Retour
Menu utilisateur
Menu
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
13
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 40 message Vienne
Bonjour,

Sujet redondant, mais je souhaite avoir votre avis.
Le chantier a été ouvert le 2 octobre 2020 (déclaration à la mairie). Les fouilles ont débuté le même jour et les fondations ont été réalisées dans la foulée.
Le 10 décembre la dalle du RDC (sur vide sanitaire) a été coulée.

Et depuis... et bien plus rien. J'ai eu droit à toutes les excuses possibles :
- ne vous en faîtes pas c'est votre tour dans 10 jours... 2 semaines....3 semaines...2 mois... le maçon est malade... le maçon est malade... le maçon est malade... malade... malade je vous dis  :sick:  :sick:  :sick:  :sick:  :sick: 
- puis le CDT est malade 15 jours, puis, 1 mois.... depuis hier c'est jusqu'au 11 avril.... malade... malade... malade... je vous dis :sick:  :sick:  :sick: 

Ni 1, ni 2, LRAR au constructeur et copie au garant après 3 mois et 5 jours sans élévation des murs, ni même livraison des parpaings sur le chantier.

Le jour même de l'envoi de ce LRAR, je reçois un mail du constructeur qui m'indique que le CDT est en arrêt maladie jusqu'au 11/04/201.
Je le vois venir avec ses gros sabots, il essaie de me faire avaler que le chantier ne reprendra pas avant le 11 avril (au mieux), soit 4 mois d'interruption de chantier ! ! !

Je réponds donc au gérant en lui rappelant que c'est avec lui que j'ai signé mon CCMI et que l 'arrêt maladie du CDT ne doit pas impacter ma construction. Je lui demande par le même mail quand va reprendre mon chantier ????

Pas de nouvelles..... pas de nouvelles... mais pas de nouvelle je vous dis  :angry:  :angry:  :angry:  :angry:  :angry: 

Dans 15 jours je lui renvoi un nouveau LRAR, avec cette fois-ci mise en demeure de reprendre mon chantier avec copie au garant et je vais transmettre au garant copie des mails où malade ou pas, le CDT n'est manifestement pas la raison de l'arrêt de mon chantier.

Je pense à un problème entre le constructeur et le maçon. Qu'est ce qui peut expliquer qu'un maçon prenne la poudre d'escampette après avoir couler la dalle d'une maison ???? Monter les murs n'est pas le plus compliqué non ?

Qu'en pensez-vous ???

La fin du chantier est le 2 octobre 2021.

Cordialement.

PS : Quand je pense à tous les avis positifs sur ce constructeur... gloups !
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour une expertise en batiment...

Allez dans la section devis expert en bâtiment du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de experts de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les experts, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-124-devis_expert_en_batiment.php
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Haute Savoie
Ce que j'en pense... j'avais fait cette réponse ailleurs, je crois que ça peut s'appliquer ici aussi :
Manu-d.en-haut a écrit:Bonjour,

Ce que vous doit le constructeur est de livrer la maison à la date définie dans le contrat CCMI.

Et de vous payer des indemnités de retard s'il dépasse la date ; vous pourrez vous-même les calculer et les déduire de l'appel de fonds des 95 %.

Pour le reste, le constructeur s'organise comme il veut.
Mon récit : La Bistorte
licences : WTFPL version 2, ou LPRAB au choix Wink
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 40 message Vienne
C'est bien l'état d'esprit dans lequel je suis - raison pour laquelle je me borne à lui répéter 2 octobre 2021 !

Ce que je crains c'est le "bisbi" entre le constructeur et l'entreprise de maçonnerie, alors que la seule personne qui va en payer les conséquences c'est moi. Je me prépare à ne pas entrer dans cette maison avant début 2022, mais ce n'est pas ce que j'envisageais...

Mais merci tout d même pour votre réponse.
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre utile Env. 700 message Gers
Il reste quand même 7 mois avant la livraison, il est dans les temps a priori (a moins que ce ne soit un château).
Perso, le chantier a démarré en mars 2020, le VS devait être monté la semaine du confinement, chantier totalement arrêté 1 mois, reprise mi-avril, finalement remise des clés le 11 septembre. Donc si ton cst le veut, il peut livrer dans les temps
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 700
Dept : Gers
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 800 message Eure Et Loir
Bonjour,

reverie86 a écrit:C'est bien l'état d'esprit dans lequel je suis - raison pour laquelle je me borne à lui répéter 2 octobre 2021 !

Ce que je crains c'est le "bisbi" entre le constructeur et l'entreprise de maçonnerie, alors que la seule personne qui va en payer les conséquences c'est moi. Je me prépare à ne pas entrer dans cette maison avant début 2022, mais ce n'est pas ce que j'envisageais...

Mais merci tout d même pour votre réponse.


Sauf que vous n'avez pas à lui rappeler quoi que ce soit ni à le mettre en demeure : il vous doit une maison finie le tant, si elle n'est pas finie à cette date il vous devra des pénalités de retard. Mais vous n'avez pas à lui réclamer que les artisans viennent travailler, c'est son problème, pas le vôtre, même si bien sûr c'est frustrant pour vous.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 800
Dept : Eure Et Loir
Ancienneté : + de 2 ans
 
Env. 40 message Vienne
Je précise que je ne lui ai pas demandé de faire venir travailler ses artisans, ce n'est effectivement pas dans mes prérogatives.
J'ai toujours soutenu que c'est le 2 octobre 2021 que nous ferons un état de lieux contractuel sur les travaux terminés/en cours/abandonné.

Je m'inquiète de ces prétextes constants de maladie sur le maçon pendant 2 mois et puis pour les 2 mois suivants du conducteur de travaux. Si ces cas de maladie paralysent un constructeur quid de sa fiabilité ?

Il fait ce qu'il veut certes, mais s'il est sûr de ses délais et solidité ça ne lui coute rien de ne pas me balader avec des prétextes bidons.

Le délai restant (je ne compte plus le mois de mars) n'est pas de 7 mois, mais de 5 mois (l'entreprise est fermée en août)

Merci à KIKAN et DYAN pour votre intérêt à mon post.
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 800 message Eure Et Loir
reverie86 a écrit:Je précise que je ne lui ai pas demandé de faire venir travailler ses artisans, ce n'est effectivement pas dans mes prérogatives.
J'ai toujours soutenu que c'est le 2 octobre 2021 que nous ferons un état de lieux contractuel sur les travaux terminés/en cours/abandonné.


Mais vous ne pouvez pas faire un état des lieux contractuel, ça n'a aucun sens ! En CCMI, vous pouvez juste constater que la réception n'a pas été faite à temps et commencer à déduire les pénalités de retard à compter de la date stipulée dans votre contrat pour l'exécution des travaux, c'est tout.

Le calendrier des travaux avant cette date ne vous concerne pas (en théorie évidemment : si vous voyez que les murs sont élevés une demi-journée après les fondations, vous avez intérêt à réagir) : c'est au constructeur de gérer son planning et de se débrouiller pour vous livrer une maison dans les délais convenus, ou d'en payer les conséquences via les pénalités de retard.


Si vous craignez un manque de fiabilité du constructeur - ce qui se comprend - il serait plus logique de voir si vous pouvez rompre votre contrat avec lui sans pénalités plutôt que de vouloir l'obliger à se dépêcher.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 800
Dept : Eure Et Loir
Ancienneté : + de 2 ans
 
Env. 40 message Vienne
DYAN, nous disons exactement la même chose.
Quand je parle d'état des lieux contractuels je veux dire, on verra le 2 octobre 2021 si la maison est livrée d'une part et si les finitions que nous avons convenues contractuellement sont réalisées Blush

Certainement pas de rupture de CCMI pour ce qui me concerne. Il doit et finira le travail... quelque soit le temps que ça prend. BiggrinBiggrin
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 800 message Eure Et Loir
Mais alors vous vouliez savoir quoi en ouvrant ce sujet, si vous savez déjà exactement ce que vous pouvez faire et ce que vous allez faire ? Huh
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 800
Dept : Eure Et Loir
Ancienneté : + de 2 ans
 
Env. 40 message Vienne
Dyan a écrit:Mais alors vous vouliez savoir quoi en ouvrant ce sujet, si vous savez déjà exactement ce que vous pouvez faire et ce que vous allez faire ? Huh

"Je pense à un problème entre le constructeur et le maçon. Qu'est ce qui peut expliquer qu'un maçon prenne la poudre d'escampette après avoir couler la dalle d'une maison ???? Monter les murs n'est pas le plus compliqué non ? 
Qu'en pensez-vous ??? "

Et accessoirement si gros problème à venir il y a, je dois prendre des dispositions pour tenir financièrement et trouver un logement intermédiaire... donc idéalement, plus j'anticipe et moins ce sera compliqué !
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 800 message Eure Et Loir
reverie86 a écrit:
Dyan a écrit:Mais alors vous vouliez savoir quoi en ouvrant ce sujet, si vous savez déjà exactement ce que vous pouvez faire et ce que vous allez faire ? Huh

"Je pense à un problème entre le constructeur et le maçon. Qu'est ce qui peut expliquer qu'un maçon prenne la poudre d'escampette après avoir couler la dalle d'une maison ???? Monter les murs n'est pas le plus compliqué non ? 
Qu'en pensez-vous ??? "


Ben, j'espère pour vous que le maçon traîne sur ce forum, parce que à part lui ou le constructeur je ne vois pas qui pourra vous répondre... Peut-être qu'il y a effectivement un problème avec le maçon, peut-être qu'il s'est disputé avec le constructeur, peut-être qu'il a déménagé, ou peut-être qu'il est effectivement en arrêt maladie, éventuellement en réa pour covid, ou sur d'autres chantiers, ou autre chose encore, personne ici ne pourra vous répondre !
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 800
Dept : Eure Et Loir
Ancienneté : + de 2 ans
 
Env. 40 message Vienne
Merci beaucoup Dyan pour votre réponse !
Vous êtes  vraiment très aimable 
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 3000 message Massy (91)
Bonjour,

Nous n'approuvons pas complètement l'attentisme trop prolongé, et même s'il reste un peu de délai, un arrêt de chantier de 4 mois n'est ni habituel, ni normal.

L'information du garant est un bon réflexe et ce d'autant que certains demandent dans leurs conditions générales de prévenir "de tout arrêt de chantier de plus de 15 jours".

Vous indiquez avoir informé le garant, une réaction de sa part ?
Association AAMOI
Vous prendrez le droit
www.aamoi.info
Je ne réponds pas au MP demandant des conseils juridiques qui doivent être posé en public. Je ne réponds pas plus si un MP me demande de répondre à un message public.
Edité 1 fois, la dernière fois il y a 26 jours.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
De : Massy (91)
Ancienneté : + de 16 ans
 
Membre super utile Env. 800 message Eure Et Loir
reverie86 a écrit:Merci beaucoup Dyan pour votre réponse !
Vous êtes  vraiment très aimable 


Rassurez-vous, la prochaine fois je m'abstiendrai de perdre mon temps à vous répondre
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 800
Dept : Eure Et Loir
Ancienneté : + de 2 ans
 
Membre utile Env. 400 message Haute Savoie
Bonjour,
Le post de rêverie 86 est légitime et il a en effet raison de s'interroger sur l'abandon de chantier.
Même si le CST est encore capable de tenir les délais, c'est utile de monter qu'on connaît ses droits et d'envoyer des piqûres de rappel.
Maintenant que vous avez averti le garant, c'est lui qu'il faut relancer en attente de sa réponse.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 400
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre super utile Env. 800 message Eure Et Loir
Sauf que reverie86 ne veut pas savoir quoi faire puisqu'il a déjà tout fait et sait ce qu'il va faire, il veut savoir ce qui se passe entre son constructeur et son maçon et si le maçon va se remettre au travail bientôt. M'enfin, tant mieux si quelqu'un ici est capable de lui répondre après tout.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 800
Dept : Eure Et Loir
Ancienneté : + de 2 ans
 
Env. 40 message Vienne
Bonjour,

Je n'ai pas encore de réponse du garant, le LRAR étant parti le 15/03/21. Je vous tiendrais informé de la suite.

Cette situation m'a cependant permis de me rendre compte que le constructeur n'a pas déclaré les travaux réservés que je lui ai remis dans les 4 mois suivant la signature ainsi que les adaptations techniques.
Le contrat de garantie de livraison et parfait achèvement ne couvre donc pas tout ce qui est terrassement/VRD, soutènement, terrasse et chemin calcaire, pompe de relevage...pourtant sous l'entière responsabilité du constructeur.
Je viens donc d'envoyer ce jour tous ces avenants au garant pour que ce soit pris en considération.
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 40 message Vienne
Dyan a écrit:Sauf que reverie86 ne veut pas savoir quoi faire puisqu'il a déjà tout fait et sait ce qu'il va faire, il veut savoir ce qui se passe entre son constructeur et son maçon et si le maçon va se remettre au travail bientôt. M'enfin, tant mieux si quelqu'un ici est capable de lui répondre après tout.

"Rassurez-vous, la prochaine fois je m'abstiendrai de perdre mon temps à vous répondre" 
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Photographe Env. 90 message Pas De Calais
J ai eu une première expérience de construction où la dalle a été coulée début décembre et le chantier n'a repris que début mars. La maison a été livrée dans les temps mi juillet (date limite)....donc rien n' est perdu.
Picto recompense Photographe
Actuellement en ligne !
Messages : Env. 90
Dept : Pas De Calais
Ancienneté : + de 6 mois
 
Photographe Env. 90 message Seine Maritime
Bonjour, je comprends que vous vous posiez des questions, un tel arrêt n'est pas absolument pas normal, j'espère pour vous que la situation va se débloquer.
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 90
Dept : Seine Maritime
Ancienneté : + de 1 an
 
Super bloggeur Env. 300 message Seine Et Marne
Bonjour,

Je suis tombée par hasard sur votre post.

Tout d'abord, je comprends votre état d'esprit car à 5 mois de la date de livraison je me posais déjà des questions. Questions, qui, pour ma part étaient justifiées.

Comme dit plus haut, votre constructeur peut travailler à son rythme. L'important c'est que vous soyez livrés à la date prévue contractuellement.

Vous avez tout à fait raison de le relancer pour connaître les raisons de ces arrêts. Je vous conseillerai de le faire à l'écrit et d'exiger un retour écrit également.
Personnellement, nous communiquons uniquement par LRAR avec notre constructeur et le garant. Ces correspondances nous sont bien utiles aujourd'hui, croyez moi.


Aussi, vous devez informer la garant de livraison de tout arrêts de chantier. Le nôtre estime que 15 jours d'arrêts est une raison pour l'alerter. Idem, préférez les LRAR.

Voilà, je comprends votre stress et vous avez raison de vous manifester auprès du constructeur régulièrement.

Je vous souhaite bon courage et de la patience
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 300
Dept : Seine Et Marne
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre utile Env. 200 message Nord
Bonjour,
Nous avons vécu les memes angoisses que vous lors de notre construction (10 mois pour élever les murs, ça donne une petite idée des périodes de latence ou on se demandait ce qu'il se passait...) Hélas nous savions que nous n'étions pas en mesure de forcer le cst a accélérer le mouvement et craignions un retard de livraison et/ou une réalisation bâclée. Nous avons en effet été livres avec plusieurs mois de retard et avons donc déduit les pénalités de l'appel des 95% avant réception, laquelle a nécessité un huissier de ce fait. Attendez-vous donc a un retard de livraison et vous aurez raison d'anticiper et de vous organiser en fonction afin de ne pas vous retrouver à la rue et en position de faiblesse vis à vis de votre cst. Ça ne coute rien en parallèle d'envoyer des courriers pour montrer vos doutes légitimes et que vous connaissez vos droits, notamment que seul un arrêt de chantier déclaré par les ouvriers a la caisse des congés du bâtiment et signale par votre cst en lrar sera valable. (Sinon il risque de prétexter le moment venu des arrêts de chantier non valables afin d'éviter de payer les pénalités de retard, ce que notre cst a tente également).
(Ne vous tracassez pas pour l'agressivité de certaines sur ce forum, c'est regrettable mais il existe des êtres qui pour se sentir importants ne fonctionnent que comme cela, ce qui n'est pas très constructif en plus d'être gratuitement désagréable mais il faut de tout pour faire un monde...) Courage et patience à
vous! Sleep
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 200
Dept : Nord
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre super utile Env. 7000 message Gard
Bonjour, certain ici préviennent constamment des risques qu'il y a à faire travailler des constructeurs,  votre expérience en est un bon ( exemple) comme il est dit très souvent, un constructeur ne construit rien, il vous vend une maison qu'il va faire construire par des autres.

et bien sur ce remplir au maximum les poches au passage .donc vous vendre une maison le plus cher impossible, et la faire construire au prix de  reviens le plus bas possible..

Dans votre cas je ne serais pas étonné qu'ils ne trouvent pas d'artisans qui accepter de travailler à leurs conditions..

je vous rappelle de rare sont les bons artisans qui accepter de travailler pour des constructeurs.

et si c'est le maçon qui les à planter, ce sera encore plus dur de trouver de bon artisan qui accepte  de se faire exploiter et qui en plus accepte de travailler derrière un autre

plus le temps passe et plus cela va devenir compliquer, car il va valoir travailler pour pas cher, mais en plus tressssssssssssss vite, et peut être avec un peut de chance ( bien  )

je pourrais être sympa et vous dire que je suis désolé, mais non je ne le dirais pas . bien sûr je ne suis pas comptant de ce qui vous arrive, mais votre histoire va  service à d'autres qui peut-être vont mieux comprendre que pour faire construire une maison on va voir des personnes qui construisent des maisons, pas ceux qui vous vendent des rêves. 
ce sont souvent des petits détails qui font la différence entre du bon et du mauvais travail
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 7000
Dept : Gard
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 40 message Vienne
plaquisteheureux a écrit:Bonjour, certain ici préviennent constamment des risques qu'il y a à faire travailler des constructeurs,  votre expérience en est un bon ( exemple) comme il est dit très souvent, un constructeur ne construit rien, il vous vend une maison qu'il va faire construire par des autres.

et bien sur ce remplir au maximum les poches au passage .donc vous vendre une maison le plus cher impossible, et la faire construire au prix de  reviens le plus bas possible..

Dans votre cas je ne serais pas étonné qu'ils ne trouvent pas d'artisans qui accepter de travailler à leurs conditions..

je vous rappelle de rare sont les bons artisans qui accepter de travailler pour des constructeurs.

et si c'est le maçon qui les à planter, ce sera encore plus dur de trouver de bon artisan qui accepte  de se faire exploiter et qui en plus accepte de travailler derrière un autre

plus le temps passe et plus cela va devenir compliquer, car il va valoir travailler pour pas cher, mais en plus tressssssssssssss vite, et peut être avec un peut de chance ( bien  )

je pourrais être sympa et vous dire que je suis désolé, mais non je ne le dirais pas . bien sûr je ne suis pas comptant de ce qui vous arrive, mais votre histoire va  service à d'autres qui peut-être vont mieux comprendre que pour faire construire une maison on va voir des personnes qui construisent des maisons, pas ceux qui vous vendent des rêves. 

Votre pseudo correspond à la pertinence de votre écrit... Vous me rendez HEUREUSE ! ! ! 
Plus sérieusement, je n'attends pas que l'on soit désolé pour moi. Je ne suis pas sur ce forum pour me plaindre, j'ai exposé une situation et posé une question. Libre à vous de proférer des conseils qui dans mon cas ne me sont plus utiles puisque je suis déjà en contrat avec un constructeur. 
PS : Mon chantier est arrêté, mais les autres maisons de ce constructeur se terminent...
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Nouvel Aviseur Env. 50 message Essonne
Bonjour

Non ce n'est pas normal, nous avons eu le cas avec notre constructeur, arrêt de 5 mois à partir du moment ou ils ont coulés les fondations, et le montage des murs, nous avons fait plusieurs recommandés pour abandon de chantier et pendant ces 5 mois nous n'avons eu aucune réponse à nos recommandé, aucun appel, au sms ou mail....donc je ne peux que vous comprendre. Beaucoup de stress, d'angoisse,... Pour notre part, le chantier a repris comme si de rien n'était sans aucune explication mais a repris. Je vous conseille d'adhérer a l'aamoi, de commencer a envoyer des RAR pour demander le pourquoi de cet arrêt de chantier tout simplement, après il n'y aura pas grand chose à faire a part attendre.
Je vous souhaite bon courage
Picto recompense Nouvel Aviseur
Messages : Env. 50
Dept : Essonne
Ancienneté : + de 1 an
 
Nouvel Aviseur Env. 50 message Essonne
Après pour le coup, vous avez quand même quelques infos de la part de votre constructeur donc c'est un peu différent. Donc oui à part attendre la reprise, mais ne pas hésiter a faire RAR si toujours rien d'ici la date promise.
Picto recompense Nouvel Aviseur
Messages : Env. 50
Dept : Essonne
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 40 message Vienne
reverie86 a écrit:
plaquisteheureux a écrit:Bonjour, certain ici préviennent constamment des risques qu'il y a à faire travailler des constructeurs,  votre expérience en est un bon ( exemple) comme il est dit très souvent, un constructeur ne construit rien, il vous vend une maison qu'il va faire construire par des autres.

et bien sur ce remplir au maximum les poches au passage .donc vous vendre une maison le plus cher impossible, et la faire construire au prix de  reviens le plus bas possible..

Dans votre cas je ne serais pas étonné qu'ils ne trouvent pas d'artisans qui accepter de travailler à leurs conditions..

je vous rappelle de rare sont les bons artisans qui accepter de travailler pour des constructeurs.

et si c'est le maçon qui les à planter, ce sera encore plus dur de trouver de bon artisan qui accepte  de se faire exploiter et qui en plus accepte de travailler derrière un autre

plus le temps passe et plus cela va devenir compliquer, car il va valoir travailler pour pas cher, mais en plus tressssssssssssss vite, et peut être avec un peut de chance ( bien  )

je pourrais être sympa et vous dire que je suis désolé, mais non je ne le dirais pas . bien sûr je ne suis pas comptant de ce qui vous arrive, mais votre histoire va  service à d'autres qui peut-être vont mieux comprendre que pour faire construire une maison on va voir des personnes qui construisent des maisons, pas ceux qui vous vendent des rêves. 

Votre pseudo correspond à la pertinence de votre écrit... Vous me rendez HEUREUSE ! ! ! 
Plus sérieusement, je n'attends pas que l'on soit désolé pour moi. Je ne suis pas sur ce forum pour me plaindre, j'ai exposé une situation et posé une question. Libre à vous de proférer des conseils qui dans mon cas ne me sont plus utiles puisque je suis déjà en contrat avec un constructeur. 
PS : Mon chantier est arrêté, mais les autres maisons de ce constructeur se terminent...
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 40 message Vienne
Lucia24 a écrit:Bonjour

Non ce n'est pas normal, nous avons eu le cas avec notre constructeur, arrêt de 5 mois à partir du moment ou ils ont coulés les fondations, et le montage des murs, nous avons fait plusieurs recommandés pour abandon de chantier et pendant ces 5 mois nous n'avons eu aucune réponse à nos recommandé, aucun appel, au sms ou mail....donc je ne peux que vous comprendre. Beaucoup de stress, d'angoisse,... Pour notre part, le chantier a repris comme si de rien n'était sans aucune explication mais a repris. Je vous conseille d'adhérer a l'aamoi, de commencer a envoyer des RAR pour demander le pourquoi de cet arrêt de chantier tout simplement, après il n'y aura pas grand chose à faire a part attendre.
Je vous souhaite bon courage

Merci Lucia24 pour votre sollicitude.
Je suis adhérente à l'AAMOI depuis 2018 ! ! Quand je me suis posée la question du CCMI, la première chose que j'ai faite a été de me renseigner sur ce que ça impliquait.
Je n'ai pas l'intention de perdre du temps à relancer le constructeur. A ce stade il n'est plus mon problème. 
En revanche, je ne vais pas lâcher le garant. Il va avoir une relance tous les 15 jours. C'est à lui d'assumer les conséquences (s'il y en a à terme) de l'abandon de mon chantier. Je vais également dans les prochains LRAR qu'il recevra mentionner mon adhésion à l'AAMOI.
 La seule chose que je puisse faire, et votre expérience en est l'illustration, c'est de faire savoir à tout ce petit monde, que je ne suis " ni dupe ni soumise" et que le moment venu, s'il le faut, chacun rendra les comptes qui lui reviennent contractuellement.
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 40 message Vienne
reverie86 a écrit:
Lucia24 a écrit:Bonjour

Non ce n'est pas normal, nous avons eu le cas avec notre constructeur, arrêt de 5 mois à partir du moment ou ils ont coulés les fondations, et le montage des murs, nous avons fait plusieurs recommandés pour abandon de chantier et pendant ces 5 mois nous n'avons eu aucune réponse à nos recommandé, aucun appel, au sms ou mail....donc je ne peux que vous comprendre. Beaucoup de stress, d'angoisse,... Pour notre part, le chantier a repris comme si de rien n'était sans aucune explication mais a repris. Je vous conseille d'adhérer a l'aamoi, de commencer a envoyer des RAR pour demander le pourquoi de cet arrêt de chantier tout simplement, après il n'y aura pas grand chose à faire a part attendre.
Je vous souhaite bon courage

Merci Lucia24 pour votre sollicitude.

Je suis adhérente à l'AAMOI depuis 2018 ! ! Quand je me suis posée la question du CCMI, la première chose que j'ai faite a été de me renseigner sur ce que ça impliquait.

Je n'ai pas l'intention de perdre du temps à relancer le constructeur. A ce stade il n'est plus mon problème. 

En revanche, je ne vais pas lâcher le garant. Il va avoir une relance tous les 15 jours. C'est à lui d'assumer les conséquences (s'il y en a à terme) de l'abandon de mon chantier. Je vais également, dans les prochains LRAR que le garant recevra, mentionner l'envoi d'une copie mon à l'AAMOI.

La seule chose que je puisse faire, et votre expérience en est l'illustration, c'est de faire savoir à tout ce petit monde, que je ne suis " ni dupe ni soumise" et que le moment venu, s'il le faut, chacun rendra les comptes qui lui reviennent contractuellement.
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Nouvel Aviseur Env. 50 message Essonne
Oui oui ne pas oublier le garant Biggrin
Picto recompense Nouvel Aviseur
Messages : Env. 50
Dept : Essonne
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 40 message Vienne
Bonjour,

Bon et bien ce que je pressentais est réel.

J'ai demandé au constructeur le nom de l'entreprise du maçon. Ni une, ni deux, direction le journal local, cette entreprise de maçonnerie est en liquidation judiciaire. Après plusieurs jugements, elle a été autorisée à travailler jusqu'au 26/01/2021... et nous sommes en mars 

Donc cette entreprise ne reviendra pas sur mon chantier. OK, c'est le problème du constructeur, mais le coup des arrêts maladie qui empêchent la reprise de ma construction c'est prendre le client pour un jambon 
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 3000 message Feucherolles (78)
Peut-être qu'il ne lit pas le journal lui ?
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
De : Feucherolles (78)
Ancienneté : + de 5 ans
 
Env. 40 message Vienne
La saga financière de cette entreprise de maçonnerie parait dans la rubrique infos légales du tribunal de commerce du canard local depuis plusieurs années.
Cette entreprise de maçonnerie est passé de redressement à liquidation judiciaire en avril 2019, soit près de 9 mois avant que je ne signe mon CCMI. Et pour autant, ça n'a pas empêcher le gérant de la société de construction de continuer ses chantiers avec une entreprise de maçonnerie en perdition...

Si c'est le reflet de sa gestion d'entreprise, la prochaine étape risque d'être le redressement judiciaire de mon constructeur...
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Cotes D'armor
Bonjour
reverie86 a écrit:
Cette entreprise de maçonnerie est passé de redressement à liquidation judiciaire en avril 2019, soit près de 9 mois avant que je ne signe mon CCMI.

il faudrait savoir :
Citation: Après plusieurs jugements, elle a été autorisée à travailler jusqu'au 26/01/2021... et nous sommes en mars


Parce que si liquidation judiciaire en avril 2019, votre CMI a fait travailler une entreprise qui n'a plus d'existence légale.

Citation:
Et pour autant, ça n'a pas empêcher le gérant de la société de construction de continuer ses chantiers avec une entreprise de maçonnerie en perdition...

Votre constructeur vous doit une maison à une date fixée par contrat, il a tout à fait le droit de faire travailler plusieurs entreprises de maçonnerie.
si vous vouliez sélectionner les intervenants sur votre chantier, il fallait travailler avec un maitre d'oeuvre, pas avec un constructeur de maisons.
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 5 ans
 
Env. 40 message Vienne
ManuTaden a écrit:Bonjour

si vous vouliez sélectionner les intervenants sur votre chantier, il fallait travailler avec un maitre d'oeuvre, pas avec un constructeur de maisons.

Comme dit plusieurs fois, je n'ai JAMAIS dit que je veux choisir mes artisans. 
Pour la petite histoire, j'ai adhéré à l'AAMOI et lu presque tous les forums de cette association et de forum construire au moins 2 ans avant de me lancer ! ! ! 
Maintenant c'est dit. J'ai fait LE choix du CCMI en TOUTE connaissance de cause.
Je relate ici (et je crois que c'est permis !) le choix curieux (voire déraisonné) d'un chef d'entreprise qui fait des projets à long court avec une entreprise en perdition.
J'ai dit et redit et re redit que la seule chose que je suis en droit d'exiger est une livraison à date contractuellement convenue.
Ce que je reproche à ce constructeur, c'est l'irrespect dont il fait preuve à mon égard, en me m'agitant le prétexte des arrêts maladie de Pierre, Paul et Jacques. 
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 3000 message Feucherolles (78)
Bonjour reverie86,
J'ai tendance à penser que dans le monde du CMI, c'est un peu comme au primaire : un assume jamais rien, c'est toujours la faute des autres etc... Vous avez dû vous en apercevoir après vos lectures ici et à l'AAMOI... Par exemple mon CST qui m'a annoncé que c'est à la mairie de me payer mes pénalités de retard car elle a bloqué le chantier pour ces erreurs... Bizarrement il ne ressort plus ces âneries en cours de procédure judiciaire...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
De : Feucherolles (78)
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre super utile Env. 7000 message Gard
reverie86 a écrit:Bonjour,

Bon et bien ce que je pressentais est réel.

J'ai demandé au constructeur le nom de l'entreprise du maçon. Ni une, ni deux, direction le journal local, cette entreprise de maçonnerie est en liquidation judiciaire. Après plusieurs jugements, elle a été autorisée à travailler jusqu'au 26/01/2021... et nous sommes en mars 

Donc cette entreprise ne reviendra pas sur mon chantier. OK, c'est le problème du constructeur, mais le coup des arrêts maladie qui empêchent la reprise de ma construction c'est prendre le client pour un jambon 

Bonjour,
 c'est bien ce que je craignais pour vous, et donc je parler un peu dans mon précède post .
cela risque d'être compliqué, les bons artisans aiment pas travailler pour des constructeurs, et encore moins reprendre le boulot commencer par un autre.


problème des assurances, risque et autres.

j'ai déjà vu des constructions arrêtaient plusieurs années pour ces raisons.

bon courage, et ne lâcher rien. surveiller bien la qualité du travail qui risque d'être bâclé pour essayer de rattraper le retard.
 et pas de cadeaux sur les pénalités de retard 
ce sont souvent des petits détails qui font la différence entre du bon et du mauvais travail
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 7000
Dept : Gard
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 40 message Vienne
bdevijve a écrit:Bonjour reverie86,
J'ai tendance à penser que dans le monde du CMI, c'est un peu comme au primaire : un assume jamais rien, c'est toujours la faute des autres etc... Vous avez dû vous en apercevoir après vos lectures ici et à l'AAMOI... Par exemple mon CST qui m'a annoncé que c'est à la mairie de me payer mes pénalités de retard car elle a bloqué le chantier pour ces erreurs... Bizarrement il ne ressort plus ces âneries en cours de procédure judiciaire...

Bonsoir,
Je me demande surtout, mais quel cerveau faut-il avoir avoir pour débuter un projet de longue haleine avec un partenaire qui est défaillant depuis plusieurs années voire en liquidation avant même le début du projet ? ? ? ?
En dehors de ma problématique personnelle, je me dis qu'il faut vraiment, mais alors vraiment, être --- pour faire une erreur pareille. Ca me dépasse.

Quand j'ai fait le tour des constructeurs, la première chose que j'ai regardé, c'est leur santé financière.
Je ne donne pas 3 ans à ce constructeur indépendant avant avoir de sérieuses difficultés. 
Edité 1 fois, la dernière fois il y a 22 jours.
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 40 message Vienne
plaquisteheureux a écrit:
bon courage, et ne lâcher rien. surveiller bien la qualité du travail qui risque d'être bâclé pour essayer de rattraper le retard.
 et pas de cadeaux sur les pénalités de retard 

Bonsoir,

Merci pour votre sollicitude.

En effet, je ne lâcherai absolument RIEN. Cette maison se finira, à lui de trouver la solution à SON problème.
 
J'aimerais quand même être une petite souris pour voir sa tronche à la lecture du mail que je lui ai envoyé, lui indiquant que je suis au courant  pour la liquidation judiciaire du maçon. 
Je lui ai également envoyé la litanie des jugements du tribunal de commerce concernant le redressement judiciaire puis la liquidation judiciaire de son maçon. 

Et parce que ça aura son importance le moment venu, je lui envoie un LRAR dès demain afin qu'il me communique l'ensemble des contrats de sous-traitance liés à la construction de ma maison. C'est une obligation légale.
 
Pour ce qui me concerne, j'ai fait appel à une assistance de maître d'ouvrage. Je suis donc accompagnée sur ce projet par un expert qui roule pour MES intérêts.
Voili -Voilou
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 40 message Vienne
ManuTaden a écrit:Bonjour
reverie86 a écrit:
Cette entreprise de maçonnerie est passé de redressement à liquidation judiciaire en avril 2019, soit près de 9 mois avant que je ne signe mon CCMI.

il faudrait savoir :
Citation: Après plusieurs jugements, elle a été autorisée à travailler jusqu'au 26/01/2021... et nous sommes en mars


Parce que si liquidation judiciaire en avril 2019, votre CMI a fait travailler une entreprise qui n'a plus d'existence légale.

Citation:
Et pour autant, ça n'a pas empêcher le gérant de la société de construction de continuer ses chantiers avec une entreprise de maçonnerie en perdition...

Votre constructeur vous doit une maison à une date fixée par contrat, il a tout à fait le droit de faire travailler plusieurs entreprises de maçonnerie.
si vous vouliez sélectionner les intervenants sur votre chantier, il fallait travailler avec un maitre d'oeuvre, pas avec un constructeur de maisons.

Bonsoir, 
J'ai commis une erreur dans les dates : 
- Redressement judiciaire en avril 2019 (cessation de paiement depuis décembre 2017)
- Conversion en liquidation judiciaire en juillet 2020 avec autorisation d'activité jusqu'au 16 octobre 2020
- 6 octobre 2020, toujours en liquidation judiciaire avec prolongation d'activité jusqu'au 26 janvier 2021
... et mon chantier a débuté le 2 octobre 2020....
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre utile Env. 200 message Nord
Bonjour, voici une « anecdote » histoire de vous redonner espoir.
Les premiers macons de nos voisins en ccmi ont abandonné le chantier après avoir commencé à monter leurs murs. Pas de liquidation judiciaire mais un désaccord financier manifestement entre les sous-traitants et le cst. Evidemment le cst a raconté aussi n'importe quoi à nos voisins pour tenter de justifier l'injustifiable et cela a pris un peu de temps et causé bien des angoisses et de la colère mais le chantier a fini par être repris par une autre société de maçonnerie. Aujourd'hui ils sont dans leur maison même si elle leur a ete livrée en retard. Patience donc et ne baissez pas votre garde!
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 200
Dept : Nord
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 40 message Vienne
Muguette 59 a écrit:Bonjour, voici une « anecdote » histoire de vous redonner espoir.
Les premiers macons de nos voisins en ccmi ont abandonné le chantier après avoir commencé à monter leurs murs. Pas de liquidation judiciaire mais un désaccord financier manifestement entre les sous-traitants et le cst. Evidemment le cst a raconté aussi n'importe quoi à nos voisins pour tenter de justifier l'injustifiable et cela a pris un peu de temps et causé bien des angoisses et de la colère mais le chantier a fini par être repris par une autre société de maçonnerie. Aujourd'hui ils sont dans leur maison même si elle leur a ete livrée en retard. Patience donc et ne baissez pas votre garde!

Bonjour,
Merci beaucoup Mugette 59.
En effet, ne rien lâcher. Je dois attendre, mais ... ILS DOIVENT CONSTRUIRE et c'est dans leur camps qu'est la pression ! ! ! 
Messages : Env. 40
Dept : Vienne
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Eure
Bonjour. Bon courage..
Il faut faire la différence en dépôt de bilan et liquidation judiciaire. En liquidation vous avez en face un liquidateur qui ne fera pas votre chantier et qui va exiger le versement des sommes dues. En dépôt de bilan, le défaillant peut survivre en passant par une phase d'observation qui sera le cas échéant transformée en redressement.( la société continue). Il a tout intérêt a ce que vous soyez content car il a besoin de votre argent...

Le maçon de votre constructeur est en liquidation, il est impossible que votre constructeur travaille avec lui puisqu'il n'existe plus . Si le tribunal autorise une poursuite d’activité , il peut mais ce n'est pas une liquidation. C'est une période d'observation ou une continuité si un plan de continuité a été approuve par le tribunal.

Par contre ce n'est pas votre problème. Juridiquement vous ne connaissez que le constructeur et uniquement le contrat que vous avez signe. Mais ce contrat prévoit des étapes et des clefs de paiement.  Donc, c'est un avocat qu'il vous faut (pas un maitre d’œuvre). Car tous vos versements sont en échange d'un avancement du chantier. Si vous avez peur que le chantier ne soit pas livre, c'est votre droit. Votre constructeur est dans la m.. et vous n’êtes pas la seule donc... il se demande ce qu'il peut bien faire. Il risque de déposer le bilan et la vos acomptes, oubliez.. Vous devez prendre des garanties sur le constructeur. Mais il faut agir en justice pour clarifier la situation

Question pratique. Avez vous une assurance de protection juridique? Car selon le cas, c'est TRES TRES TECHNIQUE. En avez vous parle a votre assureur ? que pense t il d'un chantier non  livre ?
Messages : Env. 30
Dept : Eure
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Feucherolles (78)
jfd27 Non, en CCMI on n'a pas besoin d'oublier les acomptes en cas de faillite du constructeur... le Garant sera là pour faire finir le travail...
Pas besoin de chercher un avocat tout de suite, d'autant plus que l'auteur est à l'AAMOI: il doit avoir tout ces renseignements...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
De : Feucherolles (78)
Ancienneté : + de 5 ans
 
Env. 30 message Eure
Oui, en théorie. Mon voisin s'est fait planter par son constructeur. Le liquidateur a demande la poursuite du plan de paiement sans pouvoir poursuivre de son cote les travaux. Les garants ?  Ils ont pris leur temps... Cela s'est termine par le voisin qui décide de rentrer dans sa maison incomplète (avec de gros défaut, il manque 18 m2) , a dit au  liquidateur de voir avec les garants... et a refuser de répondre aux injonctions du liquidateur qui voulait démolir la maison..  Ce voisin y habite toujours, mais il demeure responsable des vices caches de sa maison s'il décidait de la vendre.
Donc, moi, je verrai un avocat pour connaitre mes droits. Et je refuserai de payer tant que le chantier n'avance plus, mais il faut le faire de manière astucieuse et légale.

Cela ne sert a rien de se lamenter. Dans le bâtiment, on ne comprend qu'une chose, argent contre travail qui avance. Hélas. Donc...
Messages : Env. 30
Dept : Eure
Ancienneté : + de 5 ans
En cache depuis hier à 11h45
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis expert en batimentArtisan
Devis expert en batiment
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Guide : Que faire en cas de malfaçon ?
Guide : Que faire en cas de malfaçon ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

13
abonnés
surveillent ce sujet
Voir