Menu utilisateur
Menu

[74] Maison tradi-contemporaine

Récit de construction de fillinges - 2.804 messages - Affiché 253.007 fois

Présentation du projet :

Auteur du récit

fillinges

Messages : 3217
Dept : 74
Ancienneté : + de 6 ans

Récit créé le :

22 juin 2013 à 19h34

Présentation du projet :

Bonjour,
Nous sommes un couple avec 2 grands enfants et, après avoir construit 2 fois, nous avons décidé de nous lancer une 3ème fois dans l'horrible aventure des constructeurs, puis de vendre notre maison actuelle.
La recherche d'un terrain fut molle : on regarde Internet 2 soirs, puis plus rien pendant quelques mois, puis rebelote. Il faut dire que l'idée était de Madame (appelons-la Julie), et que Monsieur (appelons-le Jules) renâclait, pendant que Mlles Juliette 1 et Juliette 2 en avaient marre d'entendre leurs vieux parents se chipoter pour des broutilles.

Eurêka : un terrain !
Après 4 ans 1/2 de ces bien molles recherches, une photo de terrain fait tilt à Julie. Le texte dit : "terrain plat, 1465 m2, viabilités en limite". Convaincre Jules ne fut pas chose facile, mais avec 20 ans d'expérience en ce domaine...!
En 2 coups de cuillère à pot l'affaire fut conclue et le compromis signé chez le notaire. Hélas, 8 mois plus tard, nous étions en plein cauchemar ! La DP enjoignait la vendeuse de viabiliser la parcelle, mais elle refusait. Son géomètre et son notaire la soutenaient, l'agence itou, et même notre notaire nous sommait par lettre de signer l'acte de vente, sinon grosses pénalités financières (prévues dans le compromis). Après moult recherches Internet pour Jules et plusieurs nuits blanches pour Julie, un 3ème notaire consulté nous sauva du désastre et confirma les obligations de la vendeuse. Son notaire annonça : "ce compromis est pourri, on le jette !" et il le déchira devant tous. Un 2ème compromis fut établi, les viabilités faites, et l'acte signé. Ouf, après 15 mois!

La chasse au constructeur
Jules et Julie avaient déjà, comme pour les 2 maisons précédentes, fait les plans eux-mêmes, après avoir beaucoup réfléchi (orientation de la maison et des pièces, surfaces, circulations, etc.). Après un premier tour de piste, il resta 5 constructeurs en lice, puis 3, puis 1 : Maisons Oxygène. Le commercial/chargé de projet (appelons-le Gilbert) y fut pour beaucoup : il est compétent, chaleureux, sérieux, fin psychologue, très à l'écoute ... et patient !

Contrat signé, permis déposé
Le 30 novembre 2012 nous signons le contrat. Gilbert nous dit que MO signera plus tard, après l'étude de sol. Le 19 décembre, la demande de PC est déposée en Mairie. Les conclusions de l'étude de sol ouvrent un premier litige : qui prendra en charge les travaux d'adaptation au sol ? Jules consulte Internet, Julie l'ADIL, et une récente jurisprudence nous sauve à nouveau : c'est bien à MO de payer.

Quelques surprises pour obtenir le PC
L'Urbanisme nous demanda de simplifier la toiture, et de rencontrer leur architecte-conseil. Il y eut une première modification, jugée insuffisante, puis une 2ème, puis une 3ème, et finalement la maison devint plus tradi que contemporaine et trouva grâce à leurs yeux. Exit le pan coupé, exit la jolie asymétrie des pignons, exit l'emplacement optimisé des fenêtres ! Le 27 mars nous allâmes chercher le PC (pour ne plus perdre un seul jour).

Une terrasse bien coriace
Nous avions signalé que la maison devait - au rez - être accessible à une personne à mobilité réduite, mais nous découvrons le 17 décembre chez MO, au moment de signer le dossier pour le PC, que le sol de la terrasse sera 20 cm plus bas que le sol intérieur ! "Vous ferez une chape et un carrelage, ou vous mettrez du bois pour rehausser", nous dit-on. Les bras nous en tombent ! A chaque contact, une solution nous est promise, mais elle ne vient pas. Jules s'attaque donc au problème et sa solution trouve grâce : 6 cm et seuils encastrés rendront la terrasse accessible.

Et le contrat ?
Pour lever les conditions suspensives, il faut obtenir un prêt. Et pour obtenir un prêt il faut fournir un contrat signé par le constructeur. Or la 1ère réunion technique a déjà eu lieu et le contrat n'est toujours pas signé par MO ! Le long hiver s'achève et c'est finalement le 9 avril que MO signe à son tour le contrat que nous avions signé le 30 novembre. Nous pouvons donc finaliser notre dossier pour la banque.

La dernière ligne droite ...
Le délai de recours des tiers se termine le 26 mai, notre terrassier est disponible pour commencer de suite, et le CT nous a indiqué : "une maison se termine fin mai, donc terrassier 1ère quinzaine de juin, maçons 2ème quinzaine". Nous nous réjouissons. Un peu trop vite, puisque on nous dit : "la pluie retarde les maçons, donc terrassier fin juin, maçons début juillet". Nous attendons ce mardi (rencontre avec le CT, le terrassier et les maçons) avec impatience.

Sommaire du projet :

Option de lecture :

Le récit de la construction :

Mick74 
39 msg (74)
Le 22/06/2013 à 20h54
Bonsoir Julie bonsoir Jules ,

Maison Oxygene un tres bon choix vous ne serez pas decus croyez moi !!!Biggrin
Dans l'attente de lire votre book.

Mickael Blush
Partager | Citer |
0
16 juil. 2013
19:16:42

Le terrassier s'adapte

Gros oeuvre > Terrassement
D'un report à l'autre, ce sera finalement 1ère quinzaine de juillet pour le terrassier, et 2ème quinzaine pour le maçon. Eh oui, la limace endormie se réveille (ne cherchez pas qui est la limace, c'est le chantier, voyons !). Notre pauvre terrassier, qui attendait depuis fin mai que le maçon soit disponible, s'est adapté et nous a épaté par sa patience. (Pour construire, il faut prendre une grosse valise et bien la bourrer de patience).
Pendant 4 jours, il a décapé la terre végétale, nous a fait de jolis tas chanfreinés, a décaissé la plateforme au centimètre près, et s'est battu avec un mini-godet dans une terre dure comme du béton.

Lundi 15 juillet, le conducteur des travaux est venu avec son assistant valider le travail des terrassiers. Ceux-ci reviendront quand les maçons auront fini, pour le drainage périphérique et le remblaiement autour de la maison.

Dernière édition par fillinges le Jeu 25/Juil/2013 18:21; édité 2 fois
Partager | Citer |
1
 
25 juil. 2013
17:13:26

La nature du sol

Gros oeuvre > Terrassement
En décembre, nous avions fait une étude de sol. Le géologue nous a dit que les sondages (pénétromètre + tarière + résistivité) indiquaient qu'il faut descendre à 1 mètre pour trouver un sol dur, car nous sommes sur une moraine. Ce terrain retient l'eau en surface et on en trouve aussi à 1,20 m. de profondeur. Les fondations devront donc s'ancrer "dans le toit de la moraine surconsolidée" en tout point. Il y a aussi un peu d'argile.


[/img]
Partager | Citer |
0
 
25 juil. 2013
18:10:58

Dzim boum vlà les maçons !

Gros oeuvre > Fondations - vide sanitaire - dalle
Mardi 16 juillet, le chef des maçons et ses 2 ouvriers installent la grue qui somnolait depuis 3 jours, pliée en 3 sur un antique tracteur. Nous sommes très contents : les choses sérieuses commencent ! Notre maçon a l'air sympa, ses ouvriers aussi.
Le lendemain ils coffrent les semelles et commencent à couler les sous-fondations du garage.
Vendredi 19, la canicule continue, les maçons cuisent, les semelles coulent (et les maçons aussi !). Mais l'après-midi un terrible orage éclate. Pendant plus d'une heure, un déluge apocalyptique s'abat sur les maçons en train de couler encore. Julie se fait du mauvais sang : le béton sera trop liquide.


Jeudi 25, le vide-sanitaire est terminé, il fait 35° à l'ombre, les pauvres maçons vont se transformer en abricots confits.
Partager | Citer |
0
 
07 aout 2013
22:11:48

Et une, et deux, et trois !

Gros oeuvre > Fondations - vide sanitaire - dalle
Vendredi 26 juillet, les maçons posent poutrelles et hourdis, puis chaînages et dallettes en périphérie.



Lundi 29, une pluie diluvienne chasse les maçons à peine arrivés. Le coulage de la dalle de la maison sera pour mardi, sous un ciel tropical. C’est curieux, il fait plus de 35 degrés chaque fois qu’il faut couler quelque chose ! Ne manque plus que la tempête de sable et la mouche tsé-tsé !

Les maçons sont rouges, le soleil tape, les grillons font cri cri et le béton flotch flotch. Il se déverse en de gros soubresauts contrariés, un peu comme un hippopotame malade en train de vomir.



Ce gros entonnoir, maîtrisé par José, remplace le camion-pompe. C’est de là que sort le béton, bien trituré par la bétonnière, puis soulevé par la grue et balloté dans les airs : de quoi attraper le mal de mer. Même les nuages, curieux, viennent assister au spectacle.



Mercredi 31, les maçons s’attaquent aux dalles du garage et de la mini-terrasse (réalisation d’une arase de mise à niveau). Oh, la dalle de la maison n'est pas coulée depuis 24 h qu'il y a déjà une lourde palette de parpaings posée dessus ! Le maçon l'a mise uniquement pour y poser son laser...



Vendredi 2 août, ils coulent la dalle du garage, secondés par le spécialiste de l’hélicoptère (une machine que nous n’avons pas vue et qui sert à lisser), puis celle de la terrasse. Voilà, les 3 dalles sont terminées ; il en reste une 4ème, toute petite, celle du porche, qui attendra septembre, puisqu’en août le chantier s’arrête. Madame la maison, ou plutôt Mademoiselle la maison va s’endormir pour un long mois, en attendant le retour du Prince charmant le 2 septembre.



Jules, lisant sur l’épaule de Julie, secoue la tête et ajoute une explication :
Quatre dalles ? Comme indiqué dans la présentation de notre projet, nous souhaitions une circulation de plain-pied pour tout le niveau O. La dalle finie de la partie habitation (avec isolation et chape) faisant 40 cm, contre 20 pour celle du garage, cette dernière est donc posée 20 cm plus haut (1 rg de parpaings). Quant à la terrasse, elle doit rester ( par sécurité contre les infiltrations) 5 à 6 cm plus bas que le niveau intérieur fini, d’où l’arase de 14 cm.
Partager | Citer |
4
 
25 sept. 2013
09:04:02

1er appel de fonds

Gros oeuvre > Fondations - vide sanitaire - dalle
Le 30 juillet, notre boîte aux lettres penche la tête de côté, comme si un gros poids l’écrasait. Vite, on la délivre d’une grande enveloppe qui a beaucoup de chiffres dedans : c’est Maisons Oxygène qui nous demande de payer la première tranche : vide sanitaire terminé, il faut régler le quart du prix de la maison. Deux jours plus tôt, c’était la facture du terrassier. Tout arrive en même temps, mais au moins les choses avancent.
Partager | Citer |
0
 
25 sept. 2013
09:05:53

Devis cuisine

Décoration - finition > Cuisine
Deuxième quinzaine d’août, nous courons les cuisinistes, plan de la future cuisine en main, pour demander des devis. Chez le premier, on nous pose la question fatidique : « Quel est votre budget ?», ce à quoi on répond « Oh, euh, eh bien euh … » (Non mais quels curieux !) Et leur deuxième question est : « C’est pour quand ? » Alors là on est bien embêté de dire que le constructeur (cet infâme) nous a noté « délai 22 mois » sur le contrat. Oui : 22 mois et pas 12, ce n’est pas une faute de frappe, ouh lala !! … Et on se fait proprement jeter par le cuisiniste : « Nous n’établissons des devis que pour les poses immédiates », ce qui peut se traduire par : « Allez, du balai ! »

Ainsi balayés, mais obligés de produire bientôt le plan d’exécution de la cuisine (c’est le CDT qui nous a donné ce devoir de vacances, pour la prochaine réunion technique), nous nous rendons, en bons petits soldats que nous sommes, chez un deuxième cuisiniste : « On ne donne le devis papier que lorsque le client a signé. » (Ben voyons !) On l’élimine, ou plutôt il s’élimine de lui-même.

Le troisième consent à nous faire une faveur : « Normalement on ne donne pas de devis au client, mais comme vous savez exactement ce que vous voulez et que vous avez fait vous-même le plan, je vous donnerai exceptionnellement le devis sur papier. » Tant de générosité nous remue le cœur : il n’y a donc pas que des pourris sur terre (hum).

Chez le quatrième, on tombe sur un endormi qu’on dérange et qui a l’air complètement shooté. Un devis est tout de même pondu (et le monsieur se révèle finalement très sympathique et compétent). Hélas, pas de granit chez eux, il faut passer par un marbrier, et si au moment de la pose, éraflure de la cuisine il y a, problèmes il y aura, donc évitons ça ; il y a déjà trop de choses à gérer en ce moment.

Le lendemain, il faut retourner chez le généreux qui nous a promis le devis sur papier (on est des gâtés des dieux !). Il nous le donne, mais « la promo se termine en fin de semaine », donc pour en profiter il faut se décider très vite et signer le devis dans 2 jours au plus tard. Jules veut se décider illico, Julie non (« c’est horripilant, ces pressions qu’on nous met ! », et comme dans 2 jours Jules et Julie partent en vacances pour une semaine, Julie, prête à « péter les plombs » dit « niet » et « on verra ça plus tard » .Le cuisiniste rétorque « Nous avons 14 à 15 devis signés qui vont rentrer, alors … » Conclusion : on est bien dans une région pourrie de fric ; dommage qu’on n’habite pas au centre de la France. (Julie se demande pourquoi on se pourrit la vie à choisir un plan granit pas trop cher et une façade de meubles parmi les 36’000 existant, et se dit qu’elle serait peut-être mieux dans un coin perdu d’Afrique, à regarder un criquet, ou bien dans une cellule monacale, avec juste un bouquin et une paix royale …) On abandonne donc le projet cuisine, happés par toutes sortes d’autres choses.
Partager | Citer |
5
 
25 sept. 2013
09:20:04

Maçonnerie rez

Gros oeuvre > Elévation des murs - étage
Septembre arrive enfin. Mademoiselle la maison, esseulée durant tout un mois, a tant versé de larmes qu’un lac est né.



Voici le 2 septembre et un nuage de poussière à l’horizon : tagada, tagada, sur son cheval blanc voici le prince José qui revient de guerre, laissant derrière lui soupirs et mouchoirs trempés au royaume du Port Tougal. Il est de retour, le cœur de la maison s’accélère, et tout s’accélère.

José et ses 2 chevaliers s’activent, et en une semaine, les murs grimpent, grimpent …. De nos vacances, nous réalisons que la fenêtre de la cuisine n’est pas alignée. Après quelques téléphones pour la faire déplacer à droite, un intervenant la fait déplacer … à gauche, puis finalement José et une disqueuse règlent le problème.



La semaine suivante, les coffres des VR sont posés, les linteaux et le chaînage coulés : nous sommes impressionnés.



Et tout s’enchaîne : poutrelles préfa, hourdis, rupteurs de pont thermiques, étayage, la dalle va pouvoir être coulée.





23 septembre, José est absent, l’un des chevaliers fait caracoler la grue pour déverser des hoquets de béton dans des rigoles. Le deuxième chevalier, spécialiste ès menuiserie, a confectionné des coffrages de bois pour les futurs linteaux.

Partager | Citer |
1
 
fiyanoma 
1 523 msg (11)
Le 25/09/2013 à 09h30
Beau projet! Je m'abonne à votre récit! Bonne continuation Smile
Partager | Citer |
1
25 sept. 2013
17:32:54

Sur place avec notre CDT

Gros oeuvre > Autres
Le 19 septembre nous faisons un point de situation avec le CDT.
A ce jour, pas de réel souci, mais quelques contrariétés :

Dalles extérieures : nous avions demandé au chargé de projet une finition des dalles extérieures (terrasse, porche, balcon) le plus lisse possible car nous voulions simplement les peindre. Il nous avait alors dit « ce sera taloché lisse ». Or, une fois ceci fait, nous constatons que l’on voit les coups de taloches : ce n’est donc pas totalement lisse comme nous le voulions ! Le CDT nous dit que c’est normal. Il y a donc eu un malentendu : nous ne savions pas comment un « taloché lisse » serait, ce n’est en tous cas pas du totalement lisse (manque d’info initiale).

Dalle garage : l’appellation « chape lisse » mise dans la notice a ensuite été remplacée par « ragréage », puis ils ont préféré nous faire une finition hélicoptère pour que ce soit totalement lisse. Le résultat ? C'est lisse, mais il a des creux et des bosses. Selon le CDT, c’est normal. Il y a aussi une coloration foncée par endroits (normal aussi…).



Caissons volets roulants : livrés pendant les vacances d’août et posés sur la terre (boue), avec quelques pièces de plastique abîmées : « c’est normal », nous dit-on, car « ce sera noyé dans le béton ».





Gravats dans les fouilles : avant de signer, nous avions expliqué à Gilbert que nous ne voudrions pas avoir, comme l’on voit souvent, beaucoup de parpaings cassés jetés dans les fouilles et qui y restent. Notre terrain n’absorbe pas l’eau, et cela créerait des poches d’humidité près des fondations. Le commercial semblait de notre avis.

Hélas, quelques mois plus tard, la réalité est différente : le CDT dit que « de petits parpaings cassés ne sont pas gênants car ils améliorent le drainage et ne sont pas mis là où passera le drain ». Hum, comme il reste encore 1 étage à construire, petit tas déjà grand va encore grandir…



A part ces petites contrariétés, le chantier avance bien et le CDT a l’air compétent.

Dernière édition par fillinges le Dim 06/Oct/2013 17:10; édité 2 fois
Partager | Citer |
1
 
Mick74 
39 msg (74)
Le 30/09/2013 à 21h02
Salut,

Pour etre passé par la et avoir fait construire avec M.O il y à 11 mois en arriere je peux te confirmé que MAISON OXYGENE sont vraiment top et de haute gamme !
alors imagine seulement un peu les autres ... ( sans commantaires )
Soyez tranquille tous va bien se passé .BlushBlush
En tous votre maison à l'air tres jolie BRAVO .
Mickael
Partager | Citer |
1
06 oct. 2013
17:04:55

L’étage est là !

Gros oeuvre > Elévation des murs - étage
Dernière semaine de septembre en demi teinte : une journée sur un autre chantier, un retard de livraison de briques. Mais les maçons avancent un peu sur le garage et posent le linteau de 5 m. L’acrotère du porche est coulé.



Et puis, comme des champignons après la pluie, les murs poussent ; le 2 octobre ils sont terminés. Les caissons des VR sont posés et le chaînage coulé.





Puis, laissant provisoirement le garage de côté, les maçons s’attaquent aux pignons. Vendredi 4 octobre, à 17h30, les murs de la maison sont terminés, nous sommes ravis ! (Il reste l'escalier intérieur et la structure en ^ au-dessus du balcon.)





Quant au p'tit tas, il a bien grandi !

Partager | Citer |
0
 
06 oct. 2013
17:25:13

La cuisine est commandée

Décoration - finition > Cuisine
Après un mois d’arrêt, nous reprenons le dossier cuisine. Eh oui, société de consommation oblige, nous rentrons dans le rang des petits moutons qui veulent un beau râtelier et du gazon à la place d’herbe sèche.
Deux passages chez le cuisiniste, une ultime négociation entre le vendeur-concepteur et son chef, des prix qui seront donc à peine plus élevés que si nous avions signé fin août, un saut chez le granitier, un autre pour le carrelage, ouf, on peut signer !
Restera à finaliser le positionnement d'une ribambelle de points lumineux, les multiples prises et interrupteurs.

« Euphrasie, remets du pétrole dans la lampe », disait mon grand-père Théophile, en remplissant de bois le potager.
Partager | Citer |
0
 
12 oct. 2013
17:43:48

"On a marché sur l'étage"

Gros oeuvre > Elévation des murs - étage
Un maçon aux doigts de fée ? Oui ça existe. Il démonte les palettes, récupère les planches et les façonne aux bons gabarits : ce sera la base du coffrage de l’escalier.



2 jours plus tard, l’escalier est terminé… Julie peut enfin visiter l’étage.



« C’est magnifique, tous ces pignons ! » « Ils seront cachés par le plafond », me dit Jules (comme c’est dommage !)

La façade nord-est est celle de l’accès.



Le garage à lunettes regarde l’ouest (si on n'avait pas déplacé la future pompe à chaleur, ça lui aurait fait un nez !)



11 octobre, ultime morceau de bravoure et maçons funambules, le coffrage en ^ de la façade sud, très haut dans le vide.

Partager | Citer |
1
 
15 oct. 2013
21:42:29

Escalier en apesanteur

Gros oeuvre > Elévation des murs - étage
Ce soir, surprise, nous découvrons l'escalier décoffré. Il y a un vide entre celui-ci et le mur, en prévision de l'isolation.



C'est impressionnant de le voir comme suspendu dans le vide, défiant les lois de la gravitation!

Partager | Citer |
3
 
pb72 
184 msg (72)
Le 14/11/2013 à 17h56
Quelle aventure!
Partager | Citer |
0
Bruno&sofy 
84 msg (74)
Le 15/11/2013 à 23h30
Bonjour!
Nous suivons votre récit!
Votre projet avance bien, c'est chouette!
Qu'avez-vous prévu pour l'escalier, muret ou rambarde? On est en pleine réflexion de notre coté! On se demande aussi, si on opte pour la rambarde, si on est obligés de passer par MO ou pas...
En tt cas on a insisté pour l'escalier béton, en voyant le votre on ne regrette pas!
Partager | Citer |
0
fillinges 
3 217 msg (74)
Le 16/11/2013 à 13h59
Avant même le choix du constructeur, nous avions décidé que ce serait escalier béton + main-courante et garde-corps inox (3 câbles), cela pour plusieurs raisons :
- un look plus contemporain,
- une entrée très "aérée" et lumineuse,
- un escalier large avec une main-courante fixée sur le côté.
La visite d'une maison MO avec muret nous a confirmé dans nos choix.
A noter que nous laissons ouvert la 1ère volée de marches (pratique pour ranger les chaussures en entrant)et que nous avons prévu un rangement sous la 2ème volée (balais, aspirateur, etc.).

Quant à ne pas faire poser l'escalier par MO : prudence ! Nous parlerons prochainement des plus- et moins-values ainsi que de choix hors standards MO ... Prévoir des gros plus, des tout petits moins et quelques cheveux blancs !
Partager | Citer |
0
Bruno&sofy 
84 msg (74)
Le 16/11/2013 à 14h48
Oui nous aurions aimé faire rentrer cela dans le budget initial aussi car ça nous plait plus aussi, mais on a été vraiment pris par le temps pour le dépot du permis et du coup nous n'avons pas eu le temps de penser a tout..
Et c'est vrai qu'on a un peu peur de se faire "allumer" maintenant, a voir, on demandera quand même un devis..
Après le truc c'est que si on veut le faire faire de notre coté on est pas surs qu'ils acceptent de nous livrer la maison sans protection au niveau des escaliers. A ce moment-la on n'aurait donc pas bien le choix.
Partager | Citer |
0
17 nov. 2013
22:29:02

Les terrassiers sont de retour

Gros oeuvre > Terrassement
Le 16 octobre, ultimes décoffrages : la façade sud a fière allure !



Encore quelques jours pour les finitions (courettes, travaux préparatoires pour la dalle du porche, pose des tablettes et des seuils). Puis la grue est démontée, le chantier nettoyé, et les maçons, ayant réalisé une jolie maison, partent dans l’Ain commencer un autre chantier. Très efficace dans le suivi du chantier, notre CDT est venu plusieurs fois valider leur travail.

Les terrassiers sont annoncés pour demain. Gros tas de briques sympa va être recouvert par vilaine terre argileuse. Vite, Juliette 1, notre aînée, se dépêche de casser des briques. Bing bang, elle sélectionne les morceaux les plus plats et jolis : ce sera un bout de paillage du futur Jardin Sec.



Mercredi 30 octobre, les terrassiers font leur apparition avec leur engin et commencent à curer « à la main », avec une pelle, le pourtour des fondations rempli d’eau et de boue. « Il faut nettoyer pour pouvoir poser le drain ; on ne doit pas le poser à l’aveuglette dans l’eau boueuse », nous dit le terrassier. Nous apprécions son professionnalisme.

Le lendemain les choses sérieuses commencent, et le curage se fait avec leur gros engin : le godet monstrueux frôle les murs, on dirait un monstre affamé venu démolir la maison de briques, comme dans le conte des 3 petits cochons ! Il suffirait que le gros godet frôlant constamment les murs le fasse avec un peu trop d’empressement pour que : patatras ! Les petits cochons Julie et Jules ont quelques frissons face à ce vilain loup noir.



La maison de briques n’est pas tombée par terre, il y a juste eu un coup de dents du loup sur un sommet de fondation, mais un emplâtre de ciment vient panser le bobo.

L’intervention des terrassiers coïncide avec l’arrivée de la pluie, une grosse pluie tenace aux gouttes épaisses. Bottes et chenilles pataugent dans la gadoue collante et argileuse. « Votre vide sanitaire est plein d’eau » nous annoncent les terrassiers. Ils le vident, continuent le curage des fondations, flitch flotch, parfois les bottes restent collées dans la boue. Stoïques et habitués, ils posent le Delta MS et les drains,



raccordent les E.U., installent les tuyaux entre les descentes d’E.P. et la future cuve de récupération



et réalisent une première mise à niveau des terres. C’est la première fois que nous voyons un sol plat autour de la maison.



Vendredi 8 novembre, les drainages et terrassements 2ème tranche sont terminés. Maintenant tout est prêt pour les charpentiers : la boîte va recevoir son couvercle.
Partager | Citer |
1
 
17 nov. 2013
22:56:03

2ème réunion technique : plus-values et contrariétés

Second oeuvre > Autres
Le 29 octobre nous arrivons tout guillerets chez Maisons Oxygène, car nous avions rendez-vous avec le CDT. Toute la famille a cogité sur les plans électriques et l’aménagement des SdB et WC. Les carrelages sont choisis et enregistrés chez le fournisseur, idem pour les sanitaires et les meubles de SdB. Nous sommes certains que cette réunion va se dérouler super bien.

Erreur !

La première surprise concerne les spots (cuisine et entrée) : le CDT nous apprend que les spots classiques sont désormais incompatibles avec la RT 2012, ou alors il en faut des spéciaux, à un prix +++.

Carrelages : nous avions inclus au contrat la pose 60 x 60, et trouvé des carreaux dans la gamme de prix MO. MAIS le CDT nous signale que les plinthes assorties seront avec une forte plus-value, car chaque plinthe coûte très cher ! Alors que personne chez MO (lors des discussions qui ont précédé la signature) et personne chez le fournisseur MO (où nous sommes allés plusieurs fois sur RV) ne nous avait dit cela ! Le CDT nous suggère des plinthes bois, ou mélaminées, ou alu…

L’aménagement « mobilité réduite » interdit le meuble-vasque standard de MO. Nous voulions donc une simple vasque encastrée (achetée par MO chez son fournisseur) dans un plan stratifié. « Je ne vous le ferai pas ! » nous dit le CDT. Jules explose. Finalement ce sera ni-oui, ni-non : on pourra commander le plan hors MO, mais le CDT refuse de nous vendre la vasque (vue chez leur fournisseur) : nous devrons l’acheter nous-mêmes (hors prestation MO), idem pour le mitigeur et le siphon. Pour la pose, nous devrons nous débrouiller avec le plombier MO. Nous sommes très surpris ! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, ce d’autant plus que nous commanderons tout chez leur fournisseur ! C’est encore plus étonnant car plus d’une fois avant de signer avec MO, nous avions dit au chargé de projet que nous devions avoir plan de vasque sans meuble dessous, pour pouvoir glisser une chaise roulante, et nous lui avions demandé de chiffrer cela. Le chiffrage n’est jamais arrivé, et il nous avait dit de voir ça plus tard avec le CDT. Celui-ci nous avait dit : « On verra ça à la réunion technique ».

Sol dans la douche à l’italienne du rez : au vu du prix des mosaïques et galets chez leur fournisseur, nous pensions les acheter nous-mêmes ailleurs, et que MO nous les pose. Eh bien NON ! C’est interdit ! Ces petits 2 m2 mettraient-ils en péril notre maison ? Et, cerise sur le gâteau, on nous annonce aussi une plus-value pour les joints (alors que nous n’avons rien demandé de spécial) !

Et nous attendons le chiffrage des plus-values.
Partager | Citer |
2
 
Bruno&sofy 
84 msg (74)
Le 18/11/2013 à 12h41
Pour le fait que vous ne puissiez pas changer de fournisseur ça me semble normal, ou alors il faut enlever le lot, faire la moins-value et vous débrouiller pour le faire faire de votre coté.
Après je suis un peu surpris pour la plus-value sur les plinthes et les joints, c'est comme si ils vous demandaient de payer la colle Huh
Partager | Citer |
0
pb72 
184 msg (72)
Le 21/11/2013 à 08h07
Bonjour Julie,
Fort intéressant récit, merci de continuer comme ça. Je vois comment la maison se construit tout doucement, encore quelques mois et ce sera achevé, le terrain autour tout fleuri, les ouiseaux chanteront et les petits lésards courront sur les murs. Dommage que je sois trop loin pour visiter.
Au prochain récit
Partager | Citer |
0
08 déc. 2013
14:46:47

Le bal des pannes

Gros oeuvre > Charpente - couverture
19 novembre, l’hiver est là. Le 20, première neige, le 21, neige encore.
Le 27 novembre, 2 petits hérissons cheminent, clip, clop, à la recherche d’un tas de compost pour passer l’hiver. Une masse sombre à l’horizon : eurêka, en voici un ! Mais la masse soudain s’anime : horreur, une grue ! Elle se déplie, balançant des bois dans le ciel.



Un Homme noir, tout seul : « Aujourd’hui, je fais de l’assemblage. »



28 novembre, 4 autres charpentiers le rejoignent.
Bonnet rouge et Bonnet noir fixent les pannes. Le ronron de la grue accompagne un dernier vol de pinsons migrant vers l’Afrique. Le gel est là, la boue se pétrifie pendant que s’envolent pannes et fermes.



Pose des fermes

Ce matin, Mme la charpente et Mme la grue s’interpellent :
- Holà, je suis en lamellé-collé. Faudrait pas qu’ça s’décolle !
- Tu rigoles ? Et moi qu’on laisse rouiller par tous les temps : c’est quand qu’on m’redonne du badigeon ?... Le duo papote, les hérissons grelottent, et poc, poc, fait la neige qui fond.

Sous la neige !

Sous la neige !

30 novembre. Il y a pile un an, nous signions le contrat Maisons Oxygène : bon anniversaire !



3 décembre, le prince José est de retour. Il perce des trous dans le mur du garage, y fixe poutrelles et hourdis. Sur le toit, ses 2 chevaliers cimentent les vides entre poutres et briques. Le lendemain, la dalle du porche est coulée.

Dalle du porche (poutrelles   hourdis)

Nous recevons la 1ère facture d'eau pour le chantier : 32 m3 , 174 € . Cela surprend un peu, surtout que le 50 % concerne la collecte des ... eaux usées !
Partager | Citer |
1
 
sanvalerius 
65 msg (74)
Le 10/12/2013 à 14h39
Bonjour,
En regardant les autres projets de Haute-Savoie je me suis plu à lire votre récit, et MO était notre second choix, nous nous sommes finalement lancés avec un autre constructeur et si ca peu (un peu) vous rassurer avons expérimentés le même genre de désagréments en choisissant un carrelage différent de ce que leur fournisseurs nous proposaient. Ils ont finalement réussi à nous l'obtenir mais à 30% de plus que ce qu'on arrivait à l'obtenir "en direct"... mais du fait de la garantie, etc.. nous avons cédés Dry
Bonne continuation.
Partager | Citer |
0
fillinges 
3 217 msg (74)
Le 14/12/2013 à 18h50
Bonjour et merci pour votre message sympathique.

En voyant la 1ère photo de votre maison, on a immédiatement pensé à une Maison Roldez ! (Vérification faite, c’est bien le cas.) On retrouve la « patte » du concepteur : de jolis toits aux décrochés originaux, et des biais pour certaines façades.

Roldez était dans nos 3 finalistes, et bien placé. Mais avec eux le plafond de l'étage est en bois (ils ne mettent pas de placo pour éviter des fissures ultérieures lors du « travail » de la charpente). C'est un détail, mais nous préférions éviter d'avoir à nouveau du bois (comme dans notre maison actuelle). Et le chiffrage de nos demandes était partiel (p. ex. « pour l’électricité on verra plus tard »). Quoi qu'il en soit, nous sommes persuadés que c'est un bon constructeur; le chargé de projet-concepteur nous avait ficelé un joli projet.

Nous lisons votre récit avec plaisir. Et nous réjouissons de la suite !
Partager | Citer |
1
17 déc. 2013
19:11:05

Un bonnet pour l'hiver

Gros oeuvre > Charpente - couverture
5 décembre, l’hiver est déjà bien entamé et Mme l’Imprudente est toujours tête nue par -7 degrés ! Elle a déjà reçu 2 jours la neige et n’arrête pas d’éternuer.
Heureusement, l’Homme noir décide de lui confectionner un bonnet.



Pendant que des charpentiers travaillent sur le toit, posant l’écran de sous-toiture et les contre-liteaux, d’autres, en atelier, découpent des tôles d’alu laquées et les plient aux bons gabarits.



Les liteaux sont posés, prêts à recevoir les tuiles.



Le 13 décembre, l’habillage des rives et plates-bandes est presque terminé; les gouttières sont posées.

Dans 3 ans, lorsqu’il faudra repeindre les poutres faîtières, qui montera sur l’échelle de 9 m : Jules ou Julie ? Peut-être Juliette, suspendue à un nuage ?... C’est pourquoi la structure en V du balcon n’est pas en bois mais en béton, pour limiter les acrobaties.



Aux tuiles standards de MO, nous avons préféré des tuiles plates, plus contemporaines. Quant au choix du coloris, inutile de se triturer les méninges : ce « rouge flammé » est le seul autorisé par la Mairie !

16 décembre, les charpentiers terminent les faîtages. Ils partent ce soir pour 3 semaines, car ils ont 2 autres chantiers à terminer pour Noël. Nous les reverrons le 6 janvier pour la pose de la cheminée. Mais…, COMMENT FERA LE PERE NOEL POUR VENIR SANS CHEMINEE ?? …
Partager | Citer |
5
 
05 jan. 2014
21:44:08

Hors d'air

Second oeuvre > Menuiserie
18 décembre, fenêtres et baies sont livrées,

A l'étage

couleur anthracite; le scotch blanc restera jusqu’en fin de chantier.



Les futures chambres à coucher

En 1 jour 1/2, tout est posé.



Porte anthracite pour le garage aussi. Le givre fonce les tuiles dans un essai d’harmonisation,
mais le soleil bataille pour la Mairie !




Le "Pays-des-tulipes" proclame une sentence : dès le 1er janvier la TVA passe à 20%.
Vite nous réglons la tranche "hors d'air" avant que les tulipes sortent de terre.



Dernière édition par fillinges le Lun 06/Jan/2014 22:27; édité 1 fois
Partager | Citer |
1
 
pb72 
184 msg (72)
Le 06/01/2014 à 13h53
On dirait que la construction avance à pas de géant, en plus la pose des châssis s'est faite juste à temps pour éviter le petit "cadeau" de 2014.
Bonne continuation et continuez ce récit passionnant.
Partager | Citer |
0
06 jan. 2014
21:26:38

L'esthétique tique

Gros oeuvre > Charpente - couverture

Au rez la colonne de droite est orientée différemment : du jardin on la voit plus mince.



Sur la façade sud, extrémité de gouttière plus longue d’un côté que de l’autre. Nous ne saurons jamais pourquoi MO a positionné les descentes asymétriquement : la descente de droite est contre la façade est, ce qui est plus discret ; celle de gauche est contre la façade sud, c’est dommage. (Nous avions agrandi certaines baies pour les symétriser, mais là, c’est le détail qui tue !)



Encore une asymétrie malheureuse, et c’est le cas sur chacun des 4 pignons !
Pourtant c’était possible de faire mieux, comme sur la maison MO de lolo78187 à Reignier. Et nous regardons les maisons autour de la nôtre : toutes ont les bandes de tôle symétriques.
D’après notre charpentier, il s’agissait d’économiser la tôle… mais l’esthétique tique !
Partager | Citer |
0
 
22 jan. 2014
22:43:52

« Elle se hâte avec lenteur »

Gros oeuvre > Charpente - couverture
Comme la Tortue de la fable, MO semble prendre son temps. Depuis la pose des fenêtres, le 19 décembre, que s’est-il passé ? … Eh bien, les dernières versions des plans électriques et des plans d’exécution nous sont promises pour Noël. Nous les recevons le 4 janvier, et nous dépêchons de tout revérifier dans les moindres détails, annoter et signer pour la 5ème fois, et signaler encore ce qui ne va pas et continue d’être oublié par MO. Nous en profitons pour rajouter quelques points lumineux, car nous en avons aussi oubliés ! Le CDT a besoin de ces plans pour rédiger la description des tâches à effectuer pour commander les prochains intervenants : électriciens et plombiers.
Mais pour le moment, comme prévu, retour des charpentiers le 6 janvier, pour la pose des solives de l’étage. (Elles serviront au plaquiste, en février, pour accrocher rails et faux-plafond.)

Solivage pour plafond étage

Puis plus rien jusqu’aux 15 et 16 janvier, où ils fixent un deuxième solivage, celui-là dans le volume du garage (futur grenier). Ils posent aussi la dernière descente d’EP et le conduit de cheminée, dont le chapeau est en commande.

Solivage et plancher sur garage

A part ce détail, ils ont terminé. Mais, depuis le 19 décembre, le chantier n’a connu que 3 jours de travail en 1 mois, c’est un peu peu, peuchère ! Nous nous en inquiétons auprès du CDT qui nous rassure (enfin presque) :
« Nous suivons le planning, votre chantier sera terminé dans les délais.
- Oui, mais c’est quand, ce fameux délai planifié ?, s’enquiert Julie.
- Désolé, je ne vous le dirai pas. »
Il a toutefois parlé aux charpentiers des pignons aux rives bizarrement recouvertes, et 2 d’entre eux (les plus visibles) sont partiellement refaits. Julie jubile.

Pb 72 trouvait que le chantier avançait à pas de géant. C’est vrai que voir s’élever les murs, puis le mouvement des poutres que la grue fait gigoter dans le ciel bleu, ce sont des moments magiques qui resteront d’inoubliables souvenirs !

Mais il y a aussi un lot régulier de petites choses à résoudre, et des moments où nous avons l’impression que les travaux stagnent. Par exemple, 6 semaines ½ d’attente entre la fin des 2 mois de recours des tiers et le début du chantier. Ou presque 3 semaines entre terrassier et charpentiers. Et maintenant, seulement 3 jours de travail en tout un mois, oh lala !

Dernière édition par fillinges le Jeu 23/Jan/2014 09:34; édité 2 fois
Partager | Citer |
1
 
22 jan. 2014
23:07:47

Solivage sur garage : bon courage !

Gros oeuvre > Charpente - couverture
Dès le début du projet, nous avions souhaité faire poser un solivage sur le garage, pour disposer d’un grenier (puisque nous n’avons pas de sous-sol). MO l’avait chiffré à 4’170 €, et il fut incorporé au contrat.
Peu avant la réalisation de la charpente, nous découvrons que la solution retenue par MO a réduit le volume du grenier, qui n’est pas aussi haut que dans le dossier de l’architecte !
Après cogitations et plusieurs échanges de plans entre MO, les charpentiers et Jules, une « bonne » solution est trouvée… Mais ce sera moyennant une plus-value de 890 € pour un 2ème porteur, qui n’était (paraît-il) pas prévu !! (« MO vous doit une poutre, pour fixer la porte du garage, et pas deux ! »)
Il y a aussi ces fameux centimètres qui s’envolent : par écrit, on nous indique qu’on gagnera en hauteur 11 cm si l’on paie une deuxième poutre. Puis l’avenant arrive à signer, mais on ne gagne plus que 10 cm. Et on nous dit ensuite que finalement on ne gagnera que 8 cm, car on ne savait pas que les poutres de 42 n’existent pas, et qu’il faut des poutres de 44 ! Tout se réduit …
Jules demande donc que les poutres soient fixées le plus bas possible, pour que le grenier soit moins pénalisé. Mais, au moment de fixer les 2 poutres, « on » découvre qu’il y a des ressorts au-dessus de la porte du garage : quelle fantastique « découverte » !! … (Julie est prête à « péter les plombs » : vous viendrez à l’hosto psychiatrique m'apporter des tulipes et du chocolat ! ) … La saga du solivage se terminera par une ultime adaptation à cause de ces ressorts qui « tombent de la lune », et le grenier reperd un peu de sa hauteur. Décidément ! …

Solivage sur garage

[On ne voit pas les ressorts : ils ne sont pas encore fixés]

Solivage sur garage

Grenier sur garage

La réalisation de ce grenier nous met du baume au cœur, et nous aide à oublier ces rocambolesques péripéties.

Dernière édition par fillinges le Jeu 23/Jan/2014 09:35; édité 1 fois
Partager | Citer |
3
 
sanvalerius 
65 msg (74)
Le 22/01/2014 à 23h28
Ah ces discussion qui viennent sur le tard... nous ca a été sur les bandes de rives en tôle, qui ne se sont retrouvées que sur les rampants et plus sur la partie la plus exposée...

Chaque chantier à son lot je crois. Courage ! et bonne continuation !
Partager | Citer |
0
fillinges 
3 217 msg (74)
Le 23/01/2014 à 09h09
Merci !

Pour vos bandes non recouvertes, vous avez bien fait de mettre la photo de votre maison après zinguerie, car en parallèle on voit la photo d'appel du projet, et le contraste est révélateur ! Comment le client pourrait-il deviner ce qui l'attend ? Le constructeur, lui, le sait. Informer au préalable son client serait nécessaire. Tous ceux qui construisent des maisons avec biais (et c'est la tendance) vont être surpris, mais quand c'est trop tard ! C'est bien que vous en parliez, puisque les bandes et les gouttières ne sont jamais dessinées sur les plans.

Bonne suite.
Partager | Citer |
0
pb72 
184 msg (72)
Le 26/01/2014 à 13h29
Ah bon, le géant a du fatiguer dans la montagne... ça ralentit, forcément... et ça laisse le temps de marchander chaque cm. J'attends le prochain message avec de nouvelles aventures mais ça ne me donne pas spécialement envie de faire construire, c'est trop stressant.
Partager | Citer |
0
fillinges 
3 217 msg (74)
Le 26/01/2014 à 17h46
Non non, nous ne cherchions pas à gratter quelques cm, mais à éviter d'en avoir moins que ce qui était convenu.

Et oui, une construction, c'est très stressant , il faut avoir les nerfs bien accrochés (même si MO fait partie des "bons" constructeurs). Mais c'est aussi une expérience enthousiasmante, pleine de vie et d'imprévus !
S'il fallait reconstruire, nous nous lancerions encore dans l'aventure : c'est le seul moyen d'avoir exactement ce que vous avez voulu. Dans une maison qu'on achète, tout n'est pas comme on l'aurait souhaité (surface et disposition des pièces, orientation, etc), donc autant construire et être les "concepteurs" (avec un cahier des charges qu'on a soi-même personnalisé) d'une maison qui nous ressemble.
J'accepte de me pourrir la vie pendant 2 ans, si c'est pour avoir, au final, une jolie maison qui chaque jour m'enchante.
(Et le jardin ? Le plaisir d'en réinventer un !! )
Partager | Citer |
1
Bridou21 
6 msg (74)
Le 29/01/2014 à 13h19
Bonjour,

Nous avons aussi prévu de faire un plancher au dessus du garage afin de gagner de la surface et j'aurais aimé connaitre la surface du votre par rapport au garage. Car nous le garage fait environ 40m2 et le plancher seulement 26m2, notre constrcteur nous dit ne pas pouvoir faire plus grand. Merci pour votre réponse.
Partager | Citer |
0
fillinges 
3 217 msg (74)
Le 29/01/2014 à 14h18
Bonjour,
La surface utile (= surface au sol) de notre grenier est la même que celle de notre garage (qui est un peu plus grand que le vôtre). Par contre la surface "habitable" (> 1m80) du grenier ne représente que les 2/3 de la surface du garage. Votre problème provient peut-être d'une hauteur sous faîtage insuffisante pour le garage (= les murs du garage ne sont peut-être pas assez hauts pour avoir un volume sur garage suffisant). Comme indiqué, les 2 poutres (qui soutiennent le solivage de notre grenier) ont une hauteur de 44 cm ; s'il n'y en avait eu qu'une seule, sa hauteur aurait été de 50 cm, donc un grenier moins haut !
Votre solivage sur garage, étant un peu moins grand, aura besoin de poutres plus petites.

Bonne construction !
Partager | Citer |
0
30 jan. 2014
18:48:57

Début de l'intérieur

Second oeuvre > Electricité
Mardi 21janvier, date historique : l’intérieur commence ! Un jour pour les électriciens, un autre pour les plombiers.



Bienvenue chez nous ! Mais … a-t-on sectionné 2 trachées ?

VMC

Ces boyaux noirs pendouillant, c’est bien sûr la VMC. (C’est passionnant, l’intérieur d’un corps humain.)



Le p’titcoin c’est petit, mais déjà plein d’tuyaux s’y pressent.
Partager | Citer |
0
 
07 fév. 2014
18:10:25

Rails et isolant

Second oeuvre > Cloisons - portes intérieures
Après la magie des murs qui s’élèvent et des poutres volant dans le ciel, voici un chapitre qui s’annonce ennuyeux : le placo, que tout le monde connaît et dont il n’y a pas grand-chose à dire.
« Nous allons faire 3 photos de cloisons en placo, ça suffira amplement », annonce Julie.
Mais il y eut tant de choses à découvrir que nous ne savions plus où jeter les yeux.
Tout commença par d’étranges stalactites apparaissant sous la dalle.





Puis des rails s’y accrochent, fuyant vers la baie, emprisonnant gaines et tuyaux.





Un petit Martien sort du ciel gris. Moment historique, il fixe la première plaque de placo du futur plafond !



Plaque après plaque, le plafond gagne du terrain.



On dirait que les peintres sont déjà passés. Rêvons…

Pendant ce temps, à l’étage, Metin isole les combles perdus. De gros rouleaux de laine minérale sont hissés là-haut. Il faut les dérouler, seul, en marchant le dos plié en 2 sur d’étroites solives, tout en faisant le grand écart avec les jambes. Périlleux et pénible ! Les morceaux qui pendent sont ensuite poussés en l’air avec un rail.





Puis une 2ème couche de laine est déroulée sous la 1ère, comblant l’espace entre les solives. Les petits ratounets vont se pâmer d’aise dans cette couette de luxe : de la pure laine 100 % grattante.



Au sol, d’étranges bougies entourées de crème fouettée. Pour qui, ce gâteau d’anniversaire futuriste ? Et ces trous ? Les ratounets ont-ils déjà goûté au glaçage ? Miam !

Partager | Citer |
1
 
pb72 
184 msg (72)
Le 09/02/2014 à 17h54
Après des messages bien techniques de la main de "Jules" voici un brin de fantaisie sûrement de "Julie". Oui, les petites bestioles comme les lérots aiment se fourrer dans les isolations des combles quand c'est pas en prendre des bouts pour faire les nids, on dirait que la laine de verre qui nous apprait comme grattante ne les dérange pas du tout. Mais c'est mignon, ces petites bêtes.
Partager | Citer |
0
fillinges 
3 217 msg (74)
Le 09/02/2014 à 22h38
Les textes, c'est toujours Julie, et les photos sont de Jules, qui tente souvent de réfréner la fantaisie de Julie.
Partager | Citer |
2
flopinette77 
423 msg (74)
Le 15/02/2014 à 09h25
Bonjour!

très beau projet bravo!
Nous allons construire pas loin de chez vous vers Douvaine et nous avons un impératif qui est le toit à 2 pans! Le votre est vraiment très réussi!
Notre architecte vient de notre proposer un projet qui ne nous convient pas!
Serait-il possible de voir qques plans?
Ou en MP?
Merci beaucoup!
Partager | Citer |
0
fillinges 
3 217 msg (74)
Le 15/02/2014 à 18h35
Merci !
Si vous avez de bonnes idées sur ce que vous voulez : l'archi, bof bof ... Nous nous étions renseignés et c'était très cher, pour seulement faire les plans (l'intérieur était déjà dessiné par Jules, qui a une expérience dans le domaine) et déposer la demande de PC. Mettez plutôt cette somme dans la maison, avec un constructeur.
Pourquoi pas Maisons Oxygène ? Même si l'histoire du solivage nous est restée sur l'estomac, nous devons reconnaître que les maçons, charpentiers et plaquistes ont été excellents et ont fait du travail de qualité.
Pour plus d'infos, je vous transmets notre no de tél. en MP.
Partager | Citer |
0

En rapport avec cette page :

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Par qui faire construire sa maison ?
Par qui faire construire sa maison ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres de Forum Construire
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres ...
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.
Calculette construction gratuite !
Calculette construction gratuite !
Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com

Autres récits de construction :

  • notre projet de construction maisons oxygene a amancy
     74  Notre projet de construction Maisons Oxygène à Amancy
    Proprietaire d'un appartement a La Roche Sur Foron depuis un tout petit plus de deux ans, nous avons decide de nous lancer dans un merveilleux projet; ...
    Amancy (Haute Savoie) Par nicko74800 446 mess.
  • maison edenhome en haute savoie
     74  Maison EdenHome en Haute Savoie
    Voici le recit de notre premiere experience de construction avec le constructeur Eden Home
    Haute Savoie Par fannyves 154 mess.
  • notre petit chez nous
     74  Notre petit chez nous
    Nous faisons construire notre petit chez nous avec maison oxygene. Nous avons choisi une petite maison mais fonctionnel.
    Vallieres (Haute Savoie) Par ecapoe 195 mess.
  • construction dans le chablais
     74  Construction dans le chablais
    Tout en vous exposant ce projet, je souhaite pouvoir beneficier de la richesse du forum et notamment de ces critiques afin d'eviter qq pieges classiques ...
    Bonne (Haute Savoie) Par benpourkoi 191 mess.
  • notre petit nid
     74  Notre petit nid!
    Notre futur petit nid de 103 m2 RDC 1etage avec le constructeur maison oxygene sur un terrain de 650m2 avec une legere pente. Apres rencontre avec 2 autres ...
    Haute Savoie Par Marine74270 210 mess.
  • 7 encours
     74  7 ENCOURS
    Ce 29/06/2015 est le jour du cinquieme anniversaire de notre petite derniere , le jour de reussite du BTS de notre premiere fille et le jour de signature ...
    Allinges (Haute Savoie) Par SJ7 300 mess.
  • maison et espace
     74  Maison et espace
    Bonjour a tous, Apres de longs mois de lecture sur ce site riche en informations et avec des moments d'hesitation, de peur de n'etre pas aussi assidue ...
    Haute Savoie Par flopinette77 417 mess.
251 personnes
surveillent ce récit
Suivre ce récit

"Maison tradi-contemporaine"

Accueil du projet Sommaire du projet Photos du projet Derniers messages Partager
fillinges Auteur : fillinges
Localisation du projet Lieu de la construction :
FRAuvergne-Rhone-AlpesHaute Savoie Voir sur une carte
Informations sur le projet Informations sur le projet :
Type de travaux : Construction neuve
Type de construction : RDC + étage
Label énergétique : RT2012
Surface habitable : 240m² (7 pièces)
Superficie terrain : 1465m²
Informations sur le projet Constructeur du projet :
Maisons Oxygène
Annecy le vieux (74)
Raccourci internet du récit Raccourci internet
Voir