Retour
Menu utilisateur
Menu

Gestion eaux de pluie, que faire?

Ce sujet comporte 65 messages et a été affiché 1.167 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
16
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 20 message Indre
Bonjour, je viens de recevoir mon permis de construire et il dessus il est noté ceci: 

"Article 1: Les eaux de pluie devront être traitées sur la parcelle par tous moyens (puisard par exemple)".


J'ai lu beaucoup d'articles et j'ai appelé la mairie mais malgré tout ça je ne suis pas plus avancé. Je ne sais pas ce que je suis censé faire. Je comprends ça comme une obligation de mettre en place un dispositif alors que personnellement je pense que je n'ai pas d'obligation particulière (tous les gens qui font construire ne mettent pas forcément un puisard ou un puit filtrant ou que sais-je encore), je suis un peu perdu.

Pour information, je passe par un CCMI, mon terrain fait 2000m², et la prise au sol de la maison en d'environ 230m² (garage + maison + Terrasse), je ne sais pas si ça peut aider.

Merci à ceux qui répondront.
Messages : Env. 20
Dept : Indre
Ancienneté : + de 6 mois
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux de VRD...

Allez dans la section devis vrd / fosse septique du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de terrassiers de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les terrassiers, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-61-devis_vrd_fosse_septique.php
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Haute Savoie
Bonjour,

Est-ce que le CCMI est signé ?

Si oui, c'est le problème du constructeur, pas le vôtre.
Mon récit : La Bistorte
licences : WTFPL version 2, ou LPRAB au choix Wink
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre super utile Env. 2000 message Rhone
Il y a deux possibilités avec les eaux pluviales :
- soit il existe un réseau public pour les collecter, il peux s'agir d'un réseau spécifique ou bien des égouts comme chez moi.
- soit vous les faites infiltrer vous même dans votre terrain. Là on utilise généralement un puisard qui sert à recueillir les eaux pluviales et qui les stocke le temps qu'elles s'infiltrent.

Dans votre cas il n'y a pas de réseau public. Comme vous êtes en CCMI, c'est votre constructeur qui doit faire ce qu'il faut pour que vous soyez en conformité avec le PC.
Mon récit de construction : [69] Maison passive dans les Monts d'Or
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 2000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 100 message Aisne
Bonsoir,

En effet, sur les nouvelles constructions, il est demandé de gérer les eaux pluviales à la parcelle : quoi de plus aberrant de d'installer un réseau dédié surdimensionné (capable d'évacuer le volume d'eau issu d'un orage sur tout un village) et rejeter le tout dans un fossé ou une rivière ; ou pire encore, de l'envoyer à la station d'épuration pour traitement dans le cas d'un réseau unitaire.

Concernant les solutions à proprement parler, il en existe une multitude : puisard, tranchées d'infiltration, structure alvéolaire, noue d'infiltration (végétalisée ou non), voire pourquoi pas une mare plus naturelle...
Tout dépend de la place que vous souhaitez y consacrer, l'aménagement que vous envisagez et également le coût.
Vous trouverez quelques pistes de réflexion et explications sur le site de l'adopta.
Messages : Env. 100
Dept : Aisne
Ancienneté : + de 11 mois
 
Env. 20 message Indre
Merci pour les réponses, même si je pense que je ne suis pas plus avancé car elles se contredisent j'ai l'impression...

@Manu-d.en-haut: Le CCMI est signé puisque le permis a été déposé. Mais la partie "raccordement" ne fait pas partie du contrat, la viabilisation est à faire par nous.

@Coroebus: Il existe un réseau public, d'ailleurs la mairie m'a dit ceci "vous pouvez vous raccorder au réseau public mais vous devez d'abord envisager d'autres solutions personnelles sur votre parcelle". Je lui ai fait répéter 3 fois car ça me parait aberrant et même lui me l'a répété avec un ricanement car il est bien conscient du paradoxe.

@spanc-lm02: Nous n'avions justement pas prévu de coût pour les eaux pluviales, car, premièrement, je n'avais jamais entendu parlé de ça (les amis qui font construire n'ont pas eu ce problème), et deuxièmement je ne comprends pas l'intérêt. L'eau de pluie tombe sur ce terrain depuis toujours, sans que rien ne soit mis en place pour la gérer et ça ne pose aucun problème. Pourquoi si je construis dessus il faudrait subitement la gérer? (le problème concerne l'eau qui tombe sur la toiture?).
Messages : Env. 20
Dept : Indre
Ancienneté : + de 6 mois
 
Membre utile Env. 1000 message Seine Maritime
Bonjour
Citation: L'eau de pluie tombe sur ce terrain depuis toujours, sans que rien ne soit mis en place pour la gérer et ça ne pose aucun problème. Pourquoi si je construis dessus il faudrait subitement la gérer? (le problème concerne l'eau qui tombe sur la toiture?).


Vous créez une surface nouvelle imperméable (toiture) donc vous devez gérer les eaux pluiviales sur votre terrain.
Le constructeur doit l'intégrer au CCMI  (même si c'est a votre charge, il doit le noter à votre charge et le chiffrer ) 
désolé pour l'hortographe
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 1000
Dept : Seine Maritime
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre utile Env. 200 message Morbihan
Bonjour,

+1...Les commentaires précédents sont tous utiles (et cohérents).

Vous semblez avoir été mal renseigné avant votre dépôt de PC. Vous auriez peut-être laissé ce poste VRD au CST. Ou au moins, vous l’auriez fait chiffrer et cette obligation ne lui aurait « sans doute » pas échappé. La gestion des eaux pluviales à la parcelle ne date pas d’aujourd’hui.

Retournez à la mairie et demandez un à interlocuteur où consulter la règlementation relative aux eaux pluviales pour les constructions individuelles dans votre commune.
Il y a certainement une publication de votre mairie le précisant, ou le suggérant. Pas de PLU ??

Je vous cite : « Et deuxièmement je ne comprends pas l'intérêt. L'eau de pluie tombe sur ce terrain depuis toujours, sans que rien ne soit mis en place pour la gérer et ça ne pose aucun problème. Pourquoi si je construis dessus il faudrait subitement la gérer ? » 
Votre raisonnement n’est plus adapté. L’intérêt est devenu général, on cherche à limiter les risques engendrés par l’urbanisation. La construction aggrave l’écoulement qui jusque-là était naturel. Ce sera aussi le cas sur votre terrain. Toute l’emprise du bâti enlève de la surface autrefois perméable et accélère le ruissellement en aval (aggravé selon le type de toiture).

Ce qui vous est demandé c’est de retenir au maximum ces eaux en les faisant infiltrer. Il semblerait que vous puissiez vous raccorder au réseau public en aval de votre parcelle. Ce serait déjà bien. Cela ne va pas vous coûter un bras de rajouter un puisard d’infiltration (par exemple) entre vos écoulements de toiture et le réseau public qui récupèrera le trop plein éventuel.

Cordialement
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 200
Dept : Morbihan
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre utile Env. 500 message Vermelles (62)
Fritz36 a écrit:Bonjour, je viens de recevoir mon permis de construire et il dessus il est noté ceci: 

"Article 1: Les eaux de pluie devront être traitées sur la parcelle par tous moyens (puisard par exemple)".


Si il y est inscrit par tous les moyens il ne semble pas que vous puissiez vous raccorder au réseau même si celui ci existe, il n'est peut être pas dimensionner pour recevoir des habitations supplémentaires.
C'est très courant maintenant de gérer ses propres eaux pluviales, ici nous avons mis des caissons d'infiltration le coût n'était pas forcément excessif. Cela fait 2 ans maintenant je n'ai pas de soucis la première année le terrain est descendu la ou était présent les caissons (on nous avais prévenu que le terrain bougerais lors des premières grosse pluie) nous avons remblayer ensuite et depuis plus de soucis
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 500
De : Vermelles (62)
Ancienneté : + de 2 ans
 
Membre utile Env. 300 message Pissy Poville (76)
Bonjour,

Ce qu'on vous demande ici, ce n'est pas de gérer toutes l'eau qui tombe sur votre terrain, mais comme certains commentaires les disent : vous créez de la surface imperméable (votre toiture), c'est ce que vous devez gérer. En gros, l'eau qui sort de votre descente de gouttière ne doit pas être rejetée dans le réseau public, ni sur la route, ni chez les voisins. Donc pour gérer cette eau : drain, noue, mare, puisard etc.

Ce sera le même problème si vous modifiez l'écoulement des eaux sur votre terrain. Exagérons : si vous faites une colline sur votre terrain, vous devez faire en sorte que l'eau qui en découle n'aille pas directement dans le jardin du voisin (c'est pas cool pour lui Laugh ).

Je ne sais pas si c'est quelque chose qui a changé mais cela semble plutôt logique pour ma part (urbanisation tout ça) et ça existe depuis des années, en tout cas par chez nous (oui il pleut en Normandie! ça vous pose un problème? MadLaugh)
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 300
De : Pissy Poville (76)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre utile Env. 200 message Saint Raphael (83)
Bonjour,
Dans ma région il est obligatoire de gérer les eaux de pluie. Il faut impérativement mettre un bassin de retention dont la taille est calculée par rapport à la surface imperméabilisée, dans le var 100 l /m2 imperméabilisé (pour 230 m2 => 23 m3...).
Vous avez de la chance que la mairie ait accepté le permis sans notifier de taille de bassin de rétention.
Mais un bassin de rétention ça peut aussi être une noue paysagère (en gros un trou à l'arrière du jardin), ça ne coute rien...
Cordialement
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 200
De : Saint Raphael (83)
Ancienneté : + de 1 an
 
Photographe Env. 200 message Loire Atlantique
Bonjour à tous,

Pour compléter les bonnes réponses de @spanc-lm02 et de @mimosa34 cette gestion des eaux pluviales "à la parcelle" est devenue "obligatoire"

Les textes de référence:
Arrêté du 21 Juillet 2015 relatif aux systèmes d'assainissement collectif
Il favorise la gestion des eaux pluviales à la source pour limiter voire supprimer les apports d'eaux pluviales dans les systèmes de collecte des eaux pluviales.

Décret du 20 décembre 2015 relatif à la modernisation des Plans Locaux d'Urbanisme.
Il précise que les surfaces non imperméabilisées d'un projet doivent présenter une proportion minimale de l'unité foncière.

En fait on commence juste à ressentir l'incorporation de ces textes dans les PLU et les communautés de commune voir: http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr[...]llectivites-a3484.html) de la Loi Ferrand.

L'objectif est de retarder le deverssement des eaux de pluie directement vers le milieu superficiel (fossé, ruisseau, busage) et d'éviter les montées trop rapides des cours d'eau ou les glissements de terrain.

En effet cette obligation vient du fait que vous créez une surface imperméabilisé qui permettait auparavant d'infiltrer les eaux en place et de les restituer bien longtemps après l'averse au cours d'eau.

Par contre pour parler des premières demandes des com-com qu j'ai pu voir passer celles ci ne demandent pas de justifications techniques pour l'infiltration (une noue végétalisée je veux bien mais si on est dans de l'argile imperméable je vous dis par l'état du terrain en hiver et les risques de remontée capillaires dans les murs du bâti...)

J'espère que l'on s'orientera vers des justifications techniques (pouvant être intégrées à la G2AVP par exemple) afin d'éviter les futurs sinistres... mais cela fera toujours une étude en plus à payer pour le particulier!

Sinon effectivement dans la région nantaise par exemple vous pouvez rejeter votre trop plein (par exemple si vous installez une cuve avec un débit de fuite mais que les précipitations trop importantes ou l'imperméabilité du sol ne permettent pas infiltration) dans le réseau communal. Mais vous aurez déjà un volume tampon permettant de stocker temporairement l'eau et de la resituer tranquillement.
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 200
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre utile Env. 1000 message Conflans En Jarnisy (54)
Bonjour
Dans mon contrat de lotissement il est exigé une citerne de récupération des eaux de pluie de plus de 3000l et c'est super car au moins je peux arroser en cas de restriction en été.
toutes les DEP vont dedans y compris mon auvent.

Citation: - Assainissement
Les eaux pluviales : chaque habitation devra être raccordée au réseau de collecte des eaux pluviales depuis le piquage en attente, réalisé par le lotisseur sur chaque parcelle.
Il est interdit de mettre en place tout dispositif d’infiltration des eaux pluviales à la parcelle. Cependant, un
système de récupération des eaux pluviales d’une contenance de 3000 litres minimum devra être intégré à la construction.
Les eaux usées : chaque habitation doit être raccordée au réseau de collecte des eaux usées depuis le
piquage en attente réalisé par lotisseur sur chaque parcelle.




Mon fils a installé un chalet même obligation à la demande d'autorisation faite en Mairie.
Ca va devenir obligatoire vu le manque d'eau récurrent.
J'ai installé une pompe immergée .
Cuve réservoir d'eau de pluie OBLIGATOIRE

Regards EP dessus cuve 3000L
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 1000
De : Conflans En Jarnisy (54)
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre super utile Env. 6000 message Drome
Bonjour,
Et oui, pourquoi ne pas récupérer cette eau de pluie dans une cuve pour arroser le jardin et les fleurs..., voire faire une installation pour y raccorder les WC.
C'est tout de même mieux que dans mon village où pour les maison en construction, il est encore autorisé de raccorder les rejets des eaux pluviales aux égouts... ; bonjour la station d'épuration à chaque orage.
JC
Picto recompense Membre super utile
Actuellement en ligne !
Messages : Env. 6000
Dept : Drome
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre super utile Env. 2000 message Rhone
Chez nous, il y a le réseau d'égout et un réseau d'eaux pluviales. Mais ce dernier étant saturé il est demandé d'infiltrer l'eau sur la parcelle.
Seulement le terrain étant en pente, l'étude de sol à interdit tout système d'infiltration. Le PC indique donc que l'on doit mettre une cuve de rétention avec un débit de fuite de 1l/s.
Lorsqu'on a demandé au grand Lyon pourquoi on avait pas de raccordement possible au réseau EP, ils nous ont indiqué de prévoir un futur redimensionnement mais qu'en attendant nous devions rejeter l'eau aux égouts.
Mon récit de construction : [69] Maison passive dans les Monts d'Or
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 2000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre utile Env. 600 message Nievre
+1 avec la récupération d'eau de pluie. C'est grosso modo le même budget qu'un système d'infiltration et on peut se servir de l'eau.

Le trop plein pourra, lui, être envoyé au réseau. Avec un dimensionnement correct de la cuve, il sera peu exploité.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
Dept : Nievre
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre utile Env. 600 message Charente Maritime
Bonjour j'ai fait installer une citerne de récupération des eaux de pluie enterrée avec un accès par dessus contenance 4000litres
avec une pompe de relevage et des drains sur le terrain pour le surplus
il faut se servir de l'eau pour laver les poubelles, les outils de jardin et arroser le jardin et le potager on utilise l'eau pour nettoyer la terrasse et les murs du jardin en enduit ....il nous arrive de laver les voitures donc c'est utile à poser
certe cela à un cout mais c'est compensé par une diminution de la facture d'eau
je connais une personne en BRETAGNE qui utilise cette eau de pluie pour les wc et les lessives
ils ont installé un filtre ..leur cuve fait 10.000 litres
bonne construction
josianeportier
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
Dept : Charente Maritime
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 20 message Indre
Merci pour toutes ces réponses! Vraiment! Je ne pensais pas en avoir autant!

Maintenant j'ai parfaitement compris l'objectif de la gestion des eaux pluviales sur la parcelle.

Il me reste donc 3 zones d'ombre:

1/ Comment savoir ce qui est le plus pertinent (et aussi le moins cher) parmi vos nombreuses propositions? (Caisson d'infiltration, drains, puisard, citerne)

2/ Qui doit gérer la mise en place du système que j'aurai choisi? Le terrassier en même temps que les VRD?

3/ La mise en place d'un système de récupérateur d'eau pour alimenter les WC et la lessive est plutôt coûteux non? Pour un gain annuel assez faible (de l'ordre de 200€ il me semble).

Merci!
Messages : Env. 20
Dept : Indre
Ancienneté : + de 6 mois
 
Membre super utile Env. 800 message Pas De Calais
Pour un puits de perte, j en ai eu pour 900 euros fait par le terrassier.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 800
Dept : Pas De Calais
Ancienneté : + de 5 ans
 
Env. 100 message Aisne
Bonsoir,

Pour vous répondre dans l'ordre :

1- le moins cher et certainement la noue d'infiltration, il n'y a qu'une heure de boulot pour le terrassier et pas de matériaux à acheter (sous réserve de la perméabilité de votre terrain). Après vous pouvez la faire un peu plus grande, la remplir de cailloux, mettre un géotextile puis recouvrir de terre, comme cela l'ouvrage devient invisible mais un peu plus onéreux.
Les autres solutions sont forcément un peu plus cher puisqu'elles demandent davantage de temps d'installation et nécessitent des matériaux spécifiques. Le puisard (ou puits de perte, puits perdu, puits d'infiltration...) est également peu cher à mettre en place.
L'installation d'une citerne peut également être intéressante, il faut voir le prix d'installation et sa "rentabilité" grâce à l'économie d'eau.

2- c'est en effet le terrassier qui effectue ces travaux. Selon la solution choisie il peut parfois être intéressant de le faire faire au moment du terrassement des fondations (pour creuser le puisard et descendre les anneaux en béton ou dans le cas d'une cuve de récupération en béton, il faut du gros matériel), pour d'autres systèmes comme pour le raccordement, une minipelle 1t5 suffit amplement et peut être effectué plus tard dans la construction.

3- en effet, c'est un calcul à faire. Selon le coût de l'eau chez vous et la consommation potentiellement économisée par rapport au coût d'installation.
C'est vrai qu'utiliser 6l d'eau potable pour envoyer le bilan matinal vers une station de traitement est une aberration mais il est évident que l'aspect financier et un gros frein à la fibre écologique.

Désolé pour le pavé, mais j'essaie d'être le plus clair possible.
Messages : Env. 100
Dept : Aisne
Ancienneté : + de 11 mois
 
Photographe Env. 200 message Loire Atlantique
spanc-lm02 a écrit:Bonsoir,

Pour vous répondre dans l'ordre :

1- le moins cher et certainement la noue d'infiltration, il n'y a qu'une heure de boulot pour le terrassier et pas de matériaux à acheter (sous réserve de la perméabilité de votre terrain). Après vous pouvez la faire un peu plus grande, la remplir de cailloux, mettre un géotextile puis recouvrir de terre, comme cela l'ouvrage devient invisible mais un peu plus onéreux.
Les autres solutions sont forcément un peu plus cher puisqu'elles demandent davantage de temps d'installation et nécessitent des matériaux spécifiques. Le puisard (ou puits de perte, puits perdu, puits d'infiltration...) est également peu cher à mettre en place.
L'installation d'une citerne peut également être intéressante, il faut voir le prix d'installation et sa "rentabilité" grâce...


petite question @spanc-lm02 vous qui avez l'air de la partie: vu le pseudo je suppose que vous exercez dans un SPANC et donc dans une com-com? Demandez vous une justification de la perméabilité du sol en place par des essais? (matsuo, porchet) Pour ma culture perso 😁
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 200
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 100 message Aisne
Bonsoir FLok
Bien vu !!
Concernant la partie purement assainissement non collectif, nous demandons toujours une étude de sol et définition de filière comportant, entre autre, une mesure de perméabilité (majoritairement test porchet).
Pour le pluviale, nous n'avons aucune obligation.

Cela étant dit, il s'agit de notre propre fonctionnement au sein de la com com.
Pour savoir exactement ce qui vous est demandé, il faut consulter le règlement de service du SPANC pour l'ANC ou les documents d'urbanisme (PLU, POS, carte communale...) pour le pluviale ; ou interroger le service concerné.
Messages : Env. 100
Dept : Aisne
Ancienneté : + de 11 mois
 
Super bloggeur Env. 40 message Maine Et Loire
Bonjour à tous !
Très intéressant ce sujet... J'arrive un peu comme un cheveux sur la soupe ?
Pour ma part, chantier démarré en octobre. Le jour de l'ouverture de chantier le conducteur de travaux nous a posé la question des eaux pluviales... Après renseignement pas de réseaux collectifs pour les eaux pluviales. Le conducteur nous a donc parlé d'un puisard À NOTRE CHARGE réalisé en fin de chantier. En CCMI, est ce au constructeur de s'occuper de ça ou est ce vraiment à notre charge ? Dans la notice rien par rapport aux eaux pluviales.
Merci à vous.
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 40
Dept : Maine Et Loire
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre utile Env. 1000 message Seine Maritime
BonjourSimong
Pour ne pas tomber comme un cheveu dans la soupe, vous pouviez ouvrir votre propre post...Biggrin
Si c'est obligatoire pour être en conformité avec le permis de construire c'est à la charge du CST, étonnant que le constructeur ne la pas compris dans les travaux à votre charge dans la notice...
désolé pour l'hortographe
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 1000
Dept : Seine Maritime
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre utile Env. 600 message Charente Maritime
Fritz36 a écrit:Merci pour toutes ces réponses! Vraiment! Je ne pensais pas en avoir autant!

Maintenant j'ai parfaitement compris l'objectif de la gestion des eaux pluviales sur la parcelle.

Il me reste donc 3 zones d'ombre:

1/ Comment savoir ce qui est le plus pertinent (et aussi le moins cher) parmi vos nombreuses propositions? (Caisson d'infiltration, drains, puisard, citerne)

2/ Qui doit gérer la mise en place du système que j'aurai choisi? Le terrassier en même temps que les VRD?

3/ La mise en place d'un système de récupérateur d'eau pour alimenter les WC et la lessive est plutôt coûteux non? Pour un gain annuel assez faible (de l'ordre de 200€ il me semble).

Merci!


j'opterai pour la citerne ( ce que j'ai fait )sur la longueur je pense que c'est rentable c'est le terrassier qui peut la poser donc faire le devis mais il faut prévoir l'alimentation électrique en amont pour la pompe de relevage je n'ai pas branché les wc et la machien a laver
pour les wc lessive tout dépend de la famille nombreuse ou pas et il faut calculer approximativement combien de fois on tire la chasse d'eau par jour et pour ce poste le plombier doit aussi intervenir
cordialement bonne journée
josianeportier
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
Dept : Charente Maritime
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre ultra utile Env. 10000 message Rhone
Bonjour,
Le constructeur a dû vous chiffrer ce poste. Si ce n'est pas le cas, c'est pour lui. Ou alors vous avez 4 mois suivant la signature du CCMI pour lui rendre le poste au prix qu'il a chiffré si vous n'avez pas trouvé moins cher.
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre utile Env. 200 message Saint Raphael (83)
Bonjour,
Juste pour faire profiter de mon expérience.
Dans un CCMI les travaux à charge du constructeur et à charge du maitre d'ouvrage sont détaillés et font l'objet d'une récapitulation avant signature.
Le problème c'est qu'un CCMI est souvent signé avant le dépôt de PC, donc c'est au maitre d'ouvrage d'anticiper les travaux à prévoir en particulier le besoin ou pas de bassin d'infiltration (si le constructeur est compétent et honnête, il alerte le maitre d'ouvrage avant signature).

Pour ma part, j'ai pris à ma charge cette partie et j'ai délégué le dépôt de PC au constructeur. La mairie ayant demandé une étude de perméabilité du sol, c'est le constructeur qui l'a faite à ses frais et a validé le volume du bassin (34m3). J'ai choisi un mix de noue paysagère (20m3) et des Eco blocs inspectables de graf (14m3). Cela va me coûter environ 5000€. Je compte utiliser les 14m3 en bassin de retention plutôt que d'infiltration pour l'arrosage.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 200
De : Saint Raphael (83)
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre ultra utile Env. 10000 message Rhone
Le constructeur étant le "sachant", c'est à lui de prévoir les adaptations techniques nécessaire lors de l'établissement du contrat et le dépôt de PC. C'est à lui de se renseigner sur les exigences formulées par la réglementation, le PLU, les différents documents d'urbanismes, le règlement de lotissement s'il y en a, les ABF, ...
Si le maître d'ouvrage souhaite se réserver un poste, le constructeur doit le chiffrer. Le maître d'ouvrage a ensuite 4 mois pour changer d'avis et rendre ce poste au constructeur, qui le fera au prix qu'il a chiffré.
Quelque chose qui n'a pas été chiffré (oubli par exemple, ou méconnaissance des réglementations, c'est pareil) est réputé être à 0€.
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 4 ans
 
Super bloggeur Env. 40 message Maine Et Loire
On va attendre que le chantier avance et on verra au moment venu mais le puisard... C'est pour le constructeur
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 40
Dept : Maine Et Loire
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 20 message Indre
Merci pour toutes ces réponses! Je vais regarder à nouveau le contrat et puis je contacterai le constructeur.
Messages : Env. 20
Dept : Indre
Ancienneté : + de 6 mois
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Cotes D'armor
Simong Fritz36 GB83
Bonjour
comme l'a indiqué Woofy, même si dès le début de la négociation du CCMI vous prévoyez de tout réaliser par vous même, le constructeur doit le chiffrer dans la notice. Si ce n'est pas le cas alors c'est que le chiffrement est à 0€ ... et vous avez 4 mois après la signature pour restituer les travaux au montant indiqué par le CMI ;)

il existe une excellente association de défense des consommateurs spécialisée CCMI qui s'appelle l'aamoi, vous devriez sérieusement prévoir d'y adhérer, vous aurez plein de conseils pour bien vivre votre période de construction.
www.aamoi.fr
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 5 ans
 
Env. 80 message Tarn
Bonjour,
Si vous envisagez de le faire vous-même, j'ai fait un "puisard" cette année pour une réno(en fait hybride entre puisard et noue enterrée).
Pour 30 euros environ de matériaux, 20 minutes de pelle mécanique, Une paire d'heures pour tout remettre en place.
J'ai pas mal fouillé et trouvé une fiche de calcul pour les volumes.
N'hésitez pas si vous voulez que je vous la fasse passer, car ça m'a pris un moment de la trouver.
Messages : Env. 80
Dept : Tarn
Ancienneté : + de 7 mois
 
Super bloggeur Env. 40 message Maine Et Loire
Je veux bien des détails s'il vous plaît 😊
RaphRaphael a écrit:Bonjour,
Si vous envisagez de le faire vous-même, j'ai fait un "puisard" cette année pour une réno(en fait hybride entre puisard et noue enterrée).
Pour 30 euros environ de matériaux, 20 minutes de pelle mécanique, Une paire d'heures pour tout remettre en place.
J'ai pas mal fouillé et trouvé une fiche de calcul pour les volumes.
N'hésitez pas si vous voulez que je vous la fasse passer, car ça m'a pris un moment de la trouver.
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 40
Dept : Maine Et Loire
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre ultra utile Env. 10000 message Rhone
Bonjour,
RaphRaphael ça m'intéresse également ... ainsi que savoir comment calculer la capacité d'infiltration du sol (j'ai des notions vagues mais pas complètes).
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Cotes D'armor
Woofy a écrit:Bonjour,
RaphRaphael ça m'intéresse également ... ainsi que savoir comment calculer la capacité d'infiltration du sol (j'ai des notions vagues mais pas complètes).

personnellement, depuis mon installation en Bretagne j'ai appris une chose :
sur un sol argileux ça ne s'infiltre que très très lentement  ... 1 journée de pluie en hiver, n'est pas entièrement infiltrée en 3 ou 4 jours sans pluie.
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre ultra utile Env. 10000 message Rhone
ManuTaden a écrit:
Woofy a écrit:Bonjour,
RaphRaphael ça m'intéresse également ... ainsi que savoir comment calculer la capacité d'infiltration du sol (j'ai des notions vagues mais pas complètes).

personnellement, depuis mon installation en Bretagne j'ai appris une chose :
sur un sol argileux ça ne s'infiltre que très très lentement  ... 1 journée de pluie en hiver, n'est pas entièrement infiltrée en 3 ou 4 jours sans pluie.


Ouais ça je sais que mon sol n'infiltre pas bien. Vu tout ce qu'on s'est pris cet automne et en début d'hiver, crois-moi, je suis au courant !
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre ultra utile Env. 10000 message Rhone
Merci pour les calculs. Pour la méthode, je pensais bêtement partir sur un puits perdu :
- creuser un trou le plus profond possible, minimum 3m50, et plus large que les buses à mettre dedans (1,5 à 2 fois le diamètre)
- géotextile sur le fond et tout le tour du trou
- un lit de sable au fond pour mettre de niveau les buses et filtrer les particules d'argiles qui arriveraient quand même sans pour autant que ça se bouche
- 3 buses de 1m de haut empilées, ouvertes sur le fond et quelques trous sur les côtés (il y en a des déjà percées)
- combler autour des buses avec de bonnes caillasses (du 40/80 par exemple), ça permettra d'augmenter le volume de stockage et la surface d'infiltration
- reboucher au-dessus

Vu que je vais y envoyer également le contenu de mes drains, il faudrait que je fasse un petit bac de décantation pour ce qui sort des drains et avant le puits perdu. Pour ce qui arrive du toit, ça passe avant dans la cuve de récupération des eaux de pluie et seul ce qui déborde arrivera au puits perdu, donc pas besoin je pense de bac de décantation (tant mieux car là il y aura du volume).
Totalement inutile, donc complètement indispensable !
Mon récit d'autoconstruction : Un p'tit coin de verdure au milieu de nulle part
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 20 message Indre
Messages : Env. 20
Dept : Indre
Ancienneté : + de 6 mois
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Cotes D'armor
Et pourquoi pas une mare ?

Mare gentiment creusée par Coeur Emeraude, association chargée de la mise en place du parc naturel régional.
<br />
Environ 12 de long et entre 4 et 7 m de large, profondeur maxi 1.5 m.
<br />
en ce moment, bien pleine ;)

c'est dans le jardin ;)
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Cotes D'armor
Fritz36 a écrit:Pour les calculs de volume vous avez ceci:

https://www.forumconstruire.com/guides/guide-recuperation-eau-pluie/

merci, mais c'est un peu limité : cuve maxi 10 000 L par exemple.
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 5 ans
 
Env. 20 message Indre
ManuTaden Dans mon contrat il est noté ceci:
"Raccordement des eaux pluviales:
_ pose de regards en pied de chute.
_ pose d'un tuyau PVC
_ Raccordement au réseau existant
_ Remblai"

Cela fait partie d'un ensemble "Raccordements" qui est à ma charge et cet ensemble est chiffré 7500€ par le constructeur.

Comment interpréter "raccordement aux réseau existant" vu qu'il n'y a pas de réseau existant?
Messages : Env. 20
Dept : Indre
Ancienneté : + de 6 mois
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Cotes D'armor
Fritz36 a écrit:ManuTaden Dans mon contrat il est noté ceci:
"Raccordement des eaux pluviales:
_ pose de regards en pied de chute.
_ pose d'un tuyau PVC
_ Raccordement au réseau existant
_ Remblai"

Cela fait partie d'un ensemble "Raccordements" qui est à ma charge et cet ensemble est chiffré 7500€ par le constructeur.

Comment interpréter "raccordement aux réseau existant" vu qu'il n'y a pas de réseau existant?

Ce n'est pas parce que le CMI c'est planté dans la notice qu'il ne doit pas respecter et le tarif indiqué et le PLU.
Donc, après avoir signé le CCMI vous avez 4 mois pour vous renseigner sur ce que vous avez à réaliser.
En fonction des devis reçus (au moins 2 et plutôt 3 ou4) vous décidez de garder le lot, ou d'envoyer un AR au CMI indiquant que vous lui rendez.
Il sera donc obligé de faire ce pour quoi il est payé, tout en respectant les règles fixées par le PLU : la gestion des eaux de pluie sur la parcelle et pas en l'envoyant au fossé ou dans les égouts.
Mais pour lui rendre ces travaux réservés il faut que vous soyez à moins de 4 mois de la signature.
Depuis combien de temps avez signé le CCMI ?
avez vous fait réaliser des devis pour ces travaux réservés, et quels sont les montants de ces devis ?
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 5 ans
 
Env. 20 message Indre
On a signé il y a 2 mois (le permis vient juste de revenir accepté), j'ai fait un devis par un terrassier, il y a pour 6200€ mais je ne vois rien dans le devis qui traite des eaux pluviales.
Messages : Env. 20
Dept : Indre
Ancienneté : + de 6 mois
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Haute Savoie
D'après ce que j'ai vu passer ici et là sur FC, c'est casse-gueule de prendre les terrassements hors CCMI, il y a toujours des problèmes de volume de terre, d'évacuation, de re-trouver de la terre car trop évacué... le terrassier qui a trop creusé, ou pas assez, ou qui a défoncé l'accès...

Si il y a une grosse économie, c'est peut-être à envisager, mais pour quelques piécettes, il ne faut pas prendre le risque.
Comme ça, le constructeur gère tout, tous les aléas, il se démerde avec son terrassier./
Mon récit : La Bistorte
licences : WTFPL version 2, ou LPRAB au choix Wink
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Cotes D'armor
Fritz36 a écrit:On a signé il y a 2 mois (le permis vient juste de revenir accepté), j'ai fait un devis par un terrassier, il y a pour 6200€ mais je ne vois rien dans le devis qui traite des eaux pluviales.

Il vous reste encore 6 semaines pour interroger 1 ou 2 autres terrassiers, en demandant aussi la gestion des eaux pluviales selon les critères de la mairie.
Mais à mon avis vous pouvez déjà prendre un abonnement sur le site de La Poste pour l'envoi des AR numériques

et comme dit mon homonyme montagnard, c'est très casse gueule de conserver le terrassement, surtout pour quelques centaines d'euros.
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 5 ans
 
Env. 100 message Aisne
ManuTaden a écrit:
Fritz36 a écrit:Pour les calculs de volume vous avez ceci:

https://www.forumconstruire.com/guides/guide-recuperation-eau-pluie/

merci, mais c'est un peu limité : cuve maxi 10 000 L par exemple.


Simple parenthèse : il existe des cuves plus importantes...
La plus grosse cuve béton préfabriquée que j'ai pu voir un vrai faisait 110 m3. Ce genre d'installation sert à la défense incendie en absence de réseau.
Ok ça coûte une bouclette et en réalité les limites de dimensions sont celle du convoi.
Messages : Env. 100
Dept : Aisne
Ancienneté : + de 11 mois
En cache depuis hier à 21h20
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
1
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis fosse septiqueArtisan
Devis fosse septique
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Guide viabilisation et raccordements
Guide viabilisation et raccordements
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos VRD - fosse septique
Photos VRD - fosse septique
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Suivre son chantier à distance avec une caméra
Suivre son chantier à distance avec une caméra
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

16
abonnés
surveillent ce sujet
Voir