Retour
Menu utilisateur
Menu

Consommation réelle VS estimation BET

Ce sujet comporte 151 messages et a été affiché 14.788 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
8
abonnés
surveillent ce sujet
 
Super bloggeur Env. 2000 message Lyon (69)
Bonjour.
On aborde rarement le sujet de la consommation réelles des maisons qui ont bénéficié d'une étude thermique.( BBC , passif , ou autre )
Si certains ont envie de nous faire partager leurs expériences.
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 2000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour la construction d'une maison...

Allez dans la section devis constructeur de maisons du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de constructeurs de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les constructeurs, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-4-devis_constructeur_de_maisons.php
 
Super bloggeur Env. 1000 message Savoie
Alors on va gagner du temps tout de suite : les calculs réglementaire pour avoir le BBC (calculs ThCE) ne sont pas des calculs de prédiction de consommation réelle. Ce sont des calculs conventionnels, ce qui veut dire qu'un certain nombre d'hypothèses non modifiable viennent à leur base. Les comparer à la conso, c'est pas franchement utile dans une maison BBC, on sait déjà qu'il y aura un écart.

si tu veux un calcul proche de la réalité, il faudrait faire faire une simulation dynamique de la maison. Mais attention, ce n'est pas le même boulot, c'est bien plus complexe !

Plus tu es performant, plus le calcul RT est mauvais. Tous les BE te confirmeront cela. L'une des raisons principales est que le comportement des occupants peut faire varier le résultat du simple au double facilement, et ça, on ne peut pas le prévoir.
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 1000
Dept : Savoie
Ancienneté : + de 10 ans
 
Super bloggeur Env. 2000 message Lyon (69)
Bonjour.
Presque totalement d'accord avec toi.
Je trouve intéressant ces différences , et ce qu'en pensent les occupants des maisons. (Comme tu le dit les BE disent toujours que c'est leur faute )
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 2000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Super bloggeur Env. 1000 message Savoie
Et ils n'ont pas forcément tort ^^. Seulement c'est de notre devoir d'informer des limites du calcul.

Perso on vient me voir souvent pour être BBC. Et on me demande de ne faire que le moins cher ^^. Alors je ne fais que le calcul RT, même si c'est pas le meilleur.

Après, je serai ravi que plus de particuliers s'inquiète du niveau réel de leur maison, et me demandent des simul dynamiques ... seulement personne ne veut payer. Y'a pas de secret, je ne peux pas faire ce genre de calcul pour 500 €, tu peux y passer des jours et des jours. Le problème est là : on sait faire de très bonnes études, mais ça prend du temps, donc personne ne le demande (en maison individuelle du moins).
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 1000
Dept : Savoie
Ancienneté : + de 10 ans
 
Super bloggeur Env. 2000 message Lyon (69)
Bonjour.
Je n'ai pas fait faire d’étude thermique avant ma rénovation , pour le coût.
J'avais espéré faire partie des lauréats l'appel à projets "100 maisons basse énergie" lancé par la Région Rhône-Alpes en 2006 , mais je ne rentrait pas dans les critères.
Cela m'aurait intéressé pourtant.
J'ai bien essayé avec les logiciels disponibles gratuitement , mais c'est assez complexe ( un vrai métier ) surtout sur de l'ancien dont on ne connait pas trop les performances.
Je me console en faisant les comparaisons avant , après...
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 2000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Cote D'or
toufig a écrit:Bonjour.
Je n'ai pas fait faire d’étude thermique avant ma rénovation , pour le coût.
J'avais espéré faire partie des lauréats l'appel à projets "100 maisons basse énergie" lancé par la Région Rhône-Alpes en 2006 , mais je ne rentrait pas dans les critères.
Cela m'aurait intéressé pourtant.
J'ai bien essayé avec les logiciels disponibles gratuitement , mais c'est assez complexe ( un vrai métier ) surtout sur de l'ancien dont on ne connait pas trop les performances.
Je me console en faisant les comparaisons avant , après...



Bonsoir
Moi dans du neuf j'ai eu plus de chance. Retenu lors du premier appel à projet pour les particuliers de la Région Bourgogne en 2007. Beaucoup plus difficile que prévu (un premier constructeur minable, du classique en France, et qui n'a jamais su réaliser un projet BBC en 2007, puis presque un an pour en trouver un bon, hélas pas Français).
En partant de zéro j'ai fait l'étude thermodynamique (plusieurs mois de travail à partir des tuto et en posant des questions ), avec un bon soutient et de l'aide du BET payé par la région (ENERTECH). Aujourd'hui je sais me servir de Pléiades + Comfie par exemple
En plus la maison est instrumentée, je commence à avoir des valeurs(reste à installer le PC pour faire des relevés sur des durées courtes).

Premier Bilan (depuis janvier 2010) : normalement j'arriverai bien dans les critères BBC (60 kwh/m2 / 2.58 pour de l'électrique) car il me reste encore 46 % à consommer pour deux gros mois. Avec en gros 60 % chauffage et 40 % CESI
Je compte PAC + VMC + auxiliaires + eau chaude, je ne compte pas l'éclairage car pas possible d'installer des compteurs sur les lignes. Pour la PAC au mieux c'est plus proche de 3 que de 4.3 comme annoncé mais si la température monte un peu je ne chauffe pas.

Reste encore à terminer le puits canadien qui devrait réduire un peu la consommation sur la partie chauffage.

Je ne suis pas trop loin de la simulation (consommation sur un an), mais je constate que sa va dépendre essentiellement du temps en décembre (en dessous de 0 les consommations explosent, au dessus de 15°C je ne consomme rien). Si j'ai le courage je regarderai si l'accord est bon entre étude thermodynamique et consommation lorsque je pourrai relever les températures avec un pas de 10 minutes sur plusieurs mois

Autre constat pour être dans les clous, c'est l'isolation bien plus importante que prévu initialement (en gros RT2005 X 2)
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Cote D'or
Ancienneté : + de 14 ans
 
Super bloggeur Env. 1000 message Savoie
toufig a écrit:Bonjour.
Je n'ai pas fait faire d’étude thermique avant ma rénovation , pour le coût.
J'avais espéré faire partie des lauréats l'appel à projets "100 maisons basse énergie" lancé par la Région Rhône-Alpes en 2006 , mais je ne rentrait pas dans les critères.
Cela m'aurait intéressé pourtant.
J'ai bien essayé avec les logiciels disponibles gratuitement , mais c'est assez complexe ( un vrai métier ) surtout sur de l'ancien dont on ne connait pas trop les performances.
Je me console en faisant les comparaisons avant , après...


Les logiciels disponibles gratuitement ne sont quasiment que des logiciels de bilan thermique, pas de simulation dynamique. Pleiades-Comfie, un des moins chers, tourne autour de 1 000 € si je me rappelle bien. Mais un bilan thermique peut déjà donner des ordres de grandeur intéressants en réno (simulation dyn. trop coûteuse généralement par rapport au budget du projet). J'ai accompagné 2 rénovations que nous avons porté à l'appel à projet Rhone Alpes avec succès (BBC). Pas facile en réno d'avoir le budget ! Mais avec un peu d'optimisation, on est arrivé à sortir des bons projets pas trop chers. Nous n'avons pas fait de simulation dynamique sur ces projets, trop onéreux.


visionmasterpro a écrit:
En partant de zéro j'ai fait l'étude thermodynamique (plusieurs mois de travail à partir des tuto et en posant des questions ), avec un bon soutient et de l'aide du BET payé par la région (ENERTECH). Aujourd'hui je sais me servir de Pléiades + Comfie par exemple
En plus la maison est instrumentée, je commence à avoir des valeurs(reste à installer le PC pour faire des relevés sur des durées courtes).

Enertech, c'est pas n'importe quel BE en plus ^^. L'instrumentation est une très bonne chose, il y a toujours un tas d'informations à en retirer.

J' étais justement ces 3 derniers jours sur une conférence avec Olivier Sidler d'Enertech sur le thème de la très basse conso et les retours d'expérience de Sidler, qui a fait un paquet de bons bâtiments qu'il a instrumentalisé pour pouvoir suivre le résultat (l'étude c'est bien beau, mais faut voir ce qu'il en ressort après !). D'ailleurs je vous conseille le site d'Enertech, qui contient pas mal de données là dessus (malheureusement peu sur les maisons individuelles).
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 1000
Dept : Savoie
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Cote D'or
Enertech, c'est pas n'importe quel BE en plus ^^. L'instrumentation est une très bonne chose, il y a toujours un tas d'informations à en retirer.

Pour Enertech, mon interlocuteur a été une personne très disponible qui m'a bien aidée et conseillée.

Hélas instrumenter une maison c'est d'une part difficile à postériori (cables, capteurs et sondes à positionner) et c'est couteux surtout les compteurs d'énergie thermique, impossible pour la bourse d'un particulier. En revanche il n'y a rien de bien compliqué au niveau installation.

je vous conseille le site d'Enertech, qui contient pas mal de données là dessus (malheureusement peu sur les maisons individuelles).

Justement je vois que le site est remis à jours
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Cote D'or
Ancienneté : + de 14 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
Bonjour,

La comparaison calcul-réalité n'est pas non plus forcèment valide sur une seule année, compte tenu de la déviation existante entre le climat d'une année particulière et le climat type pris en compte dans les calculs. AMHA
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 13 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Aveyron
Bonjour .

Un projet qui a beneficie d'une etude dynamique ,avec des releves de conso in situ.

http://www.architecturenaturelle.com/menu_principal.html


& l'interet de comparaison decomportement de vie de 2 occupants dans deux parties de maison similaires.
Conseil en éco-construction ,thermicien RT 2012,C.E.P.H+


Guide forum construire tout savoir sur la RT 2012 http://www.forumconstruire.com/guides/voir-gid_92,rt_2012.php
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +9 ans.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
Dept : Aveyron
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 3000 message La Linotte Climatique (38)
Bonjour,
+1 avec Mgarrig....Lauréat de l'appel à projets "100 maisons basse énergie" lancé par la Région Rhône-Alpes en 2006, notre batiment fait l'objet d'un suivi depuis 3 ans et il est clair que l'on se rend bien compte des limites des outils de simulations, calcul reglementaire ou pleaides d'ailleurs (pleiades n'étant considéré que comme un outil d'aides à la conception....) . Prochainement, une station météo devrait être installée, ce qui permettra de faire les simulations avec les "bonnes" données climatiques...Cela devrait être marrant.

Sinon, pour notre part, on doit être dans les clous du BBC avec une consommation energétique totale (toutes consommations y compris electro-domestiques, bricolage, etc....) de 76 kWhEP/m2.an pour un seuil BBC de 65 kWhEP.
L'étude dynamique et les suivis de la maison sont sur mon site.

Citation: L'une des raisons principales est que le comportement des occupants peut faire varier le résultat du simple au double facilement, et ça, on ne peut pas le prévoir.
+1....Mais calcul dynamique ou reglementaire, c'est bien la même chose. Le comportement des occupants est primordial.
A+
Messages : Env. 3000
De : La Linotte Climatique (38)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Super bloggeur Env. 1000 message Savoie
L'avantage du calcul dynamique, c'est qu'il peut être adapté au mode de vie des occupant (quand il est connu), notamment horaires d'occupation des locaux, nombre d'habitants, ...

Niveau dynamique, j'ai quand même vu des études, notamment avec design builder et moteur energy plus, très proche de la réalité finale. Mais il faut toujours regarder les moyennes, comportement et climat varient beaucoup ...

Au final, comme tu le dis bien, ce sont des outils d'aide à la conception. Prévoir concrètement la conso réelle, c'est un peu une utopie ... on essaye de s'en rapprocher, et d'éviter des désordres et des surchauffes surtout.
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 1000
Dept : Savoie
Ancienneté : + de 10 ans
 
Super bloggeur Env. 2000 message Lyon (69)
Bonjour.
Ca va etre le défilé des laureats
C'est pas gentil de remuer le couteau dans la plaie.

En rénovation , on est arrivé a 86 kWhEP/m2.an de consommation totale.( première année sans volets roulants , et pas tout fini )
Les maçons ont consommés un paquet de KW pour réaliser les travaux.
Cette année sera plus instructive.

J'ai aucun panneaux solaire pour l'instant et j'ai dans l'idée d’installer un capteur à air.( je fait rien comme tout le monde...)
Au final , je pense que ça va être pas mal.
Et tout ceci est inamortissable bien entendu.
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 2000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Super bloggeur Env. 1000 message Savoie
toufig a écrit:Bonjour.
Ca va etre le défilé des laureats
C'est pas gentil de remuer le couteau dans la plaie.

En rénovation , on est arrivé a 86 kWhEP/m2.an de consommation totale.( première année sans volets roulants , et pas tout fini )
Les maçons ont consommés un paquet de KW pour réaliser les travaux.
Cette année sera plus instructive.

J'ai aucun panneaux solaire pour l'instant et j'ai dans l'idée d’installer un capteur à air.( je fait rien comme tout le monde...)
Au final , je pense que ça va être pas mal.
Et tout ceci est inamortissable bien entendu.


86kWhEP en réno c'est déja pas mal !

Pour l'amortissement, ça dépend de ce à quoi tu te chauffait avant. Personnellement, le projet que j'ai suivi dans le cadre de cet appel à projet, 60 000 € (tout était à reprendre), 20 000 € d'aides, 6 000 € économisés par an, retour sur investissement : 5 ans ! Il est passé du fioul à un combiné bois+solaire et est BBC réno au final (niveaux proches du tien).

Je le répète, pour calculer les retours sur investissement, n'oublier pas l'inflation du prix de l'énergie (qui en plus va de plus en plus vite !) :
janvier 2000-janvier 2010 :
- gaz citerne : 80% d'augmentation en 10 ans (6 à 11ct€/kWh)
- fioul domestique : 99% d'augmentation en 10 ans (3.6 à 7.16 ct/kWh)
- gaz "de ville" : 93 % d'augmentation en 10 ans (3.31 à 6.4 ct/kWh)
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 1000
Dept : Savoie
Ancienneté : + de 10 ans
 
Super bloggeur Env. 2000 message Lyon (69)
nico73 a écrit: le projet que j'ai suivi dans le cadre de cet appel à projet, 60 000 € (tout était à reprendre), 20 000 € d'aides, 6 000 € économisés par an, retour sur investissement : 5 ans !


Bonjour.
J'aurais bien aimé une aide supplémentaire.Je me suis contenté du crédit d’impôt.
Purée 6000€ d’économie par an ! pour une maison ? Il y des maisons qui consomme autant ?
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 2000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Super bloggeur Env. 1000 message Savoie
maison 180 m² non isolée, conso autour de 500 kWh/m².an, soit près de 90 000 kWh/an = 6 à 7 000 € de fioul par an. Après travaux, 2000 kWh/an (avec solaire) 500 kg de granulés bois, soit 150 € par an ^^

Bon c'est un cas particulier bien sûr, aucune isolation avant, surface importante. En réalité, jamais il n'aurait consommé tant, ils seraient restés autour de 2 à 3 000 € de chauffage par an, et une maison mal chauffé. C'était aussi des conditions financières idéales, car il venaient d'acheter, et donc avaient prévu le budget travaux dans leur financement. En gros, cas particulier vraiment. Mais ça montre ce qu'on peut faire et atteindre. De plus ces clients avaient une volonté d'utiliser matériaux naturels, avec polystyrène et fenêtre pvc blanc, ça aurait été moins cher, et la rentabilité encore meilleure.

20 000 e d'aides = crédit d'impôt (8 000€) + aide de la région (appel à projet BBC = 7 000 €) + département (2 000 €) + région solaire (1000€) + CEE


Il est rare d'atteindre de telles rentabilités, mais on peut souvent s'en rapprocher. L'important, c'est d'étudier une amélioration globale de la maison, et non de voir point par point. Faire une réno à moitié, c'est tuer le gisement d'économies possible. Si la maison en question avait été rénovée à moitié auparavant, les travaux n'auraient pas été rentables, et ils seraient restés avec une maison "moyenne".
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 1000
Dept : Savoie
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
toufig a écrit:J'ai aucun panneaux solaire pour l'instant et j'ai dans l'idée d’installer un capteur à air.( je fait rien comme tout le monde...)


Le capteur à air, c'est un truc qui me plait.... Mais en particulier pour ma vieille maison de Lozère, inoccupée l'hiver avec un T intérieur qui descend à 0°C.

J'ai lu pas mal de trucs sur les panneaux " perspirants" (In english, "Unglazed transpired collectors") , Une tôle percée de petits trous pour aspirer l'air extérieur. http://solarwall.com/en/products.php
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 13 ans
 
Super bloggeur Env. 2000 message Lyon (69)
Bonjour.
En effet pas mal le système mgarrig.
Ventilation et chauffage avec un capteur peu onéreux.
Je vais regarder ça de près pour assainir une dépendance.

Bon , on parle de tout sur ce sujet , mais pas de réponse à ma question initiale.
C'est tabou ?
Il y a vraiment une grosse différence entre le calcul et la réalité ?
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 2000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Super bloggeur Env. 1000 message Savoie
toufig a écrit:
Bon , on parle de tout sur ce sujet , mais pas de réponse à ma question initiale.
C'est tabou ?
Il y a vraiment une grosse différence entre le calcul et la réalité ?

Euh j'ai déjà fait 4 posts pour te répondre ;)

Je ne sais pas ce que tu attends comme réponse. Si tu veux des réponses chiffrées du genre "dans x% des cas, on a un décalage de y% par rapport à l'étude", ta question est trop imprécise, ou alors c'est un sujet complet de thèse.

Ca dépend d'énormément de choses :
- du mode de calcul (statique/dynamique/mensuel...) et donc du moteur de calcul (3cl, ThCE ou outils de simulation dynamique comfie/energyplus/trnsys etc etc)
- du niveau de performance de la maison (passif, bbc, rt 2005, maison ancienne)
- de la complexité des équipements installés et de leur modélisation
- configuration de la maison, du climat, ...
- du comportement des occupants, consigne de chauffage, ...


Sans rentrer dans ce niveau de détail, il n'y a qu'une réponse à ta question : oui, il peut y avoir des grosses différences (essaye de faire un calcul rt 2005 sur une maison passive ...), comme il peut y avoir de très faibles différences (simulation dynamique la plupart du temps).

On peut encore simplifier ma réponse :
- soit calcul grossier rt 2005 pour avoir une idée
- soit simulation dynamique

ou encore :
- soit 500 à 1000 €
- soit 1500 à 4 000 €

Tout dépend donc de ce que le maître d'ouvrage a envie d'investir ...
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 1000
Dept : Savoie
Ancienneté : + de 10 ans
 
Super bloggeur Env. 2000 message Lyon (69)
Bonjour.

nico73 , je te remercie de tes contributions , très instructives.( pas que sur ce fil d’ailleurs )
Je m’intéresse au différences entre le calcul et la réalité par des retours d’expérience des propriétaires.
Je suis curieux , je sais.
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 2000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Env. 800 message Neung Sur Beuvron (41)
Pour continuer sur ce sujet.
Généralement, les néophytes en thermique se focalisent sur le résultat obtenu. Ca me fait souvent ca par exemple sur des étudiants lors de leur premier cours de calcul thermique. Si à la limite, les logiciels pouvaient sortir un besoin de chauffage avec deux chiffres après la virgule, ils trouveraient cela super...
Après, on peut réfléchir sur les incertitudes, c'est à dire sur les écarts que l'on peut constater entre par exemple un choix de données météo (il y en a très peu donc la station choisie est souvent pas très proche du lieu du projet), sur les hypothèses de vie, de fonctionnement des appareils, sur la manière dont les gens utilisent le bâtiment (est-ce que les volets sont ouverts en journée, fermés la nuit, est ce que les gens ouvrent pas trop, pas assez), est ce qu'ils partent en vacances en hiver ou pas, est ce qu'ils reçoivent du monde, quelles pièces ils utilisent, à combien ils chauffent, etc... Et puis les données que l'on utilise sont elles fiables ? Untel qui déclare une super conductivité thermique pour une laine minérale par exemple, c'est réaliste ? comment on prend en compte les migrations de vapeur et leur impact sur la continuité de la performance, les ponts thermiques, les fixations et divers trous, et puis, est-ce bien posé, continu, sans flux d'air, etc...
La première réaction à l'addition des incertitudes est un peu comme certains climatosceptiques pouvaient dire "oui mais on sait pas prévoir le temps à une semaine et l'autre organisme machin, il nous dit combien la terre gagnera en température dans 100 ans". Qui ici est traduite "en fait le besoin de chauffage que vous me donnez, ca correspond à rien".

En fait si, c'est pertinent, parce que l'on recherche les tendances et la validation d'un ensemble. On cherche à apprécier le comportement thermique du projet pour en tirer des conclusions sur des préconisations d'amélioration. Le résultat obtenu en besoin de chauffage correspond à une donnée qui vaut comparée aux autres projets, que le thermicien sait interpréter car il connait les facteurs d'incertitudes et il les prend en compte.

Après, la pertinence de l'outil de calcul, je suis pas complétement d'accord avec nico (pour une fois ).
S'il est évident qu'un calcul thermique (par exemple la RT2005) ne vise pas à donner un résultat qui soit directement corrélé avec la future consommation du projet, il doit se donner pour objectif à ce qu'en moyenne, ce soit le cas. Dans le cadre des bâtiments passifs par exemple, l'outil de calcul a été élaboré par rapport à l'instrumentation de bâtiments terminés qui ont servi d'étalons. Ils ont donc servi en amont pour déterminer le logiciel, et en aval, il faut rechercher la correspondance.
C'est à dire, sur 30 maisons passives, l'objectif est qu'en moyenne, le besoin de chauffe constaté soit inférieur à 15. Vous aurez des gens qui consomment 30, d'autres qui consomment 10. Mais la consommation médiane sera de 15. Si celle ci est à 25, alors il y a un problème logiciel qu'il faut corriger.

Le cstb et c'est sa grande faute, édite son logiciel en fonction d'une autre logique. Lorsque le BBC est sorti (pas sous l'impulsion du CSTB et de la DHUP je le rappelle, ils voulaient pas définir dans l'arreté plus haut que le THPE, c'est effinergie qui a milité pour, et c'était pas acquis d'avance), la première reflexion du cstb aurait du être, "est-ce que mon logiciel fonctionne sur les batiments basse conso", et d'effectuer cet étalonnage en calculant des projets bbc terminés en france ou ailleurs. Et d'effectuer les ajustements qui s'imposent pour donner une correlation.
Pareil sur le confort d'été, valider la pertinence du calcul, et du garde fou. C'est la base quoi.

l'OPECST, organe des assemblées législatives, qui s'est emparé du sujet de la RT2012 au moment de la détermination des modulations liées aux énergies a d'ailleurs vertement critiqué le CSTB sur sa logique "notre calcul n'est qu'un calcul conventionnel, non prédictif", et leur a demandé de travailler dans une autre logique, qu'ils ont appellé le "rapport à la réalité".
Si aujourd'hui, quelques thermiciens s'indignent sur les textes sortis et les évaluations du moteur de calcul qui ont transpiré, c'est bien sur ce sujet la. Les résultats obtenus par le calcul rt 2012 sont d'un optimisme naif laissant à penser que l'expérience bbc n'a pas été retenue, et que les évaluations ne donneront pas en moyenne quelque chose de proche de la réalité. Et c'est un vrai problème, notamment quand vous vous basez sur une loi de ce type pour pousser les gens à emprunter plus, en leur promettant des factures énergétiques plus faibles. Le rapport à la réalité est dans ce cadre une nécessité, pas une option.
Messages : Env. 800
De : Neung Sur Beuvron (41)
Ancienneté : + de 15 ans
 
Super bloggeur Env. 1000 message Savoie
On n'est pas tant que ça en désaccord alors ;)
Je rajouterai qu'en même qu'à la bas de tout ça, mais tu dois bien le savoir ;), il y a quand même des règles physiques indépendantes des logiciels. Les calculs de U, de déperdition, etc sont plutôt proche de la réalité, quand les matériaux sont bien renseignés. Après, ça se corse pour les apports solaires, qui dépendent des masques et du climat, comme tu le dis bien, les stations météo, c'est pas toujours ça ...

Des retours d'expérience mesurés :
http://www.enertech.fr/rubrique-Bilan+%E9nerg%E9tique+mesur%[...]+%E9nergies-8.html#page
Mais c'est sur du collectif et du tertiaire souvent
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 1000
Dept : Savoie
Ancienneté : + de 10 ans
 
Super bloggeur Env. 2000 message Lyon (69)
Bonjour.
Toujours personne pour confronter la consommation calculée et réelle de sa maison ?
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 2000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Env. 600 message Yvelines
lors de la conception de ma maison locative, le bet thermique avait prévu environ 2500 kwh de chauffage, 1500 d'ecs, sur géothermie verticale

mesures au tywatt 2009 : 1100 kwh de chauffage, 1600 d'ecs
2010 : la tendance sera 1500 de chauffage, 1400 d'ecs, à confirmer dans 15 jours

dans les deux cas c'est moins que l'étude thermique

c'est une maison de 135 m2 chauffés en Meuse, région bien froide

pas l'ombre d'un apport style poêle à bois ou autre
Chaque entreprise, chaque artisan qui provoque l'abandon d'uin projet d'énergie renouvelable en présentant un devis exagéré, commet un crime contre l'environnement donc un crime contre l'humanité
Messages : Env. 600
Dept : Yvelines
Ancienneté : + de 13 ans
 
Super bloggeur Env. 2000 message Lyon (69)
Bonjour.
merci pour ces informations.

Tu parle de tywatt , j'en déduit qu'il s'agit de kwh électriques.
Le BET parlait également de kwh électriques ?
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 2000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Env. 600 message Yvelines
avec une pac, tout est électrique
pas de solaire, de poêle, de gaz, etc
Chaque entreprise, chaque artisan qui provoque l'abandon d'uin projet d'énergie renouvelable en présentant un devis exagéré, commet un crime contre l'environnement donc un crime contre l'humanité
Messages : Env. 600
Dept : Yvelines
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 3000 message La Linotte Climatique (38)
La question était plutot, à mon avis: est-ce que le coefficient de conversion de 2.58 de l'electricité a été appliqué? Et comme le calcul est sur la base de la RT2000, la réponse doit être non. Je me trompe? Il me semble que le COP de ta PAC est elevé puisque PAC sur forage vertical si mes souvenirs sont bons. Peux-tu le préciser...le tywatt ne distingue pas la conso chauffage et ECS. Comment fais-tu pour différencier les 2?
A+
Messages : Env. 3000
De : La Linotte Climatique (38)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Super bloggeur Env. 2000 message Lyon (69)
locaterre a écrit:La question était plutot, à mon avis: est-ce que le coefficient de conversion de 2.58 de l'electricité a été appliqué? Et comme le calcul est sur la base de la RT2000, la réponse doit être non. Je me trompe? Il me semble que le COP de ta PAC est elevé puisque PAC sur forage vertical si mes souvenirs sont bons. Peux-tu le préciser...le tywatt ne distingue pas la conso chauffage et ECS. Comment fais-tu pour différencier les 2?
A+

Bonjour.
Tout a fait.
Ça fait du 76 kWhEP/m2.
Je trouve étrange les chiffres ECS.
soit c'est un chauffe eau classique , et il y a des économes dans la maison , si c'est sur PAC , il y a de gros consommateurs.
( La moyenne étant environ de 855 kWh/personne.an )
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 2000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Env. 600 message Yvelines
le cumulus de 300 l est mal isolé, seulement 25 mm de mousse, et il marche en antilégionnelle une fois par semaine, environ 9 kwh à chaque fois
les premiers locataires étaient 6, logique qu'ils consomment beaucoup
les nouveaux ne sont que 2
pour séparer la conso de l'ecs, facile, multiplier par 12 la consommation d'un mois d'été
Chaque entreprise, chaque artisan qui provoque l'abandon d'uin projet d'énergie renouvelable en présentant un devis exagéré, commet un crime contre l'environnement donc un crime contre l'humanité
Messages : Env. 600
Dept : Yvelines
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 600 message Yvelines
erreur de mot de ma part, le chauffe eau est sur la pac
Chaque entreprise, chaque artisan qui provoque l'abandon d'uin projet d'énergie renouvelable en présentant un devis exagéré, commet un crime contre l'environnement donc un crime contre l'humanité
Messages : Env. 600
Dept : Yvelines
Ancienneté : + de 13 ans
 
Super bloggeur Env. 2000 message Lyon (69)
bonjour.
merci pour ces précisions.
Donc bilan : consommation plus faible que les prévisions du BET.


Tout ce que j'ai pu lire jusqu’à présent sur le locatif ( essentiellement en collectif ) , c'est le contraire.Et l'on pointe du doigt le comportement des locataires......
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 2000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Env. 60000 message
Bonsoir

Je vais ne pas contribuer aux stats de ce post avant 1 an
En effet notre etude thermique nous donne 51 Kw/m2/an donc un calcul sur 1 an
Je suis activement les index de EDF sur le compteur
Mais nous avons emménage en 11/2010 donc reponse en 11/2011
Sorry
Guuillaume
Messages : Env. 60000

 
Env. 60000 message
Bonsoir

Je vais ne pas contribuer aux stats de ce post avant 1 an
En effet notre etude thermique nous donne 51 Kw/m2/an donc un calcul sur 1 an
Je suis activement les index de EDF sur le compteur
Mais nous avons emménage en 11/2010 donc reponse en 11/2011
Sorry
Guuillaume
Messages : Env. 60000

 
Env. 3000 message La Linotte Climatique (38)
Bonsoir,
Citation: notre etude thermique nous donne 51 Kw/m2/an donc un calcul sur 1 an
kWh....C'est quoi, un calcul RT2005?? Donc c'est des kWH EP (energie primaire)? Pour comparer tes consommations réelles avec ce chiffre, il faudra donc multiplier ta consommation electrique par 2.58.
A+
Messages : Env. 3000
De : La Linotte Climatique (38)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Super bloggeur Env. 2000 message Lyon (69)
Bonjour.
Je remonte le sujet maintenant que la saison de chauffe est finie.
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 2000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Super bloggeur Env. 2000 message Lyon (69)
Bonjour.
Je remonte le sujet....
Pas eu beaucoup de réponses , alors que les projet BBC sont nombreux sur le forum.
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 2000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Cote D'or
Bonjour
mes consommations réelles :
pac + CESI + VMC puis total puis BBC
année 2O11 : 1720 1076 498 3294 54,1
année 2010 : 2077 1167 420 3664 60,2
La limite pour du BBC c'est 60 kwh/m2 dans mon département. Les consommations intègrent le chauffage et le CESI et les auxiliaires (3 pompes et dégivrage)
Les valeurs réelles sont en limite mais pour le chauffage la température moyenne est de 21-22°C donc au dessus des niveaux théoriques. Sur les relevés on remarque que cette année il a fait très froid fin décembre et en janvier (climat continental en bourgogne) puis chaud au printemps (plutôt exceptionnel) avec une période de chauffe qui s’arrête fin avril. Le bilan c'est 15% de chauffage en moins. EN revanche l'été est pluvieux et le CESI ne fonctionne pas bien par rapport à l'été dernier
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Cote D'or
Ancienneté : + de 14 ans
 
Env. 600 message Yvelines
après presque 1 an, je confirme les chiffres de l'an passé, 1500 kwh/an pour le chauffage seul
total du tywatt au 15/10 = 7750 kwh pour 2 ans 10 mois de chauffage + ecs

mes locataires se chauffnt plutôt à 21°
et ils ouvrent les fenêtres pour aérer malgré la double flux, ce qui explique aussi le chauffage plus couteux que leurs prédécesseurs (1500 contre 1100)
chauffage ouvert depuis début octobre, 6 kwh/jour pour l'instant
Chaque entreprise, chaque artisan qui provoque l'abandon d'uin projet d'énergie renouvelable en présentant un devis exagéré, commet un crime contre l'environnement donc un crime contre l'humanité
Messages : Env. 600
Dept : Yvelines
Ancienneté : + de 13 ans
 
Super bloggeur Env. 2000 message Lyon (69)
Bonjour.
merci bdx25 d’être re-passé par la.
Ça se confirme donc.
A ton avis ou s'est trompé le BET ? Du simple au double pour le chauffage il y a forcément une erreur.
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 2000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
Citation: A ton avis ou s'est trompé le BET ? Du simple au double pour le chauffage il y a forcément une erreur.


Comme déjà dit page précédente, il faut savoir si BDX25 ne compare pas des kWh finaux et des kWh "énergie primaire" . Un BET fournit plutot un résulat " énergie primaire", puisque c'est celui-là qui compte dans les réglementations thermiques.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 600 message Yvelines
pas d'accord

le bet avait prévu 4000 kwh pour chauffage + ecs, multiplié par 2.58 soit un peu plus de 10000, divisé par 130 m2 ça donne 75 environ donc classe B
la conso réelle est de 3000 au lieu de 4000, le chauffage étant nettement meilleur que la prévision, l'ecs étant à peine moins bonne
Chaque entreprise, chaque artisan qui provoque l'abandon d'uin projet d'énergie renouvelable en présentant un devis exagéré, commet un crime contre l'environnement donc un crime contre l'humanité
Messages : Env. 600
Dept : Yvelines
Ancienneté : + de 13 ans
 
Membre utile Env. 700 message Yvelines
Bonjour,

Il serait intéressant d'avoir la consommation totale du logement, au compteur. Parce qu'en bâtiment basse consommation, il y a moyen de se chauffer avec de l'éclairage, un frigo ancien et trois ordinateurs... Pour l'eau chaude, c'est moins facile : la bouilloire est passée de mode.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 700
Dept : Yvelines
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Cote D'or
adesir a écrit:Bonjour,

Il serait intéressant d'avoir la consommation totale du logement, au compteur. Parce qu'en bâtiment basse consommation, il y a moyen de se chauffer avec de l'éclairage, un frigo ancien et trois ordinateurs... Pour l'eau chaude, c'est moins facile : la bouilloire est passée de mode.



Bonjour
Oui et non, c'est vraie que les consommations retenues (par exemple pour du BBC) peuvent représenter la moitié de la consommation totale. Mais dans une logique de faible consommation il me semble illogique de construire un logement performant et l'équiper avec des appareils énergivores.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Cote D'or
Ancienneté : + de 14 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Cote D'or
adesir a écrit:Bonjour,

Il serait intéressant d'avoir la consommation totale du logement, au compteur. Parce qu'en bâtiment basse consommation, il y a moyen de se chauffer avec de l'éclairage, un frigo ancien et trois ordinateurs... Pour l'eau chaude, c'est moins facile : la bouilloire est passée de mode.



Bonjour
Oui et non, c'est vraie que les consommations retenues (par exemple pour du BBC) peuvent représenter la moitié de la consommation totale. Mais dans une logique de faible consommation il me semble illogique de construire un logement performant et l'équiper avec des appareils énergivores.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Cote D'or
Ancienneté : + de 14 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Cote D'or
rien
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Cote D'or
Ancienneté : + de 14 ans
En cache depuis le samedi 08 aout 2020 à 16h05
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Guide : le test d'infiltrométrie
Guide : le test d'infiltrométrie
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Les labels et normes (RT2005, BBC, HPE, THPE, ...)
Les labels et normes (RT2005, BBC, HPE, THPE, ...)
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Tout savoir sur la RT 2020
Tout savoir sur la RT 2020
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

8
abonnés
surveillent ce sujet
Voir