Retour
Menu utilisateur
Menu

Apport différent construction neuve Résolu

Ce sujet comporte 29 messages et a été affiché 261 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
8
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 10 message Bas Rhin
Bonjour à tous,

Nous avons comme projet de construire une maison(+ achat d'un terrain). 
J'ai une petite question concernant le notaire. La personne avec qui je construit la maison à un apport différent du mien. Nous nous apprenons à signer le terrain d'ici peu. Savez vous comment cela va se passer et quand devons nous dire que nous avons un apport différent ?

Merci pour vos retours
Bonne fin de soirée à tous
Messages : Env. 10
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 2 mois
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour la construction d'une maison...

Allez dans la section devis constructeur de maisons du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de constructeurs de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les constructeurs, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-4-devis_constructeur_de_maisons.php
 
Env. 20 message Pas De Calais
Bonjour,
Le plus simple est d'expliquer la situation au notaire avant la rédaction de l'acte de vente.
Si vous le souhaitez, vous pouvez très bien changer la quote-part de l'indivision (de base c'est 50%/50%) en fonction de l'apport réel de chacun.
Messages : Env. 20
Dept : Pas De Calais
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 10 message Bas Rhin
Bonjour,
merci pour votre réponse !
Donc si je comprends bien, une fois le prêt signé, un rdv chez le notaire est prévu
Messages : Env. 10
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 2 mois
 
Membre super utile Env. 3000 message Meurthe Et Moselle
Lorsque vous avez trouvé un terrain vous signez un compromis de vente

Ensuite vous si vous avez une clause de prêt immobilier, une fois celui ci acquis

Vous passez à l'étape d'achat définitive du terrain chez le notaire


Vous pouvez réfléchir à votre montage et ensuite le notaire l'indiquera sur acte d éventé définitif avec une suite part différente pour chacun
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Meurthe Et Moselle
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Haut Rhin
Parlez-en le plus rapidement possible à votre notaire. Il n'est pas nécessaire d'attendre de signer le prêt, au contraire, suivant le montage financier que vous envisagez.

a+
Beone
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
Dept : Haut Rhin
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre super utile Env. 2000 message Meurthe Et Moselle
Bonjour
Tout dépend de la différence... Sur notre projet, c'est moi qui mets tout l'apport, mon conjoint rien du tout. J'ai voulu faire figurer cela à l'acte notarié mais le montant était tellement négligeable par rapport au montant total du projet que le notaire nous a déconseillé d'en faire mention.
Les cotes part auraient été modifiées de moins de 1% je crois...

Du coup je me suis fait un dossier avec relevés de comptes à conserver, histoire de prouver que les fonds venaient bien de moi... La bonne vieille méthode quoi...

A savoir aussi que si vous n'êtes pas mariés, ou mariés sans contrat de mariage, tout est par défaut séparé à 50/50. Le prêt sera certainement aussi remboursé à 50/50, et une fois la maison posée sur le terrain, il me semble que peut importe qui a payé quoi sur le terrain, tout repasse à 50/50.

Vérifiez bien en amont avec votre notaire.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 2000
Dept : Meurthe Et Moselle
Ancienneté : + de 2 ans
 
Membre utile Env. 200 message Reunion
Ben il y a beaucoup d'amour quand on compte à ce point ses sous en prévision d'une séparation future...quel bel avenir vous envisagez...lol!
c'est madame...ou ou monsieur qui sera ravi de cette preuve d'amour et d'engagement...
désolée du hors sujet mais si mon mari faisait son "rapiapia" ou "rapiang"(mot créole) comme ça je serais dégoutée! LOL
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 200
Dept : Reunion
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre super utile Env. 4000 message Saint Thurial (35)
Bonjour, le notaire vous deconseillera de faire une différence de la quote part, pour quelque milliers d'euros.
La construction est un projet sur 20 ans, vous aurez certainement le temps sur cette durée de compenser par divers achat pour la maison (peinture, faïence, etc..).

50/50 la seul chose à retenir chez le notaire.

J'ai également eu la même réflexion sur ma 1er maison, l'apport de mon épouse était plus important que le miens.
Sa fait déjà 15 ans.
Nous en sommes rendu à notre 2ème maison, et du coup j'ai rectifié cette injustice et mettant de l'argent personnel dans différents travaux extérieurs.

Dans un couple ont ne compte pas l'argent, chez le notaire.
la construction un long fleuve tranquille ou pas
Edité 1 fois, la dernière fois il y a 4 jours.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 4000
De : Saint Thurial (35)
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre utile Env. 100 message Moselle
Bonjour

C'était notre cas pour l'achat du terrain où j'ai apporté 70% de l'apport. On a fait apparaître cela sur l'acte notarié : nous avons dit au notaire que j'apportai 70% de l'apport, mon conjoint 30% et que le remboursement du prêt se fera à 50/50. Du coup sur l'acte il est noté que je possède 53% du bien immobilier et que mon conjoint en possède 47%.

Par contre : si on fait des dépenses hors prêt immo et qu'on fait 50/50, mon conjoint sera perdant. Donc soit on applique la répartition de 53/47 soit il faut garder toutes les preuves de paiements pour ne pas être lésé si jamais ...

Je pense que cette manière de faire est importante. Alors oui c'est pas la discussion que l'on aime avoir avec son conjoint (quoique pour nous ça a été quelque chose de normal et naturel) mais je pense que c'est tout de même essentiel pour éviter tous problèmes au cas où.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 100
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre utile Env. 200 message Reunion
Perso: je ne travaille pas, mon mari si, on a acheté une maison en communauté universelle...il est super lésé si on se sépare...légalement j'ai droit à la moitié de tout alors que je n'ai jamais rien payé... ça lui va...
quand je vois de garder les preuves des paiements et ceci et cela... c'est pas sain de vivre comme ça dans un couple misère...
mais c'est ça c'est la nouvelle société moderne! je dois être trop vieille...
faites pas attention...la vieille va faire sa sieste!
dans mon temps il y avait de l'amour et du vrai engagement! on ne pensait pas à la séparation! c'était le bon vieux temps!
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 200
Dept : Reunion
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre super utile Env. 2000 message Meurthe Et Moselle
extreme974 a écrit:Ben il y a beaucoup d'amour quand on compte à ce point ses sous en prévision d'une séparation future...quel bel avenir vous envisagez...lol!
c'est madame...ou ou monsieur qui sera ravi de cette preuve d'amour et d'engagement...
désolée du hors sujet mais si mon mari faisait son "rapiapia" ou "rapiang"(mot créole) comme ça je serais dégoutée! LOL

Vu de l'extérieur cela peut choquer, mais rien n'est fait en secret de personne. Quand on a été proche témoin de situations critiques générées par trop peu de prévoyance, croyez moi on se prémunit ! 
Cette maison c'est le projet d'une vie à 2, mais mon histoire personnelle fait que je sais qu'on ne peut jamais dire jamais, et que'il vaut mieux prévenir que guérir  .
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 2000
Dept : Meurthe Et Moselle
Ancienneté : + de 2 ans
 
Membre super utile Env. 4000 message Saint Thurial (35)
Bonjour, je pense que cette quote part posera problème en cas de décès, surtout si il y a des enfants.
Mon avis
Les gens qui discutent le bout de gras, pour parfois 10 ou 15000 €, sur le projet parfois d'une vie, ne devrait pas s'engager sur un projet aussi long.

Delphine57 a écrit:Bonjour

C'était notre cas pour l'achat du terrain où j'ai apporté 70% de l'apport. On a fait apparaître cela sur l'acte notarié : nous avons dit au notaire que j'apportai 70% de l'apport, mon conjoint 30% et que le remboursement du prêt se fera à 50/50. Du coup sur l'acte il est noté que je possède 53% du bien immobilier et que mon conjoint en possède 47%.

Par contre : si on fait des dépenses hors prêt immo et qu'on fait 50/50, mon conjoint sera perdant. Donc soit on applique la répartition de 53/47 soit il faut garder toutes les preuves de paiements pour ne pas être lésé si jamais ...

Je pense que cette manière de faire est importante. Alors oui c'est pas la discussion que l'on aime avoir avec son conjoint (quoique pour nous ça a été quelque chose de normal et naturel) mais je pense que c'est tout de même essentiel pour éviter tous problèmes au cas où.
la construction un long fleuve tranquille ou pas
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 4000
De : Saint Thurial (35)
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Meurthe Et Moselle
Pour en avoir déjà parlé sur d'autres posts je suis complètement d'accord avec Bobthefrog

Oui cela peut choquer, pour ma part c'est une déformation professionnelle mais dans la vie tout peu basculer et très vite.

nous avons bien marqué notre pourcentage de propriétés sur tous les documents avec mon conjoint
Il a souhaité me faire « cadeaux d'un certain % mais j'ai refusé » ses intentions étaient louables, compenser une baisse de salaire choisie pour un projet de vie commun.

Si un jour on se sépare je n'aurais a payer que ma part que je suis capable d'assumer ... pas sa part de cadeaux qui n'en serait plus un ... cela m'empêcherait de vivre comme je le souhaite.

Pour moi tout le monde devrait de temps en temps se poser et se dire ok si il arrive quelquechose est ce que je pourrais assumer financièrement
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Meurthe Et Moselle
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre super utile Env. 2000 message Meurthe Et Moselle
gg0_150 a écrit:Bonjour, je pense que cette quote part posera problème en cas de décès, surtout si il y a des enfants.
Mon avis
Les gens qui discutent le bout de gras, pour parfois 10 ou 15000 €, sur le projet parfois d'une vie, ne devrait pas s'engager sur un projet aussi long.

Delphine57 a écrit:Bonjour

C'était notre cas pour l'achat du terrain où j'ai apporté 70% de l'apport. On a fait apparaître cela sur l'acte notarié : nous avons dit au notaire que j'apportai 70% de l'apport, mon conjoint 30% et que le remboursement du prêt se fera à 50/50. Du coup sur l'acte il est noté que je possède 53% du bien immobilier et que mon conjoint en possède 47%.

Par contre : si on fait des dépenses hors prêt immo et qu'on fait 50/50, mon conjoint sera perdant. Donc soit on applique la répartition de 53/47 soit il faut garder toutes les preuves de paiements pour ne pas être lésé si jamais ...  

Je pense que cette manière de faire est importante. Alors oui c'est pas la discussion que l'on aime avoir avec son conjoint (quoique pour nous ça a été quelque chose de normal et naturel) mais je pense que c'est tout de même essentiel pour éviter tous problèmes au cas où.


Comme dit Delphine57, cela dépend des couples. On a cette discussion facilement ou pas. C'est comme ceux qui ont un seul et même compte bancaire et mettent tout en commun VS ceux qui gardent leurs propres comptes et gèrent différemment.
Ce n'est pas parce qu'on a cette discussion qu'on pense forcément à se séparer, cela peut très bien ne pas se produire. Par contre si cela se produit au moins ça évite une certaine guerre. Encore une fois, on ne peut pas imaginer le genre de dégâts que cela peut faire tant qu'on ne l'a pas vécu ou vu de près...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 2000
Dept : Meurthe Et Moselle
Ancienneté : + de 2 ans
 
Membre super utile Env. 2000 message Haute Garonne
extreme974 a écrit:Ben il y a beaucoup d'amour quand on compte à ce point ses sous en prévision d'une séparation future...quel bel avenir vous envisagez...lol!
c'est madame...ou ou monsieur qui sera ravi de cette preuve d'amour et d'engagement...
désolée du hors sujet mais si mon mari faisait son "rapiapia" ou "rapiang"(mot créole) comme ça je serais dégoutée! LOL

Bonjour, 
Vivre d'amour et d'eau fraîche c'est beau. Dans les faits 1 couple marié sur deux se sépare. Je pense que sur ces couples divorcés beaucoup croyaient au vrai amour, celui qui dure toute la vie ! Dans la vraie réalité réelle, on peut se séparer pour beaucoup de raisons : l'amour qui devient plus l'habitude d'être avec l'autre et de l'affection que du vrai amour, infidélités, etc...
Alors non, faire comptes à part et être prévoyant ce n'est pas ne pas aimer l'autre c'est plutôt être réaliste. Je pense faire ma vie avec mon conjoint, mais ayant investi dans notre maison tout l'héritage qui me vient de ma mère décédée quand j'avais 21 ans, oui j'ai eu l'audace de demander une quote part plus importante. En cas de divorce / séparation c'est souvent là qu'on découvre un nouveau visage de la personne qu'on aimait auparavant de tout son cœur. 
Donc dans mon foyer on fait compte à part sauf pour le compte commun dédié aux dépenses de la maison, et pourtant au quotidien on ne compte pas le prix des petites attentions que l'on se fait l'un à l'autre. Tant que la communication est positive et présente, ça roule. C'est ceux qui vivent sur leur nuage qui risquent de chuter très bas en cas de déception. 
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 2000
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 2 ans
 
Membre super utile Env. 2000 message Haute Garonne
extreme974 a écrit:Perso: je ne travaille pas, mon mari si, on a acheté une maison en communauté universelle...il est super lésé si on se sépare...légalement j'ai droit à la moitié de tout alors que je n'ai jamais rien payé... ça lui va...
quand je vois de garder les preuves des paiements et ceci et cela... c'est pas sain de vivre comme ça dans un couple misère...
mais c'est ça c'est la nouvelle société moderne! je dois être trop vieille...
faites pas attention...la vieille va faire sa sieste!
dans mon temps il y avait de l'amour et du vrai engagement! on ne pensait pas à la séparation! c'était le bon vieux temps!

Oui mais dans le temps la femme était surtout considérée comme un meuble et n'avait pas le droit de gérer sa vie, encore moins son compte bancaire... vu qu'elle n'avait pas le droit d'en avoir un ! Et les divorces étaient très mal vus, donc on restait en couple beaucoup par obligation... 
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 2000
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 2 ans
 
Env. 200 message Gard
Bonjour,

Surtout prenez votre propre notaire, et non celui du vendeur. Ça ne vous coûtera pas plus cher et il sera là pour répondre à ce type de question.


Maxka1997 a écrit:Bonjour à tous,

Nous avons comme projet de construire une maison(+ achat d'un terrain). 
J'ai une petite question concernant le notaire. La personne avec qui je construit la maison à un apport différent du mien. Nous nous apprenons à signer le terrain d'ici peu. Savez vous comment cela va se passer et quand devons nous dire que nous avons un apport différent ?

Merci pour vos retours
Bonne fin de soirée à tous
Actuellement en ligne !
Messages : Env. 200
Dept : Gard
Ancienneté : + de 2 ans
 
Membre utile Env. 200 message Reunion
Le meuble que je suis se porte très bien merci! lol
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 200
Dept : Reunion
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre super utile Env. 4000 message Saint Thurial (35)
Je te rejoins sur une partie, compte commun uniquement pour les dépenses de la maison 50/50.
Autrement chacun son compte en banque.
Nous avons eu des travaux très importants sur notre 2 ème maison, muret et cloture qui n'avait pas été prévu.

Cheew a écrit:
extreme974 a écrit:Ben il y a beaucoup d'amour quand on compte à ce point ses sous en prévision d'une séparation future...quel bel avenir vous envisagez...lol!
c'est madame...ou ou monsieur qui sera ravi de cette preuve d'amour et d'engagement...
désolée du hors sujet mais si mon mari faisait son "rapiapia" ou "rapiang"(mot créole) comme ça je serais dégoutée! LOL

Bonjour, 
Vivre d'amour et d'eau fraîche c'est beau. Dans les faits 1 couple marié sur deux se sépare. Je pense que sur ces couples divorcés beaucoup croyaient au vrai amour, celui qui dure toute la vie ! Dans la vraie réalité réelle, on peut se séparer pour beaucoup de raisons : l'amour qui devient plus l'habitude d'être avec l'autre et de l'affection que du vrai amour, infidélités, etc...
Alors non, faire comptes à part et être prévoyant ce n'est pas ne pas aimer l'autre c'est plutôt être réaliste. Je pense faire ma vie avec mon conjoint, mais ayant investi dans notre maison tout l'héritage qui me vient de ma mère décédée quand j'avais 21 ans, oui j'ai eu l'audace de demander une quote part plus importante. En cas de divorce / séparation c'est souvent là qu'on découvre un nouveau visage de la personne qu'on aimait auparavant de tout son cœur. 
Donc dans mon foyer on fait compte à part sauf pour le compte commun dédié aux dépenses de la maison, et pourtant au quotidien on ne compte pas le prix des petites attentions que l'on se fait l'un à l'autre. Tant que la communication est positive et présente, ça roule. C'est ceux qui vivent sur leur nuage qui risquent de chuter très bas en cas de déception. 
la construction un long fleuve tranquille ou pas
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 4000
De : Saint Thurial (35)
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre utile Env. 1000 message Moselle
Il vaut mieux être prévoyant que plutôt ne pas imaginer la séparation et se retrouver avec des non-dits lorsque cela arrive. Et ne pas penser à une possible séparation ? Hum quand on voit qu'un simple recommandé suffit à se "dépacser" ou une présentation à un avocat pour divorcer; cela me paraît risquer. C'est comme de ne pas imaginer un décès....

Pour ce qui est de quote-part ou même des gestions des comptes cela appartient vraiment à chaque couple tant que les 2 personnes sont d'accord entre elles; Je ne vois pas où est le problème!!!

Maxka1997 Voyez rapidement avec le notaire et votre conjoint(e)... Seuls eux pourront vous répondre en fonction de vos envies et situations
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 1000
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 3 ans
 
Bloggeur Env. 30 message Bas Rhin
Bonjour Maxka,

Je t'éviterai un laïus sur l'image du couple et compagnie, je pense que la question n'est pas la et que surtout, chacun fait ce qu'il veut dans l'intimité de son couple Biggrin

Pour te répondre, je ne peux que t'encourager à en parler à ton notaire dans les meilleurs délais, sachant que ce n'est pas un "mauvais sujet" à traiter, c'est juste que plus tôt ton notaire en aura connaissance, plus vite tu auras réponse à tes questions et plus vous aurez de temps pour prendre une décision sur le montage financier que vous retiendrez.
Je ne perçois pas d'intérêt à attendre pour demander.

Personnellement nous avons posé la question, la réponse que nous avions eu était assez simple, il y a une modification des quotes-part (le % de la maison qui t'appartiendras).

En plus simple encore pour reprendre l'exemple du notaire :

- Je mets 20 000€ d'apport, ma femme 0€.
- On se sépare (pas de bol) et on trouve un acheteur à 350 000€.
- on fera 350 000€ - 20 000€ (mon apport que je récupère) il restera 330 000 et la on prend la moitié chacun soit 165 000€.

- ma part = 165 000 + 20 000 donc 185 000€
- la part de ma femme = 165 000 €

Bonne journée ! Biggrin
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 30
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 6 mois
 
Membre super utile Env. 4000 message Saint Thurial (35)
Ah mon avis, se n'est pas si simple que cela.
La cote part, peu très bien ne pas représenter la différence d'apport au final en cas de vente, sauf à mettre précisément la somme.
Imaginez que la plus valu lors de la vente est supérieure à la différence en %.
Vous allez dire quoi à votre conjoint.
En cas de décès, avec des enfants normalement lors du décès d'un parent la quotité de l'héritage est de 50%, bonjour le bazard chez le notaire avec une quotité de 47%.
Votre conjoint n'ai pas qu'un simple nombre ou seul le fric prévaut.
Imaginez à au fait chérie je suis avec toi uniquement pour le fric.
Désolé pour cette phrase .
Un exemple, lors de notre 1er construction mon épouse avait mi 2000 € de plus en apport personnel.
Le notaire m'avait déconseillé de modifier la cote part.
2ème maison aujourd'hui, suite à un héritage j'ai investie en travaux complémentaires 15 000 €, à laquelle j'ai rembourser en plus 10 000 € d'un des prêt que nous avions.
Tout sa pour dire que, si nous avions inscrit une cote part du type 47/53 en faveur de mon épouse, finalement au bout des chose et 15 ans après j'aurai été pénalisé de 23 000 €, alors même que j'ai sortie en plus cette Somme.
Un projet de construction se fait sur le long terme.
Soyer vigilant.
Pour ma part je me fout complètement d'avoir mi 23 000 € de plus que mon épouse, sa reste juste de l'argent.
Le plus important au final est votre famille, (épouse ou conjoint, enfants)
la construction un long fleuve tranquille ou pas
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 4000
De : Saint Thurial (35)
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre utile Env. 100 message Moselle
Je pense que chacun gère les choses comme il l'entend. Nous sommes d'accord entre nous et nous n'avons jamais eu de tabou ou de non dits sur ce sujet. C'est une façon de gérer les choses, cette façon est la notre et nous l'assumons tous les deux   

gg0_150 a écrit:Bonjour, je pense que cette quote part posera problème en cas de décès, surtout si il y a des enfants.
Mon avis
Les gens qui discutent le bout de gras, pour parfois 10 ou 15000 €, sur le projet parfois d'une vie, ne devrait pas s'engager sur un projet aussi long.

Delphine57 a écrit:Bonjour

C'était notre cas pour l'achat du terrain où j'ai apporté 70% de l'apport. On a fait apparaître cela sur l'acte notarié : nous avons dit au notaire que j'apportai 70% de l'apport, mon conjoint 30% et que le remboursement du prêt se fera à 50/50. Du coup sur l'acte il est noté que je possède 53% du bien immobilier et que mon conjoint en possède 47%.

Par contre : si on fait des dépenses hors prêt immo et qu'on fait 50/50, mon conjoint sera perdant. Donc soit on applique la répartition de 53/47 soit il faut garder toutes les preuves de paiements pour ne pas être lésé si jamais ...  

Je pense que cette manière de faire est importante. Alors oui c'est pas la discussion que l'on aime avoir avec son conjoint (quoique pour nous ça a été quelque chose de normal et naturel) mais je pense que c'est tout de même essentiel pour éviter tous problèmes au cas où.

Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 100
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 4000 message Saint Thurial (35)
Je pense que cette formulation, ne correspondra pas à la réalité au bout du cycle.
En cas de vente du bien, la plus-value peu etre plus importante que la somme réellement investie a la base.

Une petite lecture de mon message d'avant..., je n'ai pas envie de réécrire deux fois mon argument.
Delphine57 a écrit:Je pense que chacun gère les choses comme il l'entend. Nous sommes d'accord entre nous et nous n'avons jamais eu de tabou ou de non dits sur ce sujet. C'est une façon de gérer les choses, cette façon est la notre et nous l'assumons tous les deux   

gg0_150 a écrit:Bonjour, je pense que cette quote part posera problème en cas de décès, surtout si il y a des enfants.
Mon avis
Les gens qui discutent le bout de gras, pour parfois 10 ou 15000 €, sur le projet parfois d'une vie, ne devrait pas s'engager sur un projet aussi long.

Delphine57 a écrit:Bonjour

C'était notre cas pour l'achat du terrain où j'ai apporté 70% de l'apport. On a fait apparaître cela sur l'acte notarié : nous avons dit au notaire que j'apportai 70% de l'apport, mon conjoint 30% et que le remboursement du prêt se fera à 50/50. Du coup sur l'acte il est noté que je possède 53% du bien immobilier et que mon conjoint en possède 47%.

Par contre : si on fait des dépenses hors prêt immo et qu'on fait 50/50, mon conjoint sera perdant. Donc soit on applique la répartition de 53/47 soit il faut garder toutes les preuves de paiements pour ne pas être lésé si jamais ...  

Je pense que cette manière de faire est importante. Alors oui c'est pas la discussion que l'on aime avoir avec son conjoint (quoique pour nous ça a été quelque chose de normal et naturel) mais je pense que c'est tout de même essentiel pour éviter tous problèmes au cas où.

la construction un long fleuve tranquille ou pas
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 4000
De : Saint Thurial (35)
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 10 message Bas Rhin
Bonjour à tous,

Merci à tous pour vos réponses diverses et variées ! j'en sais plus sur la démarche et les possibilités.

En effet sachant que l'apport supplémentaire vient d'une aide de la famille, il est souhaitable de notifier la différence d'apport. Tout est clair entre nous c'est juste pour partir sur de bonne base.

En lisant tout les messages on peut voir que les avis diverges. Mais l'essentiel je pense que c'est que chacun soit d'accord sur la façon de faire

Pour éclaircir la situation nous devrions signer le compromis du terrain fin du mois. Donc nous attendrons ce rendez-vous avec le notaire pour lui en parler. La différence en pourcentage dut total est d'environ 55/45

Merci
Bonne journée à tous
Messages : Env. 10
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 2 mois
 
Membre super utile Env. 4000 message Saint Thurial (35)
10 %, sa paraît énorme.
Pouvez vous nous indiquer la valeur du projet total ?, et la différence entre votre apport et celui de votre conjoint ?
Un exemple, sur une maison vendu 200 000 € net vendeur donne un ratio de 110 000 €/ 90 000 €, sur 300 000 sa donne 135 000 €/ 165 000 €.

Si le projet avorte, en cas de divorce la banque récupère la somme restant à rembourser, les 1er Années sont souvent des intérêt donc capital casi peau de balle de remboursement.
A se jeux la le conjoint est perdant, puisqu'il/ elle ne récupérera à la fin pas grand chose.
Il serai plus judicieux de mettre dans l'acte la différence d'apport en euro et non en pourcentage.
La vie est remplie de surprises, la vie passe.
Les héritage arrive, imaginez votre conjoint faire un héritage important et vouloir rembourser une partie des prêts,vous feriez comment avec se pourcentage ?
Perso ma conjointe m'aurait fait sa, je peu vous dire que je n'aurai jamais rembourser sur mon héritage une partie du crédit restant.
Apres comme écrit plus haut, il vous faudra à chaque étape d'investissements pour la maison effectuée le même ratio 55/45 difficile de se tenir à cela durant de longue années.
La paix des ménages se fonde sur l'équité 50/50.
Soyer vigilant sur l'aspect succession, histoire de ne pas retrouver votre conjoint à la porte de la maison avec se ration de 45/55.
Contrat de mariage ou pas ?
Parfois ont a des surprises, la mort fait partie du cycle de la vie.
Je m'excuse d'avance, d'aborder cette partie là.
J'ai été confronté au décès d'un parents il y a quelques années.
Sa nous ramène à notre existence humaine, et a la façon dont nous allons l'aborder.
Voilà pourquoi je réagis comme je le fait.
la construction un long fleuve tranquille ou pas
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 4000
De : Saint Thurial (35)
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 10 message Bas Rhin
Bonjour,

Il s'agit d'un projet global à 360 000 euros.Une différence d'apport de 40 000 euros
Pourquoi elle serait perdante ? Je ne comprends pas tout à fais
Si il est possible d'écrire la différence d'apport (nous le ferons) cela me semble effectivement plus logique

Effectivement, tu n'as pas a t'excuser. On ne sait pas comment la vie est faite demain .... tout peut arriver. C'est ce pourquoi j'ai écrit ce post. N'ayant jamais eu a faire à un notaire et une construction je suis venu pour avoir des conseils

Merci
gg0_150 a écrit:10 %, sa paraît énorme.
Pouvez vous nous indiquer la valeur du projet total ?, et la différence entre votre apport et celui de votre conjoint ?
Un exemple, sur une maison vendu 200 000 € net vendeur donne un ratio de 110 000 €/ 90 000 €, sur 300 000  sa donne 135 000 €/ 165 000 €.

Si le projet avorte, en cas de divorce la banque récupère la somme restant à rembourser, les 1er Années sont souvent des intérêt donc capital casi peau de balle de remboursement.
A se jeux la le conjoint est perdant, puisqu'il/ elle ne récupérera à la fin pas grand chose.
Il serai plus judicieux de mettre dans l'acte la différence d'apport en euro et non en pourcentage.
La vie est remplie de surprises, la vie passe.
Les héritage arrive, imaginez votre conjoint faire un héritage important et vouloir rembourser une partie des prêts,vous feriez comment avec se pourcentage ?
Perso ma conjointe m'aurait fait sa, je peu vous dire que je n'aurai jamais rembourser sur mon héritage une partie du crédit restant.
Apres comme écrit plus haut, il vous faudra à chaque étape d'investissements pour la maison effectuée le même ratio 55/45 difficile de se tenir à cela durant de longue années.
La paix des ménages se fonde sur l'équité 50/50.
Soyer vigilant sur l'aspect succession, histoire de ne pas retrouver votre conjoint à la porte de la maison avec se ration de 45/55.
Contrat de mariage ou pas ?
Parfois ont a des surprises, la mort fait partie du cycle de la vie.
Je m'excuse d'avance, d'aborder cette partie là.
J'ai été confronté au décès d'un parents  il y a quelques années.
Sa nous ramène à notre existence humaine, et a la façon dont nous allons l'aborder.
Voilà pourquoi je réagis comme je le fait.
Messages : Env. 10
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 2 mois
 
Membre super utile Env. 4000 message Saint Thurial (35)
Elle pourrait être perdante si par exemple la maison serai vendu plus de 400 000 €, à 400 000 € net vendeur en ayant remboursé l'intégralité du crédit, ont retrouve les 40 000 € de différence, a plus de 400 000 € de vente net vendeur le % de 10 % serai Supérieur au 40 000 € de différence.

Sur un projet de 360 000 €, il est probable que le prix du marché de vente soit bien Supérieur au budget de réalisation.
La fameuse plus-value.
Maxka1997 a écrit:Bonjour,

Il s'agit d'un projet global à 360 000 euros.Une différence d'apport de 40 000 euros
Pourquoi elle serait perdante ? Je ne comprends pas tout à fais
Si il est possible d'écrire la différence d'apport (nous le ferons) cela me semble effectivement plus logique

Effectivement, tu n'as pas a t'excuser. On ne sait pas comment la vie est faite demain .... tout peut arriver. C'est ce pourquoi j'ai écrit ce post. N'ayant jamais eu a faire à un notaire et une construction je suis venu pour avoir des conseils

Merci
gg0_150 a écrit:10 %, sa paraît énorme.
Pouvez vous nous indiquer la valeur du projet total ?, et la différence entre votre apport et celui de votre conjoint ?
Un exemple, sur une maison vendu 200 000 € net vendeur donne un ratio de 110 000 €/ 90 000 €, sur 300 000  sa donne 135 000 €/ 165 000 €.

Si le projet avorte, en cas de divorce la banque récupère la somme restant à rembourser, les 1er Années sont souvent des intérêt donc capital casi peau de balle de remboursement.
A se jeux la le conjoint est perdant, puisqu'il/ elle ne récupérera à la fin pas grand chose.
Il serai plus judicieux de mettre dans l'acte la différence d'apport en euro et non en pourcentage.
La vie est remplie de surprises, la vie passe.
Les héritage arrive, imaginez votre conjoint faire un héritage important et vouloir rembourser une partie des prêts,vous feriez comment avec se pourcentage ?
Perso ma conjointe m'aurait fait sa, je peu vous dire que je n'aurai jamais rembourser sur mon héritage une partie du crédit restant.
Apres comme écrit plus haut, il vous faudra à chaque étape d'investissements pour la maison effectuée le même ratio 55/45 difficile de se tenir à cela durant de longue années.
La paix des ménages se fonde sur l'équité 50/50.
Soyer vigilant sur l'aspect succession, histoire de ne pas retrouver votre conjoint à la porte de la maison avec se ration de 45/55.
Contrat de mariage ou pas ?
Parfois ont a des surprises, la mort fait partie du cycle de la vie.
Je m'excuse d'avance, d'aborder cette partie là.
J'ai été confronté au décès d'un parents  il y a quelques années.
Sa nous ramène à notre existence humaine, et a la façon dont nous allons l'aborder.
Voilà pourquoi je réagis comme je le fait.
la construction un long fleuve tranquille ou pas
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 4000
De : Saint Thurial (35)
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 10 message Bas Rhin
Ok super ! merci des conseils
On va plutôt partir sur ça pour toujours garder l'unique différence

gg0_150 a écrit:Elle pourrait être perdante si par exemple la maison serai vendu plus de 400 000 €, à 400 000 € net vendeur en ayant remboursé l'intégralité du crédit, ont retrouve les 40 000 € de différence, a plus de 400 000 € de vente net vendeur le % de 10 % serai Supérieur au 40 000 € de différence.

Sur un projet de 360 000 €, il est probable que le prix du marché de vente soit bien Supérieur au budget de réalisation.
La fameuse plus-value.
Maxka1997 a écrit:Bonjour,

Il s'agit d'un projet global à 360 000 euros.Une différence d'apport de 40 000 euros
Pourquoi elle serait perdante ? Je ne comprends pas tout à fais
Si il est possible d'écrire la différence d'apport (nous le ferons) cela me semble effectivement plus logique

Effectivement, tu n'as pas a t'excuser. On ne sait pas comment la vie est faite demain .... tout peut arriver. C'est ce pourquoi j'ai écrit ce post. N'ayant jamais eu a faire à un notaire et une construction je suis venu pour avoir des conseils

Merci
gg0_150 a écrit:10 %, sa paraît énorme.
Pouvez vous nous indiquer la valeur du projet total ?, et la différence entre votre apport et celui de votre conjoint ?
Un exemple, sur une maison vendu 200 000 € net vendeur donne un ratio de 110 000 €/ 90 000 €, sur 300 000  sa donne 135 000 €/ 165 000 €.

Si le projet avorte, en cas de divorce la banque récupère la somme restant à rembourser, les 1er Années sont souvent des intérêt donc capital casi peau de balle de remboursement.
A se jeux la le conjoint est perdant, puisqu'il/ elle ne récupérera à la fin pas grand chose.
Il serai plus judicieux de mettre dans l'acte la différence d'apport en euro et non en pourcentage.
La vie est remplie de surprises, la vie passe.
Les héritage arrive, imaginez votre conjoint faire un héritage important et vouloir rembourser une partie des prêts,vous feriez comment avec se pourcentage ?
Perso ma conjointe m'aurait fait sa, je peu vous dire que je n'aurai jamais rembourser sur mon héritage une partie du crédit restant.
Apres comme écrit plus haut, il vous faudra à chaque étape d'investissements pour la maison effectuée le même ratio 55/45 difficile de se tenir à cela durant de longue années.
La paix des ménages se fonde sur l'équité 50/50.
Soyer vigilant sur l'aspect succession, histoire de ne pas retrouver votre conjoint à la porte de la maison avec se ration de 45/55.
Contrat de mariage ou pas ?
Parfois ont a des surprises, la mort fait partie du cycle de la vie.
Je m'excuse d'avance, d'aborder cette partie là.
J'ai été confronté au décès d'un parents  il y a quelques années.
Sa nous ramène à notre existence humaine, et a la façon dont nous allons l'aborder.
Voilà pourquoi je réagis comme je le fait.


Messages : Env. 10
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 2 mois
En cache depuis le jeudi 14 janvier 2021 à 19h49
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Faire construire, combien ça coute ?
Faire construire, combien ça coute ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Trouvez une Dommage Ouvrage au meilleur prix
Trouvez une Dommage Ouvrage au meilleur prix
Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com
Annuaire des constructeurs QuelConstructeur.com
Annuaire des constructeurs QuelConstructeur.com
QuelConstructeur.com vous permet d'envoyer votre projet aux constructeurs de votre région gratuitement

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

8
abonnés
surveillent ce sujet
Voir