec l'aménagement de quelques marches.
--> il s'est bien ch.. sur ce coup-là. Mais bon, au vu de la suivi de votre dossier, ce n'est guère étonnant !

J'ai essayé de présenter de manière factuelle et objective les éléments que je reproche à l'architecte. Je ne parle pas des surcoûts ni même du stress causés par ce manque d'anticipation, de sérieux et d'organisation.

Pensez-vous donc que je suis en mesure d'opposer quelque chose de sérieux si l'architecte réclame des indemnités pour la rupture de notre contrat ?

Je ne suis pas loin de penser que ce serait à moi d'exiger quelque chose ; au moins un salaire étant donné que j'ai fait une partie de son travail ;)

Merci ! 



 
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 900
De : Tlse (31)
Ancienneté : + de 9 ans
 
Env. 40 message Alpes Maritimes
Merci pour vos réponses

Voici les miennes dans le corps du texte :

Citation: Francois Guinot a écrit:Bonjour,

D'abord je tiens à m'excuser pour le pavé et je remercie chacun qui aura le courage de lire et peut être de répondre

Je suis en train de me séparer de mon architecte pour une succession de manquements, de retard et d'incapacité générale à gérer un projet. Je m'attends à ce qu'il demande des indemnités et je souhaite organiser mes arguments de manière irréfutable. Le chantier est sur le point de commencer ; maison ossature bois sur technopieux.

J'ai fait la liste de la majorité des faits que je considère anormaux ou qui relèvent à mon sens de la faute. J'aimerais avoir votre avis sur ce qu'on peut appeler faute. Voici les points principaux, (je vous passe les erreurs sur les factures, les mails non répondus, la méconnaissance des solutions domotiques, des techniques de réalisation de salle de bains sur ossature bois, etc ...)

1.Pièces manquantes dans le dossier de dépot de permis ; dont l'insertion graphique du bâtiment annexe. J'ai moi même complété le dossier et réalisé le montage photo (c'était sympa au début, j'ai pu améliorer ma technique photoshop ;))
--> ce n'est pas forcément une faute. Certains services font du zèle... les demandes de pièces sont imprévisibles


--> Je ne reproche pas l'oubli des pièces (bien que les éléments manquants sont aussi du à un mauvais remplissage des formulaires. Je trouve anormal d'avoir du le faire.

2. Méconaissance des règles d'urbanisme. Je vous passe les détails, mais mon terrain étant issu d'une division parcellaire, les règles d'urbanisme ne s'appliquent pas de manière classique. J'ai du, grâce à l'aide précieux de la notaire, batailler pendant plusieurs mois auprès des administrations afin de montrer que le PC était respectueux des règles d'urbanisme
--> division ou pas, le PLU s'applique de la même manière. Je serai curieuse de savoir ce qui dans votre cas posaient souci à l'administration



    --> Lors de la division parcellaire, il n'y avait pas de PLU mais un POS. Il n'y a toujours pas de PLU sur la commune et c'est aujourd'hui le RNU qui s'applique. Lors d'une division parcellaire, la règle en vigueur est cristallisée pour 5 ans. C'est ce que l'administration croyait. Or il y a une nuance. Si la règle en vigueur lors du dépot de permis est plus favorable (ici RNU) c'est celle-ci qui s'applique. Notre PC a été préparé en respectant le RNU (et non le POS) et est donc valable. Réponses ministérielles à l'appui.

3. J'ai du contacter le SDIS afin de prouver que ma parcelle était en zone blanche pour les risques incendie
--> pourquoi l'avez-vous fait ? l'architecte a t-il refusé de le faire ?

--> il n'a pas pris l'initiative de le faire ; la réponse initiale du SDIS était que la parcelle était en zone à risque (les plans communaux étant peu précis). Cette réponse suffisait à l'architecte. Mais j'étais convaincu du contraire et j'ai bien fait de batailler.



4. J'ai du reprendre l'ensemble des plans électriques qui étaient faux et ne correspondaient pas à ce que nous avions clairement demandé
--> les plans d'exe sont à la charge de l'électricien. L'architecte avait-il une mission VISA ?

--> il s'agissait des plans de principe envoyés au pieuvriste qui étaient censés traduire nos souhaits, afin que le pieuvriste puisse éditer les plans élec définitifs. Donc c'est moi qui ai du tout reprendre et traiter avec le pieuvriste des aspects techniques. Aucune aide/valeur ajoutée de l'archi sur le poste élec (je dirais même le contraire).


5. Suite au déplacement du bâtiment annexe, j'ai du m'occuper de permis modificatifs (documents + montage photo - là, je maitrisais ;))

    --> pourquoi l'avez-vous fait ? l'architecte a t-il refusé de le faire ?--> avec le passif que nous avions déjà avec lui, lorsqu'il a dit "il faut faire un permis modificatif", je n'ai pas attendu qu'il le fasse. D'ailleurs il n'a jamais pris l'initiative de le faire ou de proposer de le faire. Si je ne l'avais pas fait, on attendrait toujours.
6.Me posant des questions sur la continuité de l'étanchéité du toit, c'est moi qui ai du initier les discussions entre le charpentier et l'installateur photovoltaïque
--> peut-être a t-il estimé que c'était prématuré ?

--> c'était au moment ou le charpentier réalisait les plans de charpente et en particulier la définition de l'interface avec les modules PV


7. J'ai du m'occuper de faire signer les documents d'engagement par les différentes entreprises
--> pourquoi ? il ne voulait pas s'en occuper ?

--> il m'a demandé de le faire (c'est vrai que ce n'est pas intéressant ;) )

8. J'ai du organiser la démolition d'un garage initialement présent sur le terrain (raison invoqué par l'architecte : une question d'assurance l'empêchait de s'occuper de la démolition.
---> excuse à la c...

9.Lors de la démolition du garage, j'en profite pour questionner le terrassier sur la santé d'un mur de soutènement. Il me conseille de faire quelque chose. J'en parle à l'architecte qui a déjà vu ce mur ; il me demande des photos sans se déplacer et confirme qu'il y a quelque chose à faire. Il se trouve que dans le rapport d'étude géotechnique, il est écrit noir sur blanc qu'il faut renforcer ce mur. Si je n'avais pas alerté l'architecte, le mur serait toujours dangereux et mettrait en péril la future construction : il n'a pas lu le rapport de l'étude de sol.
--> faute professionnelle

10. J'ai du organiser la venue de Technopieux pour faire un essai de forage.
--> pourquoi ? il ne voulait pas s'en occuper ?

--> Idem que pour la rédaction du PC modificatif

11. En février, nous sommes d'accord pour un début de chantier fin juin. D'ici là il faut boucler plusieurs points dont l'édition des plans de fabrication par le BE bois. Le temps passe, rien ne bouge, aucun planning n'est proposé par l'architecte. Fin mai, les plans ne sont toujours pas là, et le BE est victime d'un arrêt maladie + mésentente avec l'architecte sur des plans imprécis. Résultat : il n'est pas possible de commander certaines pièces de bois à temps et avec les grandes vacances, le projet prend 2 mois de retard. L'architecte renvoie la faute sur le BE mais ne remet pas en cause son absence totale d'organisation.
--> se référer au contrat pour voir s'il y a des délais de remise de  documents.

--> Pas de délais dans le contrat. Je reproche l'absence de planning écrit avec date butoir pour éviter ce qu'il s'est passé. C'est la base de la gestion projet ; surtout pour un projet si simple qui peut être piégeux si on n'est pas rigoureux la dessus.

12. Je m'aperçois par hasard que les pompes de relevage ne sont pas reliées au réseau électrique dans les plans de l'architecte. Je contacte donc en urgence le pieuvriste qui était prêt à produire. Par ailleurs c'est moi seul qui ai traité avec le pieuvriste depuis le début.
--> les plans d'architecte ne sont pas des plans d'execution. C'était donc au pieuvriste (le pro) de faire ces plans et de demander les éléments pour lesquels il fallait une alim.

--> Je parle de nouveau des plans de principe, dans lesquels ne figuraient pas les pompes de relevage. Le pieuvriste n'était pas au courant de la présence de pompes de relevage dans le projet et a donc réalisé les plans élec finaux sans ces pieuvres.

13. La veille de la commande des menuiseries extérieures, le charpentier s'aperçoit que la couleur des bois figurant dans le devis accepté par l'architecte et en désaccord avec le PC. Il a fallu que je réagisse en urgence sous peine d'un nouveau retard.
--> les devis sont acceptés par les clients. Par contre, l'architecte avait-il rédigé un cahier des charges (CCTP) ou un descriptif ? Qu'est-ce qui avait été fourni aux entreprises pour établir leur devis ?

--> cahier des charges avec erreurs et incomplets. Pour moi l'architecte doit vérifier que les données techniques présentes sur les devis sont cohérentes. Je n'ai pas la capacité de juger les appellations techniques indiquées sur les devis. Sur ce point j'attends un rôle de conseil de la part de l'archi, qui m'avait soumis les devis avec son approbation.

14.Lors de l'implantation des pieux de l'annexe par le géomètre, on s'aperçoit que certains pieux se trouvent en plein milieu du talus et que l'annexe n'est vraiment pas alignée avec la restanque sur laquelle elle se situe. L'architecte ne s'est pas déplacé pour faire son plan de masse et s'est basé sur un vieux plan de masse inexact. Il a fallu refaire passer le géomètre et refaire une implantation propre.
--> l'architecte n'a pas demandé de relevé géomètre avant de commencer à travailler ? erreur...

--> Si, mais les résultats n'ont pas été analysés, comme pour l'analyse de sol. De plus le relevé géomètre a été réalisés après validation des plans et fabrication des murs

15. J'ai appris par un collègue l’existence des taxes d'aménagement et d'assainissement (10 k€ environ). L'architecte ne m'en a jamais parlé lors de la mise au point du budget
--> l'architecte n'est pas votre mère, c'était à vous de vous renseigner sur les taxes éventuelles...

--> nous avons bati le budget ensemble afin d'avoir un projet en accord avec nos ressources. Si j'étais architecte, je prendrais le soin d'informer mes clients de toutes les charges auxquelles ils seront soumis afin qu'il n'aient pas de mauvaises surprise. Sans doute pas une faute caractérisée mais tout de même une question de bienveillance.


16. Les pieux ont été installés sans même que l'architecte n'ait validé les descentes de charges. Il n'a jamais eu ni réclamé le document en question.
--> c'est au bureau d'études de déterminer les descentes de charges. L'architecte n'est ni formé ni assuré pour les calculer ou vérifier.

--> certes, mais j'imagine qu'il doit les transmettre à technopieux, ou s'assurer que technopieux en a connaissance, afin que les pieux soient correctement dimensionnés.

17. 8 jours avant le début de l'assemblage de la maison sur le chantier, l'architecte s'aperçoit que l'altimétrie est mauvaise et que donc la maison ne peut être alignée avec la plateforme de l'ex garage : elle est 60cm trop bas. Or les plans ossature bois ont déjà été validés depuis longtemps, les murs sont déjà construits alors que l'architecte ne savait même pas où allait arriver la base de la maison... C'est la goutte d'eau ... Par chance on peut s'en sortir avec l'aménagement de quelques marches.
--> il s'est bien ch.. sur ce coup-là. Mais bon, au vu de la suivi de votre dossier, ce n'est guère étonnant !

J'ai essayé de présenter de manière factuelle et objective les éléments que je reproche à l'architecte. Je ne parle pas des surcoûts ni même du stress causés par ce manque d'anticipation, de sérieux et d'organisation.

Pensez-vous donc que je suis en mesure d'opposer quelque chose de sérieux si l'architecte réclame des indemnités pour la rupture de notre contrat ?

Je ne suis pas loin de penser que ce serait à moi d'exiger quelque chose ; au moins un salaire étant donné que j'ai fait une partie de son travail ;)

Merci ! 

Messages : Env. 40
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Haute Garonne
Le Cèpe a écrit:
fouga a écrit:Bonjour

Votre architecte est-il un "vrai" architecte ?

Si oui, vous pouvez contacter l'ordre des architectes pour leur exposer votre problème et leur demander conseil sur ce que voys pouvez faire.


Oui, c'est un vrai architecte et il a pas mal d'expérience et de nombreuses réalisations...


Bonjour Le Cepe

Si vous avez des problèmes similaires et/ou le même architecte (Même si on ne connaît pas son nom il me semble ), il vaut mieux ouvrir votre propre sujet pour ne pas mélanger les histoires.

Quoi qu'il en soit, le conseil sera le même. Si vous rencontrez de grosses difficultés avec votre architecte, et que celui-ci est bien inscrit à l'ordre (C'est ce que j'entends par "vrai" architecte), vous pouvez contacter l'ordre.
Ils pourront vous conseiller dans les démarches à suivre.

C'est pour ça que je recommande souvent à ceux qui ne veulent pas souscrire un CCMI de passer plutôt par un archi qu'un MOE. Les architectes sont "cadrés" par l'ordre des architectes, ce qui évite les grosses dérives... Même si ponctuellement il peut y avoir des soucis.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Cote D'or
Je vais aller à contre sens mais :
Il s'agit non pas de faire la liste des manquements de votre architecte, mais des pièces qui juridiquement prouvent effectivement les manquements. Les missions qu'il avait signé, les documents qui prouvent qu'il n'a pas rempli les missions ou partiellement, le dépassement des dates et le non respect des planning. Vos courriers (demandes, inquiétudes, étonnement face à des manques, dépassement des délais, erreurs entre le projet et la réalité....) en RAR qui montre cette réalité.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Cote D'or
Ancienneté : + de 14 ans
 
Env. 40 message Alpes Maritimes
visionmasterpro a écrit:Je vais aller à contre sens mais :
Il s'agit non pas de faire la liste des manquements de votre architecte, mais des pièces qui juridiquement prouvent effectivement les manquements. Les missions qu'il avait signé, les documents qui prouvent qu'il n'a pas rempli les missions ou partiellement, le dépassement des dates et le non respect des planning. Vos courriers (demandes, inquiétudes, étonnement face à des manques, dépassement des délais, erreurs entre le projet et la réalité....) en  RAR qui montre cette réalité.


Tous les points que j'ai cités sont liés à des emails Aucun recommandé n'a jamais été échangé ; j'aurais doublé mon budget si j'avais envoyé des recommandés à chaque fois
Messages : Env. 40
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre utile Env. 500 message Rhone
Francois Guinot a écrit:
visionmasterpro a écrit:Je vais aller à contre sens mais :
Il s'agit non pas de faire la liste des manquements de votre architecte, mais des pièces qui juridiquement prouvent effectivement les manquements. Les missions qu'il avait signé, les documents qui prouvent qu'il n'a pas rempli les missions ou partiellement, le dépassement des dates et le non respect des planning. Vos courriers (demandes, inquiétudes, étonnement face à des manques, dépassement des délais, erreurs entre le projet et la réalité....) en  RAR qui montre cette réalité.


Tous les points que j'ai cités sont liés à des emails Aucun recommandé n'a jamais été échangé ; j'aurais doublé mon budget si j'avais envoyé des recommandés à chaque fois



Salut

Ahhh ok c'est trop cher.......
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 500
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Rhone
Bonjour,

Malheureusement un mail seul n'est pas une preuve (seulement un début de preuve). Rien ne dit que l'architecte l'a reçu.
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Actuellement en ligne !
Messages : Env. 8000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre ultra utile Env. 6000 message Cotes D'armor
BEBA a écrit:
Difock788 a écrit:En tout cas, votre récit confirme ma vision des architectes en France qui malheureusement ne font que des dessins et rare sont ceux qui se penchent sur les aspects techniques...

+1
Sans faire de généralité sur la profession, mais je partage cet avis les retours sur les archis sont souvent les mêmes. Leur cœur de métier c est la création, la conception sur plan mais dés qu'il s'agit de suivre coordonner les différents corps de métiers et se confronter à la réalité des travaux il y a de nombreuses carences.

Architecte c'est un métier, et comme dans tous les métiers, il y a des bons, des mauvais, des honnêtes, des malhonnêtes ... et des exceptionnels ... il faut juste, comme pour tout intervenant dans sa construction en trouver un honnête, et au minimum bon, s'il est très bon c'est mieux, s'il est exceptionnel, chouchoutez le !!!

Cdlt

PS : dans mon intervention vous pouvez remplacer architecte par : maçon, charpentier,peintre ... médecin, policier, avocat, garagiste, agriculteur, journaliste, acteur, professeur, barman ... prostitué, homme politique ...
et vous pouvez aussi mettre tous ces métiers au féminin
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 6000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre utile Env. 500 message Rhone
ManuTaden a écrit:
BEBA a écrit:
Difock788 a écrit:En tout cas, votre récit confirme ma vision des architectes en France qui malheureusement ne font que des dessins et rare sont ceux qui se penchent sur les aspects techniques...

+1
Sans faire de généralité sur la profession, mais je partage cet avis les retours sur les archis sont souvent les mêmes. Leur cœur de métier c est la création, la conception sur plan mais dés qu'il s'agit de suivre coordonner les différents corps de métiers et se confronter à la réalité des travaux il y a de nombreuses carences.

Architecte c'est un métier, et comme dans tous les métiers, il y a des bons, des mauvais, des honnêtes, des malhonnêtes ... et des exceptionnels ... il faut juste, comme pour tout intervenant dans sa construction en trouver un honnête, et au minimum bon, s'il est très bon c'est mieux, s'il est exceptionnel, chouchoutez le !!!

Cdlt

PS : dans mon intervention vous pouvez remplacer architecte par : maçon, charpentier,peintre ... médecin, policier, avocat, garagiste, agriculteur, journaliste, acteur, professeur, barman ... prostitué, homme politique ...
et vous pouvez aussi mettre tous ces métiers au féminin


Salut c'est une belle remarque toutefois j'ajouterais que c'est comme les clients également: mauvais payeur cherche à gagner du temps voir pour certains les pires des saboteurs et je pèse mes mots.....
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 500
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 40 message Alpes Maritimes
Je reçois à l'instant la proposition de rupture de contrat par l'architecte, avec 500 EUR de facture de solde de tout compte.
Messages : Env. 40
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Cote D'or
Francois Guinot a écrit:
visionmasterpro a écrit:Je vais aller à contre sens mais :
Il s'agit non pas de faire la liste des manquements de votre architecte, mais des pièces qui juridiquement prouvent effectivement les manquements. Les missions qu'il avait signé, les documents qui prouvent qu'il n'a pas rempli les missions ou partiellement, le dépassement des dates et le non respect des planning. Vos courriers (demandes, inquiétudes, étonnement face à des manques, dépassement des délais, erreurs entre le projet et la réalité....) en  RAR qui montre cette réalité.


Tous les points que j'ai cités sont liés à des emails Aucun recommandé n'a jamais été échangé ; j'aurais doublé mon budget si j'avais envoyé des recommandés à chaque fois


Si vous n'avez rien anticipé pour étayer vos dire d'une manière rigoureuse (RAR, PV des différentes reunions, contrat écrit...), autant laisser tomber...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Cote D'or
Ancienneté : + de 14 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Rhone
Francois Guinot a écrit:Je reçois à l'instant la proposition de rupture de contrat par l'architecte, avec 500 EUR de facture de solde de tout compte.


Et par rapport à ce qu'il a fait / ce qu'il reste à faire et ce que vous avez déjà payé ?
est-ce que vous êtes d'accord avec les 500 € ?
Maison passive R+1 depuis août 2019
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre ultra utile Env. 6000 message Cotes D'armor
cyrillyon a écrit:

Salut c'est une belle remarque toutefois j'ajouterais que c'est comme les clients également: mauvais payeur cherche à gagner du temps voir pour certains les pires des saboteurs et je pèse mes mots.....

Exact
J'ai longtemps pratiqué le commerce informatique, mes différents patrons m'ont toujours dit qu'il fallait éviter les profs, les médecins et les avocats ... ou alors il faut être spécialisé dans ces milieux professionnels !!! ce que nous avions fait, avec du personnel, du matériel et des softs dédiés.

Fin de la digression
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 6000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre ultra utile Env. 6000 message Cotes D'armor
Francois Guinot a écrit:Je reçois à l'instant la proposition de rupture de contrat par l'architecte, avec 500 EUR de facture de solde de tout compte.

Je n'ai pas lu le pavé du début, mais il existe un vieil adage :
il vaut mieux une transaction qu’un bon procès !!!
Si vous pensez que 500€ vous permet de vous désengager et vous agrée, allez y
si vous trouvez que c'est gonflé de sa part, Négociez !
mais il semble prêt à se désengager, vous n'avez aucun écrit, RAR ... donc profitez en pour changer d'architecte.

cdlt
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 6000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 40 message Alpes Maritimes
Isayla a écrit:
Francois Guinot a écrit:Je reçois à l'instant la proposition de rupture de contrat par l'architecte, avec 500 EUR de facture de solde de tout compte.


Et par rapport à ce qu'il a fait / ce qu'il reste à faire et ce que vous avez déjà payé ?
est-ce que vous êtes d'accord avec les 500 € ?

Je m'attendais à plus donc c'est positif ; par contre, vu le bilan global de son action, je pourrais me sentir lésé. Il a eu un réel apport pour la phase d'avant projet. En revanche une fois cette partie terminée, sa valeur ajoutée est plutot nulle, voire même négative.
Ceci étant, j'ai déjà dépensé trop d'énergie à rattrapper tout cela pour entamer quoi que ce soit maintenant. Je vais accepter avec soulagement
Messages : Env. 40
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre utile Env. 900 message Tlse (31)
Sage décision.
Toutefois, je vous conseille de faire un courrier à l'Ordre pour signaler ses manquements à titre informatif. Juste au cas où un autre client sera lésé, l'Ordre saura que son manque de sérieux est régulier...
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 900
De : Tlse (31)
Ancienneté : + de 9 ans
 
Env. 40 message Alpes Maritimes
picchunet a écrit:Sage décision.
Toutefois, je vous conseille de faire un courrier à l'Ordre pour signaler ses manquements à titre informatif. Juste au cas où un autre client sera lésé, l'Ordre saura que son manque de sérieux est régulier...

Oui, c'est une bonne idée, d'autant plus qu'il semblerait que d'autres clients soient sur le point de se séparer de lui également.
Messages : Env. 40
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 3 ans
 
Nouvel Aviseur Env. 30 message Val De Reuil (27)
Francois Guinot a écrit:Je reçois à l'instant la proposition de rupture de contrat par l'architecte, avec 500 EUR de facture de solde de tout compte.

Bonjour,
Il a probablement lu votre message ici, et a anticipé!
Little is more.
Adhérent AAMOI
Picto recompense Nouvel Aviseur
Messages : Env. 30
De : Val De Reuil (27)
Ancienneté : + de 2 ans
 
Env. 700 message Haute Savoie
C'est laissé à l'appréciation de chacun, mais moi non seulement je ne paierais pas mais je demanderais même un remboursement des frais ou j'estimerais les frais liés aux manquements de l'architecte.
500 Euros ne justifient de toutes façons pas un procès. La justice en France est extrêmement lente et donc bien plus chère (expertise, avocat, etc).
Messages : Env. 700
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Pas De Calais
k1200rs a écrit:C'est laissé à l'appréciation de chacun, mais moi non seulement je ne paierais pas mais je demanderais même un remboursement des frais ou j'estimerais les frais liés aux manquements de l'architecte.

Il ne suffit pas d'estimer, il faut prouver les manquements et heureusement.
Vous aimez l'adrénaline? Vous voulez pimenter votre vie? Alors faites construire sans étude de sol G2AVP...
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Pas De Calais
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre utile Env. 400 message Eure
LaughLaugh mon pauvre François, vous venez demander des conseils mais c'est limite vous l'accusé.
J'ai aimé le «l'architecte n'est pas votre mère», ça a du faire bien mal aux dents.
Au final qui ici accepterait de prendre un professionnel et de faire le travail à sa place? Levez le doigt à défaut de tendre votre séant....

Pour répondre à la question initiale l'absence de recommandé attestant des manquements passe encore vous avez des échanges de mails. Mais en l'absence de manquements, puisque vous avez régler vous même les différents problème. Lui donner 500EUR me parait être une bonne porte de sortie. C'est mieux de prendre la vaseline même si c'est un peu cher.... plutôt que de vous retrouver dans une procédure ou vous passerez pour le client chiant, ingrat, indélicat etc...

Ceci étant dit, il faut voir le bon côté des choses, vous avez acquis de nouvelles connaissances.
On repart à zéro....mais pas comme des zéros.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 400
Dept : Eure
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre utile Env. 900 message Charente Maritime
Francois Guinot a écrit:
picchunet a écrit:Sage décision.
Toutefois, je vous conseille de faire un courrier à l'Ordre pour signaler ses manquements à titre informatif. Juste au cas où un autre client sera lésé, l'Ordre saura que son manque de sérieux est régulier...

Oui, c'est une bonne idée, d'autant plus qu'il semblerait que d'autres clients soient sur le point de se séparer de lui également.

Nous avons été dans le même cas d'incapacité d'un architecte ... nous avons fait un dossier pour l'ordre des architectes.... et nous avons été "éconduits" et "jugés" responsables.... l'ordre des A. n'a rien fait pour "sanctionner" ou "noté" l'A. qui depuis (cela fait 5 ans ) a été reconnu coupable et a été condamné à nous verser des dommages et interets ...il s'est débrouillé pour être "insolvable" et continue d'arnaquer d'autres gens .Et nous n'avons jamais touché un centime.... (nous sommes toujours en procès) donc l'ordre des architectes défend les architectes c'est tout !
Un jour je l'aurai ....ma maison !
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 900
Dept : Charente Maritime
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre ultra utile Env. 6000 message Cotes D'armor
Garanceisa a écrit:
qui depuis (cela fait 5 ans ) a été reconnu coupable et a été condamné à nous verser des dommages et interets ...il s'est débrouillé pour être "insolvable" et continue d'arnaquer d'autres gens .Et nous n'avons jamais touché un centime.... (nous sommes toujours en procès) donc l'ordre des architectes défend les architectes c'est tout !

Je ne comprends pas : ça fait 5 ans qu'il vous doit de l'argent, et vous n'avez toujours rien récupéré ?
Mais que fait votre avocat, et surtout, l'huissier ?
si l'architecte bosse et qu'il est inscrit à l'ordre, il a forcément un compte professionnel, il faut donc demander une saisie sur ce compte ?
Un huissier est capable de réaliser ce type de prestation, c'est quand même la base de leur boulot, c'est plus facile quand vous leur fournissez les coordonnées bancaires, mais sinon ils ont des possibilités pour les trouver !
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 6000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre utile Env. 900 message Charente Maritime
ManuTaden a écrit:
Garanceisa a écrit:
qui depuis (cela fait 5 ans ) a été reconnu coupable et a été condamné à nous verser des dommages et interets ...il s'est débrouillé pour être "insolvable" et continue d'arnaquer d'autres gens .Et nous n'avons jamais touché un centime.... (nous sommes toujours en procès) donc l'ordre des architectes défend les architectes c'est tout !

Je ne comprends pas : ça fait 5 ans qu'il vous doit de l'argent, et vous n'avez toujours rien récupéré ?
Mais que fait votre avocat, et surtout, l'huissier ?
si l'architecte bosse et qu'il est inscrit à l'ordre, il a forcément un compte professionnel, il faut donc demander une saisie sur ce compte ?
Un huissier est capable de réaliser ce type de prestation, c'est quand même la base de leur boulot, c'est plus facile quand vous leur fournissez les coordonnées bancaires, mais sinon ils ont des possibilités pour les trouver !

C'est très compliqué... beaucoup de temps à attendre ,lenteur des avocats, il n'est pas solvable actuellement... il a vendu sa maison et tout est parti dans les dettes.... pour nous : rien.... mais on continuera jusqu'au bout ! je veux qu'il ne puisse plus exercer ! au moins cela... je ne pense pas qu'un jour nous récupérions l'argent.... (environ 40 000 )
Un jour je l'aurai ....ma maison !
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 900
Dept : Charente Maritime
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre ultra utile Env. 6000 message Cotes D'armor
Bonjour
Attention avec les saisies de recouvrement de sommes importantes, il me semble que la saisie ne peut avoir lieu que si la somme demandée est présente sur le compte ex : montant demandée : 40 000EUR, s'il y a 39 500 EUR vous n'aurez rien
par contre si demande de 5 000EUR alors qu'il y a 6000EUR, alors vous aurez 5000.
J'ai déjà eu le cas avec un client indélicat suite à un chèque sans provision et une facture impayée : j'ai attendu 3 mois une saisie d'environ 4500EUR, puis j'ai convaincu l'huissier de réaliser 1 saisie de 2000, puis une seconde de 2000 2 mois plus tard, et j'ai ensuite immédiatement re-déposé le chèque en banque ... compte bloqué, client interdit bancaire, avec signalement banque de France. Il était profession libérale, il c'est retrouvé sans moyens de paiements pendant plusieurs mois, le temps de venir verser le solde en espèces ...
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 6000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 40 message Alpes Maritimes
Re bonjour à tous. Évidemment, il y a une erreur d'implantation des pieux. Écart d'entraxe d'environ 15 cm dans une direction.

Le mode de fonctionnement a été le suivant : le bureau d'étude structure a édité un plan repéré pour implantation des pieux (ce plan est correct). Il a été transmis au géomètre (par l'architecte) qui a réalisé l'implantation. Dans la foulée Technopieux a mis en place les pieux. Aujourd'hui le chantier commence et l'anomalie est détectée par le constructeur bois.

Ma question : l'architecte est il tenu de s'assurer du bon travail du géomètre avant d'autoriser la mise en place des pieux ?


Merci a tous,
Messages : Env. 40
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre utile Env. 900 message Tlse (31)
Pour moi non. Le géomètre est expert dans son domaine. Si on part du principe que l'archi doit vérifier l'implantation du géomètre alors il faut aussi qu'il aille à la centrale béton pour vérifier les dosages du béton. Votre architecte a fait beaucoup de conneries, c'est indiscutable mais celle-là est à imputer à 100% au géomètre. PAr contre, il doit être force de propositions pour trouver une solution...
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 900
De : Tlse (31)
Ancienneté : + de 9 ans
 
Env. 40 message Alpes Maritimes
picchunet a écrit:Pour moi non. Le géomètre est expert dans son domaine. Si on part du principe que l'archi doit vérifier l'implantation du géomètre alors il faut aussi qu'il aille à la centrale béton pour vérifier les dosages du béton. Votre architecte a fait beaucoup de conneries, c'est indiscutable mais celle-là est à imputer à 100% au géomètre. PAr contre, il doit être force de propositions pour trouver une solution...

En réalité, la faute est sans doute celle de Technopieux (à confirmer) donc potentiellement 0% pour le géomètre. Par ailleurs je ne trouve pas que l'argument de la comparaison avec la vérification du béton soit pertinent. La production du béton, ou des câbles électriques du chantier est soumise à des normes strictes du métier. Donc un produit qui sort de ces usines est considéré conforme.
En revanche, dans le cas présent, le repérage de la position des pieux constitue la première étape de la mise en place des fondations de la maison. Et en tant que chef de projet rigoureux qui doit s'assurer du bon déroulement des choses, je constate qu'un mauvais alignement de pieux constitue un risque majeur et que donc, je m'assure qu'ils sont bien alignés avant d'autoriser leur mise en place. Pour moi c'est la base.
Ceci étant, c'est plus sur le côté légal des responsabilités de l'architecte que je m'interrogeais ; sur les aspects compétences en gestion de projet, j'ai fait mon deuil.
Messages : Env. 40
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 40 message Alpes Maritimes
Bonjour à tous,

Au vu du dossier, j'ai décidé de ne pas baisser les bras :

  • Consultation d'un avocat spécialisé,
  • Tentative de résolution de la situation à l'amiable (en vain bien sûr) avec courrier recommandé vers l'architecte qui a nié toute responsabilité,
  • Contact du médiateur des architectes qui est parvenu à joindre l'architecte qui a bien sûr nié toute responsabilité.

L'avocat est ensuite entré en jeu, et, devinez quoi, ... l'architecte n'est même pas allé cherché le recommandé ... 

Voilà la situation actuelle, je me tâte pour la suite 
Messages : Env. 40
Dept : Alpes Maritimes
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Rhone
Bonjour,
Le fait qu'il ne soit pas allé chercher le recommandé ne veut pas dire qu'il n'en a pas connaissance. Au moins vous avez tenté la voie amiable. Votre avocat saura probablement vous conseiller, donc mieux vaut suivre sa stratégie.
N'hésitez pas à nous tenir au courant des avancées (mais pas trop tôt face aux procédures judiciaires). Bon courage, c'est une bataille de longue haleine.
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Actuellement en ligne !
Messages : Env. 8000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre utile Env. 900 message Charente Maritime
Pour ma part , malgré toutes les démarches possibles ,l'appui d'avocats, nous abandonnons la poursuite du procès contre l'architecte...celui-ci est bien sûr insolvable..et a bénéficié d'avis "experts" pour détourner la justice... et s'en sortir encore une fois de plus.... il a arnaqué des dizaines de personnes qui pour certains sont maintenant dans des situations pénibles grâce à ce monsieur...... merci la justice ! il n'y a pas mort d'homme et nous ne sommes pas en péril....... j'espère vraiment de tout mon coeur qu'il ne pourra plus arnaquer personne.... mais j'en doute , il est très malin et bien conseillé ......
Un jour je l'aurai ....ma maison !
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 900
Dept : Charente Maritime
Ancienneté : + de 6 ans
En cache depuis avant-hier à 08h30
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
1

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis architecteArtisan
Devis architecte
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Par qui faire construire sa maison ?
Par qui faire construire sa maison ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
21 idées de maisons cubiques à toits plats
21 idées de maisons cubiques à toits plats
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.
Photos de plans de maison
Photos de plans de maison
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

9
abonnés
surveillent ce sujet
Voir