Menu utilisateur
Menu

Guide de mise en oeuvre domotique

Ce sujet comporte 197 messages et a été affiché 160.299 fois
Lancer un nouveau sujet Poster une réponse
Golfy
Auteur du sujet

Picto recompense Super bloggeur

Messages : Env. 100
De : Moirans (38)
Ancienneté : + de 9 ans
Le 02/08/2010 à 16h39
Guide de mise en oeuvre domotique
Informaticien et ancien électronicien, je réalise actuellement ma maison avec une installation domotique. Comme il existe de nombreuses configurations et qu'en France, nous sommes à la traine sur le sujet, je vous propose un mini-guide domotique. L'objectif, est de permettre aux plus bricoleurs de faire leur installation et aux autres, de savoir ce qu'il doivent préparer et décider.
La domotique traitée ici correspond à des systèmes centralisés : une lampe avec un détecteur de mouvement, un store avec détecteur de vent ou un velux avec détecteur de pluie reste de la domotique marginale ne nécessitant pas de connaissance particulière.

1) Domotique - A quoi ça sert ?
La domotique permet de faciliter certaines actions dans la maison (domo : domicile, donc domotique : autiomatisation de la maison).
Comme il existe un phénomène de mode, ce terme revient souvent sans pour autant être "vraiment" de la domotique.
J'ajouterai donc que la domotique doit servir à améliorer le confort d'une maison en permettant d'automatiser certaines tâches et d'être évolutive. La domotique doit pouvoir connaître l'état de la maison, tirer parti de capteurs (lumière, mouvement, incendie, vent, température, etc.) et agir sur des actionneurs (relais, moteurs, lampes...)

Exemples : ouvrir tous les volets d'une seule action, gérer le chauffage des pièces de la maison, modifier les ambiances lumineuses à l'aide de scénario, s'interfacer avec un PC, une centrale alarme, un home-cinéma...

Voici également quelques réponses sur l'utilité de la domotique :

  • La domotique apporte du confort : VRAI (commandes à distances, centralisation, programmation)
  • La domotique réduit les coûts par rapport à une installation classique : FAUX (il faut envisager un surcout entre 2000 et 8000 € selon le degré d'automatisation voulu)
  • La domotique réduit la consommation électrique : VRAI et FAUX (les modules consomment eux-mêmes quelques milliwatts soit une dizaine de watts pour l'ensemble d'une grosse installation. En revanche, l'automatisation d'extinction des lampes et la mise en mode ECO des chauffages est source d'économie).
  • La domotique est plus souple qu'une installation classique : VRAI (il est possible de modifier facilement la correspondance des capteurs et des actionneurs. De plus, le câble BUS se place horizontalement dans les murs, permettant de connecter d'autres capteurs par la suite)
  • La domotique rayonne moins / est moins dangereuse : VRAI (l'utilisation d'une tension continue de 12 à 24v n'est pas dangereuse pour le corps humain. Certains argumentent même qu'elle n'entraîne pas de champs magnétiques aussi élevés que des fils alimentés en 230v... cela étant, il s'agit d'un débat dans lequel je ne souhaite pas m'engager)



2) Domotique - Comment cela fonctionne ?
Le principe est simple mais nécessite quelques explications.
En électricité classique, un fil part du tableau électrique vers l'interrupteur. De l'interrupteur, un autre fil part vers la lampe et enfin un dernier fil part de celle-ci pour revenir au tableau électrique. La tension sur l'ensemble des fils est celle du réseau, soit 230v.
En électricité pour domotique, il n'y a que deux fils supportant du 230v : l'aller et le retour de la lampe vers le tableau électrique. Un relais dans le tableau électrique est commandé (en 12, 15, 18 ou 24v) par un interrupteur. Pour ceux qui connaissent, cela ressemble au fonctionnement des télérupteurs dans les cages d'escalier (lorsqu'il y a plus de 3 interrupteurs pour commander les mêmes points de lumières).

Maintenant, la partie la plus complexe : le BUS. C'est ce BUS qui est le plus gros avantage de la domotique. Il s'agit généralement de 4 fils qui relient les interrupteurs et capteurs entres eux. Deux fils sont utilisés pour l'alimentation des interrupteurs qui sont en fait de mini-ordinateurs et que l'on appelle des "controlleurs" ou "modules". Les deux autres fils servent pour les échanges de données entres les éléments constituant le réseau domotique : RX pour Réception et TX pour Transmission.
Ainsi, tous les modules connectés sur ce câble (BUS) reçoivent les mêmes messages : un protocole permet de gérer les collisions (lorsque deux modules envoient un message en même temps).
Dès lors un problème se pose : comment reconnaître d'où vient le message... et la réponse est fournit par le fonctionnement d'une ville et de ses maisons. Chaque module dispose d'une adresse unique !

Lorsque un capteur est actionné, il envoit un message sur le BUS avec son adresse et son état. Tous les actionneurs reçoivent le message mais seuls ceux qui sont concernés utiliseront ce message pour changer d'état.

Exemple : il y a 10 interrupteurs dans la maison. L'interrupteur N°1 doit agir avec le relais N°11. L'interrupteur N°2 doit agir avec tous les relais (N°11, 12, 13....19, 20). Les modules (interrupteurs et relais) ont une adresse unique (de 1 à 10 pour les interrupteurs et de 11 à 20 pour les relais).

3) Quels sont les marques et les normes domotiques ?
Ici, je ne vais pas citer tous les systèmes existants mais je crois que quelques liens permettront tout de même d'approfondir les informations ci-dessus.

  • X10 : probablement la norme la plus connue et la plus ancienne. Elle commence cependant à trouver ses limites (en nombre d'adresses disponibles notamment) et d'après ce que j'ai pu lire, n'est pas très fiable ou sécurisée. Elle est disponible en filaire ou radiofréquence/infrarouge. Ce lien correspond à un site dédié à cette norme et proposant des modules. http://www.maison-domotique.com/modules/x10/x10.php
  • KNX/EIB : cette norme est plus récente qu'X10 et plus robuste. Cependant, la vrai force de KNX/EIB est une interopérabilité avec des modules de plusieurs marques : Schneider electric, Legrand, Hager, ... en revanche, ses points faibles sont le coût et une volonté des constructeurs de limiter la programmation de l'installation aux seuls revendeurs (probablement un moyen de générer des offres de services et de maintenance). http://www.knx.org/fr/?no_cache=1
  • Domintell : il s'agit d'une marque utilisant un protocole propriétaire, donc pas d'interopérabilité directe. Par contre les coûts sont moindres et les possibilités nombreuses. Cette marque est surtout présente en Belgique. http://www.domintell.be/menu_6.php?Lang=FR
  • Velbus : il s'agit également d'une marque utilisant un protocole de BUS pour automobile (CAN) modifié (vitesse limitée pour augmenter les distances). Velbus est disponible partout car il s'agit de la société Velleman (matériels électroniques, kits et mesures). http://www.velbus.eu/consumers/?lang=fr
  • QBus : la encore une marque propriétaire. Si les modules semblent de qualité, il vaut mieux connaître le wallon pour consulter leur site. http://www.qbus.be/nl/home


4) Domotique - mise en oeuvre
Voici donc le passage le plus sensible. Les modules domotique ont deux familles : actionneurs (modules généralement dans le tableau électrique) et capteurs (disséminés dans toute la maison). La personne qui souhaite mettre en oeuvre de la domotique doit donc le faire avec son électricien ou... le faire elle-même ! en effet, le retard de la France fait de cette technologie une source de revenu intéressante pour les installateurs sans pour autant répondre aux besoins des utilisateurs.

Il faut donc, dès le départ, envisager la cohabitation des modules domotiques dans la même armoire que les disjonteurs, différentiels et autres modules électriques ou avoir deux armoires collées l'une à l'autre. Pour information, j'ai dû prendre 2 armoires 144 modules (unité de mesure des armoires électriques) pour une maison 2 étages.

Ensuite, il faut déterminer les besoins. Ci-dessous, une liste des fonctions possibles en domotique :

  • Lampes sur variateur domotisé : lampes de chevet à allumage graduel, lampes de salon à éclairage d'ambiance tamisé, éclairage différencié jour/nuit pour un couloir, etc.
  • Prises électriques commandées : coupure réelle des appareils en veille, arrêt de ventilateurs l'été, du sapin de noël l'hiver, des chargeurs (PC, téléphones, ...) bref, des prises électriques programmables.
  • Lampes sur simple relais : éclairage classique mais possibilité de centralisation pour extinction de toutes les lampes en même temps (absence, vacances)
  • Radiateurs ou fils pilote sur relais : contrôle de la température en fonction d'un capteur de température ou de la présence d'une personne dans la pièce
  • Volets roulants sur relais : contrôle centralisé des volets roulants (fermeture des V.R. du 1er à partir d'un bouton au RdC par exemple)
  • Portail/garage sur relais : ouverture simultanée du garage et du portail, temporisation pour fermeture automatique, interphone, etc.
  • Détecteur de mouvement sur capteur : fonction d'allumage automatique, fonction d'alarme, etc.
  • Détecteur incendie sur capteur : éclairage d'urgence en cas d'incendie, etc.

Il en existe d'autres, en fonction de l'imagination de chacun (descente écran géant du plafond, ouverture de la piscine, identification biométrique...) ... mais le jour ou votre maison vous appelle "Dave" et vous dévisage de son unique oeil rouge, ne soyez pas surpris de rester enfermé dehors . De même si lorsque votre nez est bouché la porte reste fermée lorsque vous dites "Cobandant Bidtchel... Ben c'est boi quoi !?!"

Ensuite, il faut se procuper un guide de la norme NF C15-100 (électricité) car les modules domotiques ne remplacent pas les protections électriques.
A noter : le contrôle de prises électriques impliquent l'utilisation de relais bi-polaires (Phase + Neutre) au delà de 2 prises.

Enfin, il est judicieux de prévoir des blocs interrupteurs de 2 voir 4 boutons poussoirs car le nombre de fonctions à contrôler implique également plus d'interrupteurs. BTicino et Niko propose des boutons-poussoirs muraux, orientés domotique.

5) Particularités
Il est important de connaître quelques singularités en fonction des marques ou types de domotique retenues dans votre installation.
Certaines sont centralisés : un module reçoit l'ensemble des messages et est capables de transmettre de nouveaux messages en fonctions de règles conditionnelles.
D'autres sont décentralisées : les modules capteurs sont programmés individuellement pour faire certaines actions automatiquement.

Exemple : gérer l'arrosage automatique de 23h à 23h59.

L'intérêt d'une centralisation est une programmation plus performante (conditions et états des modules connus dans le module central)
L'inconvénient est une perte totale lorsque ce module tombe en panne.

Il est aussi possible de créer des boutons-fonctions qui exécutent plusieurs fonctions avec une seule impulsion.

Exemple : si le bouton "cinéma" est appuyé alors faire varier la lumière du salon à 50%, baisser les volets roulants du salon, activer la prise du home-cinema.

Il s'agit d'un scénario. La plupart des systèmes domotiques peuvent gérer les scénarios mais pas de la même manière. Certains ne prendront pas en compte l'état des volets et un deuxième appui peut couper la prise de l'ampli et faire remonter les volets. Donc il est important -- si vous voulez faire une programmation de scénario -- de lire attentivement les documentations.

Coûts et achats : certains modules sont moins chers que leur équivalent dans une autre marque. S'ils sont à la norme X10 ou KNX, il est possible de choisir le moins cher. En revanche, il ne faut pas mélanger les modules des marques utilisant des protocoles propriétaires.
D'autre part, je recommande l'utilisation d'un tableau Excel (ou OOo calc) pour comparer et déterminer le coût total d'une installation complète. En effet, certains modules 8 relais de marques X sont moins chers que 2 modules 4 relais chez Y mais les variateurs d'Y sont moins chers que ceux de X...


Voilà, je vais installer ma domotique dans les jours qui viennent, je vous informerez sur les astuces d'installation concrètes.
2
Mon récit : golfy.forumconstruire.com
Partager
Auto-promo
Trouvez des pros
Ne vous prenez pas la tête pour une installation domotique...

Allez dans la section devis domotique du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de électriciens de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les électriciens, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-69-devis_domotique.php
mushi

Messages : Env. 200
Dept : Essonne
Ancienneté : + de 9 ans
Le 03/08/2010 à 11h10
Et finalement tu as retenu quelles solutions techniques ? As tu prévu PC et un écran tactile pour centraliser les états de la maison et déporter certaines commandes ?

Vivement la suite ;)
0
Bean's Legacy : un projet Android un peu étrange pour tout compter facilement.
A suivre sur facebook ou twitter
Partager
phil-decuivre

Picto recompense Membre utile

Messages : Env. 2000
De : Lens (62)
Ancienneté : + de 8 ans
Le 03/08/2010 à 16h06
salut,
l'idée est bonne mais comment fait on le jour l'installation tombe en panne?
il y a un onduleur qui prend le relais en cas de coupure de courant?
0
Partager
Golfy
Auteur du sujet

Picto recompense Super bloggeur

Messages : Env. 100
De : Moirans (38)
Ancienneté : + de 9 ans
Le 06/08/2010 à 17h49
phil-decuivre a écrit:salut,
l'idée est bonne mais comment fait on le jour l'installation tombe en panne?
il y a un onduleur qui prend le relais en cas de coupure de courant?


Bonjour,

l'électronique est désormais beaucoup plus fiable qu'il y a 10 ans : la plupart du temps, les problèmes sont :

  • mécaniques (disques durs, parties mobiles, etc.)
  • chocs (électrique ou thermique)
  • composants défectueux (ici, une valeur appelé MTBF intervient : Mean Time Between Failure... bien que cette valeur ne soit que rarement donnée sur les produits grand public)

Il est donc impératif de bien protéger son installation (parafoudre notamment) mais aussi de ne pas mettre tous les actionneurs d'une seule pièce (cuisine par exemple) sur un seul module.
Ensuite, une panne totale du système peut survenir si le transformateur d'alimentation tombe en panne ou s'il y a un court circuit sur le BUS.
Dans le premier cas, il suffit d'avoir un transformateur en stock (environ 45€), dans le deuxième cas, chercher l'origine du court-circuit.

Enfin, pour ceux qui se pose la question d'une panne électrique générale, je ne vois pas la différence avec une installation classique

Pour ma part, j'ai retenu les produits Velbus, pour les raisons suivantes :

  • Les modules sont indépendants (pas de contrôleur central... mais possibilité de mettre un PC sur le BUS via une interface USB)
  • Les modules capteurs/interrupteurs (VMB4PD) sont programmables indépendamment (si un tombe en panne, les autres conservent leur fonctionnement)
  • En cas de coupure électrique, les modules conservent leur état. Lorsque l'installation redémarre, tout revient comme l'instant juste avant la coupure.
  • Le coût relativement intéressant
  • La déclinaison dans différente langue
  • La présence de Velbus en France (commercial très avenant)
  • Le forum très actif
  • La société Velleman ne devrait pas disparaître rapidement (grosse société) ce qui limite le risque d'approvisionnement en pièces dans les années à venir.

0
Mon récit : golfy.forumconstruire.com
Partager
ultraxa

Messages : Env. 2000
Dept : Ille Et Vilaine
Ancienneté : + de 9 ans
Le 08/08/2010 à 16h13
Je souhaiterais faire de la domptique en Knx,cependant je n'ai pas encore détermine le coût et je sais pas si je vais pas faire au fur et a mesure .je pensais qu' au lieu de tier un bus pour chaque interrupteur je dire un 3G 1.5 et je câble en attendant dans le tableau avant d'acheter les modules dentree knx correspondant qu'en pensez vous ?
0
Partager
Golfy
Auteur du sujet

Picto recompense Super bloggeur

Messages : Env. 100
De : Moirans (38)
Ancienneté : + de 9 ans
Le 08/08/2010 à 22h00
Ultraxa, l'idée est moyennement bonne...

D'un coté, votre installation est complètement compatible avec des télérupteurs, donc pas de soucis pour mettre des modules KNX par la suite
D'un autre coté, vous n'aurez pas la possibilité de faire évoluer vos interrupteurs vers des modules intelligents (pilotage de scénario, écran LCD ou écran tactile, etc.)

Je vois deux solutions :

  • le tirage de 2 gaines : une de 16mm2 vide ou avec un câble UTP Cat.5 (câble suffisant pour le réseau domotique) et celle pour l'électricité classique (16mm2 avec 3 fils 1,5mm2)
  • le tirage d'une seule gaine de 16mm2 avec un câble UTP Cat.5 et la mise en place immédiate de modules de sorties (relais) comme sur le système Velbus (VMB4RY) : en effet, certains modules incluent des entrés "contact-sec" (interrupteurs) et il n'y aurait donc pas de tension élevée dans les interrupteurs. La câble UTP cat5 servirait de simple fil, en attendant de relier tous les câble UTP Cat5 en BUS (topologie "étoile").
Dans le premier cas, il est conseillé de placer la gaine du câble BUS horizontalement le tour de chaque pièce (pour permettre le déplacement des interrupteurs intelligent ou l'ajout de modules supplémentaires comme capteur mouvement, température, etc.)


Bon courage,
Golfy
0
Mon récit : golfy.forumconstruire.com
Partager
jaro

Picto recompense Super bloggeur

Messages : Env. 2000
Dept : Bouches Du Rhone
Ancienneté : + de 10 ans
Le 08/08/2010 à 23h54
merci pour ce sujet très interessant
je vais suivre ton installation même si de mon coté je pars sur du KNX, je fais faire les plans et spec matériel par un bureau d'étude
0
Partager
ultraxa

Messages : Env. 2000
Dept : Ille Et Vilaine
Ancienneté : + de 9 ans
Le 09/08/2010 à 00h52
Je pensais faire ça que pour les interrupteurs, bien evidemment je passe du cat 5 pourdautre module

dans le pire des cas c est qd même un bonne solutions alternative ?
Par contre ça fait de la gaine !!!
Je me tâte encore,tu as fait comment toi ?
0
Partager
ultraxa

Messages : Env. 2000
Dept : Ille Et Vilaine
Ancienneté : + de 9 ans
Le 10/08/2010 à 22h45
Donc mon idée est de tout centraliser au tableau avec des modules d' entrée et des modules actionneurs , faut il mettre des bouton poussoirs? Ou bien peut on faire un inter classique ,le module détectera le changement ...

J aurais bien envie de passer que du cat 5 pour la commande mais j'ai peur qua l'installation je ne puisse pas tout faire Dun
coup et me retrouver avec un câble courant faible. Sur les bras et bidouiller avec des relais

Je ne sais pas si un bus est économique, imaginez par exemple dans une pièce on a 3 boutons pour allumer une lampe , aves un bus on est oblige de mettre3 modules alors que si l'on met 3 bp relie ensemble relie sur Un seul module d'entrée , on économise 2 entrée !! C'est moins évolutif mais bon faut il vraiment tout solitude et faire des choses quine serviront que très rarement!!!

Que dit la norme knx?

Merci
0
Partager
Cutmag

Picto recompense Photographe pro

Messages : Env. 1000
De : Quelque Part En Meurthe Et Moselle (54)
Ancienneté : + de 8 ans
Le 10/08/2010 à 23h18
Très bon sujet Golfy et simple à comprendre. Ca m'aide à comprendre pleins de choses. J'attends la suite de ton installation pour en voir plus.
0
27/05/2010 : PC déposé en mairie
03/09/2010 : Refus ABF
02/12/2010 : PC ACCEPTE !!! OUF enfin ~ ouverture officielle du chantier ~
01/06/2012 : Emménagement définitif
Partager
Philippe29

Picto recompense Membre super utile

Messages : Env. 40000
De : Finistere Nord , Plus Loin Y A La Mer :) (29)
Ancienneté : + de 11 ans
Le 10/08/2010 à 23h34
Bonsoir Golfy ,

Sujet interressant et qui pour moi a de l'avenir Blush

Je le passe en post-it .

Bonne soirée et merci
0
En avatar mon totem d'immunité trouvé sur un chantier et qui me permet de ne pas travailler et surtout de ne pas me faire virer
Partager
Golfy
Auteur du sujet

Picto recompense Super bloggeur

Messages : Env. 100
De : Moirans (38)
Ancienneté : + de 9 ans
Le 13/08/2010 à 00h03
ultraxa a écrit:Donc mon idée est de tout centraliser au tableau avec des modules d' entrée et des modules actionneurs , faut il mettre des bouton poussoirs? Ou bien peut on faire un inter classique ,le module détectera le changement ...

J aurais bien envie de passer que du cat 5 pour la commande mais j'ai peur qua l'installation je ne puisse pas tout faire Dun
coup et me retrouver avec un câble courant faible. Sur les bras et bidouiller avec des relais

Je ne sais pas si un bus est économique, imaginez par exemple dans une pièce on a 3 boutons pour allumer une lampe , aves un bus on est oblige de mettre3 modules alors que si l'on met 3 bp relie ensemble relie sur Un seul module d'entrée , on économise 2 entrée !! C'est moins évolutif mais bon faut il vraiment tout solitude et faire des choses quine serviront que très rarement!!!

Que dit la norme knx?

Merci

En domotique, l'état d'un actionneur n'est ON ou OFF comme un interrupteur : les modules domotique ont leur propre mémoire et l'état est mémorisé dans l'actionneur (ou dans le module central en cas de système centralisé).

Ainsi, l'interrupteur peut avoir plusieurs fonctions mais les trois plus classiques sont :

  • Etat 0 ou 1 (exemple, interrupteur classique). Exemple : lumière allumée ou éteinte
  • Bouton-poussoir (état 1 uniquement lorsque appuyé). Exemple : bouton de sonnette mais aussi lumière allumé puis éteinte (rappelles-tois que les modules mémorisent l'état. Dans ce cas, si l'état précédent est ON, il passe à OFF et vice-versa). Exemple complémentaire : volet roulants (monter - stop - descendre) pour lequel il y a 3 état.
  • Appui prolongé (action après un certain temps). Exemple : variateur de lumière

Du coup, l'important est d'avoir tous les interrupteurs sur des modules d'entrés : par la suite tu pourras programmer les fonctions que tu voudras. Cependant, le bouton-poussoir reste la meilleure solution si tu hésites car tu pourras utiliser les fonctions bouton-poussoir (souvent abrégé en BP ou en anglais PB pour Push Button) ET appui prolongé.
0
Mon récit : golfy.forumconstruire.com
Partager
ultraxa

Messages : Env. 2000
Dept : Ille Et Vilaine
Ancienneté : + de 9 ans
Le 19/08/2010 à 22h04
En conclusion quel est la solution eco et evolutive et qui peut retrogradable ?
0
Partager
cyberwarrior

Messages : Env. 100
De : Balma (31)
Ancienneté : + de 9 ans
Le 20/08/2010 à 09h02
Pour ma part, je suis très interessé par le KNX surtout que je vais faire construire.
J'avais vu un type sur Toulouse qui lançait sa propre société et qui travaillait avec un electricien pour mettre en place des maisons "full knx".

Le soucis que j'ai est que mon constructeur labellise la maison BBC effinergie (avec passage des gens pour controle et mise sous pression de la maison) ...
Du coup quand j'ai parlé KNX et VDI (qu'ils ne connaissent pas) j'ai proposé de me charger de l'electricité avec le type que j'ai rencontré via sa société et son electricien.
Mais le constructeur ne veux pas car ça sort du cahier des charges de labellisation et ils n'auront plus l'assurance de l'étanchéité car leurs electriciens connaissent comment étanchéifier les prise pour la labellisation et pas celui que je souhaiterais faire intervenir ...

CryingCrying

Du coup ça m'embete vraiment car je sais que si on fait pas passer le bus dans la maison, ça va être galère apres et j'aurais aimé tout avoir en KNX (etant informaticien ça m'aurait permis de faire des interface web manageable etc ...)

Alors seule solution : je regarde les autres "options" domotique genre X10 mais ça à l'air super limité et pas réactif Mad

Le KNX c'est bien mais ça devrait se généraliser pour éviter des déceptions comme la mienne Crying
0
Partager
phil-decuivre

Picto recompense Membre utile

Messages : Env. 2000
De : Lens (62)
Ancienneté : + de 8 ans
Le 20/08/2010 à 09h52
salut,

Citation:
Mais le constructeur ne veux pas car ça sort du cahier des charges de labellisation et ils n'auront plus l'assurance de l'étanchéité car leurs electriciens connaissent comment étanchéifier les prise pour la labellisation et pas celui que je souhaiterais faire intervenir ...




ce n'est plus une maison,c'est une bulle.......sachant que l'air est un très bon isolant,vous voulez vivre dans un sac d'aspirateur?
c'est complétement stupide de vouloir rendre étanche son appareillage électrique,comment fait on pour les gaines électriques parcourant la maison?
j'ai une une personne dans la famille travaillant dans les maisons bbc (platrerie/isolation)dans le nord de la france,le résultat est sans appel:le client dépense de l'argent pour pas grand chose.
0
Partager
En cache depuis le vendredi 08 mars 2019 à 00h58

Ce sujet vous a-t-il aidé ?
1
0

Picto forumC'est intéressant aussi !

Devis domotiqueArtisan
Devis domotique
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
La domotique, c'est quoi ?
La domotique, c'est quoi ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Test de la caméra de surveillance Arlo Go
Test de la caméra de surveillance Arlo Go
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Suivre son chantier à distance avec une caméra
Suivre son chantier à distance avec une caméra
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

« Besoin d'aide domotique »
Discussion lancée par - 6 réponses
« Reseau domotique et cablage »
Discussion lancée par - 5 réponses
« Système domotique MyHome Legrand »
Discussion lancée par - 535 réponses
« Faire communiquer 2 box domotique »
Discussion lancée par - 5 réponses
« Aide sur domotique my home legrand »
Discussion lancée par - 5 réponses
« Liaison B - platine compteur et disjoncteur abonné »
Discussion lancée par PNR5144 - 5 réponses
« GTL (gaine technique logement) »
Discussion lancée par jeje15 - 4 réponses
71
personnes
surveillent ce sujet
Voir